Principal Anatomie

Antibiotiques et régimes thérapeutiques utilisés pour traiter la cystite chez les femmes, les hommes, les enfants et les femmes enceintes

Le traitement antibactérien revêt une grande importance dans le traitement de toute forme de cystite. Son temps moyen varie de 3 à 10 jours pour les adultes et les enfants, mais il existe des cas où des antibiotiques à long terme sont nécessaires.

Examinons plus en détail quels antibiotiques sont utilisés pour la cystite chez les femmes, les hommes, les femmes enceintes et les enfants, de quoi dépend le choix du médicament, ainsi que le schéma de traitement antibactérien et l’évaluation de son efficacité.

La cystite, en tant que problème urologique, est plus fréquente chez les femmes, en particulier les filles d’âge précoce et préscolaire, les femmes enceintes et les femmes qui vivent activement sexuellement. Pourquoi

  1. 1 Les agents infectieux pénètrent plus facilement dans l'urètre et la vessie chez les femmes en raison des caractéristiques structurelles des organes du système urogénital (urètre court, proche de l'anus et de l'ouverture vaginale).
  2. 2 Les filles en bas âge et d'âge préscolaire n'ont pas encore les compétences suffisantes pour s'occuper d'elles-mêmes, elles ne peuvent donc pas s'essuyer, se laver, etc. Pour les soins à cet âge, il est préférable de suivre les parents.
  3. 3 Avec le début de l'activité sexuelle, la santé de son partenaire sexuel, la fréquence des contacts sexuels, devient importante pour une femme. En plus des IST, la microflore inhabituelle du partenaire de la femme, ainsi que les dommages mécaniques causés aux parties terminales de l’urètre lors des rapports sexuels et des caresses buccales, peuvent provoquer une cystite.
  4. Les femmes enceintes constituent un groupe à risque particulier, car leur statut immunitaire pendant la gestation varie considérablement. La grossesse s'accompagne également d'une exacerbation des maladies chroniques.
  5. 5 Les femmes et les hommes âgés constituent un autre groupe à risque.
  6. 6 À propos d'autres causes de pathologie peuvent être lues ici (suivez le lien interne).

Alors, considérons les caractéristiques de l’utilisation des antibiotiques dans trois groupes principaux de patients:

  1. 1 chez l'adulte dont la fonction rénale est normale;
  2. 2 chez les enfants;
  3. 3 chez les femmes enceintes.

1. Traitement antibactérien de la cystite chez l'adulte

Les médicaments de choix pour le traitement de la cystite aiguë chez l'adulte selon l'EAU (Association européenne d'urologie) sont les fluoroquinolones (lévofloxacine), la fosfomycine (Monural) et les nitrofuranes de dernière génération.

Selon les recommandations de 2015, la cystite aiguë non compliquée présentant les symptômes les plus prononcés devrait être traitée avec les antibiotiques suivants:

  1. 1 Médicaments de première intention - phosphomycine (monural, urofoscine, phosphorale) - une fois (une dose, un comprimé), ou nitrofurantoïne macrocrystalline (Uvamin Retard) ou microcristallin (Furadonine, Furadonine Lekt) - traitement de 5-7 jours (schéma posologique) présenté en détail dans le tableau 1). Il est également possible de recevoir furazidina (Furamag) pendant 5-7 jours.
  2. La lévofloxacine (noms commerciaux: Tavanic, Elefloks, Floratsid), l’ofloxacine (Zanotsin) - le traitement dure au moins 3 jours.
  3. 3 Les céphalosporines de 3ème génération - ceftibuten, cefexim, cefpodoxime sont des antibiotiques alternatifs. Le cours de traitement pendant au moins 5-7 jours.
  4. 4 Avec une sensibilité connue au triméthoprime, il peut être prescrit par un cours général d'au moins 3-5 jours.
  5. Le traitement antibiotique en cas de cystite aiguë doit durer au moins 7 jours chez les hommes, chez les personnes âgées de plus de 65 ans, en présence d’un déficit immunitaire et d’un diabète avérés.

Ensuite, parlons de la sensibilité des agents pathogènes aux antibiotiques.

La résistance (résistance, insensibilité) des agents pathogènes de la cystite (E. coli est généralement semé) est de plus en plus dynamique en ce qui concerne les médicaments suivants (données pour 2013-2015):

  1. 1 Fluoroquinolones - ciprofloxacine, norfloxacine. La résistance moyenne dans la Fédération de Russie est estimée à 15%. La résistance à la lévofloxacine et à l’ofloxacine augmente. Étant donné que les dernières générations de fluoroquinolones restent des médicaments de réserve, elles ne doivent pas être utilisées dans le traitement empirique des infections des voies urinaires.
  2. 2 triméthoprime, co-trimoxazole. En Fédération de Russie, la résistance d'E. Coli à ce médicament varie autour de 20%. Ce fait ne permet pas l'utilisation du co-trimoxazole comme agent de première intention, comme c'était le cas auparavant.

Les agents antibactériens ci-dessus ne sont pas souhaitables dans les cas de cystite aiguë non compliquée car il existe une forte probabilité de chronicité du processus inflammatoire et de sa récurrence dans un proche avenir.

Tableau 1 - Antibiotiques et schémas thérapeutiques pour la cystite aiguë non compliquée. Source - [1]

2. Infection chronique récurrente des voies urinaires

Le problème de la cystite chronique récurrente est le plus pertinent pour les femmes. Environ 20 à 30% des patients qui, pour la première fois, ont présenté une inflammation de la vessie ont une rechute en un an. Chez 10% des patients, la maladie devient chronique, avec une évolution récurrente.

La maladie récurrente chronique est considérée si le patient a 2 rechutes par semestre ou 3 exacerbations au cours de la dernière année.

Le risque de rechute augmente dans les cas suivants:

  1. 1 La femme a une vie sexuelle active.
  2. 2 Un patient avait des antécédents d'IST, notamment une mycoplasmose urogénitale et une ureaplasmose;
  3. 3 Le patient présente un déséquilibre hormonal, en particulier une hypoestrogénémie.
  4. 4 La patiente a une dysbiose vaginale;
  5. 5 Il existe des maladies inflammatoires de la sphère sexuelle;
  6. L’éloignement du lieu de résidence de la femme ne lui permet pas de consulter souvent son médecin;
  7. La survenue de cystites récurrentes chez les filles est due au manque de compétences en matière d’auto-soins; chez les adolescents, au début de l’activité sexuelle;
  8. Le patient présente un développement anormal du système urinaire (par exemple, une entrée urétrale basse);
  9. 9 L'utilisation de certains types de contraceptifs contribue au développement de l'inflammation (diaphragmes, capuchons, gels spermicides, etc.).
  10. 10 Chez les femmes ménopausées, le risque de récidive augmente avec l'hypoestrogénémie.
  11. Si la cystite ne disparaît pas après les antibiotiques, il faut exclure les autres pathologies de la vessie et la cystite interstitielle.

Comment éviter les rechutes?

Les mesures suivantes sont utilisées pour prévenir le processus inflammatoire dans les voies urinaires:

  1. 1 Hygiène soigneuse des organes génitaux, en particulier après un rapport sexuel, chez les filles en bas âge et les nouveau-nés;
  2. 2 Observation dynamique d'une femme par un gynécologue et un urologue;
  3. 3 Traitement opportun des maladies de la sphère génitale, correction des troubles dysbiotiques;
  4. 4 Correction de la carence en œstrogènes chez la femme ménopausée;
  5. 5 Contrôle pour la MAMA, détection précoce de la bactériurie asymptomatique et sa correction;
  6. 6 Correction des anomalies du développement des voies urinaires;
  7. 7 Prophylaxie antibiotique (niveau de preuve A);
  8. 8 Utilisation d'immunomodulateurs (Uro-Vaks), probiotiques vaginaux (niveaux de preuve B et C);
  9. 9 Prévention des rechutes avec les canneberges (niveau de preuve C).

2.1. Prévention non-drogue

Nous allons donc essayer de donner des instructions étape par étape sur la prévention des rechutes.

  1. 1 Étape 1. Après le traitement, le patient (qu'il s'agisse d'une femme ou d'un homme) doit effectuer un suivi de suivi, suivi des résultats, sur la base duquel le médecin établira un traitement curatif.
  2. 2 Étape 2. Le patient reste dans l'observation du dispensaire pendant six mois avec l'exécution de tests de contrôle d'urine (après 1-3-6 mois).
  3. 3 Étape 3. Consultation d'un gynécologue (pour les femmes). Il est important d'éliminer ou de traiter les maladies inflammatoires de la sphère génitale, les IST (si disponibles).
  4. 4 Étape 4. Éliminer le développement anormal du système urinaire.
  5. 5 Étape 5. Respecter un régime alimentaire spécial pendant six mois maximum.
  6. 6 Étape 5. Respectez le régime de consommation d'alcool, utilisez des canneberges au quotidien (crues, buvez des boissons aux fruits ou du jus de canneberge frais sans sucre). Le dosage en termes de proanthocyanidine A - 36 mg / jour.
  7. 7 Étape 7. Après le rapport sexuel, prenez une douche, urinez et buvez du bouillon de canneberges (du jus). Ne pas utiliser de capuchons, diaphragmes ou gels spermicides pour prévenir la grossesse.
  8. 8 Étape 8. Avec votre médecin, envisagez l’utilisation d’immunomodulateurs (Uro-Vaks, niveau de preuve B), d’uroseptiques à base de plantes (Canephron, Cystone) et de probiotiques.
  9. 9 Étape 9. Évaluez l'efficacité des activités réalisées. Y a-t-il des récidives de la maladie? Existe-t-il des épisodes de pyélonéphrite?
  10. 10 Étape 10. En raison de l’inefficacité des tactiques susmentionnées, la question de la prophylaxie antibiotique devrait être résolue conjointement avec le médecin traitant.

2.2. Prophylaxie antibiotique

Prévention de la récurrence de la cystite chez les patients à risque avec des antibiotiques est prescrit pour l'échec d'autres mesures préventives de ce qui précède. La prophylaxie antibiotique est conditionnellement divisée en permanente et post-coïtale.

La prophylaxie post-coïtale est pratiquée chez les femmes chez qui l'exacerbation de la maladie se produit en relation claire avec des rapports sexuels (le lendemain ou un jour après celle-ci). Son essence se résume à la prise d'un médicament antibactérien de la liste des substances autorisées immédiatement après le rapport sexuel:

  1. 1 nitrofurantoïne (Uvamin Retard, Furadonin, Furadonin Lect) à une dose de 50 à 100 mg;
  2. 2 Triméthoprime-sulfamétaxosol (Biseptol 480, Co-Trimoxazole, Bactrim) à une dose de 80/400 mg;
  3. 3 ofloxacine (Zanotsin, Tarivid, Floksal) à une dose de 100 mg;
  4. 4 La ciprofloxacine (Tsiprolet, Tsiprobay), la norfloxacine (Nolitsin) sont mentionnées dans les directives cliniques, mais nous déconseillons de les utiliser en raison du risque d'augmentation de la résistance à la microflore.

On peut s'attendre à un nombre minimal d'exacerbations de cystite post-coïtale lors de la prise d'ofloxacine et de nitrofurantoïne. Nous soulignons une fois encore que l’administration prophylactique d’antibiotiques n’est indiquée que dans les cas où d’autres mesures anti-rechute sont inefficaces.

Une prophylaxie antibiotique constante est réalisée à l'aide des médicaments suivants:

  1. 1 fosfomycine (Monural, Fosforal, Urofoscin);
  2. 2 triméthoprime-sulfamétaxosol (Biseptol 480, co-trimoxazole, Bactrim);
  3. 3 nitrofurantoïne (Uvamin Retard, Furadonin, Furadonin Lekt);
  4. 4 céphalosporines (céfaclor, céfalexine);
  5. 5 Les fluoroquinolones (ciprofloxacine - Tsiprolet, Tsiprobay; norfloxacine - Nolitsin) peuvent également être utilisées à titre prophylactique spécifique, mais nous ne recommandons pas de les utiliser en raison du risque d'augmentation de la résistance.

Les doses de médicaments antibactériens pour la prévention continue sont indiquées dans le tableau ci-dessous.

Tableau 2 - Schémas d'utilisation d'antibiotiques pour la prophylaxie permanente aux antibiotiques dans les cas de cystite récidivante (source 1)

3. Antibiotiques autorisés chez les femmes enceintes

Le traitement de la pathologie chez la femme enceinte commence par les mêmes médicaments de première intention (fosfomycine). Des céphalosporines et des pénicillines protégées peuvent également être prescrits:

  1. 1 Fosfomycine trométamol (Monural, Fosforal, Urofoscin).
  2. 2 Nitrofurantoïne (Furadonine) - uniquement au deuxième trimestre.
  3. 3 L'amoxicilline / clavulanate (dénomination commerciale de cet antibiotique à large spectre - Amoxiclav, Augmentin) ne peut être utilisé que si la sensibilité des agents responsables de la cystite chez la femme enceinte est démontrée.
  4. 4 Céfixime (Supraks, Supraks Solutab), Ceftibuten (Cedex).
  5. 5 Triméthoprime avec une faible résistance prouvée dans la région (sauf pendant le premier trimestre de la grossesse).

Tous les médicaments de cette liste ont les propriétés suivantes:

  1. 1 Permis pendant la grossesse;
  2. 2 Ils ont un effet prononcé sur la plupart des souches d’E. Coli;
  3. 3 Efficace avec la pyélonéphrite (la pyélonéphrite complique la cystite et la bactériurie chez la femme enceinte dans 20 à 40% des cas).

Les régimes approuvés pour les femmes enceintes sont indiqués dans le tableau ci-dessous.

Tableau 3 - Modes d’antibiothérapie chez les femmes enceintes présentant une inflammation de la vessie

4. Préparations pour le traitement de la cystite chez les enfants

Le traitement de la maladie dans l'enfance a ses propres caractéristiques:

  1. 1 Tous les agents antibactériens ne sont pas approuvés pour une utilisation chez les enfants.
  2. 2 Les enfants refusent les médicaments amers et sans saveur, de sorte que l'observance parentale est souvent inférieure à celle des patients adultes atteints de cystite.
  3. 3 Dans l'enfance, la réaction du corps à l'infection urinaire est violente, accompagnée d'une forte fièvre et de fortes douleurs. Le bien-être général souffre davantage que les adultes.

Parmi le grand nombre de groupes d'antibiotiques destinés au traitement de la cystite chez les enfants, on compte:

  1. 1 nitrofuranes;
  2. 2 céphalosporines;
  3. 3 pénicillines protégées.

Les céphalosporines et les pénicillines protégées ont une forme orale et parentérale, ce qui est extrêmement important en pédiatrie.

Le traitement des bébés au premier stade est effectué sans délai, sans les résultats de la culture d'urine et la détermination de la sensibilité de l'agent pathogène aux médicaments antibactériens. Cela est dû au développement rapide de la maladie et de ses complications (infection ascendante, urosepsie), à ​​la réaction violente du corps de l'enfant (forte fièvre, frissons, douleurs abdominales, manifestations significatives de la dysurie).

Pour le traitement empirique, les médicaments de choix sont:

  1. 1 Amoxiclav (Augmentin);
  2. 2 céfixime (Supraks, Pancef);
  3. 3 ceftriaxone (Rocephin);
  4. 4 céfotaxime (Claforan, Cefabol);
  5. 5 Céfuroxime axétil (Zinacef, Zinnat);
  6. 6 furazidine (Furamag);
  7. 7 Le cotrimoxazole (Biseptol) ne peut être utilisé que dans les régions où la résistance à Escherichia coli est étudiée.

Les schémas posologiques des médicaments les plus courants sont indiqués dans le tableau ci-dessous.

Tableau 4 - Schémas thérapeutiques de la cystite aiguë chez les enfants (source - 1)

La prévention de la rechute chez les enfants comprend les activités suivantes:

  1. 1 Observation dynamique par un pédiatre et un urologue.
  2. 2 Surveillance OAM pour détecter une bactériurie précoce et une leucocyturie.
  3. 3 Le respect des règles d’hygiène personnelle, l’initiation de l’enfant aux techniques d’auto-prise en charge (changement quotidien des sous-vêtements, bain, vaisselle après les toilettes).
  4. 4 En surveillant le régime d'alcool, l'enfant ne limite pas l'eau. Donner quotidiennement des boissons aux fruits, des compotes, des tisanes, des décoctions et des infusions de canneberges.
  5. 5 Les filles ont besoin des conseils et de la supervision d'un gynécologue.
  6. 6 En présence de reflux vésico-urétéral, d’anomalies dans le développement du système urinaire, un traitement prophylactique est effectué à l’aide de médicaments antibactériens (les nitrofuranes (Furamag), le Biseptol et l’Amoxiclav sont le plus couramment utilisés).

5. Surveillance de l'efficacité du traitement

L'efficacité du traitement est évaluée par trois paramètres:

  1. 1 Normalisation de l’état général du patient, absence de plaintes et de symptômes de la maladie;
  2. 2 Normalisation de l'OAM, analyse d'urine selon Nechyporenko, imagerie par ultrasons, données de cystoscopie;
  3. 3 Absence de rechute prolongée chez les patients à risque.

En conclusion, nous soulignons une nouvelle fois l’importance et la nécessité d’une observation dynamique par un médecin (urologue, pédiatre, thérapeute), qui surveille l’état et les fonctions du système urinaire chez les patients qui ont subi une maladie. Dans la trousse de premiers soins à domicile, ces patients peuvent disposer de bandelettes de test jetables pour les tests d'urine rapides. Comment les choisir et comment les utiliser, le médecin en informera toute clinique. Il est important de ne pas retarder la demande de soins médicaux!

Schéma et types de traitement de la cystite

Étant donné que l’inflammation de la vessie peut évoluer de manière aiguë ou chronique et que de nombreuses formes se manifestent chez les femmes, les hommes et les enfants, le traitement de la cystite est choisi par le médecin pour chaque patient individuellement. Lorsqu'il prescrit un traitement particulier, l'urologue s'appuie sur le type de micro-organisme qui a provoqué la pathologie et sur le mode d'entrée de l'infection dans les organes urinaires.

La différence d'approches

Le traitement varie selon la forme de la maladie.

Pointu

Les patients atteints d'une forme aiguë de cystite sont traités à domicile, mais on leur recommande de rester au lit avant que l'inflammation ne disparaisse et ne normalise la fonction de la vessie.

Le sexe devrait être exclu jusqu'au rétablissement complet.

Seuls les patients présentant une rétention urinaire aiguë, des saignements excessifs dans l'urètre ou des douleurs intenses qui ne peuvent être arrêtées à l'hôpital ont besoin d'être hospitalisés. La cystite aiguë dure environ 7-12 jours.

Chronique

Le processus inflammatoire chronique de la vessie est traité plus longtemps (5 à 7 mois) et la lutte contre cette maladie est beaucoup plus difficile. Pour récupérer, il faut d’abord éliminer un ou plusieurs facteurs de la cystite:

  • maladies inflammatoires de l'appareil génital féminin;
  • adénome de la prostate;
  • infections de toute localisation dans le corps;
  • urolithiase;
  • tumeurs du système génito-urinaire.

Interstitiel

La cystite interstitielle n'est pas une pathologie, mais un syndrome clinique, se manifestant par une douleur dans la région sus-pubienne et un trouble urinaire, mais les bactéries ne sont pas détectées dans l'urine. Principes de sa thérapie:

  • renforcement des muscles de la vessie et du plancher pelvien à l'aide de la thérapie physique;
  • traitement conservateur utilisant des procédures physiothérapeutiques;
  • régime alimentaire spécial sans allergie;
  • les changements de mode de vie pour éliminer le stress et les expériences neuropsychiques;
  • étirement de la vessie rétrécie sous anesthésie.

Diagnostic moderne

Le diagnostic de cystite est basé sur les résultats des tests de laboratoire et des symptômes cliniques. Ces derniers consistent en des phénomènes dysuriques (douleur, sensation de brûlure, douleur pendant la miction, augmentation du besoin d'y aller). Souvent, l'urine devient trouble à cause du mélange de pus. La température dans la cystite n'est jamais élevée, elle atteint un maximum de marques sous-fébriles (+ 37... + 37,5 ° С).

Le test sanguin montre les signes typiques d'inflammation dans le corps - augmentation du taux de sédimentation des érythrocytes (ESR), leucocytose modérée. Dans l'analyse clinique de l'urine, un nombre accru d'éléments formés - leucocytes et érythrocytes - est noté, une protéine apparaît, qui est normalement presque indétectable.

Une bactériurie est un signe diagnostique caractéristique de la cystite. En semant de l'urine, vous pouvez identifier la microflore à l'origine du processus infectieux et sa sensibilité aux antibiotiques.

Parfois, une échographie est prescrite pour clarifier le diagnostic.

La cystite est importante pour pouvoir se différencier par une appendicite et une pyélonéphrite.

La cystoscopie (examen de la surface interne de la vessie) ne peut être attribuée qu'en cas de cystite chronique. Il révèle une membrane muqueuse rouge vif et gonflée. Dans la forme aiguë de la pathologie, la cystoscopie est contre-indiquée en raison de la morbidité élevée de la procédure et du risque d'infection des uretères. Il est lourd de maladies inflammatoires des reins.

Options de traitement

Le traitement de la cystite implique des mesures visant à détruire le microbe pathogène et à rétablir le flux normal d'urine.

Pour le traitement médicamenteux, le médecin prescrit des antibiotiques, des sulfamides, des analgésiques et des médicaments antiallergiques, ainsi que de la physiothérapie.

Antibactérien

Pour le traitement de la cystite, en tenant compte des microbes pathogènes, on utilise:

  • antibiotiques de pénicilline - Amoxiclav, Medoclav;
  • macrolides - tétracycline, érythromycine;
  • Céphalosporines - Céfixime, Ceftriaxone.

Si le type d'agent infectieux n'a pas encore été clarifié, des antibiotiques à large spectre (ampicilline, amoxicilline) sont alors prescrits au patient.

Le traitement dure de 5 à 10 jours pour la cystite aiguë et de 3 à 4 semaines pour le traitement chronique sous le contrôle d'un tamis à urine. Si le traitement échoue après 5-7 jours, le médicament est remplacé par un autre.

Anti-inflammatoire

Les anti-inflammatoires effectuent un traitement local (instillation et irrigation de la vessie), les médicaments systémiques sont prescrits pour une administration par voie orale ou par injection. Ces derniers comprennent:

  • La nimésulide;
  • Le piroxicam;
  • Diclofénac sodique;
  • Ksefokam.

L'irrigation et l'irrigation de la vessie sont utilisées pour son inflammation chronique. Les antiseptiques suivants sont utilisés pour eux:

  • Chlorhexidine;
  • Solution de furaciline;
  • La dioxidine;
  • solution d'acide borique;
  • Solution de Protargol.

Pour la régénération rapide de la membrane muqueuse de la vessie dans sa lumière sont introduits: Himotripsine, Himopsine ou d'autres préparations enzymatiques d'une action protéolytique.

Analgésique et antispasmodique

Pour le soulagement de la douleur dans la cystite, des analgésiques sont prescrits, parmi lesquels:

  • Les gentos;
  • Le solpadein;
  • microclysters avec novocaïne;
  • bougies au paracétamol.

Le plus efficace des antispasmodiques:

En tant que soins médicaux d'urgence, un patient reçoit une injection sous-cutanée d'une solution à 0,1% d'atropine, d'une solution à 2% de papavérine et d'un coussin chauffant sur la zone sus-pubienne.

Phytothérapie

La phytothérapie accélère la restauration de la membrane muqueuse de la vessie. Elle est donc prescrite pour les troubles de la miction.

Ainsi, l'incontinence urinaire aidera à éliminer les infusions et les décoctions d'hypericum, de menthe poivrée ou de chicorée.

Le mélange de sang dans l'urine enlèvera la décoction de tilleul, de chanvre et de graines de lin. Avec une envie fréquente et douloureuse d'uriner, un thé préparé à partir de la collecte de telles plantes sera utile:

Antihistaminique

Un gonflement allergique de la membrane muqueuse de la vessie lors d'une inflammation aidera à éliminer les antihistaminiques. Par exemple, Claritin, Diphenhydramine, Loratadine, Zyrtec réduiront la douleur et l’inconfort en cas de cystite.

Stimulation de l'immunité

Avec de fréquentes rechutes de cystite chronique, il est nécessaire d'activer les défenses de l'organisme. À cette fin, le traitement comprend des agents stimulant l’immunité:

Au début du traitement, ces médicaments sont administrés par voie intraveineuse, puis prescrits au patient sous forme de comprimés.

Correction du pH de l'urine

Toute modification du pH de l'urine peut contribuer à l'inflammation et préserver l'activité vitale des bactéries pathogènes. Par conséquent, cet indicateur doit être maintenu à un niveau normal.

Pour l'acidification de l'urine, les boissons aux fruits de baies rouges sont bues, et pour son alcalinisation, de l'eau gazeuse ou des thés aux reins sont utilisés.

Physiothérapie

Après la disparition des manifestations aiguës de la maladie, le médecin peut prescrire des procédures physiothérapeutiques pour améliorer la circulation sanguine dans la vessie:

  • inductothermie;
  • applications de boue;
  • électrophorèse de médicaments;
  • Sessions UHF;
  • iontophorèse avec des ions d'argent.

La chirurgie

Une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour éliminer la cause de la cystite associée. Ainsi, l'opération est nécessaire pour retirer une tumeur ou une pierre de la vessie, ainsi que pour éliminer les cicatrices du cou de l'organe ou les rétrécissements de l'urètre.

Régime alimentaire

Au cours du traitement de la cystite, il est nécessaire d’exclure du régime les aliments épicés, épicés, frits, acides et salés, les aliments en conserve, les produits à base de farine. L'alcool est strictement interdit.

Le régime devrait être légume laiteux.

Vous devez boire beaucoup de liquides, compote d'églantier, canneberges, thé au lait ou au citron, gelée, jus de fruits frais utiles.

Vous pouvez manger de la viande ou du poisson bouilli, de la soupe, du porridge, du fromage cottage, du pain à grains entiers.

Caractéristiques des schémas thérapeutiques

Le schéma thérapeutique et le type de médicament doivent être choisis par un spécialiste.

Pour les enfants

Des antibiotiques à large spectre sont prescrits aux bébés sous forme de sirops ou de suspensions. Bien prouvé dans le traitement de la cystite Monural pour enfants, produit sous forme de granulés pour la préparation de suspensions. La cystite chez les enfants se transforme rapidement en pyélonéphrite, de sorte que vous ne pouvez pas hésiter avec un traitement.

Pour les femmes

Il existe 3 schémas de traitement antibactérien de la cystite chez la femme:

  1. Traitement d'une journée.
  2. Thérapie de trois jours - la plus populaire en raison du petit nombre de complications et de rechutes.
  3. Sept jours.

Cystite chez les femmes: symptômes et traitement rapide à domicile

La cystite chez les femmes est assez fréquente. Cette pathologie est considérée comme une femme en raison de ses caractéristiques anatomiques. Dans le sexe faible, la vessie doit être vidée plus souvent. De plus, elle est plus susceptible aux attaques de virus et d'agents pathogènes que chez l'homme.

Au moins une fois dans leur vie, beaucoup de personnes de sexe juste ont à faire face à une gêne liée à des envies fréquentes et à des brûlures au cours de la miction, ce qui indique une inflammation de la vessie. Souvent, les femmes subissent les premiers signes et ne cherchent pas une aide qualifiée, ce qui peut avoir de graves conséquences pour la maladie.

Par conséquent, il est nécessaire de connaître les symptômes et les caractéristiques de la maladie, ainsi que ses complications possibles, afin de comprendre l’importance d’un accès rapide aux médecins pour détecter les premiers signes de pathologie.

Qu'est ce que c'est

Cystite - inflammation de la vessie causée par des microbes, des bactéries et des virus. Il est plus fréquent chez les femmes en raison de leurs caractéristiques anatomiques (urètre court et large, proximité de l'urètre au rectum et au vagin).

Prévalence de la maladie

La cystite aiguë (inflammation de la membrane muqueuse de la vessie) est l'une des maladies les plus courantes en urologie. L'incidence de la cystite aiguë chez les femmes est de 0,5 à 0,7 épisodes de la maladie par femme et par an. Selon les estimations, la prévalence de la cystite aiguë en Russie est de 26 à 36 millions de cas par an. À titre de comparaison, l'incidence de la cystite aiguë chez les hommes adultes est de 6 à 8 épisodes par an pour 1 000 hommes âgés de 21 à 50 ans.

Chez les filles, la cystite est diagnostiquée 3 fois plus souvent que chez les garçons et se rencontre principalement entre 4 et 12 ans, moins souvent entre 1 et 3 ans et entre 13 et 15 ans, très rarement chez les nouveau-nés et les nourrissons.

La cystite chronique est l'une des maladies les plus courantes de la vessie: selon les auteurs, elle représente entre 11 et 21% de tous les cas de défaite. Lorsqu'ils examinent le terme «cystite chronique», certains urologues ne précisent pas la fréquence des exacerbations, d'autres pensent qu'il devrait y en avoir 2 ou plus par an.

Causes de la cystite chez les femmes

Les bactéries peuvent pénétrer dans le système urinaire par les voies urinaires ou par l’extérieur. Un organisme faible ne peut pas vaincre les bactéries. Et les bactéries après le contact avec la vessie provoquent un processus inflammatoire. Par conséquent, vous devez toujours garder votre système immunitaire en bonne forme.

Une mauvaise hygiène et une hypothermie mènent le plus souvent à une infection de l'urètre d'une femme. Les comprimés pour la cystite chez les femmes doivent être pris immédiatement après une visite chez le médecin. Parmi les causes les plus courantes de la maladie, on peut noter les suivantes:

  • maladies inflammatoires chroniques dans le corps;
  • complications après une urétrite, une gonorrhée, une annexite et d'autres maux;
  • hypothermie du bassin pendant 20 minutes, assoyez-vous simplement sur le sol froid;
  • mode de vie sédentaire;
  • mauvaise hygiène après avoir utilisé les toilettes;
  • constipation fréquente;
  • utilisation prolongée d'un tampon ou d'un tampon pendant les «jours critiques»;
  • sous-vêtements inconfortables.

Si l'un des points ci-dessus est présent dans la vie d'une femme, il n'est pas certain qu'il provoquera l'apparition de la maladie. Par conséquent, sans l'absence de signes de la maladie, dans ce cas, vous ne devez pas prendre de médicaments pour la cystite chez les femmes. Mais s'il y en a plusieurs, les chances de tomber malade augmentent considérablement, en particulier s'il existe plusieurs causes indirectes: manque de sommeil, faible immunité, manque de vitamines.

Premiers signes

Les tout premiers signes de cystite chez la femme sont exprimés très clairement. En particulier, apparaissent:

  1. Douleur lors de la miction, aggravée à la fin de ce processus.
  2. Sang dans l'urine.
  3. Augmentation de la température corporelle.
  4. Faiblesse générale.
  5. Douleur dans la région lombaire et abdomen.
  6. Décoloration de l'urine, ainsi que sa turbidité.
  7. L'envie d'uriner est très fréquente.

Plus l'inflammation dans le corps se développe, plus les symptômes de la maladie sont lumineux et lourds.

Symptômes de la cystite chez les femmes

Le tableau clinique de la cystite aiguë chez les femmes comprend les phénomènes dysuriques, des modifications de la composition de l'urine, des douleurs et des signes d'intoxication générale. La gravité des symptômes varie en fonction du degré d'endommagement de la coque du réservoir urinaire et de l'état général du corps.

La dysurie (diminution de la miction) est associée à une excitabilité accrue de la vessie en raison d'une inflammation, ainsi qu'à un gonflement des tissus et à la compression des fibres nerveuses.

Les principaux symptômes à ce stade:

  • la nécessité de faire un effort pour commencer le processus de miction;
  • la répartition de l'urine en petites portions (jusqu'à une ou deux gouttes);
  • sensation de vidange incomplète du réservoir immédiatement après avoir visité les toilettes;
  • une douleur (brûlure, coupure) au début et à la fin de l'écoulement de l'urine provoque parfois une gêne au niveau du rectum;
  • augmentation du besoin d'uriner - elles se produisent toutes les 10 à 20 minutes et sont impératives; le désir d'uriner peut devenir permanent;
  • incontinence urinaire.

Les modifications de la composition de l'urine peuvent être détectées en l'examinant attentivement. Caractéristiques principales:

  • odeur forte;
  • la turbidité, la présence de caillots et de flocons dus à la présence de pus;
  • impuretés du sang (cette caractéristique est particulièrement prononcée sous forme hémorragique).

La douleur dans la cystite est localisée au-dessus du pubis et dans le périnée. Elle a mal à la nature. Habituellement, le malaise n'est pas trop prononcé. Mais les filles peuvent avoir une douleur insupportable, entraînant une rétention urinaire. En outre, une augmentation de la douleur est caractérisée par une inflammation de la vessie provoquée par une exposition chimique ou par irradiation. Lorsque l'infection rénale se propage aux reins, la colonne lombaire peut être gênée.

La perturbation de l'état général est exprimée en:

  • la faiblesse;
  • des frissons;
  • augmentation de la température - jusqu'à 37,5-38 °;
  • nausée, vomissement (dans de rares cas).

Les signes d'intoxication générale ne sont pas toujours présents. Leur durée est de 2-3 jours. Le reste des symptômes peut être observé pendant une semaine.

Cystite chronique - symptômes

Cette forme est caractérisée par une manifestation plus petite des symptômes, se caractérise par une inflammation longue. Les signes sont particulièrement visibles lors des rechutes: en rémission, le patient peut ne pas les ressentir et mener une vie normale.

Lorsque la cystite chronique est diagnostiquée chez la femme, les symptômes peuvent être les suivants:

  1. Des organes génitaux brûlants, des démangeaisons, une décharge de chatte.
  2. Opaque, composition hétérogène dans l'urine.
  3. Miction altérée Pousser fréquemment, causée par une irritation du col de la vessie.
  4. La douleur qui survient principalement lors de la miction, souvent à la fin. Son apparence est associée au gonflement de la couche muqueuse, à son amincissement ou à sa déformation. Diminue après la miccité, augmente avec le remplissage de la vessie.

Diagnostics

Le diagnostic est établi sur la base des plaintes des patients et des données de laboratoire. Examen microscopique d’un grand nombre de leucocytes et de bactéries dans l’urine (normalement, 1 à 2 leucocytes sont autorisés dans le champ de vision de la femme, mais pas plus). On pense que dans les cas de cystite aiguë aiguë, la culture d’urine n’est pas nécessaire.

Mais en cas d'exacerbation d'une maladie chronique, un examen microbiologique est effectué: l'agent causal est détecté (en général, il s'agit d'E. Coli dans 85% des cas) et sa sensibilité à divers antibiotiques est déterminée. Un antibiogramme (test de sensibilité d'une culture cultivée) dans la cystite chronique est effectué afin de «déclencher» les microbes avec précision, et non au hasard, en choisissant le médicament le plus efficace.

Il convient de mentionner une ligne distincte concernant la cystite, apparue dans le contexte des MST (maladies sexuellement transmissibles). Les mycoplasmes, la chlamydia, les ureaplasmas peuvent provoquer une inflammation de la vessie de la même manière qu’une infection banale. Dans ce cas, pour vous débarrasser de la cystite, vous devez traiter les deux partenaires.

Les méthodes auxiliaires pour le diagnostic de la cystite comprennent les ultrasons, la cystoscopie, les analyses de sang et l’étude de la microflore vaginale.

Que se passera-t-il si non traité?

Si à temps pour commencer un traitement compétent, cette pathologie passe assez rapidement. Mais si vous ne recevez pas de traitement pendant une longue période ou si le schéma de traitement n'est pas correctement sélectionné, les complications suivantes sont possibles:

  • la propagation du processus inflammatoire dans les muscles de la vessie;
  • la pénétration verticale de l'infection dans des organes plus élevés, par exemple les reins, pouvant provoquer l'apparition d'une maladie concomitante;
  • rupture de la vessie pouvant provoquer une péritonite, complication très rare mais tout à fait possible.

Comment enlever une crise de cystite? Premiers secours à la maison

Avant tout, soulager une crise aiguë de cystite consiste à consommer le plus de liquide possible. Beaucoup croient qu'avec la cystite, il faut boire moins d'eau, la douleur et d'autres manifestations disparaîtront. C'est une compréhension fondamentalement erronée du problème. Sans assez d'eau, la crise peut être retardée pendant longtemps. En raison de l'augmentation de l'apport hydrique, les substances étrangères et les micro-organismes sont rapidement évacués du corps et soulagent la douleur.

Dans les cas plus graves, il est recommandé de recourir à des soins médicaux:

  1. Acceptation des antispasmodiques. Ils vont éliminer les spasmes et aider à réduire le tonus des muscles lisses de la vessie: No-spa, Spazmalgon, Papaverin, etc. En outre, la douleur soulage les analgésiques (réduisant la conductivité des terminaisons nerveuses). Analgin, Ketorol et autres;
  2. Les préparations à base de plantes contenant de l'origan et des cônes de houblon, tels que Urolesan, aident également à réduire les spasmes et les douleurs causés par la cystite. L'outil est disponible sous forme de gouttes et de capsules pour l'administration orale. On pense que les gouttes commencent à agir plus rapidement et leur effet antispasmodique est légèrement plus prononcé que dans les gélules. Cependant, les gélules sont plus pratiques pour une administration ultérieure à long terme.
  3. Si le diagnostic est confirmé et déjà connu, vous pouvez avoir recours à des antibiotiques. Parmi les médicaments efficaces, on peut nommer Nolitsin, Furadonin, Monural, etc. Le Furadonin est en même temps un puissant diurétique, il est donc recommandé de combiner la prise de ces médicaments avec un apport hydrique accru.

Dans tous les autres cas, il est préférable de ne pas se soigner soi-même. Les attaques de cystite compliquée (avec du sang, hémorragique, etc.) sont éliminées exclusivement à l'hôpital. Sinon, des saignements mettant en jeu le pronostic vital peuvent se développer.

Comment traiter la cystite chez les femmes?

Le traitement rapide de la cystite est un événement responsable qui nécessite les efforts de plusieurs spécialistes à la fois: urologue, gynécologue, néphrologue. Avec un traitement approprié, la guérison complète de la cystite survient 7 à 12 jours après le début du traitement.

Si la nature infectieuse de l'apparition de la cystite chez une femme est confirmée, des antibiotiques sont obligatoirement ajoutés au schéma thérapeutique, leur action est destinée à la destruction des microorganismes pathogènes:

  1. Ces dernières années, les préparations de leur groupe de fluoroquinolones, par exemple, la ciprofloxacine (Ciprolet A, Tsifran) et les nitrofuranes (Furadonine) se sont révélées efficaces. L’acceptation de ces antibiotiques n’est possible qu’à l’intention du spécialiste;
  2. Si, en fonction des résultats du diagnostic, des agents pathogènes spécifiques sont détectés, des médicaments antifongiques, antimicrobiens ou antiviraux appropriés sont prescrits;
  3. Des antispasmodiques sont prescrits pour les douleurs sévères - No-Shpa, Papaverin ou anti-inflammatoires non stéroïdiens - Diclofénac, Nimesil.
  4. En l'absence d'allergie aux herbes médicinales, il est permis de prendre des tisanes à base de myrtille, de prêle, de busserole. La préférence devrait être donnée aux fonds non emballés;
  5. Monural - un antibiotique à large spectre, un anti-urétéral, qui est un remède efficace contre la cystite, il suffit de prendre ce médicament une fois.
  6. Le complexe de mesures thérapeutiques et préventives contre la cystite utilise souvent des remèdes naturels à base d'ingrédients à base de plantes, tels que des extraits de feuilles de busserole, de prêle et de canneberges. Par exemple, complément alimentaire uroprofit, ses composants ont une action antimicrobienne, anti-inflammatoire et antispasmodique. Le complexe de substances biologiquement actives qui compose cette préparation aide à normaliser la miction, améliore l'état fonctionnel des reins et des voies urinaires et réduit également le risque d'exacerbations répétées de la cystite chronique.

Dans le traitement de la cystite, les femmes doivent augmenter la quantité quotidienne de liquide consommée. Pour une élimination rapide des toxines du corps, vous devez également suivre un régime lait-légumes.

Remèdes populaires

Pour le traitement rapide et efficace de la cystite à domicile, les femmes utilisent avec succès de nombreuses recettes de la médecine traditionnelle. Mais il est toujours souhaitable de coordonner leur utilisation avec un médecin qui exclura de la liste des indésirables et conseiller le plus approprié pour vous.

  1. Versez 40 grammes de verge d'or avec un verre d'eau bouillante et laissez infuser cinq heures. Ensuite, divisez la perfusion en trois parties et buvez-les toutes au cours de la journée avant de manger. La verge d'or est un antibiotique naturel et possède de bonnes propriétés diurétiques.
  2. Beaucoup sont conscients des avantages de la décoction de cynorrhodon. Non moins utile et utilisé avec succès dans le traitement de la cystite à domicile et une décoction de ses racines. Par litre d'eau, il faudra 4 cuillères à soupe. l hanches déchiquetées, après quinze minutes d'ébullition du médicament est prêt. Vous devez en boire 4 fois par jour pendant une demi-tasse avant de manger.
  3. Mumiyo est une résine cicatrisante dotée de nombreuses propriétés utiles pour la santé humaine. Il contient des champignons, tels que la pénicilline, qui confèrent à l'agent des propriétés antimicrobiennes. Comme il y a un grand nombre d'oligo-éléments dans la momie, la récupération et la guérison des zones endommagées sont améliorées. Mumiye peut être utilisé sous forme de comprimés, de solutions et extérieurement pour les cataplasmes sous forme d'extrait liquide ou de pommade.
  4. Les décoctions à base de plantes sont indispensables dans le traitement de la cystite à domicile, l'amélioration chez les femmes est perceptible après un demi-mois. Utilisez la busserole, les graines de céleri, la banane plantain, la camomille, la prêle des prés, les marais, le millepertuis. Vous pouvez faire des décoctions et des infusions d'une plante particulière ou utiliser des herbes.
  5. La perfusion de persil aidera au traitement de la cystite en raison de ses propriétés diurétiques. Pour préparer la perfusion, vous devez prendre 40 grammes de persil frais ou séché, verser 0,5 litre d'eau et faire bouillir pendant 10 minutes. Prendre 100 ml. plusieurs fois par jour.
  6. Faites bouillir trois litres de lait et versez une tasse dans la bassine. Lorsque la température du liquide le permet, placez-y les jambes et couvrez-vous d'une ceinture. Ajoutez du lait chaud pendant qu'il refroidit. Mettez le lait utilisé dans un endroit froid, il est utile pour la procédure suivante le lendemain. Deux ou trois fois suffisent généralement pour se débarrasser de la douleur.
  7. Le jus de canneberge renforce l'immunité et protège la muqueuse de la vessie contre les bactéries. En cas d'infection, vous pouvez prendre un verre de jus de canneberge par jour.

Régime alimentaire et règles nutritionnelles

Avec la cystite, les femmes doivent suivre un certain régime. L'utilisation de boissons contenant de la caféine ou de l'alcool est inacceptable, car ils peuvent aggraver considérablement l'évolution de la maladie. Mais si boire du café le matin ou le jour n'est pas un caprice, mais une habitude, il est conseillé de boire au moins un verre d'eau après cela.

Pour la prévention de la maladie, il est recommandé de boire du jus de canneberge. Il contient de l'acide hippurique, qui empêche la fixation de bactéries sur la membrane muqueuse de la vessie. En une journée, cette boisson doit être consommée jusqu'à 4 verres. Il est également très utile d’ajouter des canneberges au yogourt. Cependant, il est préférable que les femmes excluent du régime alimentaire avec la cystite les piments et autres assaisonnements. Le pain blanc, le riz, les pâtes et le sucre sont également mieux manger moins.

Prévention de la cystite

Malheureusement, la cystite fait partie des maladies qui deviennent facilement chroniques. Pour réduire les risques et éviter une exacerbation de la maladie, il vous faut:

  1. Ne pas permettre l'hypothermie.
  2. Essayez d'éviter de trop remplir la vessie.
  3. Ne pas en aucun cas, ne pas oublier l'hygiène personnelle.
  4. Après un rapport sexuel, assurez-vous de visiter les toilettes (urinez).
  5. Buvez plus d'eau et toutes sortes de jus. Le jus de canneberge est particulièrement utile.
  6. Essayez de remplacer les serviettes hygiéniques aussi souvent que possible pendant les règles.
  7. Si possible, jetez les vêtements trop serrés dans la région pelvienne. Cela peut entraîner une mauvaise circulation sanguine dans la région pelvienne.
  8. Si vous souffrez de constipation, essayez d’augmenter le nombre de fruits et de légumes frais (et crus) dans votre alimentation.
  9. Pour les organes génitaux de la toilette, utilisez du savon avec un équilibre acide-base neutre.

Si vous souffrez d'exacerbations fréquentes de la cystite et que vous êtes sûr que la cause en est sexuelle, il est préférable de discuter des mesures préventives avec votre médecin. Aujourd'hui, les experts recommandent souvent à leurs patients de prendre un comprimé de sulfanilamide ou un antibiotique après un rapport sexuel. Cela permettra d'éviter une infection sans aucun effet secondaire pouvant survenir lors d'une utilisation prolongée de ces médicaments.

Avec des processus inflammatoires réguliers dans les voies urinaires, il est recommandé de penser à changer de méthode de contraception. Les pilules contraceptives, par exemple, provoquent souvent une cystite. Un problème similaire est également observé chez les utilisatrices de bougies, d’un diaphragme vaginal ou de préservatifs colorés.

Il est strictement interdit de faire du sport pendant la période d'exacerbation. En outre, vous devriez essayer de porter des vêtements plus amples, car le port de pantalons serrés peut exacerber la maladie.

Pas à pas pour un rétablissement complet: l'importance d'un plan bien écrit dans le traitement de la cystite chez la femme

La cystite est une maladie désagréable qui affecte la vessie et se caractérise par un processus inflammatoire interne. Les causes de la cystite peuvent être différentes: de l'hypothermie à l'infection.

Les symptômes sont toujours prononcés: douleur dans le bas de l'abdomen lors des mouvements, mictions fréquentes, accompagnée de douleur, présence de sang dans les urines, faiblesse, dans certains cas, la température peut augmenter.

Si les symptômes ci-dessus apparaissent, agissez immédiatement. Cela évitera le passage de la maladie à la forme chronique. Le schéma thérapeutique de la cystite chez les femmes est assez simple, mais il nécessite une attitude attentive face au problème et une exécution précise des instructions.

Algorithme de traitement

Le traitement de la cystite devrait certainement commencer par le diagnostic de la maladie sur la base d'une enquête et des résultats de tests.

Après avoir confirmé le diagnostic et identifié la forme de la maladie (aiguë ou chronique), le médecin vous prescrit des médicaments antibactériens à usage médical, ainsi qu'un traitement de restauration. Dans certains cas, il est également nécessaire de recourir à des analgésiques.

Le traitement de la maladie prend jusqu'à deux semaines. À la fin du traitement, on prescrit au patient des médicaments rajeunissants qui contribuent au maintien et au renforcement de l’immunité.

Bases du traitement de la forme aiguë de la maladie

En règle générale, lors de la détection d'une cystite aiguë, le patient se voit attribuer un repos au lit pour un prompt rétablissement du corps. Cette mesure est également nécessaire en l'absence de température.

En tant qu'agent antibactérien, un ou plusieurs des médicaments suivants sont prescrits:

  • Monural (une dose de poudre pour 1/3 de tasse d’eau). Ce médicament est pris une fois par le patient. En l'absence d'effet après une journée, la prise du médicament est répétée. Mais il faut garder à l'esprit que Monural n'est pas destiné à une utilisation à long terme;
  • Ciprofloxacine (un comprimé deux fois par jour);
  • Ofloxacine (200 à 400 mg deux fois par jour);
  • Norfloxacine (400 mg deux fois par jour).

Tous les médicaments ci-dessus peuvent bloquer l’infection et empêcher le développement du processus inflammatoire. La période de prise des médicaments ne dépasse pas trois jours.

Un traitement plus long est prescrit à un patient atteint d'une forme sévère de la maladie ou de récidives fréquentes. Dans ces cas, le médecin vous prescrit:

  • Furadonine (à raison de 100 mg quatre fois par jour);
  • Amoxicilline avec Amoxiclav (un comprimé 2 à 3 fois par jour).

La durée du traitement est déterminée en fonction de l’évaluation de l’état du patient, mais ne dépasse généralement pas sept jours.

Avec des antibiotiques pour la cystite, il est possible de prendre des analgésiques, tels que:

  • Avisan (à raison de 50-100 mg quatre fois par jour après les repas);
  • Ibuprofène (à raison de 300 mg quatre fois par jour);
  • No-shpa (un comprimé 2-3 fois par jour).

En outre, l'évolution de la maladie est favorisée par l'utilisation de la collecte des reins et des bains chauds à la camomille. Après le traitement, on prescrit le plus souvent au patient des médicaments contenant des probiotiques. Ceux-ci incluent Atsipol, Bifiform, Hilak Forte. Tous ces outils sont excellents pour restaurer le corps après la prise d'antibiotiques et aideront à prévenir la récurrence de la maladie.

En cas d'absence ou d'incapacité à utiliser des analgésiques, une bouteille d'eau chaude placée sur le bas de l'abdomen peut aider le patient.

Comment se débarrasser de la forme chronique de la maladie?

La cystite chronique est différente de la forme aiguë de l'évolution latente de la maladie.

Le patient peut ne pas ressentir une douleur constante ou un autre inconfort, mais des micro-organismes seront présents dans sa vessie, provoquant des processus inflammatoires.

Inutile de dire que dans la cystite chronique, des exacerbations de la maladie apparaissent assez souvent, récompensant le patient de tous les symptômes de la cystite aiguë.

La cause du développement de la cystite chronique est le plus souvent un traitement inopportun et insuffisant de la forme aiguë de la maladie. La cystite chronique est caractérisée par la résistance des bactéries à la plupart des traitements médicamenteux. En outre, l'apparition de la forme chronique peut être accompagnée d'une autre maladie (par exemple, une urolithiase). Dans ce cas, vous avez besoin d'un traitement complet.

Le traitement des formes chroniques de cystite commence par le soulagement de la douleur si, au moment du traitement, la maladie est exacerbée.

Lors du diagnostic de la cystite chronique, la durée du traitement par des agents antibactériens est portée à deux semaines.

De plus, pour le traitement, il a fallu laver la vessie avec une solution de nitrate d'argent et de furatsilina. Il est également très efficace d’injecter des drogues directement dans la vessie.

Les mesures préventives jouent un rôle important dans la lutte contre la cystite chronique. Il s’agit en premier lieu de respecter scrupuleusement les règles d’hygiène intime, de boire abondamment pendant la journée (au moins huit verres de liquide), de prévenir l’hypothermie du bas du corps (y compris les pieds) et de prendre régulièrement des vitamines pour maintenir le système immunitaire.

Des résultats positifs dans la prévention des exacerbations de la cystite donnent des médicaments à base de plantes. Les décoctions et les infusions à base de plantes recommandées pour la cystite comprennent: les feuilles de myrtille, l'achillée millefeuille, la busserole, la prêle des champs, les fleurs de camomille et le calendula.

Vous ne pouvez pas traiter uniquement la décoction à base de plantes, car un effet positif durable n’est obtenu qu’avec la destruction complète des bactéries. Malheureusement, les extraits de plantes dans ce cas ne peuvent être efficaces.

Caractéristiques du traitement de la maladie chez les femmes âgées

Une immunité réduite, un métabolisme ralenti et des modifications des niveaux hormonaux permettent aux bactéries de pénétrer librement dans le corps.

Pour égaliser le fond hormonal, on prescrit aux femmes des médicaments contenant de l'œstrogène. Les bougies Ovestin sont un outil qui a fait ses preuves.

Ils sont utilisés comme suit: une bougie par jour pendant la première semaine de traitement, puis une bougie deux fois par semaine à titre préventif. Avec les médicaments hormonaux utilisés immunomodulateurs et vitamines. Les personnes âgées ne sont pas affectées au rinçage de la vessie, car il existe un risque élevé de micro-lésion des muqueuses desserrées.

Bougies et crème vaginale Ovestin

En cas de cystite aiguë, outre le traitement classique, les femmes âgées doivent souvent prescrire Cisrelax.

Cela est dû à l'apparition fréquente de mictions incontrôlées. Le médicament est prescrit à une dose de 200 mg trois fois par jour, la dernière réception devant avoir lieu juste avant le coucher.

Les femmes plus âgées doivent accorder une attention particulière à l'hygiène personnelle, car il s'agit de l'une des principales mesures destinées à prévenir l'apparition d'infections urinaires.

Pour prévenir et diagnostiquer la maladie rapidement, il est recommandé de tester les personnes âgées tous les six mois et d'examiner le système urinaire.

Vidéos connexes

Pour en savoir plus sur le traitement de la cystite et les recettes à utiliser à la maison dans l’émission télévisée «Vivre en bonne santé!» Avec Elena Malysheva:

L'attention portée à votre santé est la clé d'une vie longue et active. Avec un traitement approprié, la cystite ne sera pas un problème important pour vous. Les médicaments de la nouvelle génération sont capables de combattre avec succès même la forme chronique de la maladie. Un traitement en temps opportun vous permettra de vous débarrasser rapidement et sans douleur de la maladie.

Plus D'Articles Sur Les Reins