Principal Traitement

Quelles pilules contre la cystite sont les plus efficaces pour les femmes?

L'inflammation de la vessie ou la cystite est une maladie familière à la plupart des femmes. Même les médecins affirment que la cystite est une maladie féminine.

Les caractéristiques anatomiques et l'augmentation, par rapport aux hommes, de la vulnérabilité en matière de santé mettent en danger le beau sexe.

À l'heure actuelle, la gamme des pharmacies nous offre une large sélection de médicaments pour la cystite chez les femmes. Parmi eux se trouvent les drogues synthétiques puissantes et les produits populaires à base naturelle.

Que choisir? Quel est le traitement contre la cystite chez les femmes pour aider à faire face aux symptômes désagréables et éliminer la cause de la maladie?

Bien sûr, la réponse à ces questions devrait être fournie par le médecin. Nous allons essayer de parler des avantages et des inconvénients des médicaments les plus populaires pour la cystite.

Antibiotiques

La cause la plus fréquente de cystite est une bactérie (Escherichia coli, Streptococcus, Staphylococcus aureus). Par conséquent, les antibiotiques sont le choix évident pour le traitement.

Cependant, tout n'est pas si simple. Les antibiotiques fonctionnent, mais seulement sur prescription d'un médecin. Pour choisir un médicament, il ne suffit pas de lire des critiques sur Internet ou de demander à des amis. Il est nécessaire d’analyser l’urine afin de déterminer quels micro-organismes nuisibles ont provoqué une inflammation de la vessie.

Ce n’est qu’après cela que le médicament le plus approprié est sélectionné et que son ordre d’administration est déterminé de manière à ce que l’effet soit positif et le plus rapidement possible.

Les antibiotiques les plus populaires utilisés pour la cystite:

  • Furagin,
  • Furabonin,
  • Palin,
  • Monural

Les avantages des antibiotiques dans le traitement de la cystite sont bien sûr leur efficacité élevée et l’élimination des symptômes désagréables dès les premiers jours de traitement. En outre, un traitement opportun commencé avec les «bons» antibiotiques réduit de manière significative le risque de cystite dans la forme chronique.

Cependant, il y a des inconvénients. Tout d’abord, il s’agit bien entendu d’un grave effet des antibiotiques sur l’organisme dans son ensemble. En règle générale, les médicaments de ce groupe ont une liste impressionnante d'effets secondaires.

De plus, certains d'entre eux créent une dépendance et ne donnent pas l'effet souhaité lorsqu'ils sont réutilisés. Et, bien sûr, le danger est qu’un antibiotique mal choisi ne puisse non seulement guérir de la cystite, mais aussi nuire à la santé.

Phytodrugs

Le retour à tout naturel a touché non seulement la nourriture, mais aussi les médicaments. Les phytopreparations sont de plus en plus populaires. Cela n’est pas surprenant, car les ingrédients à base de plantes ont un effet plus doux et, à l’exception de rares cas, ne nuisent pas au corps.

Les phytopreparations sont également utilisées dans le traitement de la cystite. Nos ancêtres ont constaté le pouvoir médicinal des plantes, et la médecine moderne utilise ces développements pour nous proposer des combinaisons des composants végétaux nécessaires sous une forme pratique d’application. Ce sont principalement des médicaments à base de camomille, de canneberge, de persil et de millepertuis qui ont des effets anti-inflammatoires et diurétiques.

L'avantage de ces médicaments est leur innocuité (les contre-indications et les effets secondaires, ainsi que les réactions allergiques à certains composants, sont pratiquement absents) et un effet ménageant pour le corps.

Cependant, il convient de rappeler que les remèdes à base de plantes médicinales sont efficaces en tant qu'éléments d'un traitement complexe de la cystite et ne peuvent pas toujours faire face aux causes de la maladie de nature infectieuse.

Regardons les remèdes à base de plantes les plus populaires.

Cysténium

Cystenium contient des composants d’efficacité prouvée - des proanthocyanidines d’extrait de canneberge, d’extrait de busserole et de vitamine C. Ils ont un triple effet:

  • prévenir les dommages de la vessie par les bactéries
  • supprimer leurs moyens de subsistance
  • et accélérer l'excrétion du corps.
  • Il peut être utilisé en association avec des antibiotiques pour accélérer la récupération et réduire les symptômes, ainsi que comme remède individuel.
  • Convient pour une prophylaxie "rapide" (par exemple, après une hypothermie).
  • En raison de la forme de réception (boisson) a une biodisponibilité élevée.
  • Goût agréable!

L'inconvénient n'est pas dans toutes les pharmacies.

Cyston

La composition de la cystone contient plus de 10 composants végétaux (graines de la paille du rugueux, fleurs du fruit jumeau, garance en forme de cœur et autres). Cette combinaison a des effets à la fois diurétiques et anti-inflammatoires.

En outre, le médicament donne un effet antispasmodique, et contribue également à la destruction de certains groupes de microbes.

Mais les inconvénients du médicament sont un risque accru de réaction allergique (en raison du grand nombre de composants) et la nécessité d'une utilisation à long terme avant que l'effet souhaité ne se produise (la durée du traitement peut atteindre 6 semaines).

Canephron

La composition de Canéphron n’est pas très diverse (amour, rosier, romarin et centaurée). Mais l'effet de cet outil est similaire à l'action de Cyston.

L'avantage de Canephron est sa meilleure tolérabilité par les patients (probabilité d'allergie moindre), ainsi que la possibilité de choisir une forme plus pratique d'utilisation: gouttes ou comprimés.

Les inconvénients sont

  • prix assez élevé
  • effet antimicrobien plus faible
  • Ce médicament ne convient pas aux femmes enceintes en raison de la nature de la composition.

Monurel

Le médicament est à base d'extrait de canneberge. Il a principalement un effet anti-inflammatoire.

Ce médicament est unique dans sa composition et n'a pas d'analogues. Et les revues de patients confirment son efficacité.

Toutefois, il convient de noter que Monurel est plus efficace en tant qu’agent prophylactique.

L'avantage du médicament est également sa sécurité et une petite quantité d'effets secondaires.

Inconvénients:

  • coût élevé
  • long traitement (jusqu'à un mois),
  • insécurité pour les femmes enceintes.

Phytolysine

Ce remède est également riche en ingrédients à base de plantes. Il a un effet analgésique, désinfectant et diurétique. De plus, l'effet antibactérien de ce médicament est assez prononcé.

Les avantages devraient également inclure un prix des fonds démocratique.

Cependant, la phytolysine a ses inconvénients. Il se présente sous la forme d'une pâte dont l'arôme spécifique ne convient pas toujours aux patients. De plus, le risque d'allergie est assez élevé en raison de l'abondance de composants végétaux.

Le médicament est contre-indiqué dans certains cas:

  • insuffisance rénale
  • maladie rénale aiguë
  • tractus gastro-intestinal.

Feuilles de myrtille

Un remède éprouvé contre la cystite. Il a une action diurétique et antimicrobienne. En outre, les feuilles de l’airelle renforcent le système immunitaire, ce qui réduit le risque de cystite à répétition.

Il convient de noter qu’il est déconseillé d’acheter des feuilles d’airelles, déjà emballées dans des sacs pour la fabrication du café. Bien sûr, sous cette forme, il est plus facile de prendre le remède, mais les examens des patients indiquent une qualité de feuilles inférieure.

Par conséquent, il est préférable de ne pas être paresseux et de consacrer plus de temps au brassage. Les efforts porteront certainement leurs fruits en retirant la maladie.

Antispasmodique

Dans le traitement de la cystite chez les femmes utilisé des comprimés comme antispasmodiques. Les antispasmodiques comprennent des médicaments qui aident à soulager les spasmes musculaires des organes internes, à les détendre et ainsi à réduire la douleur.

Étant donné que la cystite s'accompagne non seulement d'une envie fréquente d'uriner, mais également de sensations douloureuses au cours de ce processus, il devient nécessaire d'utiliser des antispasmodiques.

En plus de soulager les spasmes, les médicaments de ce groupe rendent la miction plus rare en relaxant le sphincter et soulagent également les symptômes désagréables de la cystite.

En règle générale, lorsque la cystite prescrit des antispasmodiques myotropes à base de drotavérine.

L'avantage de ce groupe de médicaments est leur action rapide. Les sensations douloureuses sont éliminées assez rapidement, ce qui améliore considérablement l'état du patient.

En outre, ces médicaments peuvent causer de la somnolence, de la léthargie et des vertiges, ce qui nuit à leur capacité de faire leurs activités quotidiennes.

Et maintenant plus en détail sur les antispasmodiques les plus courants dans la cystite.

Chlorhydrate de Drotavérine

Antispasmodique à base de drotavérine (40 mg par comprimé). Egalement disponible sous forme de solution injectable et de gélules.

Il soulage les spasmes des muscles lisses des organes internes. Il est donc indiqué pour l’élimination de la douleur dans divers systèmes du corps, y compris les mictions urinaires.

En plus du spasme qui soulage rapidement (dans la demi-heure), l'avantage de ce médicament est l'absence de l'impact négatif de ses composants sur le système nerveux.

Inconvénients: comme avec tous les médicaments du groupe des antispasmodiques. En outre, il convient de noter que les antispasmodiques ne guérissent pas la cystite, mais ne font qu’éliminer la manifestation douloureuse de la maladie.

Drotaverine

Cet outil appartient également au groupe des antispasmodiques myotropes. L'ingrédient actif est la drotavérine (40 mg par comprimé). Réduit le tonus des muscles lisses des organes, éliminant ainsi le spasme.

Les avantages et les inconvénients sont similaires à ceux du chlorhydrate de drotavérine.

No-shpa

Drotaverinum est également à la base de 40 mg par comprimé. Par conséquent, les caractéristiques de No-shpy sont similaires aux antispasmodiques ci-dessus.

Seul le prix diffère principalement, ce médicament est plus cher que ses homologues, mais il n’est pas non plus très cher (le prix moyen est d’environ 60 roubles).

Au stade initial de la maladie, le médecin peut prescrire un traitement de la cystite chez les femmes. En outre, la médecine traditionnelle est utilisée à titre préventif.

Brusniver est une préparation à base de plantes efficace pour le traitement de la cystite. En savoir plus sur le médicament ici.

Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont un autre type de pilule contre la cystite destinée aux femmes. Les AINS soulagent l'inflammation, ont un effet analgésique et antipyrétique.

En règle générale, les médicaments de ce groupe pour la cystite sont utilisés en tant qu'éléments d'un traitement complexe dans les cas où la douleur est suffisamment forte.

L'avantage de ce groupe de fonds est leur effet plus doux sur le corps et une bonne tolérance du patient.

Inconvénients: l'utilisation de médicaments de ce groupe peut nuire au travail du foie et des reins (par conséquent, les AINS sont contre-indiqués chez les patients présentant déjà une altération de la fonction de ces organes) du tractus gastro-intestinal. Les AINS sont contre-indiqués chez les femmes enceintes.

L'ibuprofène

L'ingrédient actif du médicament est l'ibuprofène (200 mg par comprimé). Ce remède inhibe les médiateurs de la douleur, fournissant ainsi à la fois des effets anti-inflammatoires et analgésiques. En outre, le médicament diminue la température.

L'avantage de l'ibuprofène réside dans son action rapide (la concentration maximale du médicament dans le sang est atteinte dans les 1-2 heures suivant l'ingestion). Les examens des patients indiquent un niveau d'efficacité élevé.

Cependant, il ne peut pas être utilisé chez les jeunes enfants (jusqu'à 6 ans) et les femmes enceintes. En outre, le médicament augmente le risque de crise cardiaque chez les patients souffrant de troubles cardiaques et peut également nuire au fonctionnement du foie et des reins.

Il y a un risque de surdosage, vous devriez donc consulter votre médecin avant l'utilisation.

Façade

L'ingrédient actif du médicament est également l'ibuprofène, toutefois, à une concentration plus élevée (400 mg par comprimé).

Par conséquent, l'effet, les avantages et les inconvénients sont similaires à ceux de l'ibuprofène, seul le dosage est différent.

Le médicament, semblable aux moyens de Faspic, mais moins cher.

Nurofen

Similaire à l'ibuprofène, mais le prix de cet outil est plus élevé.

Ibuklin

Dans la composition de cet outil en plus de l'ibuprofène contient du paracétamol, ce qui conduit à une plus grande efficacité du médicament, cependant, augmente le nombre de contre-indications et les effets secondaires probables.

Probiotiques

Les probiotiques ont la capacité de restaurer la microflore d'organes, notamment des micro-organismes bénéfiques pour la santé humaine.

Et comme la probabilité de récurrence de la cystite dépend de l’état de la microflore et que les antibiotiques pris pendant le traitement peuvent nuire à l’environnement interne des organes, les probiotiques sont un moyen efficace de prévenir la cystite.

Il est utile d'appliquer des produits contenant des lactobacilles.

Regardons les probiotiques les plus populaires prescrits pour la cystite.

Atsipol

Le produit contient des polysaccharides de kéfir et des lactobacilles vivants. Il régule l'état de la microflore intestinale et empêche la reproduction de microorganismes nuisibles, dont certains peuvent provoquer une cystite.

Le médicament n'a pas de contre-indications et d'effets secondaires.

Parmi les inconvénients, on ne peut noter que le coût relativement élevé (350 roubles en moyenne).

RioFlora Balance

C'est une source de lacto et de bifidobactéries (9 espèces). Normalise également l'état de la microflore intestinale.

Le médicament est contre-indiqué pendant la grossesse, ainsi que chez les patients atteints de pancréatite.

RioFlora Imuno

La composition de cet outil 8 types de micro-organismes bénéfiques qui sont capables de maintenir l'équilibre de la microflore intestinale, empêchant ainsi l'apparition de bactéries nocives.

De plus, RioFlora Imuno renforce le système immunitaire en renforçant les défenses naturelles de l'organisme contre les effets néfastes de l'environnement.

Ainsi, cet outil permet au corps de devenir moins vulnérable à diverses infections, y compris celles qui provoquent le développement de la cystite.

Bifiform

Les gélules bififormes contiennent des bifidobactéries et des entérocoques, qui contribuent à la normalisation de la microflore intestinale. Et les critiques de la demande affirment que le médicament améliore le système immunitaire dans son ensemble.

Cependant, cet outil est encore plus adapté à la dysbiose intestinale et n’a que des avantages indirects dans la prévention de la cystite.

Hilak Forte

La préparation contient de l'acide lactique biosynthétique et ses sels tampons. À l'instar de tous ces probiotiques, Hilak Forte améliore l'équilibre de la microflore intestinale et favorise l'augmentation de l'immunité.

Cependant, l'utilisation de ce médicament peut avoir des effets secondaires (troubles du tractus gastro-intestinal, allergies).

Ainsi, on peut en conclure que pour le traitement et la prévention de la cystite, il existe actuellement de nombreux médicaments.

Par conséquent, choisir ceux qui vous conviennent n'est pas difficile.

L'essentiel est de confier un tel choix à des professionnels, non seulement pour se restaurer, mais également pour préserver leur santé.

Antispasmodiques chez les femmes atteintes de cystite

Quoi boire pour la cystite: les meilleurs médicaments

La cystite est une maladie qui provoque une inflammation de la muqueuse de la vessie.

Elle peut affecter les hommes et les femmes, cette dernière pathologie est observée plusieurs fois plus souvent. En outre, la cystite est souvent détectée pendant la grossesse. Avant de décider quoi boire avec une cystite à la maison, vous devez dire que cela provoque cette maladie.

Le plus souvent, la cystite provoque une hypothermie et des lésions infectieuses du corps causées par des bactéries pathogènes. Également contribuer à cette maladie peut utiliser des sous-vêtements synthétiques, une hygiène intime inadéquate, une maladie rénale et une pathologie chronique du système génito-urinaire. Tout le monde ne sait pas quoi boire pour la cystite et ce qui doit être traité (traitement médicamenteux avec des pilules, des plantes médicinales ou des remèdes traditionnels). En fait, le traitement dépend en grande partie de la forme de la maladie, qui peut être aiguë et chronique.

Les résultats des tests et les symptômes du patient jouent également un rôle important dans la sélection des médicaments. Dans tous les cas, seul le médecin traitant devrait être impliqué dans la prescription des médicaments. L'auto-traitement ne peut qu'aggraver l'évolution de la maladie et provoquer des complications indésirables dans l'état du patient. Les cystites aiguës et chroniques ont des symptômes et des manifestations légèrement différentes.

Les signes d’une inflammation aiguë de la vessie se traduiront par des symptômes prononcés - mictions fréquentes, douleur dans le bas de l’abdomen, des brûlures et une douleur en urinant. En outre, la douleur est accompagnée de spasmes. Dans cet état, une femme peut vouloir constamment uriner, mais l'excrétion d'urine sera rare et très douloureuse.

Les signes de cystite aiguë peuvent inclure fièvre, nausée et douleur au bas du dos. La cystite chronique a des symptômes moins prononcés. Pour lui, une trajectoire inhérente à la vague avec des périodes d'exacerbation et d'atténuation de la maladie. L'hypothermie peut généralement provoquer une nouvelle inflammation, ce qui entraînera la récurrence de la maladie.

Que boire pour la cystite? Les groupes de médicaments suivants sont traditionnellement prescrits pour le traitement de cette maladie:

  1. Antibiotiques. Ils sont nécessaires pour supprimer l’activité de l’infection au centre du processus inflammatoire. Dans le même temps, les médicaments antibactériens peuvent appartenir à plusieurs groupes pharmacologiques (tétracyclines, macrolides, etc.). Ils doivent être pris strictement selon les prescriptions du médecin. En moyenne, la durée du traitement est de deux semaines. Si nécessaire, le médecin peut prolonger le traitement ou remplacer le médicament par un analogue.
  2. Les analgésiques ou les analgésiques sont utilisés pour soulager la douleur et les crampes.
  3. Préparations pour la normalisation des reins.
  4. Anti-inflammatoires.

Également considéré comme un traitement folklorique très efficace avec soda, camomille, jus de canneberge et aneth. Tout cela plus loin dans l'article.

Quels médicaments boire contre la cystite chez la femme: plantes médicinales, antispasmodiques, AINS et régime alimentaire

Avant de déterminer quels médicaments prendre avec la cystite chez les femmes, il est important de parler d’une autre méthode de traitement efficace et indispensable: l’alimentation diététique.

Une bonne alimentation aidera à éliminer l'infection et à un prompt rétablissement. Cela renforcera également le système immunitaire.

La première chose à laquelle vous devez penser tout en maintenant un régime pendant la cystite est de boire du liquide. Vous devez en boire beaucoup - au moins deux litres d'eau par jour. Les décoctions de camomille, thé vert, eau minérale et jus de fruits sont également utiles. Avec un apport en liquide suffisant, il sera plus facile pour le corps de combattre le processus inflammatoire. Vous pouvez lire sur les avantages de cela dans de nombreux forums dans les critiques de personnes. La règle suivante du régime - est un rejet complet des mauvaises habitudes, à savoir fumer et boire.

Ceci est un tabou non seulement pour la cystite, mais également pour d'autres maladies des organes internes, qu'il est interdit de violer. La base de ce menu diététique devrait être des bouillies, des plats à base de légumes et de fruits. Il est également utile de manger du fromage cottage, de boire du kéfir et du yogourt. Ils auront une incidence favorable sur la microflore lors de la prise d’antibiotiques. Quant aux plats à base de viande, ils peuvent également être consommés, mais uniquement à l'état bouilli. La même chose vaut pour le poisson. Frit, fumé et salé est préférable de limiter dans le régime alimentaire.

Il est recommandé d'exclure du menu les produits suivants:

  1. Chocolat et autres confiseries sucrées.
  2. Raifort et moutarde.
  3. Épices et sauces épicées.
  4. Noix
  5. Oignons et ail
  6. Produits semi-finis.
  7. Caviar
  8. Restauration rapide
  9. Agrumes aigres.
  10. Produits contenant des colorants et des arômes.

En outre, dans cet état, il est préférable de refuser les produits difficiles à digérer et susceptibles de provoquer une constipation. Ceux-ci comprennent les pommes de terre, certains types de fromage à pâte dure et les haricots. Au lieu de cela, il est préférable de privilégier les betteraves bouillies, les courgettes et les citrouilles. Il est également très utile de manger des fruits secs et d'en boire des décoctions.

Quels médicaments boire avec la cystite chez les femmes à base de plantes? Les meilleurs remèdes à base de plantes sont:

  1. Le médicament Monurel. Il est à base de canneberges. Ce produit naturel inhibe l'activité des bactéries pathogènes et aide à renforcer le système immunitaire. Il est souvent prescrit pour le traitement complexe de la cystite chronique.
  2. Canephron est également un phytodrug de plante. Il se compose de romarin, de lovage et de centaurée. Le médicament est sous forme de comprimés. Des améliorations dans sa réception sont perceptibles dès le troisième jour.
  3. Urolesan aide à faire fonctionner le système génito-urinaire et les reins. Il supprime le processus inflammatoire.
  4. Cyston contient plusieurs noms de plantes médicinales. La durée du traitement doit être d'au moins trois mois.

Quels médicaments boire chez les femmes souffrant de cystite pour la douleur? Dans les cas de syndrome douloureux sévère et de spasmes, des antispasmodiques sont prescrits. Ils arrêtent rapidement la douleur et l'inconfort. Les meilleurs antispasmodiques sont No-shpa et Drotaverine. Avec prudence, ces médicaments doivent être pris en cas de maladies du système digestif.

Le groupe suivant de médicaments est les AINS. Ils visent à éliminer le processus inflammatoire. Ces médicaments comprennent les médicaments Diclofenac, Ibuprofen, Nimesulide. Si le médecin traitant a prescrit des antibiotiques, parallèlement à son admission, une personne malade doit boire des probiotiques. Ils vont normaliser la microflore. Les meilleurs d'entre eux sont Bifiform, Hilak Forte et Linex.

Furacilin pour la cystite et les remèdes populaires

Pour le traitement à domicile, vous pouvez prendre Furacilin pour la cystite. Il soulagera de l'inflammation et de la douleur, et peut également être utilisé en association avec une thérapie aux herbes et aux remèdes populaires. Furacilin pour la cystite est efficace dans les formes aiguës et chroniques de la maladie. Tout le monde ne sait pas exactement quel type d'herbe boire pour traiter la cystite.

Les meilleurs remèdes populaires pour aider à se débarrasser de l'inflammation et de la douleur sont les suivants:

  1. L'infusion de genévrier a un effet anti-inflammatoire et diurétique prononcé.
  2. Bouillon de réglisse et de persil.
  3. La collecte à base de plantes de camomille, prêle et millefeuille peut être utilisée pour le traitement de la cystite et de la pyélonéphrite.
  4. Une décoction de graines de lin peut être ingérée, même chez les enfants.

Vous pouvez également consulter votre médecin pour savoir quelle plante est préférable de boire avec la cystite.

Pourquoi y a-t-il des résidus d'urine chez les hommes?

Parmi toutes les maladies dont souffrent les hommes, la pathologie du système urogénital occupe une place particulière. Il comprend tout un groupe de maladies présentant des symptômes similaires. Très souvent, les hommes s'inquiètent d'un symptôme tel que le sentiment de vidange incomplète de la vessie. Cela suggère qu'il reste de l'urine dans la vessie. Ce n'est pas la norme pour un corps masculin en bonne santé. L'urine résiduelle peut s'accumuler dans des conditions normales, mais son volume est insignifiant (environ 50 ml). Dans les maladies du système urogénital, la quantité d'urine non excrétée peut atteindre plus d'un litre. Il est important qu'un tel symptôme se développe lentement.

En outre, cela peut entraîner des complications: développement d'une pyélonéphrite résultant du rejet d'urine, de diverticules, d'une hydronéphrose et d'une cystite chronique. Une vidange souvent incomplète est due à une lésion de l'organe lui-même ou à une violation de son innervation, ainsi qu'à des difficultés de sortie de l'urine. Dans tel ou tel cas, dès l'apparition des premiers signes de rétention d'urine, il est urgent de consulter un médecin. Examinons en détail les maladies dans lesquelles l'urine résiduelle se forme chez l'homme, les causes de l'apparition de ce symptôme et les signes qui l'accompagnent.

Causes de l'urine résiduelle

Chez les hommes, cette maladie peut provoquer diverses maladies. Ceux-ci incluent la cystite aiguë ou chronique, la vessie neurogène, l'inflammation de l'urètre, l'inflammation de la prostate, l'adénome de la prostate, le rétrécissement de l'urètre, la cystolithiase (calculs dans la vessie), la petite vessie. Les maladies du système nerveux périphérique, dans lesquelles l'innervation des organes pelviens est perturbée, jouent un rôle important. Chez l'homme, l'urine résiduelle peut être observée avec atonie ou diminution du tonus de la vessie.

Il faut se rappeler qu’il s’agit d’un organe musculaire alors que sa contractilité est fortement perturbée. De tels désordres surviennent lors de lésions de la moelle épinière, de radiculopathie, de sclérose en plaques et d’autres pathologies. L'innervation avec facultés affaiblies peut être causée par des maladies endocriniennes complexes, telles que le diabète chez l'homme. L'entérocolite, l'appendicite sont d'autres causes d'irritation de la vessie.

Causes et symptômes de la cystite

Une urine stagnante peut être observée dans des maladies telles que la cystite. C'est primaire et secondaire. Dans le premier cas, il se développe sur le fond de l'infection pénétrant dans l'organe. La cystite secondaire se développe dans le contexte de maladies d'autres organes du système génito-urinaire, ce peut être une complication d'eux. Le plus souvent, l'inflammation se forme dans le contexte de l'introduction de bactéries, virus et champignons divers. E. coli est le plus important. Il est important que la cystite soit beaucoup moins répandue chez les hommes que chez les femmes. Cela est dû aux caractéristiques structurelles des voies urinaires. L'hypothermie, les lésions traumatiques de la membrane muqueuse, par exemple en présence de calculs, la stase du sang, contribuent au développement de la cystite.

Chez les hommes, la cystite peut provoquer divers symptômes. La plus fréquente est la pollakiurie (urine rapide), des douleurs, des picotements ou des brûlures dans l'urètre. Chez les hommes, la séparation de l'urine est douloureuse. Les symptômes communs, tels que la faiblesse, le malaise, la fièvre, sont également caractéristiques.

Avec la cystite, les paramètres de l'urine changent. Cela devient boueux, ce n'est pas la norme pour les hommes en bonne santé. Dans certains cas, il contient un mélange de sang. Un symptôme important est une sensation de vidange incomplète de la vessie. Lorsque la cystite chez les patients avec l'urine résiduelle s'accumule.

Diagnostic et traitement de la cystite

Les patients atteints de cystite doivent être envoyés pour examen. Le diagnostic de cette pathologie comprend la collecte de l'anamnèse et les plaintes du patient, l'examen externe, la palpation. Les données des études de laboratoire et instrumentales revêtent une grande importance. Ils comprennent des analyses générales de sang et d'urine. Dans l'analyse de l'urine a observé la présence de globules rouges, les leucocytes, le mucus peuvent être présents, de nombreuses cellules épithéliales. Ce n'est pas la norme pour les hommes. Si l’acidité de l’urine augmente, cela peut indiquer la nature tuberculeuse de la cystite. Pour confirmer le diagnostic de cystite, des frottis sont prélevés dans l'urètre et une culture d'urine est effectuée. Cela vous permet d'identifier l'agent pathogène.

À partir de méthodes de recherche instrumentales utilisées par ultrasons. L'examen porte non seulement sur la vessie, mais également sur les reins, la prostate et d'autres organes du petit bassin des hommes. Également utilisé cystographie, débitmétrie, moins de biopsie. Pour que l'urine résiduelle ne s'accumule pas dans le corps, il est nécessaire de guérir la maladie sous-jacente.

Le traitement implique l'utilisation d'agents antibactériens. Avant cela, le type d'agent pathogène est déterminé par PCR. Les plus efficaces sont les médicaments du groupe des fluoroquinolones, des macrolides et des tétracyclines. Le repos au lit, l'élimination des produits irritants pour les muqueuses et l'alcool de l'alimentation sont d'une grande importance pour les hommes malades. Des agents diurétiques et antispasmodiques peuvent être utilisés.

Vessie neurogène

Chez l'homme, ce dysfonctionnement de la vessie est provoqué par des maladies neurologiques. Ce n'est pas une maladie indépendante, mais un syndrome de dysfonctionnement de l'organe, derrière lequel une pathologie grave peut être cachée. L'étiologie est diverse. Cela inclut les lésions de la moelle épinière et du cerveau, les troubles congénitaux de la fonction des organes, les inflammations de la substance du cerveau et de la moelle épinière (encéphalite et encéphalomyélite). La cause peut être des néoplasmes cérébraux. Des maladies neurologiques telles que la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson, la neuropathie diabétique sont également importantes.

Dans la plupart des cas, l'urine résiduelle dans la vessie neurogène est le signe de lésions de la colonne vertébrale, en particulier de la moelle épinière.

L'urine résiduelle s'accumule dans le corps des hommes à la suite d'une lésion de la moelle épinière sur le sacrum. Cela entraîne une augmentation du tonus des sphincters urétraux, ce qui complique le flux d'urine.

Le traitement consiste à éliminer la maladie sous-jacente. Dans les cas graves (lorsque le corps est plissé), des méthodes chirurgicales de traitement sont utilisées. Le drainage est effectué.

Pierres de la vessie

La cystolithiase (calculs dans la vessie) est très souvent à l'origine de l'apparition d'urine résiduelle chez l'homme. Chez les hommes, cette maladie est plus courante que chez les femmes. Tous les facteurs étiologiques peuvent être divisés en endogènes (internes) et exogènes (externes). Le premier groupe comprend la présence de foyers d'infection chronique, de maladie métabolique (goutte), de prédisposition héréditaire, de traumatisme. L'urolithiase est caractérisée par une formation accrue de sels dans l'urine et le sang, suivie d'une formation de calculs. Les pierres peuvent être différentes: oxalates, phosphates, urates. La valeur la plus élevée dans la pathogenèse a un niveau élevé d'acide urique, le calcium.

Les facteurs exogènes comprennent la malnutrition (consommation de grandes quantités de viande, aliments riches en acide oxalique, ainsi que le sel), activité physique réduite, caractéristiques du sol dans la région, régime de consommation d'alcool, nature du travail. Les principales manifestations de la présence de calculs dans la vessie sont des douleurs dans le bas de l'abdomen, qui peuvent irradier les organes génitaux et le périnée, la pollakiurie. Le symptôme d'interruption de l'excrétion de l'urine est caractéristique. Avec cela, l'acte de miction peut cesser, mais l'homme sent que la vessie est toujours pleine. L'urine résiduelle s'y accumule. L'excrétion de l'urine peut être renouvelée, mais cela se produit lorsque la posture des hommes change.

Pour vous débarrasser de l'accumulation d'urine résiduelle, vous devez éliminer les calculs existants. Les médicaments actuellement utilisés sont capables de dissoudre les calculs et d'éliminer les petites particules formées de manière naturelle. La méthode la plus largement utilisée est le concassage de pierre (lithotripsie). Il peut être contact ou à distance. C'est un traitement radical. Cependant, il ne peut pas continuer à protéger les hommes de la re-formation de pierres. Le traitement consiste à suivre un régime alimentaire et à boire, en fonction du type de calculs, du traitement en spa et du repos.

Constriction de l'urètre

Le rétrécissement de l'urètre est l'une des causes les plus fréquentes de vidange incomplète de la vessie.

Cette condition, surtout chez les personnes âgées, indique la présence d'autres maladies du système génito-urinaire. Les facteurs et maladies suivants peuvent conduire à un rétrécissement de la lumière de l'urètre: lésion traumatique du tractus urinaire, maladies infectieuses, néoplasmes, exposition à des radiations ionisantes, ainsi que certaines manipulations instrumentales, telles qu'un cathétérisme incorrect de la vessie, une perte de débit sanguin.

La réduction de l'urètre s'accompagne de symptômes tels qu'une sensation de vidange incomplète de la vessie, une accumulation d'urine, une douleur dans le bas de l'abdomen, une diminution de la diurèse, une tension des muscles abdominaux juste avant la miction, une douleur lors de l'excrétion de l'urine et la présence d'un écoulement sanglant dans l'urine. Le traitement de cette pathologie implique un bougienage, c'est-à-dire l'introduction d'instruments métalliques spéciaux dans l'urètre afin de l'élargir et de l'étirer. Cette méthode de traitement ne donne qu'un effet temporaire, elle ne permet pas d'éliminer la cause principale du rétrécissement.

À ce jour, la chirurgie plastique et le rayonnement laser sont utilisés. Grâce à eux, il est possible d'éliminer le rétrécissement de plus de 1 cm, alors que les méthodes de traitement décrites ci-dessus ne sont utilisées qu'avec un léger rétrécissement.

Ainsi, la vidange incomplète de la vessie peut être causée par diverses maladies et conditions pathologiques. L’urine résiduelle en grande quantité ne peut pas être qualifiée de norme. Il faut se rappeler qu’avec une rétention prolongée de l’urine et une violation de son écoulement, des complications peuvent se développer, par exemple une pyélonéphrite; il est donc nécessaire d’être traité rapidement.

Cystite: aperçu de la douleur et de l'inflammation

Cystite - inflammation de la vessie - maladie caractérisée par un tableau clinique si vif, que poser un diagnostic ne pose pas de problème à un médecin ni à une personne ayant une expérience suffisante de la vie. Ses traits caractéristiques sont des mictions fréquentes et douloureuses, parfois accompagnées de douleurs sévères et d’apparition de sang dans les urines.

Il est impossible d'aller travailler avec cette maladie, de vivre et de travailler en paix: cela vous assomme complètement de votre ornière habituelle. Dans une telle situation, seule la question du traitement est préoccupante: que peut-on faire pour arrêter ces douleurs insupportables en urinant?

Il faut dire tout de suite que la restriction de fluide est inacceptable ici! Ne pensez pas que l'inflammation est arrêtée, si vous n'urinez pas. Au contraire, une grande quantité de liquide acidifié (par exemple, du jus de canneberge) correspond, comme on dit, au médecin. La réaction acide de l'urine contribue à créer des conditions défavorables à l'adhérence des bactéries sur les parois de la vessie, et le flux d'urine les chasse.

Cette méthode est obligatoire mais facultative. Comment éliminer rapidement la douleur et faire face à l'inflammation de la vessie? Parlez-en plus loin.

Directions de traitement de la cystite

Chaque maladie a deux directions parallèles:

  • one - étiologique ou étiotrope - élimine la cause de la maladie;
  • la seconde, symptomatique, aide à faciliter rapidement la vie du patient et à éliminer les symptômes qui le gênent.

Caractéristiques de la thérapie etiotropique

Malgré les énormes progrès de la médecine, toutes les maladies ne sont pas connues pour la cause. Par conséquent, il n’est pas toujours possible d’effectuer un traitement étiologique.

La cystite n'est pas concernée. Il est prouvé que les agents responsables de la cystite sont des bactéries. C'est pourquoi les antibiotiques sont le principal moyen de traitement étiotropique de la cystite. Cependant, personne ne peut dire immédiatement quel type de bactérie (ou leur association) a provoqué le développement de la cystite dans chaque cas particulier.

Cela nécessite une étude individuelle: la culture d'urine. Elle implique la culture de bactéries sur des milieux spéciaux, la détermination de leur espèce et, si nécessaire, une étude sur la sensibilité aux antibiotiques. Une telle étude est coûteuse et, malheureusement, pas toujours informative, en raison de certaines difficultés techniques.

Effectuez un tel diagnostic uniquement dans certaines situations, clairement énoncées dans les algorithmes de diagnostic et de traitement. Ce sont généralement des formes compliquées, récurrentes et nosocomiales de la cystite. De plus, l'analyse prend du temps: généralement six jours ouvrables.

Pendant ce temps, les bactéries peuvent proliférer en couleur. Le premier traitement est donc prescrit immédiatement, sans attendre les résultats. Il est clair que l’efficacité d’un antibiotique prescrit dans une telle situation est statistiquement probable. Le choix du médicament est effectué sur la base des normes: il existe une liste d'antibiotiques qui agissent sur la plupart des bactéries chez la plupart des patients atteints de cystite.

Par conséquent, si vous recommandez un antibiotique pour le traitement de la cystite, le médecin devrait suivre les normes modernes. Le choix d'un antibiotique efficace et sûr au maximum aidera à éliminer les uropathogènes sans affecter la microflore normale, et une utilisation non autorisée du médicament selon le principe du «plus puissant» ou du «celui que le prochain a aidé» peut porter atteinte à l'immunité sans avoir l'effet souhaité.

Ne considérez pas le médecin comme analphabète ou comme médicament de mauvaise qualité si le premier traitement étiotropique a été inefficace. De ce qui précède, il est clair que cela peut arriver. Voici la deuxième direction du traitement: symptomatique.

Caractéristiques de la thérapie symptomatique: éliminons-nous le signal «SOS» ou fournissons-nous une assistance?

Le rôle de la thérapie symptomatique est double:

  1. Le symptôme principal de la maladie est la douleur, c'est un signe du corps que quelque chose ne va pas avec elle. En faisant taire la douleur, nous éliminons le signal «SOS» et masquons l'inflammation: il semble que le traitement ne soit plus nécessaire, car rien ne dérange. Cette approche est lourde de complications et de rechutes.
  2. Par contre, les médicaments utilisés ont un effet anti-inflammatoire, éliminent les spasmes musculaires, restaurent la circulation sanguine normale. Par conséquent, le traitement symptomatique aide la vessie à faire face à l'inflammation.

Et ça l'est vraiment! Une étude comparative d'antibiotiques et d'anti-inflammatoires a marqué un tournant dans les normes en matière de traitement de la cystite non compliquée. Un groupe de patients était traité par un antibiotique, la ciprofloxacine, et le second par un médicament symptomatique du groupe des AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens), l’ibuprofène. Au 7ème jour de la maladie, 75% des patients du 1er groupe et 60% du 2ème groupe se sentaient complètement en bonne santé. Une rechute de la maladie est survenue chez un tiers des patients prenant de l'ibuprofène.

Sur la base de ces données, au cours du premier épisode de cystite simple dans la vie et de récidive de cystite simple, il est recommandé de traiter le premier jour avec des agents symptomatiques. S'ils ne vous aident pas, le médecin vous recommandera des antibiotiques.

Si un patient a une lithiase urinaire, des sténoses des voies urinaires, des tumeurs, une intervention chirurgicale a été pratiquée, des antibiotiques sont prescrits dès le premier jour de la maladie.

Tenant compte de la croissance de la résistance (résistance) aux antibiotiques et des effets secondaires potentiels, leur objectif a commencé à être traité avec plus de soin.

Ainsi, plus tôt, il était immédiatement recommandé de suivre un traitement à long terme à faible dose pour le traitement de la cystite compliquée et récurrente, ainsi que post-coïtale (survenue chez la femme après un rapport sexuel). Aujourd'hui, les antibiotiques ne sont utilisés qu'avec l'inefficacité d'autres méthodes de prévention.

Un exemple du schéma thérapeutique proposé pour la cystite

La bactériurie asymptomatique (si des bactéries sont détectées lorsque l'urine est cultivée, mais aucun symptôme ne le gêne pas), selon les normes de 2014, est traitée avec des antibiotiques uniquement chez les femmes enceintes et chez celles qui doivent subir une intervention chirurgicale aux organes pelviens et au système urinaire. Dans d'autres cas, utilisez des moyens alternatifs.

Ainsi, la thérapie symptomatique est un outil puissant. Bénéfice ou préjudice qu'il apportera? Cela dépend de la façon dont ils sont utilisés. L'utilisation incontrôlée d'analgésiques pendant une longue période masque la maladie et un traitement symptomatique complexe et compétent peut favoriser la guérison sans antibiotiques.

Ce complexe comprend:

  • médicaments anti-inflammatoires;
  • antispasmodiques;
  • préparations à base de plantes;
  • médicaments immunotropes;
  • substituts d'œstrogènes;
  • probiotiques;
  • préparations de vaccins.

Préparations pour le traitement de la cystite

Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)

Les AINS bloquent les prostaglandines (médiateurs et activateurs inflammatoires), inhibant ainsi le processus inflammatoire.

Le but de la thérapie avec ces médicaments est d'arrêter les principaux signes d'inflammation:

  • troubles de l'œdème et de la microcirculation en résultant;
  • douleurs musculaires et spasmes réflexes;
  • dysfonctionnement de l'organe enflammé.

Il s’agit d’un vaste groupe de médicaments dont la particularité dépend de la structure chimique. Par exemple, l'activité anti-inflammatoire maximale est exprimée en indométacine, et le minimum en aspirine et en ibuprofène. En revanche, le syndrome douloureux du kétorolac et du kétoprofène sera mieux éliminé, et l’ibuprofène et le naproxène l’affecteront moins.

Les AINS ne sont pas recommandés pendant une longue période en raison du risque élevé d'effets indésirables graves. Les érosions et les ulcères du tube digestif dans le contexte des AINS ont même été classés dans une catégorie distincte de maladies: les AINS - la gastropathie. L’indométhacine et le kétoprofène présentent le plus grand danger et les effets secondaires les moins importants sont le diclofénac et l’ibuprofène. Les anti-inflammatoires à action sélective (méloxicam, nimésulide, célécoxib) contribueront à réduire de manière significative le risque de développer de telles complications.

Les AINS peuvent déclencher des accidents vasculaires cérébraux, de la thrombose, des saignements, de l'hypertension et d'autres réactions indésirables.

Le médecin vous aidera à choisir le médicament approprié et efficace, en tenant compte de la situation clinique et des maladies associées.

L'automédication prolongée est dangereuse à la fois par le développement d'effets indésirables et par un traitement inefficace de la maladie sous-jacente et de ses complications associées.

Antispasmodiques

Les antispasmodiques constituent un groupe important de médicaments utilisés dans le traitement de diverses maladies. L’effet de ces remèdes est d’éliminer les spasmes des muscles lisses qui, contrairement aux striés, diminuent et se détendent involontairement. Le travail des organes constitués de muscles lisses est contrôlé par le système nerveux végétatif.

Sous l'effet des médicaments antispasmodiques, les spasmes de la vessie qui surviennent pendant la cystite, les crampes au moment de la miction, associées à une contraction excessivement active de la vessie, sont éliminées par action directe. Les médicaments myotropes modifient l'équilibre de la membrane cellulaire dans le tissu musculaire, réduisant ainsi la contractilité des cellules. Ce groupe comprend la drotavérine, la papavérine, le benziklan et le bendazole.

Le no-spa et la papaverine sont les médicaments les plus populaires de ce groupe.

No-shpa est disponible sous forme de solution et de comprimés à 40 mg. La posologie quotidienne moyenne est de 120-240 mg. Les contre-indications à l’utilisation du médicament sont les cas graves d’insuffisance cardiaque, rénale et hépatique, ainsi que l’intolérance individuelle. Les mères qui allaitent ne recommandent pas l'utilisation de No-shpu, le médicament peut être utilisé selon les directives du médecin pendant la grossesse.

Préparations à base de plantes

Le rôle des médicaments à base de plantes dans le traitement de la cystite reste auxiliaire. D'une part, ils ne sont pas inclus dans les normes internationales de traitement car ils ne respectent pas deux principes de la médecine factuelle:

  • il n'y a pas d'études à grande échelle contrôlées par placebo confirmant l'effet des médicaments (c'est-à-dire, lorsqu'un groupe de patients prend le médicament et l'autre, la «sucette» est une substance inerte, à notre insu);
  • pas de données claires sur la pharmacocinétique et la pharmacodynamique.

Les médicaments à base de plantes, en revanche, sont si attrayants en raison de leur sécurité perçue et des effets recherchés qu’aucun schéma thérapeutique ne peut en faire sans.

Dans les normes russes pour le traitement des infections récurrentes des voies urinaires non compliquées en 2014, les préparations à base de plantes sont répertoriées parmi les thérapies alternatives (c'est-à-dire, secondaires ou possibles).

Presque tous les médicaments à base de plantes offrent des effets similaires pour la cystite:

  1. Améliorer l'action des antibiotiques et avoir leur propre activité antimicrobienne.
  2. Possède une action anti-inflammatoire, réduit la douleur, le gonflement, rétablit la microcirculation.
  3. Avoir un effet diurétique.
  4. Éliminez les spasmes et les crampes lorsque vous urinez.
  5. Certains contribuent à l'amélioration de l'immunité, à la dissolution des calculs et à la prévention des récidives.

Ainsi, il semble que les préparations à base de plantes remplacent tous les autres groupes de médicaments symptomatiques en fonction des résultats du traitement. Dans ce cas, aucune réaction indésirable dans le contexte de l'utilisation de ces fonds n'est observée.

Cependant, les médicaments à base de plantes ne suffisent généralement pas pour éliminer rapidement et efficacement les symptômes et prévenir les récidives. Par conséquent, ce groupe de médicaments est utilisé en l'absence de fièvre, d'un syndrome douloureux intense ou avec tout autre moyen de traitement. Nous énumérons certaines des préparations à base d'extraits de plantes.


Urolesan (Arterium, Ukraine) est un médicament à base d'extrait de graine de carotte sauvage, d'origan, de graine de houblon, d'huile essentielle de menthe poivrée, de sapin et de ricin. Disponible en deux formes posologiques: capsules et gouttes. Le médicament est pris avant les repas. Une capsule trois fois par jour et 8 à 10 gouttes sur un morceau de sucre 3 fois par jour. Dans les maladies aiguës, la durée du traitement est de 5 à 7 jours, alors qu’elle est chronique jusqu’à un mois.

Canephron H (Bionorica CE, Allemagne) est un médicament contenant des extraits spéciaux de centaurée, de lovage et de romarin. Il est recommandé aux adultes d'utiliser 2 comprimés 3 fois par jour. En outre, le médicament est disponible sous la forme d'une solution, vous pouvez utiliser 50 gouttes trois fois par jour. La Société russe des obstétriciens et gynécologues a mené une étude comparative sur l'utilisation de Canephron H et d'antibiotiques dans le traitement de la cystite chez la femme enceinte. Il en ressort que les symptômes ont cessé plus rapidement dans le groupe ayant pris Canéphron N.

Cyston ("Himalaya", Inde) - un remède combiné à base de plantes, composé d'extraits de sept plantes. Appliquez 2 comprimés 2 fois par jour, mais en cas de douleur aiguë, il ne peut pas être utilisé. La grossesse n'est pas une contre-indication à recevoir. Un traitement à long terme est recommandé, un effet litholytique est possible (c’est-à-dire que les composants du médicament peuvent dissoudre les calculs).


Monurel (Zambon, Italie) est une préparation contenant de l'extrait de canneberge à haute concentration et de la vitamine C. Il est recommandé d'utiliser 1 comprimé par nuit pendant une longue période. Pendant la grossesse, le médicament est contre-indiqué.

Phytolysin (Herbapol, Pologne) contient des extraits d’eau de feuilles et de fruits de persil, de prêle, de bouleau et d’huiles essentielles. Le médicament est produit sous la forme d'une pâte et est utilisé sous la forme d'une suspension. Avant utilisation, assurez-vous de lire les instructions car le médicament contient une liste de contre-indications.

Cystoitis GF (Russie) est un médicament homéopathique sans danger ayant des effets anti-inflammatoires et assainissants. Recommandé pour la thérapie complexe, pour le traitement de l'exacerbation de la cystite chronique. Dissolvez 5 granules 3 à 4 fois par jour 20 minutes avant ou une heure après avoir mangé. La durée du traitement est d'un mois.

Médicaments immunotropes

Étant donné que la maladie est toujours déterminée par la relation entre l'agressivité du microbe et les défenses du corps humain, l'amélioration de l'immunité est l'une des méthodes de traitement symptomatique.

Les immunomodulateurs permettent de stopper la cystite dans les premiers stades de l'inflammation en modifiant la réponse immunitaire. Dans ce groupe, une place particulière est occupée par les interférons alpha (AIFN), qui agissent uniquement sur les parties insolvables du système immunitaire, sans affecter les performances normales. Un des représentants de ce groupe est Genferon.

Genferon (CJSC Biocad, Russie) contient, en plus de l’AIFN, un acide aminé, la taurine et un anesthésique local, la benzocaïne. Disponible sous forme de suppositoires rectaux et vaginaux (suppositoires) de 500 000 ou 1 million UI. Il est recommandé d'utiliser en association avec un antibiotique 2 fois par jour dans le traitement de la cystite pendant 10 jours, puis une fois par jour tous les deux jours pendant 40 jours afin d'éviter une récidive. Une vaste étude menée en Russie a montré un effet positif dans le traitement de la cystite chronique et une sécurité élevée. Les femmes enceintes sont autorisées à utiliser au cours des 2-3ème trimestres.

Autres moyens

Les probiotiques et les préparations d'œstrogènes sont recommandés en cas de cystite associée à une microbiocénose altérée de l'intestin et du vagin, ainsi qu'à une carence en œstrogènes liée à l'âge.

Le groupe de vaccins sera discuté en détail dans l'article sur la prévention de la cystite.

En outre, les experts recommandent d’adhérer à un régime alimentaire particulier dans le traitement de la cystite.

Utiliser un antibiotique pour la cystite ou faire un traitement symptomatique? Seul un médecin peut répondre à cette question et aider à éviter des conséquences indésirables pour le corps. C’est lui qui choisira l’ensemble de médicaments qui permettra d’arrêter les symptômes de la maladie, sans effets secondaires, et d’éviter le développement de complications et de rechutes.

Quel médecin contacter

Pour la prise en charge thérapeutique de la cystite aiguë, vous pouvez contacter le thérapeute ou l’urologue. Dans certains cas, notamment en cas d’infection récurrente ou chronique des voies urinaires, il est nécessaire de consulter un gynécologue, un vénéréologue, un infectiologue, un immunologiste, un néphrologue.

Notre vidéo sur les conseils de régime pour la cystite:

Comment soulager la douleur dans la vessie en cas de cystite aiguë et chronique?

Le syndrome de la douleur pelvienne est l’un des syndromes les plus typiques du tableau clinique de la cystite aiguë et chronique. L’intensité de la douleur chez différents groupes de patients peut varier de minime à prononcée, ce qui entraîne une restriction des activités quotidiennes du patient.

La douleur à la base de la vessie est une inflammation et des lésions de la paroi kystique dues à sa colonisation par des micro-organismes, le plus souvent liés à E. coli.

L'intensité de l'inflammation, et donc l'intensité de la douleur pelvienne, dépend directement du degré d'endommagement de la paroi de la vessie par les uropathogènes et de la durée du processus pathologique. C'est pourquoi la gravité de la douleur dans la cystite peut varier considérablement.

Examinez plus avant quelles douleurs surviennent dans la cystite, quels médicaments sont prescrits pour leur soulagement et pourquoi; Arrêtons-nous sur leurs effets secondaires et leurs précautions lors de la prise de ces médicaments.

1. Syndrome de douleur dans la cystite

Avant de procéder à l'élimination de la douleur, il est nécessaire de s'assurer que la douleur dans le bas de l'abdomen est causée par une inflammation de la membrane muqueuse (et d'autres couches au cours du processus chronique) de la vessie.

Il est important de distinguer les spécificités de la douleur dans les cystites aiguës et chroniques (lors de l'exacerbation), car les approches de traitement de ces formes peuvent être très différentes.

Les douleurs causées par la cystite aiguë se caractérisent par les symptômes suivants:

  1. 1 Localisé dans le bas de l'abdomen, dans la région sus-pubienne.
  2. 2 Ils peuvent être irradiés dans la région iliaque droite ou gauche (le long des uretères), mais dans ce cas, le médecin exclura définitivement l'urolithiase.
  3. 3 Les douleurs sont quelque peu réduites dans un bain chaud après utilisation d'un coussin chauffant. Cependant, il n'est pas nécessaire d'utiliser ces techniques pour le traitement de la cystite, sans antibiothérapie concomitante, cela peut conduire à l'apparition de complications et à une chronicité du processus.
  4. 4 Dans la cystite aiguë, la douleur s’intensifie après la miction, car la contraction de la vessie entraîne une irritation accrue des terminaisons nerveuses.
  1. 1 Douleur dans le bas-ventre, dans la région sus-pubienne, aggravée par un étirement excessif de la vessie (c.-à-d. Avec une vessie remplie), ainsi qu’à la fin de la miction.
  2. 2 Les douleurs sont de nature douloureuse ou brûlante et, en règle générale, de faible intensité (moins prononcée que dans la cystite aiguë), ce qui entraîne souvent un manque de traitement rapide.
  3. 3 Les douleurs se reproduisent périodiquement et représentent au total plus de trois mois en un an.
  4. 4 Le syndrome de la douleur de la cystite interstitielle imite la vidange incomplète de la vessie.
  5. Les patients atteints de cystite chronique peuvent présenter des douleurs pelviennes chroniques non associées à la miction et aux troubles dysuriques.

La sévérité de la douleur dans l'inflammation chronique ne correspond pas toujours aux modifications de l'analyse générale de l'urine. Ainsi, les changements dans les sédiments urinaires peuvent être minimes et la douleur prononcée. Cela est dû aux modifications dégénératives de la paroi de la vessie dans la cystite chronique.

La douleur peut descendre à l'aine, au rectum ou au vagin. Après avoir vidé la vessie pendant un moment, la douleur est soulagée, puis réapparaît à mesure que l'urine s'accumule. Les patients atteints de cystite chronique peuvent également développer une fausse incontinence urinaire.

2. Principes du soulagement de la douleur

Pour réduire la gravité de la douleur causée par la cystite, vous pouvez utiliser plusieurs groupes de médicaments:

  1. 1 AINS (ont des effets anti-inflammatoires et analgésiques);
  2. 2 antispasmodiques (détend les muscles lisses de la vessie);
  3. 3 Uroseptiques à base de plantes (l’effet analgésique est associé à un effet anti-inflammatoire modéré).

Il faut se rappeler qu’il est impossible de se débarrasser de la douleur liée à la cystite aiguë sans recourir à la thérapie étiotrope (antibiotiques). Tous les antidouleurs ne sont liés qu'aux moyens de traitement symptomatique.

Les principes de base de la prise d'analgésiques pour la cystite peuvent être formulés comme suit:

  1. 1 Les médicaments ayant des effets analgésiques sont liés au traitement adjuvant et ne peuvent remplacer les agents antibactériens.
  2. Les analgésiques destinés au traitement de la cystite doivent être prescrits par un médecin; dans l’attente d’une consultation chez le médecin, seule une réception indépendante de courte durée (1 à 3 fois) est possible.
  3. 3 Les préparations qui atténuent les symptômes de la cystite devraient, non seulement soulager la douleur, mais aussi avoir des effets antispasmodiques, anti-inflammatoires et antiseptiques. C'est pourquoi la combinaison la plus appropriée de plantes uroseptikov (Cystone, Canephron N, Monurel, frais urologiques) et d'antispasmodiques (drotavérine, papavérine).

3. AINS

Le principal mécanisme d'action des AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens) est de bloquer la production de médiateurs (modulateurs) de l'inflammation dans les tissus, ce qui vous permet d'éliminer l'enflure du foyer inflammatoire, de réduire l'irritation des récepteurs de la douleur dans la muqueuse et, si nécessaire, de réduire la température corporelle.

Les AINS sont un groupe de médicaments assez graves ayant un ensemble d’effets secondaires spécifiques, leur utilisation doit donc toujours être justifiée.

Quand prescrit-on des AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens) pour la cystite? Pour indications comprennent:

  1. 1 Une hyperthermie supérieure à 38,5 degrés chez un enfant ou un adulte vous permet d'affecter des AINS (principalement de l'ibuprofène, du paracétamol) afin de réduire la température et de réduire la douleur. La dose de paracétamol et d'ibuprofène dépend de l'âge du patient. Ne prenez pas d’AINS pendant plus de 2-3 jours sans examen médical. Les médicaments vont améliorer la santé du patient atteint de cystite, attendre la consultation du médecin, cependant, ils ne pourront pas se débarrasser de la maladie et ils ne remplaceront pas les antibiotiques.
  2. 2 Douleur intense chez un patient atteint de cystite. Un inconfort important, l’impossibilité des activités quotidiennes peut entraîner la nomination d’AINS ou de combinaisons d’AINS avec d’autres substances actives.
  3. 3 Les AINS sont prescrits pour les douleurs pelviennes chroniques accompagnant la cystite interstitielle chronique. Dans cette maladie, la douleur pelvienne est souvent causée à la fois par une inflammation bactérienne et par une violation de la couche protectrice interne (glycosaminoglycane) de la muqueuse de la vessie, ce qui entraîne la pénétration de l'urine dans les structures sous-muqueuses et une irritation des récepteurs de la douleur. Dans la cystite chronique, les AINS ne peuvent servir que de remède symptomatique pour soulager la douleur avant de consulter un spécialiste et de prescrire un traitement par étiotropes.

Le plus raisonnable est la nomination des AINS suivants:

  1. 1 ibuprofène (Nurofen, Ibufen, Brufen SR, Maxicold, etc.);
  2. 2 paracétamol (Panadol, Tsefekon D, Efferalgun, Calpol, etc.);
  3. 3 nimésulide (Nise, Nimesil);
  4. 4 kétorolac;
  5. 5 kétoprofène (kétonal);
  6. 6 diclofénac;
  7. 7 Combinaisons d'AINS (Novigan).

4. Antispasmodiques

Les antispasmodiques sont plus couramment prescrits pour la cystite que les AINS, car leur effet analgésique est associé à l’élimination du spasme du muscle lisse de la vessie et à l’action vasodilatatrice. Ils n'affectent pas l'état des muqueuses et contiennent également une liste plus restreinte d'effets secondaires et de contre-indications.

Parmi les antispasmodiques myotropes, la drotavérine et la paravérine sont le plus souvent prescrits.

La drotavérine (No-shpa, Droverin, NOSH-Bra, etc.) est un inhibiteur de la phosphodiestérase 4. C'est pourquoi l'efficacité de la drotavérine est maximale dans les spasmes des voies urinaires, des intestins et des voies biliaires. Les médicaments à base de drotavérine ont également un léger effet anti-inflammatoire. La drotavérine est utilisée sous forme d'injections intramusculaires, sous forme de comprimés.

La papavérine est également un inhibiteur de la phosphodiestérase, administrée sous forme d'injections, de suppositoires rectaux - les deux méthodes d'utilisation étant très efficaces.

Les schémas posologiques et les effets secondaires de ces médicaments sont présentés dans le tableau ci-dessous.

5. uroseptiques végétaux

Les uroseptiques à base de plantes (Canephron, Cyston, frais urologiques, etc.) sont un élément indispensable du traitement pathogénique de la cystite. Les uroseptiques à base de plantes répondent le mieux aux objectifs de la thérapie pathogénétique, car ils ont des effets multidirectionnels:

  1. 1 Augmente la quantité d'urine excrétée par le patient, permet de «diluer» l'urine, afin de réduire la concentration de produits inflammatoires, de toxines bactériennes et du métabolisme des uropathogènes.
  2. 2 Contribuer à la normalisation de l'acidité de l'urine. Comme nous nous en souvenons, l’acidité de l’urine au cours de l’infection des voies urinaires est souvent décalée du côté alcalin (pH neutre et alcalin du fait du métabolisme bactérien).
  3. 3 Ils ont un effet anti-inflammatoire et antispasmodique.
  4. 4 Ils ont une certaine activité antimicrobienne qui, bien que nettement inférieure à l’activité des antibiotiques, est présente. Avec la nomination conjointe d'agents antibactériens et d'uroseptiques à base de plantes, la patiente constate le soulagement rapide des symptômes, le rétablissement de l'efficacité et la normalisation de l'activité quotidienne.
  5. 5 Empêcher la réinsertion de microorganismes pathogènes à la surface des muqueuses.

6. Possibilités de soulagement non médicamenteux de la douleur dans la cystite aiguë

L'efficacité des médicaments analgésiques non médicamenteux pour la cystite est assez faible, ce qui ne permet pas de les recommander comme seul moyen de soulager la douleur. Cependant, la combinaison d'un traitement non médicamenteux avec l'utilisation d'analgésiques beaucoup plus rapidement conduit à un soulagement de la douleur intense.

Parmi les aides peuvent être utilisés:

  1. 1 chaleur sèche locale. Vous permet de soulager les douleurs aiguës liées à la cystite, de réduire les brûlures et les gerçures dans le bas de l'abdomen, mais sans le combiner à des antibiotiques, cela peut entraîner la propagation de bactéries pathogènes et le développement de complications.
  2. 2 Une consommation excessive entraîne un léger forçage de la diurèse et un lavage mécanique des bactéries de la muqueuse touchée.
  3. 3 régime. Une alimentation riche en aliments épicés, des sucreries, des conservateurs, des frites conduit à un traumatisme de la membrane muqueuse des voies urinaires et réduit la vitesse des processus de réparation.
  4. 4 Porter des vêtements amples - des vêtements et des pantalons serrés entraînent une diminution du flux sanguin dans les organes pelviens et une diminution du taux de régénération.
  5. 5 Déni temporaire d'activité sexuelle. Quoi qu’il en soit, lors des rapports sexuels, des agents pathogènes peuvent être projetés du vagin dans la cavité urétrale, ce qui peut aggraver l’évolution de la cystite.

7. Douleur kystogène chronique

La douleur kystogène chronique, ou douleur dans la cystite chronique, est aujourd'hui un grave problème biopsychosocial, car elle réduit la qualité de vie de nombreuses femmes. La douleur chronique dans la vessie peut être à la fois persistante (permanente) et récurrente (après une certaine période).

La douleur chronique de la vessie se caractérise par son incapacité à établir un agent infectieux - la cause de l'inflammation. Infection, une pathologie évidente de la vessie lors de l'examen du patient n'est pas détectée (selon la terminologie de la douleur cystogène chronique ICS de 2002).

Auparavant, le terme «vessie douloureuse» était utilisé pour désigner une douleur chronique de la vessie, mais ce terme a été modifié en 2002 par le ESSIC de la Communauté européenne.

Malgré l'apparente typicité du tableau clinique, il est parfois assez difficile d'établir le diagnostic de cystite chronique interstitielle.

La pathogenèse principale de la douleur chronique dans la vessie est:

  1. 1 Infection sur la muqueuse de la vessie.
  2. 2 Développement de l'inflammation.
  3. 3 Activation du système d'immunité humorale et cellulaire.
  4. 4 Endommagement de la couche interne de glycosaminoglycanes.
  5. 5 Développement de la dysfonction endothéliale.
  6. 6 L’absence d’infection dans les échantillons d’urine tout en maintenant les symptômes de la maladie.

8. Groupes de médicaments pour le soulagement de la douleur cystogène chronique

Il est assez difficile d'arrêter complètement la douleur dans la cystite interstitielle chronique en utilisant des schémas thérapeutiques standard.

En cas de déficit de la couche protectrice (glycosaminoglycanes - GAG) de la muqueuse kystique, sa reconstitution est indiquée à l'aide de stabilisants intravésicaux à base de glycosaminoglycanes, ce qui permet de réduire la douleur chez 80 à 90% des patients présentant diverses formes nosologiques de cystite chronique.

Pour l’administration orale, vous pouvez utiliser les médicaments suivants:

  1. 1 Analgésiques du groupe des AINS. La douleur étant l’un des principaux symptômes de la cystite chronique, les patients utilisent le plus souvent de façon indépendante des AINS. Cependant, les médicaments de ce groupe sont souvent inefficaces et entraînent un grand nombre d'effets secondaires.
  2. 2 antispasmodiques. L'efficacité des antispasmodiques pour le soulagement de la douleur dans la cystite interstitielle chronique est beaucoup plus élevée que celle des analgésiques. Leurs avantages sont l'absence d'influence sur la muqueuse vésicale endommagée et la faible incidence de réactions indésirables. Les schémas posologiques et les schémas posologiques ne diffèrent pas de ceux utilisés dans la cystite aiguë (voir le tableau 1).
  3. 3 corticostéroïdes (GCS). Des études confirment l'efficacité de la prise de faibles doses de prednisone pour le soulagement de la douleur et le processus inflammatoire de la paroi kystique. Cependant, GCS doit être prescrit par un médecin. Le traitement par glucocorticoïdes nécessite une surveillance continue de la part du médecin traitant.
  4. 4 médicaments antiallergiques. Il existe une opinion selon laquelle l'histamine joue un certain rôle dans le développement du syndrome de la douleur dans la cystite chronique. Par conséquent, la prise du bloqueur des récepteurs de l'histamine H1 pourrait soulager le syndrome de la douleur. Parmi les médicaments de ce groupe, vous pouvez utiliser le Suprastin, le Loratadin, l’Erius, etc.
  5. 5 Amitriptilline, prégabaline. Dans le syndrome de douleur sévère, qui n’est pas stoppé par les méthodes de traitement traditionnelles, la nomination d’antidépresseurs tricycliques et d’antépileptiques est justifiée. Ces médicaments ne sont prescrits que par le médecin traitant et leur libération est faite sur ordonnance sous un numéro spécial.

8.1. Précautions pour l'utilisation à long terme des AINS

Souvent, dans la cystite chronique, les patients commencent de manière indépendante à prendre régulièrement des analgésiques. Comme tout autre groupe d'agents pharmacologiques, les AINS ont des effets secondaires et des contre-indications.

Les principaux effets négatifs de l'utilisation à long terme des AINS sont les suivants:

  1. 1 Exacerbation de maladies chroniques du tractus gastro-intestinal (exacerbation de gastrite, colite, duodénite, etc.) et développement de la gastropathie par AINS.
  2. Avec une prise à long terme, ces médicaments peuvent entraîner une néphrite associée aux AINS.
  3. 3 Effets toxiques sur le système hématopoïétique: ces médicaments peuvent inhiber la formation de cellules sanguines, entraînant une thrombocytopénie et une anémie.
  4. 4 Effets indésirables sur le système cardiovasculaire - aggravation de l'hypertension, angor, insuffisance cardiaque, troubles du rythme de vie.

La présence d'une longue liste d'effets secondaires est due au fait que, bloquant la production de médiateurs inflammatoires, les AINS bloquent également la production des principaux facteurs de protection des muqueuses dans le corps. Quelle que soit la manière dont vous prenez les AINS: par voie orale, intramusculaire ou rectale - ces médicaments sont systémiques.

Aujourd'hui, sur le marché de la pharmacologie, un groupe d'AINS sélectifs doté d'un mécanisme d'action sélectif a été mis au point:

  1. 1 Le célécoxib (Coxib, Dilax), l’étoricoxib (Arcoxia), le rofécoxib (Vioks) et d’autres coxibs peuvent être attribués à des AINS hautement sélectifs.
  2. 2 Les AINS présentant une sélectivité modérée incluent Etodolac (Elderin, Nobedolac), Meloxicam (Movalis), Nimésulide (Neise, Nimesil).

9. Recommandations pour la prise en charge des patients souffrant de douleurs cystogènes incurables

Les patients atteints de cystite chronique, résistant au traitement médicamenteux standard, doivent subir un examen complet comprenant une cystoscopie, une biopsie de la vessie et une étude histologique des préparations obtenues.

Lorsqu'une déficience de la couche protectrice interne de GAG ​​est détectée, quelle que soit la forme nosologique de cystite, l'âge du patient et la présence ou non d'infection des voies urinaires, l'utilisation d'analogues de GAG ​​par voie intravésique (par exemple, des préparations d'acide hyaluronique) est indiquée.

Les patientes ménopausées suivent un traitement hormonal substitutif local à base d'estriol, qui réduit la gravité de la douleur chez plus de la moitié de ces patientes.

Comme mentionné ci-dessus, la cystite interstitielle chronique se caractérise par une violation de la structure et du fonctionnement de la couche interne de glycosaminoglycane de la vessie. L'injection intravésicale d'analogues de GAG ​​peut donc considérablement réduire la douleur (la méthode est efficace chez 90% des patients).

Actuellement, il est possible d'utiliser les analogues de GAG ​​suivants:

  1. 1 polysulfate de sodium pentosan.
  2. 2 acide hyaluronique.
  3. 3 sulfate de chondroïtine.

Le soulagement de la douleur provoqué par la cystite interstitielle chronique peut également être atténué par l'administration intravésicale d'anesthésiques et de diméthylsulfoxyde. Ainsi, avec l'administration intravésicale de lidocaïne, plus de 80% des patients ont signalé une amélioration, dans environ la moitié d'entre eux, l'effet s'est maintenu pendant 2 semaines.

Le diméthylsulfoxyde est un médicament hydrosoluble capable de pénétrer dans les membranes cellulaires, stimulant ainsi leur régénération. Son utilisation entraîne une réduction de la douleur, la suppression de l'inflammation et la formation de nouveaux fils de fibres de collagène. Une amélioration survient chez environ 90 à 93% des patients atteints de cystite chronique.

10. Traitement non médicamenteux de la douleur dans la cystite chronique

Pour soulager la douleur liée à la cystite interstitielle chronique, des méthodes non médicamenteuses peuvent également être utilisées:

  1. 1 Entraînement de la vessie. Il est progressivement recommandé aux patients d’augmenter les intervalles de temps entre les mictions, ce qui porte ce temps à au moins 90 minutes. Cette méthode vous permet de réduire quelque peu l'intensité de la douleur et de réduire le nombre de mictions impératives.
  2. 2 régime. À ce jour, il n’ya pas de preuves scientifiques permettant de confirmer ou de réfuter l’effet du régime sur le cours de la douleur dans la cystite interstitielle. Cependant, la correction nutritionnelle est l’une des méthodes les plus courantes d’auto-traitement et environ des patients sont prescrits lors de la visite à un médecin. Il est généralement recommandé d’exclure les aliments gras, épicés et acides, mais le patient doit déterminer individuellement le produit spécifique qui cause l’aggravation de la cystite.
  3. 3 Application de l'exercice. Lors de l'observation de patients atteints de cystite chronique à qui ont été proposés des exercices de réparation combinés à la formation des muscles du plancher pelvien, une réduction subjective de la douleur a été observée chez plus de la moitié des patients.

Lors de l’utilisation de moyens de soulagement de la douleur non médicamenteux, il est nécessaire de se rappeler que l’effet de leur utilisation ne se produit pas immédiatement.

Plus D'Articles Sur Les Reins