Principal Traitement

Nous discuterons des médicaments les plus efficaces pour le traitement de la pyélonéphrite chez la femme.

La pyélonéphrite chez les femmes est beaucoup plus fréquente que chez les enfants et les hommes adultes. Le développement de la maladie contribue à la structure du corps de la femme. L'urètre d'une femme est court et large, de sorte que l'infection peut facilement pénétrer dans la vessie et de là jusqu'aux reins.

La maladie est favorisée par une mauvaise hygiène, des maladies catarrhales, une cystite, des rapports sexuels fréquents, une grossesse, de longues périodes, des infections intestinales, des maladies de l'utérus, des ovaires, chez les personnes âgées - diminution de l'humidité vaginale, d'autres facteurs.

Le médecin traitant prend en compte le fait que la maladie peut se développer rapidement chez les femmes et prescrit des schémas thérapeutiques basés sur les caractéristiques individuelles de la patiente. En cas de traitement incorrect ou interrompu, l'environnement bactérien persistera dans les reins et la maladie pourrait devenir chronique.

Dans notre article, vous apprendrez tout sur les symptômes et les signes de la pyélonéphrite chez la femme et sur son traitement: régime et médicaments sur ordonnance, programme de prise de médicaments pour cette maladie.

Causes et agents pathogènes

Les agents responsables de la maladie se multiplient activement si le débit urinaire est retardé dans les reins ou dans la vessie. Un ou plusieurs types de bactéries peuvent causer la maladie:

  • staphylocoque;
  • E. coli;
  • streptocoque;
  • proteus vulgaire;
  • Klebsiella;
  • pseudomonas;
  • les protoblastes;
  • mycoplasme;
  • leptospira.

Les virus et les champignons peuvent causer des maladies. Le développement de la pyélonéphrite contribue à:

  • l'hypothermie;
  • l'hypovitaminose;
  • troubles cardiovasculaires;
  • diabète sucré;
  • maladie du foie;
  • la grossesse
  • calculs rénaux;
  • malformations congénitales des reins et de la vessie;
  • néphrite interstitielle.

Classification

Avant de traiter la pyélonéphrite chez les femmes et de prescrire des médicaments, il est nécessaire d'identifier la forme de la maladie.

Le principal

La pyélonéphrite étant aiguë et chronique, des schémas thérapeutiques sont prescrits individuellement pour chaque patient, en tenant compte des caractéristiques de l'organisme, de l'âge et de l'état du patient.

La pyélonéphrite peut être primaire, secondaire, unilatérale et bilatérale. Le jade aigu est séreux ou purulent. La néphrite aiguë peut causer un carcinome rénal, une papillite nécrosante.

Découvrez sur les pages de notre site Web comment guérir les annexites chroniques et quelles recommandations du traitement les médecins donnent!

Quel est le traitement de la colpite et quels sont les principaux signes d’une maladie dangereuse? Lisez notre compte-rendu spécial.

Dans cet article, nous vous parlerons du traitement de la forme aiguë de l'urétrite chez la femme: vous trouverez une description des médicaments et des recettes les plus efficaces de la médecine traditionnelle.

Forme gestationnelle

La pyélonéphrite gestationnelle est appelée atteinte bactérienne du rein chez une femme enceinte. Pendant la grossesse, l'utérus augmente et exerce une pression sur les organes internes, les déplaçant.

Parfois, à cause de la pression, l'uretère est comprimé, ce qui rejette l'urine du rein vers la vessie. L'urine coule plus lentement, stagne et provoque l'expansion du rein.

La stase de l'urine crée des conditions favorables à la reproduction de bactéries pathogènes.

Le diagnostic est établi en fonction des symptômes, des résultats des analyses d'urine et de sang, des résultats des ultrasons et de la radiographie. Si, avant la grossesse, on diagnostiquait chez la femme une forme chronique de la maladie, la stagnation de l'urine peut provoquer une exacerbation.

La maladie survient le plus souvent au cours de la première moitié de la grossesse. L'empoisonnement du corps avec des toxines de bactéries n'affecte pas les reins du fœtus, mais aggrave l'état général de la femme enceinte et peut entraîner une fausse couche.

Symptômes et signes

Une femme doit aller à l'hôpital si des symptômes tels que fièvre, douleurs articulaires, muscles, maux de tête, mictions fréquentes, faiblesse, douleur lors du tapotement et de la pression sur la région lombaire apparaissent simultanément.

La douleur augmente souvent avec la marche, la flexion et les mouvements du corps.

Si plusieurs des symptômes mentionnés ci-dessus apparaissent, la femme doit consulter un médecin et ne pas se soigner elle-même.

La maladie peut avoir des conséquences graves pour les femmes enceintes et les femmes âgées.

Un diagnostic correct non seulement guérira la maladie, mais exclura également la présence d'autres maladies présentant des symptômes similaires (le mal de dos peut survenir avec l'ostéochondrose, une fatigue musculaire, une radiculite.

Comment traiter une maladie aiguë

Avec un diagnostic opportun et un schéma thérapeutique correct, la néphrite aiguë, y compris chez la femme enceinte, peut être guérie sans laisser de trace.

Le traitement comprend:

  • Des repas équilibrés en protéines, glucides et lipides.

Les épices épicées, les assaisonnements, le poivre, le vinaigre, les fruits aigres, les bouillons et les bouillons, la viande en conserve, les légumes et les fruits, le cacao et le café sont complètement exclus du régime alimentaire.

  • Si le patient ne souffre pas d'insuffisance cardiaque et que son urine est normalement excrétée, une boisson abondante est indiquée: compotes, décoction de dogrose, boissons aux fruits avec une quantité modérée de baies, gelée.

    Si une femme souffre de diabète, les boissons sont préparées avec un substitut du sucre après avoir consulté un endocrinologue.

  • But des médicaments antibactériens (antibiotiques, sulfamides, dérivés d’acides oxoliniques ou nalidixiques, nitrofuranes). Les patients prennent des médicaments jusqu'à la disparition des symptômes de la maladie.
  • La nomination de médicaments anti-inflammatoires (paracétamol et autres).
  • Lors du traitement de la pyélonéphrite aiguë chez la femme enceinte et de la prescription d'antibiotiques, les médecins considèrent que, pendant le premier trimestre de la grossesse, seuls les médicaments semi-synthétiques (oxacilline, amoxicilline, ampoxilline, ampiox) et les pénicillines naturelles (phénoxyméthylpénicilline, benzylpénicilline) sont indiqués.

    Les médicaments sont prescrits sous forme de comprimés, par voie intramusculaire, intraveineuse et intraveineuse. Le médecin détermine le schéma posologique et le schéma posologique, en évaluant les risques potentiels pour le fœtus, lorsque les médicaments traversent la barrière placentaire.

    Les médicaments pénètrent également dans le lait maternel d'une mère allaitante. Les médicaments doivent suivre un cours dont la durée est déterminée par le médecin.

    Au cours des deuxième et troisième trimestres, le médecin a également prescrit des macrolides (érythromycine, oleandomycine, clarithromycine, roxithromycine), des céphalosporines, du uro-antiseptique 5-NOK, de la furagine, du biseptol, du biseptol et du névigramone. Les médicaments sont également pris dans les cours, de 1 à 4 fois par jour, tel que prescrit par un médecin. Ces médicaments sont généralement prescrits sous forme de pilule. La posologie est de 150 à 500 mg.

    L'automédication avec des antibiotiques est inacceptable. Seul un médecin peut mettre au point et surveiller le schéma thérapeutique correct, dans lequel la transition de la forme aiguë à la forme chronique ne se produit pas.

    Le succès du traitement médicamenteux de la pyélonéphrite chez la femme dépend de la façon dont les reins excrètent l’urine.

    Le rendement maximal des médicaments n’est possible qu’avec un écoulement normal d’urine.

    Sinon, le patient peut avoir une complication grave - un choc bactériémique, qui complique non seulement l'évolution de la maladie, mais peut dans certains cas être fatal.

    En cas d'insuffisance rénale, les antibactériens sont prescrits à doses réduites et le temps entre les doses est augmenté. En cas d'insuffisance rénale, les nitrofuranes, les tétracyclines et la gentamicine sont prescrits avec prudence et surveillent le changement d'état.

    Comme analgésiques prescrits analgésiques, antispasmodiques (No-Shpu et autres). Le patient doit prendre des diurétiques, des vitamines, des antianémiques, du trental, de l’héparine et d’autres médicaments qui améliorent le flux sanguin rénal.

    Lisez sur notre site Web quels médicaments sont prescrits pour la ménopause et comment éliminer les symptômes désagréables de cette maladie.

    Dans notre prochain article, vous apprendrez les causes de l'inflammation de la vessie chez les femmes, ainsi que les recommandations de traitement et les mesures préventives contre la maladie.

    Découvrez également quelles maladies peuvent être discutées en cas de mictions fréquentes et d'incontinence urinaire chez les femmes. Détails ici: https://beautyladi.ru/nederzhanie-mochi-u-zhenshhin/.

    Schéma de traitement des maladies chroniques

    Il est difficile de traiter une maladie pouvant survenir pendant des années, avec des atténuations et des exacerbations périodiques.

    Une guérison complète est possible si une personne respecte l’hygiène personnelle, prend les médicaments et les procédures prescrites par un médecin, surveille l’évolution de la maladie et aggrave immédiatement son état de santé quand il vient à l’aide d’un médecin.

    Le traitement de la forme chronique de la maladie comprend:

    • Un régime similaire à celui prescrit pour la pyélonéphrite aiguë. La différence est que le régime thérapeutique doit être suivi pendant longtemps.
    • L'utilisation de grandes quantités de liquide, s'il n'y a pas de retard dans la décharge de l'urine.
    • Acceptation de médicaments antibactériens et anti-inflammatoires.
    • Thérapie avec des médicaments pour améliorer l'immunité (gamma globuline, méthyluracile).
    • Autovaccination, autohémothérapie.
    • Procédures de physiothérapie.
    • Prendre des médicaments diurétiques et des vitamines.
    • Prendre des multivitamines et autres médicaments prescrits par un médecin.

    Les procédures de physiothérapie consistent en un effet thermique modéré sur la région lombaire. Les procédures sont effectuées à la clinique ou à la maison après consultation de l'urologue.

    Pendant la période d'extinction des symptômes et s'ils sont complètement absents, le médecin peut prescrire un traitement de sanatorium (si le patient ne souffre pas d'insuffisance rénale, d'anémie et de problèmes de décharge de l'urine).

    La médecine scientifique recommande dans le cours chronique de la maladie d’utiliser des infusions et des décoctions d’herbes médicinales. En tant qu'anti-inflammatoire et diurétique, une feuille de busserole, de baies de genièvre, de prêle, de «récolte des reins» complexe, de guimauve, de sureau noir, d'airelles, d'ortie, de camomille, de chillon et de millepertuis conviennent parfaitement. La plupart des herbes sont préparées dans un bain d’eau, puis pressées et infusées pendant plusieurs heures.

    Dans la pyélonéphrite chronique, les traitements antibiotiques sont plus longs que dans le traitement aigu Un médicament antibactérien n’est utilisé que pendant deux semaines au maximum, puis le médecin le remplace par un autre.

    Le médecin associe des médicaments et surveille l'évolution de la maladie, en adaptant le schéma thérapeutique à temps. Avec un traitement à long terme, le médecin peut prescrire des interruptions dans la prise de médicaments (de 2 à 4 semaines).

    Dans cette vidéo, apprenez-en davantage sur le diagnostic de la pyélonéphrite et sur la façon de traiter cette maladie:

    Si la maladie n'est pas traitée, le processus inflammatoire du rein peut se déplacer vers d'autres organes internes et les tissus environnants. Afin de prévenir les complications graves et potentiellement mortelles de la pyélonéphrite, une femme doit consulter un médecin rapidement. Seul un spécialiste peut trouver le bon traitement pour cette maladie.

    Traitement de la pyélonéphrite sous forme aiguë ou chronique avec des médicaments et des remèdes populaires

    Environ les deux tiers de toutes les maladies urologiques sont causées par une pyélonéphrite aiguë ou chronique. Cette pathologie a un caractère infectieux et s'accompagne de la défaite d'un ou deux reins. Leur inflammation provoque diverses bactéries, bien que parfois la maladie se développe dans le contexte d'autres maladies des organes internes. Les femmes sont plus sujettes à la pyélonéphrite en raison des caractéristiques individuelles de la structure anatomique du vagin et de l'urètre. Le traitement de la maladie s’effectue de manière globale en prenant des médicaments et en respectant un certain nombre de règles.

    Qu'est-ce que la pyélonéphrite?

    La maladie est un processus infectieux-inflammatoire dans les reins, provoqué par l'action de bactéries pathogènes. Ils affectent plusieurs parties de ces organes en même temps:

    • tissu interstitiel - la base fibreuse du rein;
    • parenchyme - cellules épithéliales fonctionnellement actives de ces organes appariés;
    • bassin - cavités dans le rein, semblables à l'entonnoir;
    • tubules rénaux.

    En plus du système bassin-bassin, la défaite peut affecter l'appareil glomérulaire avec les vaisseaux. A un stade précoce, la maladie viole la fonction principale de la membrane rénale - filtrer l'urine. Les signes caractéristiques d’un début d’inflammation sont les douleurs d’un caractère terne dans la région lombaire. La maladie est aiguë et chronique. Si vous suspectez une pyélonéphrite, contactez votre néphrologue. Si vous ne diagnostiquez pas et ne commencez pas le traitement rapidement, les complications suivantes peuvent se développer:

    • abcès du rein;
    • l'hypotension;
    • la septicémie;
    • choc bactérien;
    • un carbocycle rénal;
    • insuffisance rénale.

    Pointu

    La pyélonéphrite aiguë se développe sous l’influence de micro-organismes exogènes ou endogènes pénétrant dans le tissu rénal. Localisation souvent marquée du côté droit de l'inflammation, ce qui s'explique par les caractéristiques structurelles du rein droit, qui provoque sa tendance à la stagnation. En général, les signes suivants indiquent le stade aigu de cette pathologie:

    • des frissons, de la fièvre;
    • faiblesse croissante;
    • la tachycardie;
    • douleur sourde au dos;
    • essoufflement;
    • température de 38,5 à 39 degrés;
    • fatigue
    • violation de la sortie d'urine;
    • maux de tête et douleurs musculaires.

    Avec une inflammation bilatérale des reins, le patient se plaint de douleurs dans le dos et l’abdomen. La forme purulente de la maladie provoque une douleur semblable à la colique rénale. La violation de l'écoulement de l'urine se manifeste par une envie accrue d'uriner. De plus, la diurèse nocturne prévaut sur la journée. Dans le contexte de ces symptômes, un œdème et une pression artérielle peuvent apparaître.

    Chronique

    Dans la plupart des cas, la pyélonéphrite chronique est la continuation de sa forme aiguë. La cause la plus commune est un traitement inapproprié ou manquant. Sont également à risque les patients dont le passage de l'urine dans les voies urinaires supérieures est altéré. La troisième partie des patients souffre de cette maladie depuis l'enfance en raison de l'inflammation lente du parenchyme du pelvis rénal.

    La pyélonéphrite chronique a un caractère onduleux: les rémissions sont remplacées par des périodes d'exacerbation. Cela est dû à un changement dans le tableau clinique. Pendant l’exacerbation, les symptômes ressemblent à ceux de la forme aiguë de la pathologie. Pendant la rémission, les symptômes sont légers. Les patients se plaignent de douleurs lancinantes ou douloureuses intermittentes, qui sont plus susceptibles de se produire au repos. Sur leur fond apparaissent:

    • asthénie - une faiblesse épisodique;
    • fatigue rapide;
    • légère augmentation de la pression ou de la température.

    Les causes

    La bactérie: staphylocoque, entérocoques, chlamydia, Klebsiella, salmonelle, Pseudomonas aeruginosa est la cause commune du développement de la maladie. Ils pénètrent dans les reins de différentes manières. Dans la cystite, cela se produit par la voie urinogénique (ascendante): les microorganismes pénètrent dans le système de la cupule et du pelvis à partir de l'urètre dans les pathologies suivantes:

    • la cystite;
    • la colpite;
    • adénome de la prostate;
    • urolithiase;
    • anomalies de la structure du système urinaire.

    Les bactéries sont introduites lors de manipulations avec des cathéters. Une autre voie d'infection est hématogène, lorsque des microbes dans le sang pénètrent dans les reins à partir d'un autre site d'inflammation pour de telles maladies:

    Groupes à risque

    Les médecins identifient plusieurs groupes à risque, parmi lesquels les patients prédisposés au développement de la pyélonéphrite. Le premier est composé de personnes présentant des déviations dans la structure du tractus urinaire, telles que:

    1. Anomalies congénitales. Ils se forment sous l'influence de facteurs héréditaires ou négatifs (tabagisme, drogues, alcool) pendant la grossesse. Le résultat - des malformations se développent: rétrécissement de l'uretère, rein immature ou omis.
    2. La structure anatomique du système urogénital chez la femme. Ils ont un urètre plus court que le mâle.

    Les femmes sont plus susceptibles de souffrir de cette maladie, non seulement à cause de la structure particulière des organes urinaires. La raison du développement de cette maladie chez eux peut être des changements hormonaux et autres pendant la grossesse:

    1. L'hormone progestérone réduit le tonus musculaire du système génito-urinaire pour prévenir les fausses couches, mais perturbe en même temps le flux d'urine.
    2. Un fœtus en croissance augmente la cavité de l'utérus, ce qui serre l'uretère, ce qui perturbe également le processus d'écoulement de l'urine.

    Le dernier groupe à risque comprend les patients à immunité réduite. Dans cette condition, le corps ne peut pas pleinement se défendre contre tous les microorganismes étrangers. Un système immunitaire affaibli est caractéristique de ces catégories de patients:

    • enfants de moins de 5 ans;
    • les femmes enceintes;
    • les personnes atteintes de maladies auto-immunes telles que l’infection à VIH et le sida.

    Facteurs provocants

    La pyélonéphrite est secondaire lorsqu'elle se développe dans le contexte d'autres maladies. Ceux-ci incluent le diabète, l'hypothermie fréquente, le manque d'hygiène, les infections inflammatoires chroniques. La liste générale des facteurs provoquant la pyélonéphrite comprend:

    1. Tumeurs ou calculs dans les voies urinaires, prostatite chronique. Causer la stagnation et la violation de la sortie d’urine.
    2. Cystite chronique. Il s’agit d’une inflammation de la vessie, dans laquelle l’infection peut se propager dans les voies urinaires et causer des lésions aux reins.
    3. Les foyers chroniques d'inflammation dans le corps. Ceux-ci incluent la bronchite, le furonculose, les infections intestinales, l'amygdalite.
    4. Maladies sexuellement transmissibles. Les trichomonas et les chlamydia peuvent pénétrer dans les reins à travers l’urètre, ce qui entraînera une inflammation.

    Traitement de pyélonéphrite à la maison

    La maladie est traitée par des méthodes conservatrices, mais l'approche doit être complète. Le traitement, en plus de la prise de médicaments, comprend l’adhésion à un régime spécial. Les règles concernent la correction du mode de vie et la nutrition du patient. Le but de la thérapie est d'éliminer l'agent responsable de la pyélonéphrite. En outre, des mesures sont prises pour normaliser le flux d'urine et renforcer le système immunitaire. Le traitement de la pyélonéphrite chez les femmes et les hommes s’effectue selon un schéma comprenant:

    1. Respect d'un régime spécial. Cela implique le rejet de l'effort physique intense, l'exclusion de l'hypothermie.
    2. Buvez beaucoup d'eau. Nommé en l'absence d'œdème du patient.
    3. Nutrition médicale. Une alimentation équilibrée aide à réduire la charge sur les reins et le niveau de créatinine et d'urée dans le sang.
    4. Prise de médicaments non hormonaux. Ils font partie du traitement étiotrope et symptomatique. Le premier - élimine la cause de la maladie, le second - gère ses symptômes.
    5. Physiothérapie. Il est utilisé pour accélérer la récupération et soulager les symptômes désagréables de la pathologie.

    Conformité au régime

    Compte tenu de la gravité de la maladie, le médecin détermine le lieu du traitement de la pyélonéphrite. Les formes simples sont traitées à la maison. Les premiers jours, veillez à bien respecter le repos au lit. Le patient ne peut pas surcharger et faire du sport. En cas d'exacerbation, il est uniquement permis de se rendre aux toilettes et à la cuisine pour manger. En raison d'une intoxication et de complications, le patient doit être soigné dans un hôpital sous la surveillance d'un médecin. Les indications d'hospitalisation sont:

    • la progression de la pyélonéphrite chronique;
    • exacerbation grave de la maladie;
    • violation de l'urodynamique, dans lequel vous voulez restaurer le passage de l'urine;
    • développement de l'hypertension artérielle incontrôlée.

    Boisson copieuse

    Avec la pyélonéphrite, une augmentation de l'apport liquidien allant jusqu'à 3 litres par jour est nécessaire, mais uniquement en l'absence d'œdème. L'eau rince les canaux urinaires, élimine les toxines et rétablit l'équilibre normal eau-sel. Buvez 6-8 verres à intervalles réguliers. En plus de l’eau, pour assurer l’effet anti-inflammatoire et la normalisation des processus métaboliques, il est utile d’utiliser:

    • décoction de dogrose;
    • compote de fruits secs;
    • eau minérale alcaline;
    • thé vert faible avec du lait ou du citron;
    • boissons aux fruits de myrtille et de canneberge.

    Nourriture santé

    Un régime strict n'est pas nécessaire. Il est recommandé au patient de refuser les aliments salés, épicés et gras, les viandes fumées et les boissons alcoolisées. La préférence est donnée aux produits contenant des vitamines B, C et R. Vous devez manger plus de fruits et de légumes, en particulier ceux qui ont un effet diurétique: pastèque, melon. La liste des produits recommandés comprend en outre les produits suivants:

    • pommes cuites au four;
    • citrouille orange vif;
    • lait fermenté;
    • chou-fleur;
    • jeunes betteraves;
    • carotte

    Traitement médicamenteux

    Il est divisé en deux types: étiotrope et symptomatique. Le premier est nécessaire pour éliminer la cause de la circulation sanguine rénale altérée, en particulier veineuse, ou du passage de l'urine. La chirurgie aide à rétablir l'écoulement de l'urine. La prise en compte de la cause de la maladie est réalisée

    • élimination de l'adénome de la prostate;
    • néphropexie pour néphroptose;
    • plasticité de l'urètre;
    • élimination des calculs des voies urinaires ou des reins;
    • plastique du segment pelvico-urétéral.

    Le traitement étiotropique comprend en outre un traitement anti-infectieux, à savoir des antibiotiques, en fonction de l'agent responsable de la maladie. Cette méthode est utilisée pour la pyélonéphrite primaire et secondaire. La thérapie symptomatique aide à éliminer les signes de la maladie, à restaurer le corps après le traitement. Pour exécuter ces tâches, les groupes de médicaments suivants sont prescrits:

    • diurétiques - éliminer le gonflement;
    • anti-inflammatoire non stéroïdien - soulage l'inflammation;
    • amélioration du débit sanguin rénal - efficace dans la pyélonéphrite chronique;
    • immunomodulateurs, adaptogènes - renforcent le système immunitaire.

    Physiothérapie

    En médecine, la physiothérapie fait référence à l'étude de l'influence de facteurs naturels sur le corps. L'utilisation de ce dernier contribue à réduire le nombre de médicaments consommés par l'homme. La pyélonéphrite chronique est une indication thérapeutique. Les procédures améliorent l'apport sanguin au rein, améliorent l'administration d'antibiotiques aux reins et éliminent les spasmes de ces organes appariés. Cela facilite la sécrétion de mucus, de bactéries et de cristaux urinaires. Ces effets ont:

    1. Électrophorèse furadonine sur la région des reins. La solution pour cette procédure comprend: 100 ml d’eau distillée, 2,5 g d’hydroxyde de sodium et 1 g de furadonine. Pour obtenir le résultat, 8 à 10 procédures sont effectuées.
    2. Impulsion ultrasonique à une dose de 0,2-0,4 W / cm2 en mode pulsé. Une séance de thérapie par ultrasons est effectuée pendant 10-15 minutes. Contre-indication - lithiase urinaire.
    3. Électrophorèse à l'érythromycine sur les reins. En raison du courant électrique, une solution de 100 g d'éthanol et de 100 000 unités d'érythromycine est administrée aux organes.
    4. Traitements thermiques Ceux-ci comprennent les bains d'ozocérite et de paraffine, la diathermogry, la boue thérapeutique, la diathermie.

    Préparations pour le traitement de la pyélonéphrite

    La sélection des médicaments pour le traitement étiotropique est effectuée sur la base de tests sanguins et urinaires généraux et biochimiques, au cours desquels l'agent causal est détecté. Ce n'est que dans cette condition que la thérapie apportera un résultat positif. Différents antibiotiques sont efficaces contre certaines bactéries:

    Noms d'antibiotiques et d'urantiseptiques

    Traitement antibactérien en fonction des résultats de l'examen bactériologique de l'urine

    La consistance du médicament et la sensibilité du pathogène à celui-ci, qui sont détectées par un examen bactérien, sont indispensables au succès de l’antibiothérapie. Si l'antibiotique n'a pas fonctionné dans les 2-3 jours, comme en témoigne le taux élevé de leucocytes dans le sang, il est remplacé par un autre médicament. Les indications de nomination sont déterminées par le type d'agent pathogène. En général, les groupes de médicaments suivants sont utilisés:

    Le nom du groupe d'antibiotiques

    1 g toutes les 6 heures

    0,5 g toutes les 8 heures

    1,2 g toutes les 4 heures

    À 3,5 mg / kg en 2-3 dilutions.

    À 15 mg / kg en 2 administrations.

    3-5 mg / kg en 2-3 introductions.

    0,1 g à 2 fois.

    0,3 g à 2 fois

    0,2 g 1 fois au stade initial du traitement, puis à une dose d'entretien de 0,1 g

    0,5-1 g jusqu'à 3 fois.

    0,5 g à 3-4 fois.

    Pour 1 g à 2 fois.

    480 mg 2 fois.

    Pour 960 mg 2 fois.

    0,1-0,15 g trois fois.

    Sur 50-100 mg trois fois.

    2 comprimés 4 fois.

    Sur 100-300 mg 2 fois.

    Par voie intraveineuse ou intramusculaire

    1-2 g toutes les 4-6 heures

    0,5-1 g à 1-2 fois.

    0,5 g à 4 fois.

    Diurétiques

    En présence d'un œdème et d'une pression accrue, il est nécessaire non seulement de limiter la quantité de fluide consommée. En outre, des médicaments diurétiques sont prescrits au patient. Ils sont utilisés uniquement avec une pyélonéphrite prolongée pour soulager l'enflure. Le diurétique le plus courant est le médicament Furosémide:

    • composition: substance éponyme - furosémide;
    • formes de libération: capsules et injection;
    • effet thérapeutique: effet diurétique à court terme mais prononcé;
    • posologie pour adultes: 0,5-1 comprimé ou 20-40 mg par voie intraveineuse lente;
    • efficacité: 20-30 minutes après la prise des comprimés, 10-15 minutes - après la perfusion dans une veine.

    Le furosémide a une très longue liste d'effets secondaires, c'est pourquoi les préparations à base de plantes sont souvent utilisées. Des exemples de tels médicaments sont:

    1. Canephron. Il a des effets antispasmodiques et anti-inflammatoires. Dans la composition il y a centaurée, romarin, livage. La dose est déterminée par la maladie, en moyenne, est de 2 comprimés trois fois par jour. L'avantage est bien toléré. Les contre-indications incluent uniquement l'intolérance individuelle au médicament.
    2. Fitolysin. C'est une pâte à partir de laquelle la suspension est préparée. Contient de la racine de persil et du lovage, des feuilles de bouleau, des huiles de verge d'or, de sauge et de menthe. Posologie - 1 c. coller un demi-verre d'eau 3 fois par jour. Contre-indications: grossesse, insuffisance rénale.

    Anti-inflammatoires non stéroïdiens

    La nécessité des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) est due au fait qu’ils aident à réduire l’inflammation des reins. Ils inhibent la cyclooxygénase, une enzyme clé dans le déclenchement des réponses. En raison de la prise d’AINS, la production de protéines inflammatoires est ralentie et la prolifération cellulaire (croissance) est empêchée. Il contribue à augmenter l’efficacité du traitement par l’étiotropie, c’est-à-dire prendre des antibiotiques. En prenant des AINS, ils sont plus faciles à pénétrer dans le foyer de l'inflammation.

    Pour cette raison, ces médicaments sont utilisés en association avec des antibiotiques. Sans traitement étiotropique, les AINS ne sont pas utilisés. Non utilisé et le médicament Indomethacin, car il entraîne une nécrose des papilles rénales. Parmi les AINS efficaces, il y a:

    1. Voltaren. Le diclofénac, qui a des effets anti-inflammatoires, antipyrétiques, antirhumatismaux et anti-agrégants. Les contre-indications et les effets indésirables doivent être étudiés dans les instructions, elles sont nombreuses. La posologie moyenne des comprimés est de 100 à 150 mg en plusieurs doses, solution injectable - 75 mg (ampoule de 3 ml). L'avantage est qu'il n'y a pas de cumul du diclofénac dans les pathologies rénales.
    2. Movalis À base de meloxicam - une substance à activité antipyrétique et anti-inflammatoire. Contre-indications: insuffisance rénale sévère, pyélonéphrite chronique chez les patients hémodialysés. Le dosage de différentes formes de libération: 1 comprimé par jour, 15 μg par voie intramusculaire une fois. L'avantage est la biodisponibilité élevée. Les effets secondaires sont présentés dans une longue liste. Ils sont donc mieux étudiés dans les instructions détaillées pour Movalis.
    3. Nurofen. Contient de l'ibuprofène - substance anesthésique et anti-inflammatoire. Utilisé pour la fièvre chez les patients atteints de maladies infectieuses et inflammatoires. La posologie des comprimés est de 200 mg jusqu'à 3-4 fois par jour. L'avantage est la possibilité d'utilisation dans 1-2 trimestres de la grossesse. Par contre Nurofena comprend une longue liste de contre-indications et d'effets indésirables.

    Préparations pour améliorer le flux sanguin rénal

    Avec une pyélonéphrite chronique de longue durée, l'apport sanguin au tissu rénal se détériore. Les médicaments anti-agrégation et anti-angioprotecteurs aident à améliorer la microcirculation, à dilater les vaisseaux sanguins et à augmenter la quantité d'oxygène administrée aux reins. La principale indication d'utilisation est le traitement de la pyélonéphrite chronique. Parmi les antigagregantov couramment utilisés émettent:

    1. Trental. Basé sur la pentoxifylline, a un effet vasodilatateur, augmente l'élasticité des globules rouges. Dose pour différentes formes de libération: comprimés - 100 mg 3 fois par jour, ampoules - 200-300 mg le matin et le soir.
    2. Venoruton. Comprend le rutozide, a des effets phléboniques et angioprotecteurs. Réduit la perméabilité capillaire et le gonflement. La posologie moyenne est de 300 mg trois fois par jour. Troxevasin a un effet similaire.
    3. Curantil. Contient du dipyridamole - une substance aux effets immunomodulateurs et anti-agrégants. Prendre dans la gamme de doses quotidiennes de 75-225 mg (1-3 comprimés).
    4. L'héparine. Anticoagulant à base d'héparine sodique. Il a un effet antithrombotique, réduit l’agrégation plaquettaire. Dose pour administration intraveineuse - 15 UI / kg / h.

    Immunomodulateurs et adaptogènes

    La cause de la pyélonéphrite est souvent une déficience de la fonction de suppression du lymphocyte en T. À cet égard, les patients avec un tel diagnostic devraient recevoir des immunomodulateurs et des adaptogènes. Ces médicaments accélèrent la formation d'anticorps protecteurs. Indications d'utilisation - traitement de la pyélonéphrite chronique au stade aigu. Des exemples d'immunomodulateurs et d'adaptogènes sont:

    1. Timalin. Normalise la fonction des lymphocytes B et T. Introduit par voie intramusculaire à 10-20 mg par jour. La durée du traitement est de 5-6 jours.
    2. Lévamisole (Decaris). Stabilise la fonction des lymphocytes T et B, stimule la phagocytose, augmentant ainsi la capacité de l'organisme à produire de l'interféron. Assigné à un cours de 2-3 semaines. Dose - 150 mg tous les 3 jours.
    3. T-activin. Posologie - 100 µg par jour pour une administration intramusculaire.
    4. Méthyluracile Prendre 1 à 4 fois par jour pendant 15 jours.
    5. Infusion de citronnelle ou de ginseng chinois (adaptogènes). La dose recommandée par jour - 30-40 gouttes jusqu'à 3 fois. Les adaptogènes sont pris avant la fin du traitement.
    6. Complexes multivitaminiques Duovit, Vitrum ou Supradin. Compenser le manque de vitamines et de minéraux dans le corps. La posologie est la suivante: 1 comprimé par jour.

    Traitement des remèdes populaires pyélonéphrite

    La phytothérapie n’est pas la principale méthode de traitement, elle est indiquée comme adjuvant aux médicaments et à la physiothérapie. La phytothérapie est considérée comme plus sûre, mais les fonds basés sur celles-ci devraient toujours être utilisés sous la supervision d'un médecin. Les plantes utilisées doivent avoir de légers effets diurétiques et antiseptiques. Ceux-ci comprennent:

    • le lovage;
    • violet;
    • Le millepertuis;
    • une succession;
    • ortie;
    • millefeuille;
    • calendula;
    • fraises;
    • le persil;
    • busserole;
    • sauge

    Busserole (oreilles d'ours)

    Cette plante contient une substance unique - l'arbutine, qui est oxydée dans le corps en glucose et en hydroquinone. Ce dernier est un antiseptique naturel, présentant une action antibactérienne. Bearberry doit être utilisé conformément aux instructions suivantes:

    1. Environ 30 g d'herbe sèche versez 500 ml d'eau bouillante.
    2. Faites bouillir à feu doux pendant quelques minutes, puis laissez infuser environ une demi-heure.
    3. Boire chaque jour 2 c. l jusqu'à 5-6 fois. La busserole est efficace dans un environnement alcalin, il est donc également nécessaire d’utiliser l’eau minérale Borjomi, les solutions de soude, et il ya plus de framboises, de pommes et de poires.

    Feuilles de myrtille

    Les feuilles de myrtille ont des effets cholérétiques et antimicrobiens. Ces propriétés sont dues à la présence dans la composition de la même substance que la busserole - l'hydroquinone. Les instructions pour la préparation et la réception de la décoction de ces deux herbes sont également les mêmes. Seulement insister signifie que la myrtille vaut mieux environ 2 heures. De plus, après 3 semaines de traitement, il est nécessaire de prendre une pause de 7 jours et de répéter le cycle de traitement.

    Jus de canneberge ou de myrtille

    Ces boissons ont des propriétés antipyrétiques, anti-inflammatoires, cicatrisantes et antibactériennes. La forte acidité des canneberges et des airelles les rend efficaces contre les infections des voies urinaires et des reins, mais elles ne peuvent pas être utilisées avec un ulcère gastrique ou duodénal. Instructions pour la préparation et l'application de morse:

    1. Prendre 500 g de canneberges ou d’airelles, rincer.
    2. Les broyer en une masse homogène.
    3. Après quelques couches de gaze, extraire le jus des baies et ajouter 2,5 litres d’eau pure.
    4. Prenez 4 tasses de boisson aux fruits par jour.

    Frais de médicaments pour ingestion ou procédures à l'extérieur

    En phytothérapie contre la maladie et des herbes efficaces. La combinaison de plusieurs composants contribue à réduire le nombre d’effets secondaires et la posologie. Les recettes suivantes sont efficaces:

    Comment traiter la pyélonéphrite

    Chaque année, 1% de la population mondiale souffre de pyélonéphrite, qui est la maladie la plus fréquente de toutes les pathologies du système urinaire (14 personnes sur 100). Un tiers des cas se termine par des complications purulentes entraînant une mortalité assez élevée. De plus, même l’utilisation d’antibactériens dans le traitement de la pyélonéphrite rénale n’a pas modifié de manière significative le taux d’incidence chez les enfants et les adultes, ce qui peut être associé à l’adaptation des agents pathogènes aux médicaments et à l’augmentation du niveau d’allergie chez la population.

    Malgré la disponibilité de tout un arsenal d'outils pharmacologiques des générations passées et futures, dotés de mécanismes d'action différents, ainsi que d'autres thérapies, la question du traitement de la pyélonéphrite reste assez difficile dans de nombreuses situations. Pas en termes de rareté de méthodes thérapeutiques, mais en relation avec la sélection de la plus efficace pour un patient particulier.

    Les principes de base de la thérapie

    Chaque patient présente des caractéristiques individuelles de l'organisme et du déroulement du processus inflammatoire dans les reins. La maladie peut être causée par divers micro-organismes ou leurs combinaisons, qui ont une sensibilité différente aux antibiotiques. Des formations anatomiques ou des déficiences fonctionnelles peuvent créer des obstacles à la sortie de l’urine, l’immunité du patient peut être réduite à divers degrés et d’autres pathologies infectieuses ou somatiques peuvent accompagner une pyélonéphrite aiguë ou chronique.

    Tous ces points doivent être pris en compte par le médecin traitant (patient, médecin généraliste, urologue, néphrologue). En outre, il existe des principes majeurs, ou des directions, des thérapies qui créent la base pour fournir des soins médicaux pour l'inflammation dans les reins. Un schéma de traitement de la pyélonéphrite est créé sur eux, qui diffère selon les patients avec des nuances individuelles. Ces principes de base sont les suivants:

    • utilisation de médicaments antibactériens;
    • lutter contre le syndrome d'intoxication;
    • normalisation de l'écoulement d'urine par les reins et d'autres parties du système urinaire;
    • régime spécial.

    En utilisant les outils et les méthodes en mesure d'accomplir ces tâches de la manière la plus efficace et rapide possible, vous pouvez obtenir un rétablissement complet de la pyélonéphrite aiguë et, sous forme chronique, vous pouvez éliminer le risque de rechutes et d'exacerbations. La tâche du médecin traitant est de choisir exactement les médicaments qui «conviennent» au patient et de l’aider pour toujours ou longtemps à se débarrasser des symptômes de la maladie et à préserver la fonctionnalité des reins.

    Traitement antibactérien en tant que base du traitement de la pyélonéphrite

    Dans de rares cas, la pyélonéphrite est primaire, secondaire à près de 90% des patients. Cela signifie que le processus inflammatoire dans les reins commence dans le contexte des pathologies déjà existantes (ou insuffisamment soignées) de cet organe ou d'autres parties des voies urinaires. Par conséquent, avant de commencer le traitement, un diagnostic complet et approfondi doit être réalisé. Dans son déroulement, toutes les fonctions des reins, le degré de perturbation urodynamique, la forme et le stade de l'inflammation sont étudiés. Ces données sont nécessairement prises en compte lors de l’élaboration d’un schéma thérapeutique individuel. Il convient de noter que le diagnostic de la forme de pyélonéphrite et le choix des préparations médicamenteuses optimales doivent être effectués dans les plus brefs délais.

    La nature infectieuse de la pyélonéphrite nécessite l'utilisation d'agents antimicrobiens contre tout le spectre des agents bactériens, car la maladie ne possède pas d'agent pathogène spécifique. Par conséquent, le médecin traitant est confronté non seulement au choix urgent du traitement du patient, mais également au contrôle constant de l'efficacité des fonds prescrits. L'antibiothérapie de la pyélonéphrite, aiguë ou chronique, doit prendre en compte les facteurs suivants:

    • les résultats des précédentes utilisations d'antibiotiques, le cas échéant;
    • la dépendance du dosage des fonds sur l'état fonctionnel des reins;
    • pharmacocinétique et pharmacodynamique des médicaments (leur comportement dans le corps humain, leurs effets sur les agents pathogènes, ainsi que sur les autres organes internes et leurs fonctions);
    • acidité de l'urine, affectant l'efficacité des fonds.

    Le traitement de la pyélonéphrite chez l'adulte et l'enfant, survenant dans la forme aiguë, dure une à deux semaines. Souvent, la gravité de l'état du patient nécessite son hospitalisation, ce qui offre en outre toutes les possibilités d'une surveillance dynamique efficace du processus de traitement. Dans ces cas, les médicaments antibactériens et autres commencent à être injectés par voie parentérale (injections intramusculaires ou liquides intraveineux), ce qui permet de parvenir à une guérison complète de la pyélonéphrite aiguë. Puis, avec le début de la dynamique positive, l’administration parentérale de médicaments est remplacée par l’administration orale, c’est-à-dire sous forme de comprimés, de gélules, de mélanges, de poudres.

    Les antibiotiques de la pyélonéphrite rénale devraient avoir une activité bactéricide élevée et une vaste gamme d'effets sur les microorganismes, avoir le plus faible effet toxique sur le tissu rénal et devraient être excrétés (excrétés) avec l'urine dans un volume maximal, afin d'assurer une rééducation efficace des voies urinaires. Plusieurs groupes d’agents antibactériens répondent à ces exigences:

    • fluoroquinolones de 1ère et 2ème génération (ciprofloxacine, lévofloxacine, moxifloxacine);
    • la dernière génération de dérivés de la pénicilline: associations d'ampicilline et d'acide clavulanique (Flemoklav Solutab) ou de sulbactam, de carboxypénicillines (ticarcilline, carbénicilline);
    • Céphalosporines 2 à 4 générations (Céfuroxime, Céfazoline, Céfalexine, Céftriaxone, Céfépime);
    • les aminoglycosides (gentamicine, tobramycine), qui présentent toutefois une néphro- et une ototoxicité élevées et présentent donc un certain nombre de contre-indications à cet effet;
    • les macrolides (azithromycine, rulid, sumamed);
    • tétracyclines (doxycycline, doxybène).

    La nomination des médicaments de ces groupes est faite individuellement, en tenant compte de toutes les caractéristiques de la maladie. En outre, dans les formes très graves et compliquées de pyélonéphrite, des antibiotiques de deux groupes sont utilisés. Dans ces cas, les médicaments de réserve sont également des médicaments du groupe des carbapénèmes, qui ont un très large spectre d’action bactéricide et d’efficacité clinique pouvant atteindre 100%. On peut noter dans ce groupe l’imipénem, ​​le méropénem, ​​principalement utilisé dans les cas d’infections nosocomiales. Dans la mise en œuvre d'un traitement antibactérien avec des médicaments de différents groupes, le contrôle en laboratoire de la présence de bactéries dans l'analyse de l'urine, des paramètres plasmatiques sanguins et de la fonctionnalité rénale est obligatoire.

    Il est à noter que l'efficacité de nombreux agents antibactériens dépend du pH de l'urine, qui augmente dans un environnement plus acide. Par conséquent, il est conseillé, bien que controversé, de compléter l'urine avec d'autres médicaments ou une correction nutritionnelle.

    Le traitement de la pyélonéphrite au cours de la phase aiguë ou l’exacerbation de sa forme chronique peuvent continuer différemment d’un patient à l’autre. Par conséquent, des critères précoces et tardifs sont utilisés pour évaluer l'exactitude du traitement choisi. Ils sont basés sur la présence d'une dynamique positive, ainsi que sur sa vitesse et son degré. La dynamique de reprise est quant à elle estimée à l'aide des indicateurs suivants:

    • diminution et disparition des signes d'intoxication (fièvre, faiblesse, mal de tête, apathie, manque d'appétit);
    • la restauration de toutes les fonctions des reins, l'absence de troubles dysuriques, la normalisation de la diurèse quotidienne;
    • stérilité de l’urine, c’est-à-dire une analyse négative de l’urine pour la bactériurie.

    Autres traitements

    Outre les médicaments antibactériens, d’autres médicaments sont inclus dans le schéma thérapeutique. Ainsi, avec un fort syndrome de douleur dans la région lombaire, qui est plus caractéristique de la forme aiguë d'inflammation des reins, les analgésiques sont présentés. Ils effectuent une tâche auxiliaire en éliminant un seul symptôme de la maladie. Les antispasmodiques les plus couramment utilisés: No-Spa, Papaverine, Platyphyllinum. Leur réception est effectuée une fois, et non des cours, la douleur est soulagée après 15-20 minutes.

    Pour améliorer la santé du patient et lutter contre la fièvre, des préparations antipyrétiques et détoxifiantes sont utilisées. Les plus prescrits sont le Paracétamol, l'Aspirine, le Nurofen, le Panadol, l'Efferalgan, le Pentalgin. Ces médicaments, en plus de l'antipyrétique, ont un effet analgésique. En outre, il existe un groupe de médicaments de la composition combinée, ce qui garantit leur capacité à réduire simultanément la température corporelle, à arrêter la douleur et à affecter l'activité du processus inflammatoire. Ceux-ci incluent Spazgan, Spazmalgon, Baralgin, Revalgin, Took.

    Les uroseptiques atteints de pyélonéphrite sont conçus pour améliorer l'efficacité de la nomination d'agents antibactériens et consolider un résultat positif. Ils sont excrétés dans l'urine et assainissent les voies urinaires sur toute sa longueur. Des uroseptiques synthétiques et végétales sont utilisées. Les nitrofuranes (Furagin, Furadonin), les oxyquinoléines (Nitroxoline) et les quinolones (Nolicin) peuvent être mentionnés à titre d'exemples de médicaments. Urolesan, Kanefron ont une base végétale, et ces uroseptics tels que airelles, airelles et canneberges sont absolument naturels.

    La thérapie par l'exercice pour la pyélonéphrite est tout aussi importante. Cette méthode de traitement n'est pas utilisée dans la phase aiguë de la maladie, lorsque l'inflammation des reins est prononcée au maximum et que la personne souffre du syndrome de la douleur et de l'intoxication. Lorsque survient le stade de récupération, les exercices de thérapie physique peuvent avoir une incidence positive sur la restauration des fonctions rénales, la normalisation de la circulation sanguine dans l’organe, améliorer le débit urinaire, augmenter le système immunitaire, réguler le métabolisme et la pression artérielle.

    Pour que la thérapie par l'exercice soit efficace, les cours doivent être systématiques et réguliers, et un ensemble d'exercices doit être développé individuellement par un spécialiste du profil concerné. La gymnastique thérapeutique signifie non seulement faire des exercices physiques réalisables en position couchée, assis ou sur un côté. On peut également attribuer à ses variétés des jeux de plein air épargnés, non liés à des secousses et à des charges puissantes.

    La pyélonéphrite et la correction nutritionnelle sont traitées, ce qui affecte également le taux de dynamique positive de la thérapie. Le régime fait référence au tableau 7 et implique la restriction du sel et des protéines, les graisses et les glucides restant dans les limites de la normale. En outre, la proportion de fruits et de légumes fournissant au patient diverses vitamines et substances biologiquement actives devrait être augmentée. Le volume quotidien de fluide devrait atteindre 3 litres et le contenu calorique - 2700-3000 kcal.

    Les repas sont organisés 4 à 5 fois par jour, en petites portions. La nourriture doit être bouillie, cuite au four, cuite à la vapeur, vous pouvez frire très modérément. Moudre les produits n'est pas nécessaire, vous pouvez cuisiner en petits morceaux. Il est conseillé de ne pas utiliser de sel de table du tout, mais, avec l'autorisation du médecin traitant, le patient peut ajouter du sel, mais pas plus de 6 grammes de sel par jour. En outre, il est nécessaire d'abandonner complètement les boissons alcoolisées, de limiter la viande et le poisson gras, d'exclure les bouillons forts, les conserves, les cornichons, les cornichons, les assaisonnements, les saucisses, les légumineuses, l'ail, les oignons, les champignons, l'oseille, les épinards, les sauces, les fromages.

    Parmi les produits autorisés avec la pyélonéphrite, vous pouvez faire un régime quotidien complet. Voici un exemple de menu du jour:

    • premier petit-déjeuner: deux œufs durs, du pain sans sel grillé, du thé au lait.
    • deuxième petit-déjeuner: deux pommes au four.
    • Déjeuner: soupe de légumes, purée de pommes de terre avec du poisson bouilli, jus.
    • déjeuner: ragoût de fromage cottage, gelée.
    • Dîner: sarrasin bouilli avec du beurre, boulettes de viande cuites à la vapeur, thé plutôt faible avec du lait.

    Toutes ces méthodes, qui aident à traiter la pyélonéphrite, ne peuvent permettre une récupération que si la sortie normale des urines par les reins est rétablie. Si cela ne se produit pas, il est alors possible de poursuivre le traitement de la maladie pendant longtemps et sans succès, ce qui entraînera un préjudice supplémentaire pour la santé du patient. Par conséquent, une attention particulière est accordée à l’élimination de divers obstacles à l’élimination de l’urine. Cela nécessite parfois une intervention radicale consistant à:

    • enlèvement de calculs du bassin ou de l'uretère rénal;
    • cathétérisme urétéral;
    • autopsie des ulcères formés dans le parenchyme des reins;
    • l'élimination du rétrécissement ou de la flexion de l'uretère;
    • ablation de tout le rein au stade purulent-destructeur de la pyélonéphrite.

    La possibilité de guérir efficacement la pyélonéphrite, sans possibilité de transition vers la forme chronique, dépend de nombreux facteurs. La condition première pour un traitement réussi est le traitement précoce du patient pour obtenir de l'aide et le diagnostic complet de la maladie.

    Comment traiter la pyélonéphrite

    Est-il possible de guérir la pyélonéphrite à domicile et que faut-il prendre pour se rétablir? Les réponses à ces questions et à bien d’autres concernent des personnes souffrant d’inflammation des reins. Selon les experts, l’auto-traitement de la pyélonéphrite au stade initial peut être très efficace, mais il faut faire très attention. Après avoir lu cet article, vous recevrez des informations générales sur les méthodes de traitement de la maladie et découvrirez dans quels cas un traitement médical urgent peut être nécessaire.

    Les causes de la maladie

    L'étiologie est la première chose à laquelle vous devez prêter attention. La pyélonéphrite se développe lorsqu'une infection mixte ou des micro-organismes (tels que E. coli, toutes sortes de cocci, etc.) provoquant des agents pathogènes pénètrent dans le sang humain. Avant d’apprendre à guérir la pyélonéphrite, consultez la liste des facteurs associés à l’infection:

    • états chroniques de surmenage / faiblesse / stress;
    • immunité réduite;
    • manque de vitamines;
    • passage d'urine;
    • urolithiase;
    • gonflement des reins;
    • rétrécissement des uretères.

    Comment traiter la pyélonéphrite chez l'adulte

    Il est connu que le traitement de la pyélonéphrite chez les femmes et les hommes matures est un ensemble complexe de mesures médicamenteuses visant à normaliser l’état des reins. Le programme de lutte contre la maladie comprend l'utilisation de médicaments et de procédures visant à éliminer les foyers d'inflammation. Les caractéristiques du traitement du rein dépendent de l'âge de la personne, de son état de santé général et de la forme actuelle de la maladie.

    Thérapie de régime

    La première chose à prendre en compte est le régime alimentaire, car le corps reçoit tous les nutriments avec la nourriture. Lors du choix d'un régime, il faut tenir compte de la nature de la maladie et des caractéristiques individuelles du patient. Si nous parlons de pyélonéphrite aiguë, les produits suivants doivent être exclus du régime alimentaire:

    • en-cas, conserves, viandes fumées, cornichons;
    • épices / assaisonnements chauds;
    • café
    • bouillon de graisse;
    • les légumineuses;
    • gâteaux / crèmes;
    • les champignons;
    • eau gazéifiée;
    • boissons alcoolisées.

    Les produits naturellement inoffensifs sont recommandés pour manger, normaliser l’équilibre des substances dans le corps et reconstituer les défenses internes:

    • produits laitiers;
    • fruits riches en potassium (abricots secs, abricots secs, raisins secs);
    • pain blanc (sans sel);
    • beurre (avec modération);
    • légumes bouillis et râpés;
    • des bouillies;
    • sucre

    Pour réduire le niveau d'intoxication, il est recommandé de boire:

    • décoctions à base de plantes;
    • boissons aux fruits / boissons aux fruits / gelée / jus de fruits;
    • thés (vert, noir faible);
    • eau gazeuse minérale sans gaz.

    Lors du traitement de la pyélonéphrite chronique, la liste des produits à exclure reste inchangée. La base du régime comprend les produits suivants:

    • variétés maigres de poisson / viande / volaille (viande hachée ou viande bouillie);
    • soupes végétariennes et au lait (fruits / légumes);
    • produits laitiers et produits laitiers;
    • produits à base de farine;
    • œufs de poule;
    • pâtes alimentaires (bien bouillies);
    • les céréales;
    • puddings;
    • légumes crus / cuits (sauf radis, chou-fleur, ail et oignon);
    • fruits et baies de toutes sortes;
    • melons et courges;
    • confiture, miel, sucre et autres friandises inoffensives.

    Les nuances du régime de pyélonéphrite (maladie du rein) doivent être coordonnées avec votre médecin, sinon des troubles digestifs peuvent survenir. Les produits recommandés pour l'exclusion du régime devront être oubliés jusqu'à la guérison complète des reins, sans quoi l'efficacité des mesures thérapeutiques diminuera considérablement. Plus tôt le patient fournira un équilibre de substances dans le corps, moins il y aura de pyélonéphrite.

    Traitement médicamenteux

    Le traitement de la forme aiguë de pyélonéphrite avec des médicaments vise à éliminer rapidement les foyers d’inflammation dans les reins et à prévenir le renforcement de la maladie. La durée moyenne du cours est de 12 à 16 jours. Le complexe général des mesures thérapeutiques repose sur les principes suivants:

    • l'élimination des facteurs qui stimulent l'infection dans les reins;
    • antibiothérapie après échantillonnage pour l'ensemencement;
    • renforcer le système immunitaire pour prévenir les récidives dans le futur;
    • traitement pathogène / symptomatique.

    Des antispasmodiques sont prescrits (Drotavérine, No-Spa, Spasmalgon) pour soulager l’état du patient présentant un diagnostic de pyélonéphrite aiguë. Au cours du traitement direct de l'inflammation rénale, des spécialistes effectuent une série de tests de laboratoire et prescrivent un traitement complexe avec des médicaments de plusieurs groupes pharmacologiques:

    1. Antibiotiques: Cefalexin, Cefaclor, Amikacin, Gentamicin. Médicaments antibactériens à la fois très efficaces, mais peu toxiques, destinés au traitement des formes aiguës de pyélonéphrite. Selon la forme de libération, ils sont appliqués par voie orale et intraveineuse.
    2. Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS): nimésulide, Voltaren, Movalis. La pyélonéphrite aiguë est souvent accompagnée de fièvre. Les comprimés NIP sont prescrits pour réduire la température corporelle et bloquer les processus inflammatoires dans les reins pendant le traitement de cette maladie.
    3. Probiotiques: Ecoflor, Trilakt, Bifidum BAG. Ces médicaments sont prescrits pour restaurer la microflore intestinale affectée par le traitement de la pyélonéphrite aiguë par des antibiotiques. Les probiotiques contiennent des micro-organismes bénéfiques qui réduisent le niveau d'intoxication et éliminent les toxines.
    4. Anticoagulable: «Dipyridamol», «Héparine», «Troxevasin». Les médicaments de cette catégorie normalisent le flux sanguin dans les reins, ce qui augmente considérablement l'efficacité du traitement.

    Le traitement de la pyélonéphrite chronique nécessite une approche méthodique longue. Après l'examen, les médecins prescrivent un traitement à long terme avec des médicaments appartenant aux groupes pharmacologiques suivants:

    1. Pénicillines: carbénicilline, azocilline, amoxicilline. Ils sont prescrits pour le traitement des formes chroniques de pyélonéphrite (maladie du rein) avec un minimum de non-toxicité.
    2. Fluoroquinols: "Ofloxacine", "Ciprofloxacine", "Lévoflonsacine". Nommé sous la forme d'injections. L'effet antibactérien puissant de ces médicaments augmente considérablement l'efficacité de la lutte contre la pyélonéphrite (maladie rénale).
    3. Céphalosporines 2, 3 générations: Cefaclor, Cefalexin. Des médicaments peu toxiques pour combattre les processus inflammatoires. Les ingrédients actifs de ces céphalosporines détruisent les parois cellulaires des bactéries responsables de la pyélonéphrite (maladie du rein) et les tuent, rétablissant ainsi le fonctionnement normal du système canaliculaire.
    4. Nitrofuranes: "Furagin", "Furazolidone", "Furadonin". Efficace contre la pyélonéphrite chronique, cependant, en raison du degré élevé de toxicité, ils sont prescrits dans les cas les plus extrêmes d'insuffisance rénale.
    5. Oxyquinolines: "Nitroxoline", "5-Nok". Les préparations de cette catégorie sont bien tolérées par l'organisme, mais leur efficacité dans le traitement de la forme chronique de pyélonéphrite (maladie rénale) s'est nettement détériorée en raison d'une diminution de la sensibilité des microorganismes de bactéries.

    Intervention chirurgicale

    Le traitement chirurgical de la pyélonéphrite est prescrit dans les cas les plus extrêmes, lorsque les processus inflammatoires affectant les tissus internes des reins ne répondent pas aux antibiotiques et aux préparations NIP. L'intervention chirurgicale est réalisée dans le but de prévenir la néphrosclérose et la pyonephrose. Les phases initiales de la pyélonéphrite entraînent un rétrécissement unilatéral du rein.

    Pour prévenir l'inflammation ultérieure des organes urinaires, une néphrectomie est prescrite - une opération d'élimination des reins (sous anesthésie générale, le patient ouvre l'espace rétropéritonéal et l'organe touché est coupé). Dans de rares cas, lorsque l'on observe la destruction d'une des moitiés d'un double rein, les chirurgiens ont recours à la résection. Cette opération implique l’élimination d’une partie du tissu rénal affectée par des processus inflammatoires purulents.

    Remèdes populaires pour traitement à domicile

    Les méthodes traditionnelles de traitement de la pyélonéphrite (maladie du rein) supposent l’utilisation de médicaments dans un hôpital, mais il n’ya vraiment aucun moyen de se passer des médecins. Les connaisseurs de recettes à la maison affirment: il est tout à fait possible de traiter efficacement la pyélonéphrite avec des remèdes populaires à la maison. Ecrivez quelques recettes de grand-mère pour que vous puissiez être prêt s'il y a une menace d'inflammation du rein:

    1. Propolis au beurre. Faites fondre 60 à 70 grammes de beurre, ajoutez 15 grammes de propolis et mélangez. Utilisez la suspension résultante 5-7 grammes à des intervalles de 7-8 heures.
    2. Gelée d'avoine. Excellent remède pour le traitement des formes aiguës et chroniques de pyélonéphrite (maladie du rein). Cuire 170 grammes d'avoine dans un litre de lait. Il faut faire bouillir longtemps, jusqu'à ce que la moitié du liquide s'évapore. Refroidissez la gelée obtenue et buvez-la à intervalles de 5-6 heures. Après 2-3 semaines, la maladie rénale va reculer.
    3. Vinaigrette au sel. Versez 230 grammes de sel sur une grande serviette épaisse et faites-la tremper dans de l'eau. Avant de vous coucher, attachez-vous autour de la taille et allez vous coucher. En effectuant cette procédure chaque nuit, vous pouvez soulager l’exacerbation de la pyélonéphrite (maladie du rein) en moins de deux semaines.

    Phytothérapie

    Améliorer l'efficacité du traitement médicamenteux de l'inflammation des reins aidera les tisanes naturelles. Les composants naturels aident à normaliser l'équilibre des substances et nettoient le corps des toxines. La médecine officielle reconnaît la plupart des traitements à base de plantes existants. Les bouillons folkloriques offrent une gamme d’effets bénéfiques:

    • uroseptique;
    • diurétique;
    • désintoxication;
    • tonique.

    Ci-dessous sont décrites quelques recettes phytothérapeutiques qui ont démontré à maintes reprises leur efficacité dans le traitement de la pyélonéphrite infectieuse aiguë (maladie du rein):

    1. Reine des prés, Yarrow et Budra. Dans un grand récipient en métal, mélangez ces herbes dans un rapport égal, ajoutez une petite quantité d'agrimony, d'immortelle, de céleri et d'althea. Remplissez avec un litre d'eau bouillante et laissez infuser pendant 1,5 à 2 heures. Pour un traitement efficace de la forme aiguë de pyélonéphrite (maladie du rein), buvez une décoction à intervalles de 12 heures, entre 30 et 40 ml.
    2. Chypre, camomille, bouleau. Incroyablement efficace pour le traitement de la pyélonéphrite chronique (maladie du rein). Mélangez les ingrédients en quantités égales et versez trois tasses d'eau bouillante. Le schéma d'application est extrêmement simple: boire 50-60 ml de bouillon toutes les 8 heures et après 2-3 semaines d'insuffisance rénale reculer pour toujours.

    Caractéristiques du traitement de la maladie

    La tâche principale du médecin qui prescrit des médicaments pour le traitement de la pyélonéphrite aiguë / chronique consiste à évaluer correctement la situation et à prendre en compte toutes les nuances. La plupart des gens qui vont dans des hôpitaux avec une inflammation du rein, le traitement est prescrit selon le schéma standard, cependant, il existe certaines catégories de personnes pour lesquelles des mesures thérapeutiques sont choisies en fonction de facteurs supplémentaires.

    Chez les enfants

    Le corps d'un enfant, par définition, ne peut normalement pas absorber de médicaments puissants. Les médecins choisissent donc avec soin les antibiotiques à traiter pour ne pas endommager les organes du tractus gastro-intestinal. À l'âge de 12 ans, il n'est pas recommandé de s'impliquer dans les remèdes populaires, il est préférable de contacter immédiatement les experts. Les décoctions et les teintures domestiques ne sont pas contre-indiquées, mais si elles ne permettent pas de guérir la pyélonéphrite (maladie du rein) dans les 2-3 jours, il n’est pas possible de différer la demande d’aide médicale.

    Chez les femmes enceintes

    Les médicaments antibactériens puissants utilisés dans le traitement de la pyélonéphrite aiguë pendant la grossesse ne sont utilisés qu’après un examen approfondi et uniquement selon les directives du médecin traitant. Toute initiative dans de telles situations devrait être exclue. Le corps épuisé d'une femme enceinte peut ne pas répondre adéquatement aux médicaments, elle doit donc toujours être sous la supervision de spécialistes.

    La pyélonéphrite chronique peut-elle être complètement guérie?

    Le traitement de la pyélonéphrite chronique vise à bloquer les processus inflammatoires et à normaliser le travail du rein. Avec un résultat positif, tous les symptômes disparaissent, l’état de la santé humaine revient à la normale, mais la maladie elle-même demeure. Sous l'influence de facteurs externes / internes négatifs, que ce soit une diminution de l'immunité, une hypothermie, un stress ou autre chose, la maladie se manifestera à nouveau et un nouveau traitement sera alors nécessaire.

    Vidéo sur les symptômes et le traitement de la pyélonéphrite aiguë

    La vidéo ci-dessous contient des recommandations d'experts sur la façon de se comporter lorsque vous soupçonnez une inflammation du rein. Après avoir visionné cette vidéo, vous recevrez une mine d'informations précieuses sur l'identification et le traitement de la pyélonéphrite aiguë. Mettez les informations reçues en service afin qu’une maladie infectieuse dangereuse ne vous conduise pas au lit d’hôpital!

    Examen des résultats du traitement

    Igor, 34 ans: j'ai appris ce qu'est la pyélonéphrite après avoir été diagnostiquée par des médecins. Ils ont dit que l'inflammation rénale a commencé en raison de l'hypothermie. La semaine a été traitée avec des antibiotiques, qui ont été prescrits à l'hôpital. La condition ne s'est pas améliorée. Belle-mère a conseillé la décoction de camomille et de bouleau. Ma femme a tout préparé, comme ils l'ont dit, j'ai commencé à boire. Trois jours plus tard, je suis allé à l’enquête et découvert que la situation s’était nettement améliorée.

    Valentina, 49 ans: Les médecins ont diagnostiqué chez son petit-fils une forme aiguë de pyélonéphrite. Ils ont assigné un tas de leurs médicaments, mais j'ai décidé de ne pas me dépêcher avec eux. A commencé à faire des vinaigrettes avec du sel et à donner à Maksik un verre avec de l'avoine. Mettez-le sur une alimentation saine afin que le corps se batte mieux. Au bout de 4 jours, le médecin du district a déclaré que la pyélonéphrite avait presque reculé. Et aucune préparation pharmaceutique n'est nécessaire!

    Olga, 34 ans: Le mois dernier, il a guéri avec grande difficulté la cystite. Lors d'un examen, il y a deux semaines, ils ont déclaré avoir une pyélonéphrite (maladie du rein) aiguë. J'étais énervé, mais j'ai décidé d'être plus intelligent cette fois-ci. J'ai pris trois week-ends au travail, cuisiné une bouillie de propolis, fait une décoction de millefeuille. Traité activement et à la fin de la semaine était absolument en bonne santé!

    Les informations présentées dans l'article sont à titre informatif seulement. Les matériaux de l'article n'appellent pas d'auto-traitement. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et conseiller un traitement en fonction des caractéristiques individuelles d'un patient particulier.

    Plus D'Articles Sur Les Reins