Principal Pyélonéphrite

Augmentation de la miction et de la température

La fièvre et des mictions fréquentes doivent indiquer au patient qu'il doit se rendre dans un centre médical. Cette condition indique une violation du système urinaire et peut entraîner un certain nombre de complications dues à un traitement tardif. Seul un médecin a le droit de poser un diagnostic correct, sur la base des résultats d'études de diagnostic.

Qu'est-ce qui provoque cette condition?

Maladies inflammatoires

Si un enfant a des mictions fréquentes, le plus souvent, les médecins ne considèrent pas cela comme une déviation, car le taux de vidange est directement lié à l'âge.

Cependant, lorsque les adultes et les jeunes patients ont une température de 37 degrés et que, par rapport à leur arrière-plan, il y a un besoin fréquent d'uriner, il s'agit de développer des maladies urologiques. Le plus souvent, ce problème est provoqué par les pathologies suivantes:

  • La cystite Inflammation de la vessie, au cours de laquelle on observe une séparation accrue de l'urine, la présence de sang dans l'urine, des douleurs lors de la vidange, des vomissements.
  • Urethrite. Processus inflammatoires localisés dans l'urètre. Les symptômes de cette maladie sont similaires avec la cystite.
  • Pyélonéphrite. Maladie inflammatoire touchant le bassin, le calice et le parenchyme rénal. Les patients se plaignent de mictions fréquentes et difficiles, de fièvre, de frissons.

Autres maladies

Provoquer une violation du processus de miction et une augmentation de la température corporelle peut également inclure de telles pathologies:

  • Tumeurs malignes ou bénignes localisées dans la vessie ou les reins. Au début, ils ne présentent aucun symptôme. Cependant, à mesure qu’ils grandissent, ils provoquent des douleurs dans le bas du dos et empêchent un écoulement normal de biofluides.
  • Maladie rénale. Outre le fait qu'une fièvre apparaît et que la miction est difficile, une douleur peut se développer pendant la vidange et la couleur de l'urine peut changer. Parfois, il y a des mélanges de sang, dus au mouvement des pierres dans l'urètre, au cours desquelles les pierres blessent ses parois et provoquent des saignements.
  • Le diabète. Les indicateurs de température corporelle augmentent également, l'urine prend une teinte foncée, dégage une odeur désagréable d'acétone, une fatigue générale apparaît.
  • Vessie hyperactive. Le plus souvent, il y a un manque de fièvre, mais il y a des sensations désagréables pendant la vidange, une envie accrue, un désir vif d'aller aux toilettes, peut-être une incontinence urinaire.
  • Rétrécissement de l'urètre. Est un rétrécissement pathologique de la lumière interne de l'urètre. Les patients perturbent le processus de vidange, il y a un sentiment que l'urine n'est pas complètement excrétée, il y a des écoulements du canal urétral, il peut y avoir de la douleur en urinant.
Retour à la table des matières

Symptômes supplémentaires

Si un patient urine fréquemment avec douleur et fièvre, d'autres réactions indésirables sont parfois présentes, telles que:

  • insuffisance respiratoire;
  • rythme cardiaque fréquent;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • faiblesse générale et fatigue extrême;
  • douleur en urinant;
  • hématurie;
  • démangeaisons et brûlures des organes intimes;
  • écoulement vaginal ou urétral.
Retour à la table des matières

Mesures de diagnostic

Lorsque la température de la personne augmente et que l'on observe un problème de miction, il est important de ne pas retarder une visite à l'hôpital. Vous devrez vous enregistrer auprès d'un urologue, qui interrogera d'abord le patient et déterminera la durée des symptômes indésirables, si des sensations douloureuses se manifestent pendant la vidange, si le désir d'aller aux toilettes la nuit est augmenté et pendant combien de temps la température corporelle élevée est maintenue. Ensuite, passez à l'inspection. Le médecin évalue l'état de la peau et fait vibrer la cavité abdominale. La dernière étape de l'examen consiste en un examen numérique du rectum. Si le patient souffre, cette méthode n'est pas utilisée. Ensuite, le médecin envoie le patient aux examens suivants:

  • analyse générale du sang et de l'urine;
  • recherche d'urine à travers Zimnitsky et Nechiporenko;
  • échographie des reins et des organes situés dans le pelvis.
Retour à la table des matières

Comment se débarrasser de l'augmentation de la miction à une température?

Lorsque la fièvre et les mictions fréquentes sont causées par des processus inflammatoires localisés dans les reins, la vessie ou l'urètre, des agents antibactériens sont prescrits aux patients. Le choix du médicament est directement lié au type de maladie et à la gravité de son évolution. Parfois, il est nécessaire d'utiliser des uroseptiques, conçus pour améliorer le travail des reins. Si un patient souffre, des analgésiques et des antispasmodiques sont nécessaires pour soulager les spasmes. Le plus souvent à ces fins est utilisé "Papaverine."

Dans le traitement de la maladie principale du système urogénital, la température et la diurèse fréquente disparaîtront.

Il ne se passe pas de médicaments antipyrétiques, dont le plus accessible et le plus connu est le paracétamol. Les immunostimulants peuvent être utilisés pour aider à réguler le système immunitaire. Si l'augmentation de la température et la violation du processus de vidange sont associées à la lithiase urinaire, alors les médicaments prescrits aident à écraser les pierres, puis à les retirer du corps. Lorsque la thérapie conservatrice ne donne pas les résultats voulus dans la lutte contre le tartre, elle a recours à une intervention chirurgicale, dont le type est déterminé par le médecin traitant.

Mictions fréquentes à la température

Laisser un commentaire

Une température élevée et des mictions fréquentes peuvent être un signe de la présence de maladies graves du système urinaire. Aux premiers signes, il est nécessaire de se tourner vers l'urologue, car les maladies urologiques vont certainement compliquer la fonctionnalité de la reproduction et le désir sexuel. En outre, les maladies du système d'excrétion de l'urine peuvent provoquer des adhérences dans le pelvis et une généralisation de la maladie infectieuse.

Quelles sont les causes possibles de fièvre élevée et de mictions fréquentes?

Si un enfant âgé de moins de 12-14 ans reçoit plus de dix fois par jour, cela n'est pas considéré comme une déviation. Après tout, la norme dépend de l'âge. Mais si la température est supérieure à 37 ° C et pas le premier jour, il peut exister des sensations de douleur pendant la miction, ainsi que des envies fréquentes, ce qui indique la présence de diverses maladies urologiques. Par exemple, la température et les mictions fréquentes peuvent être des manifestations des symptômes de telles maladies et affections:

  • Cystite ou la présence d'une inflammation dans la vessie. Dans la cystite, les symptômes suivants peuvent apparaître: urine avec sang et pus, il peut être difficile d’uriner, nausées et vomissements sont caractéristiques.
  • La présence de processus inflammatoires dans l'urètre. Les hommes peuvent souffrir de prostatite (adénome de la prostate).
  • Pyélonéphrite. Il y a une augmentation de la miction, des frissons et de la fièvre.
  • Les tumeurs dans le cou de la vessie.
  • Urolithiase. Avec cette maladie, la douleur et la fièvre peuvent être ajoutées à la miction. Dans ce cas, l'écoulement peut s'assombrir en raison du mélange de sang.
  • Le diabète. Détection de mictions fréquentes avec assombrissement de l'urine.
  • Vessie hyperactive. Dans le même temps, il n’ya pas de fièvre ni de changement de couleur de l’urine, mais une douleur pendant la miction après une envie fréquente est présente.
  • Constriction de l'urètre. Isolement de l'urine avec douleur et difficulté. Se produit pour des raisons congénitales ou acquises.
Retour à la table des matières

Quels autres symptômes sont possibles?

Il peut y avoir d’autres symptômes qui signalent la maladie: difficulté à respirer, rythme cardiaque rapide, hypertension. De plus, il y a une faiblesse générale. Cela signifie que le corps humain est affaibli et est devenu plus malléable face à l’influence négative de l’environnement. Il a besoin de soins particuliers pour récupérer, parfois avec une invasion médicale.

Comment diagnostiquer?

L'urologue diagnostique à l'aide d'une enquête, un examen numérique du rectum. Il peut être annulé si la douleur est sévère. Nommé par examen microscopique ou biochimique de l'urine, prise de sang (général). Pour des raisons de précision, il est recommandé d’effectuer une échographie de la vessie, de la prostate et des reins. L'hypothermie et les maladies infectieuses sont les causes du développement de processus inflammatoires dans les organes du système génito-urinaire. Vous ne devez donc pas retarder la visite chez le médecin.

Comment effectuer le traitement?

La méthode de traitement dépend de la cause d'une maladie particulière. En présence de maladies du système génito-urinaire, tout d'abord, le besoin d'uriner augmente. Par conséquent, soyez vigilant et contactez votre médecin dès les premiers signaux alarmants provenant du corps, car ils contribueront à prévenir le développement de maladies graves.

Température et fréquence urinaire chez l'homme

Les mictions fréquentes sont un symptôme assez commun chez les hommes. Normalement, un homme adulte devrait recevoir environ un demi-litre d'eau par jour. Le nombre de sorties aux toilettes varie entre 6 et 10, mais cet indicateur est purement individuel et varie considérablement en fonction du régime alimentaire, du régime hydrique et de la présence de maladies chroniques.

L'envie fréquente d'uriner est un sentiment subjectif; les patients ne consultent donc pas toujours rapidement un médecin qui présente de telles plaintes. Il est à noter que la plupart des maladies associées à des mictions fréquentes sont traitées avec succès et détectées à un stade précoce.

Causes de mictions fréquentes chez l'homme

Toutes les raisons qui poussent les hommes à se rendre souvent aux toilettes peuvent être divisées en deux catégories: physiologiques et pathologiques.

Les causes physiologiques comprennent des modifications de l’alimentation et une consommation accrue de liquides. La quantité de diurèse quotidienne moyenne peut augmenter les produits tels que les fruits crus et les légumes non féculents. Les fortes propriétés diurétiques ont le café et l'alcool. Le coupable le plus évident dans les mictions fréquentes est la bière, une boisson que beaucoup d'hommes consomment beaucoup et souvent.

Si l'augmentation de la diurèse est associée à la nutrition, la miction normale est rétablie dans les jours qui suivent la correction du régime. De plus, les erreurs nutritionnelles et les abus individuels de boissons alcoolisées ne provoquent aucune sensation pathologique liée à la toilette, par exemple des douleurs et des crampes, contrairement à certaines maladies, dont le principal symptôme est une miction fréquente.

Prostatite

La prostatite est une maladie inflammatoire de la prostate. Elle survient le plus souvent à cause d'une infection bactérienne et peut se développer même à un âge relativement jeune. En l'absence de traitement opportun, il peut devenir chronique et tourmenter un homme pendant longtemps. La chronisation du processus est également facilitée par un cours de thérapie qui n'est pas complètement enseigné. Les hommes disparaissent souvent après avoir reçu une liste d'ordonnances d'un médecin et ne se présentent pas au contrôle, ce qui peut révéler la nécessité d'ajuster le schéma thérapeutique.

En plus des mictions fréquentes pendant la prostatite, un homme peut se plaindre d’un mauvais écoulement d’urine - c’est-à-dire que le besoin urgent sera fréquent, mais non productif. Il est possible que le patient éprouve des difficultés lors de la coupe ou de tout autre inconfort.

Adénome de la prostate

L'adénome est une tumeur bénigne de la prostate qui, de plus en plus grande, serre l'urètre. En même temps, l'homme éprouvant de fréquents envies d'aller aux toilettes ne peut toutefois pas vider complètement sa vessie. Malgré le fait que le patient est sévèrement sollicité, le jet semble lent et intermittent. Parallèlement à cela, ces patients peuvent souffrir d'incontinence urinaire, surtout la nuit.

L'adénome de la prostate se trouve le plus souvent déjà chez les personnes âgées. Les jeunes hommes ne connaissent presque pas cette maladie.

Souvent, les mictions fréquentes chez les hommes peuvent être attribuées à des maladies du système urinaire - pyélonéphrite, cystite, urétrite et urolithiase. Dans de tels cas, la miction devient non seulement fréquente, mais peut également être très douloureuse.

Pyélonéphrite

La pyélonéphrite est une maladie rénale de nature inflammatoire, dans laquelle les fonctions de formation et de séparation de l'urine peuvent être perturbées. En l'absence de traitement adéquat, cela peut entraîner des conséquences graves, telles que le dysfonctionnement rénal - l'insuffisance rénale. Avec la pyélonéphrite, un homme fera l'expérience d'un gonflement, de mictions douloureuses et fréquentes. Dans ce cas, le principal signe diagnostique sera la modification des paramètres de laboratoire de l'analyse sanguine biochimique et des analyses cliniques générales du sang et de l'urine.

La cystite

La cystite - inflammation de la vessie - un phénomène assez rare chez les hommes, peut toutefois aussi causer des mictions fréquentes. Il peut se développer à la suite d'une hypothermie ou de l'ingestion d'une infection urogénitale. Dans ce cas, de fréquentes habitudes de toilette peuvent être associées à divers types d'écoulement urétral, ainsi qu'à une température basse, à des symptômes de malaise général et à une éruption cutanée au niveau de l'aine.

Urétrite

Urétrite - le plus souvent gêne les hommes. Cela est dû à la longueur considérable de l'urètre - le canal urinaire - et à la généralité des fonctions exercées (miction et séparation de l'éjaculat). Cette caractéristique physiologique augmente le risque d'urétrite due aux infections urogénitales chez les hommes par rapport aux femmes.

Urolithiase

L'urolithiase ou sa version plus légère - la diurèse au sel entraîne également une augmentation du nombre de visites aux toilettes. Cela est dû au fait que les calculs urinaires irritent les voies urinaires, ce qui se manifeste dans le sentiment subjectif d’envie d’uriner. Un facteur supplémentaire est l'augmentation de la quantité de fluide prélevée, ce qui facilite le déchargement des calculs.

Outre les pathologies décrites ci-dessus, les médecins sécrètent des maladies vénériennes et des infections urogénitales qui, lorsqu'elles pénètrent dans l'organisme, provoquent une urétrite.

Infections urogénitales ou MST

Les infections urogénitales et les maladies sexuellement transmissibles incluent la gonorrhée, la syphilis, la chlamydia et d’autres. En raison des caractéristiques anatomiques du corps masculin, toutes ces infections peuvent provoquer une inflammation de l'urètre, qui s'accompagne de sécrétions, de mictions fréquentes et de coupures.

Symptômes pouvant accompagner les mictions fréquentes chez l'homme

Si des facteurs physiologiques, tels qu'une augmentation de la quantité de liquide consommée ou un régime alimentaire particulier, sont à l'origine de fréquents aller aux toilettes, la miction plus fréquente ne s'accompagne généralement pas de symptômes supplémentaires. Si le patient a l'une des maladies décrites ci-dessus, il est tout à fait possible qu'il se plaint de:

  • Douleur ou crampes pendant la miction;
  • Sensation d'un jet discontinu, qui reprend après un changement de position du corps ou un tremblement;
  • Les soi-disant fausses envies, lorsqu'un homme ressent le besoin d'uriner, mais ne peut le faire en raison de l'obstruction du canal;
  • Décharge de l'urètre, dont la nature dépend de l'infection qui les a causés.
  • Fièvre, frissons, fièvre et symptômes de malaise général;
  • Douleur dans la région lombaire, ce qui peut être très important dans les sensations.

Si les visites fréquentes aux toilettes sont accompagnées des conditions décrites ci-dessus, il est nécessaire de consulter un médecin dès que possible. Si le patient se plaint de douleurs aiguës dans le dos juste au-dessus de la taille, il est recommandé de faire appel à une ambulance, car la décharge des calculs est très douloureuse et nécessite des soins médicaux immédiats.

Diagnostic de mictions fréquentes chez l'homme

Les procédures de diagnostic dans ce cas ne commencent qu'après la collecte des antécédents et l'examen externe du patient. Le médecin vous posera certainement des questions sur le mode de vie, le régime alimentaire, le régime hydrique et les médicaments pris. Il est probable que le spécialiste s’intéressera à certains aspects de la vie intime d’un homme, en particulier si des mictions fréquentes sont associées à un écoulement aigu et étrange de l’urètre. Le plus souvent, le diagnostic repose sur les résultats des études suivantes:

  • Un test sanguin avec la définition d'une formule suggère la présence d'un processus inflammatoire dans le corps et permet de tirer des conclusions sur sa nature (infectieuse ou non). Souvent, les données obtenues peuvent déterminer la déshydratation ou la présence de saignements internes.
  • Analyse biochimique du sang - le principal intérêt de l'augmentation de la miction réside dans des marqueurs de l'état du rein tels que la créatinine, l'urée et l'acide urique.
  • Analyse clinique de l'urine - le plus révélateur des maladies du système urinaire. Il vous permet de déterminer la présence de sels dans le matériel à l'étude, ainsi que de protéines, de sang et de mucus. Toutes ces inclusions sont pathologiques et indiquent que les mictions fréquentes chez l'homme sont causées par une maladie particulière.
  • Échographie des reins et de la vessie - démontre très clairement la présence de calculs dans ces organes, ainsi que la présence d'un processus inflammatoire ou d'autres modifications pathologiques. Avant de procéder à une échographie, il est nécessaire de boire au moins un litre d’eau pure non gazeuse pendant une heure pour une meilleure visualisation.
  • Un frottis urétral suivi d'un bakposevom vous permet d'identifier et d'identifier les infections urogénitales ou les MST. De même, les agents pathogènes du groupe TORCH peuvent être identifiés, ce qui peut également provoquer des mictions fréquentes dans certains cas.
  • La tomodensitométrie est utilisée dans les cas où les ultrasons ne permettent pas de déterminer avec précision la taille et la composition des calculs. Habituellement, une telle procédure est déjà effectuée aux stades avancés du diagnostic, en particulier si une lithotripsie ou une intervention chirurgicale sans contact est prévue.

Mictions fréquentes chez les hommes: traitement

Comme déjà mentionné, le traitement n’est efficace que si l’augmentation des mictions est un symptôme de la maladie. Sinon, il est recommandé d’apporter des modifications à votre régime alimentaire, d’abandonner l’alcool ou les médicaments diurétiques, le cas échéant.

Pour le traitement des pathologies dont le symptôme est une miction fréquente, les groupes de médicaments suivants sont utilisés:

  • Diurétiques - le plus souvent à base de matières végétales, qui augmentent doucement la diurèse, contribuant ainsi à la décharge de calculs ou de toxines bactériennes.
  • Les médicaments qui modifient le pH de l'urine dans une certaine direction sont nécessaires à la destruction des calculs et des cristaux, afin qu'ils puissent quitter le corps naturellement.
  • Uroantiseptiques - médicaments ayant un effet bactéricide sur les microorganismes pathologiques vivant dans le système urinaire.
  • Les antibiotiques sont utilisés pour traiter les infections urogénitales et les MST.
  • Remèdes antiprotozoaires - utilisés pour traiter certaines maladies causées par des protozoaires, telles que la chlamydia ou l’ureaplasma.
  • Les médicaments antiviraux sont efficaces si les mictions fréquentes sont causées par l'exacerbation d'une infection virale, par exemple le virus de l'herpès génital humain ou le papillome humain.
  • Bloqueurs sélectifs des alpha-adrénorécepteurs - utilisés pour traiter la prostatite et l'adénome de la prostate. Le plus souvent dans la thérapie complexe.

Prévention des mictions fréquentes

La prévention des mictions fréquentes ne doit avoir lieu que si elle est un symptôme de la maladie. S'il s'agit d'une réaction normale du corps à la quantité de liquide bue, il s'agit au contraire d'un aspect positif, car le corps est nettoyé naturellement.

Afin de prévenir le développement de maladies urologiques, il est nécessaire de suivre quelques règles simples:

  • Pratiquez le sexe protégé en utilisant des méthodes de barrière pour prévenir l'infection par les infections urogénitales, ainsi que les MST.
  • Suivez les principes d'une alimentation saine pour réduire le risque de calculs dans les reins. Refus de consommer de l'alcool ou d'être modéré à cet égard.
  • Se soumettre à un examen préventif opportun afin de pouvoir détecter la maladie à un stade précoce. Ceci est particulièrement important avec la lithiase urinaire. Le sable ou les monocristaux répondent bien au traitement et ne nécessitent pas d'extraction chirurgicale.

Pourquoi les hommes ont-ils souvent besoin d'uriner, surtout la nuit?

Une miction abondante chez l'homme est un symptôme qui accompagne de nombreuses pathologies du système génito-urinaire. Un problème similaire peut également être causé par une variété de facteurs physiologiques.

Chez un homme en bonne santé, la quantité d'urine libérée par jour doit être comprise entre 70 et 80% du volume de liquide consommé. En moyenne, cela représente 1 à 2 litres. Le désir de se rendre aux toilettes à la même heure devrait se manifester au moins huit fois par jour. La déviation du noma peut être un signe du développement de la pathologie. D'autres symptômes négatifs aident également à reconnaître le problème:

  • Pour vider la vessie, il est nécessaire de fatiguer les muscles du bassin et la quantité d'écoulement d'urine est trop faible.
  • Le flux d'urine devient faible et intermittent.
  • Au cours du processus de miction, une douleur et un inconfort grave se produisent.
  • L'envie d'uriner tourmente souvent la nuit. Cela provoque des problèmes de sommeil.

La détection de tels symptômes doit être alertée. Ils peuvent être des preuves de pathologie. Par conséquent, il est important de contacter immédiatement la clinique et de subir un examen médical.

Causes non dangereuses

Parfois, l'apparition de mictions fréquentes chez l'homme est due à des causes physiologiques et à l'exposition à des facteurs indésirables externes. En même temps, le processus de vidange de la vessie se déroule sans douleur.

Pour provoquer ce problème peut:

  • Exercice excessif. Un homme commence à transpirer beaucoup. Il a soif Pour se débarrasser d'elle, il commence à boire de plus en plus, ce qui provoque l'envie constante de se rendre aux toilettes.
  • Boire de l'alcool, en particulier de la bière. De telles boissons ont un fort effet diurétique.
  • Inclusion dans le régime des excès de bonbons. Un tel menu devient une cause de soif douloureuse. Un homme doit constamment boire, ce qui explique pourquoi un désir douloureux est de constamment aller aux toilettes.
  • Traitement avec des médicaments diurétiques.
  • L'utilisation de pastèques, concombres, canneberges, café et autres produits contribuant à l'augmentation de la production d'urine
  • Long séjour en situation de stress. Ce problème est souvent rencontré par les personnes vivant dans les grandes villes. Une surtension constante provoque souvent une incontinence.

Une miction excessive sans douleur n'est pas dangereuse. Il suffit d'éliminer le facteur qui a provoqué le problème et en quelques jours, l'état redevient normal.

Les mictions nocturnes fréquentes chez les hommes sont associées au vieillissement naturel du corps. Le métabolisme ralentit, les dysfonctionnements commencent dans le fonctionnement de tous les organes et systèmes internes. Il y a des anomalies pathologiques dans le processus de production de l'urine.

Pathologies possibles

Les mictions fréquentes sont souvent le symptôme d'une maladie grave.

L’apparition d’un tel problème a les causes suivantes:

  • La cystite Le foyer de l'inflammation se trouve dans la vessie. La majorité des femmes connaissent cette maladie, mais on la retrouve également chez les hommes. Les raisons de son apparition résident dans la reproduction active de la microflore pathogène. Il y a de la douleur lors d'une visite aux toilettes, un écoulement artificiel de l'urètre, un malaise général. Dans de rares cas, la température corporelle augmente et des éruptions cutanées apparaissent dans la zone inguinale.
  • Urethrite. Une des raisons les plus évidentes de la miction fréquente et abondante chez les hommes. La maladie est associée à une inflammation localisée sur les parois de l'urètre. Parmi les principaux symptômes émettent des douleurs lors de la miction, la liaison des parois de l'urètre, la séparation des sécrétions purulentes. Parfois, du sang est trouvé dans l'urine.
  • Le diabète. Une grande quantité de glucose est libérée dans le sang. Pour se débarrasser de son corps, il faut une quantité impressionnante de liquide. Il en résulte une soif insurmontable, ce qui entraîne la consommation de quantités excessives d’eau et de boissons diverses.
  • Prostatite L'une des maladies les plus courantes chez les hommes âgés. Il est associé au développement d'une inflammation dont le foyer est la prostate. L'augmentation de la taille de la prostate provoque des problèmes de vidange de la vessie. Car une telle maladie est caractérisée par l'apparition de mictions nocturnes fréquentes chez l'homme. Vous devez vous réveiller 5 à 6 fois par nuit. La quantité d'urine rejetée est minimale. Il y a des crampes et une sensation de brûlure dans l'urètre lors de la visite des toilettes.
  • Adénome de la prostate. Il concerne principalement les hommes âgés de plus de 60 ans. C'est le résultat d'un traitement inapproprié ou tardif de la prostatite. Une tumeur se forme sur la prostate en pinçant les voies urinaires. Pour uriner, vous devez forcer les muscles du bassin, mais le jet d'urine ne devient pas plus fort. En même temps, l’incontinence peut apparaître chez les hommes la nuit.
  • Vessie hyperactive. Une contraction intense des muscles de l'organe se produit. Pour que la manifestation des symptômes soit suffisante, le moindre stress ou surmenage. La miction se fait sans douleur. Il y a une tension constante dans la bulle.
  • Pyélonéphrite - inflammation dont le foyer est situé dans les tissus des reins. La maladie provoque une violation du flux normal d'urine. La maladie s'accompagne de gonflement, de démangeaisons et de brûlures dans l'urètre. Lorsque les hommes urinent, ils ressentent de la douleur.
  • Urolithiase. La formation de calculs provoque une irritation de l'urètre. C'est la raison pour laquelle l'envie d'utiliser les toilettes est devenue plus fréquente.
  • Maladies vénériennes. Il est plus susceptible de souffrir de jeunes hommes qui ont plusieurs relations sexuelles. Les causes des mictions fréquentes chez les hommes la nuit sont la chlamydia, la gonorrhée, la trichomonase, la syphilis et la gonorrhée. Les agents responsables de ces maladies se propagent rapidement aux organes du système urinaire.

Dans de rares cas, un rétrécissement congénital de l'urètre est diagnostiqué. Dans le même temps, des difficultés pour vider la vessie surviennent depuis l'enfance.

Symptômes accompagnant des mictions fréquentes

Si le besoin constant d'uriner chez les hommes est dû au développement de la maladie, les symptômes suivants apparaissent:

  • Démangeaisons et brûlures dans le pénis.
  • La miction est accompagnée de douleur et de rezami.
  • Change l'ombre de l'urine. Il peut acquérir une odeur répulsive contre nature.
  • Détection d'inclusions de pus ou de sang dans les urines.
  • De l'urètre apparaissent décharge.
  • Détérioration générale, diminution des performances, fatigue.

Avec le développement d'un processus inflammatoire puissant, la température corporelle peut augmenter. Si le diabète est à l'origine du problème, que l'homme souffre d'une soif intense, que son appétit augmente et que son poids diminue de manière importante.

Mesures de diagnostic

Avec des mictions fréquentes, il est important de consulter rapidement un médecin. Cela permettra d'établir rapidement un diagnostic fiable et de commencer le traitement. Les spécialistes effectuent les activités de diagnostic suivantes:

  • Examen et collecte d'anamnèse. Le médecin identifie les facteurs pouvant causer le problème et étudie l'historique de la maladie. Un examen numérique de l'état de la prostate est en cours, ainsi qu'un examen des organes génitaux.
  • Analyse d'urine Les propriétés physiques et chimiques de l'urine sont déterminées et des recherches sont effectuées selon la méthode Nechiporenko. Cela révèle la présence d'une maladie rénale.
  • L'étude du frottis de l'urètre. En utilisant la méthode de l'ensemencement bactériologique ou de la réaction en chaîne de la polymérase, il est possible d'identifier les agents responsables des maladies vénériennes.
  • Urographie excrétrice. Un agent de contraste est injecté dans les voies urinaires, suivi d'une photographie aux rayons X. Une telle étude révèle la présence de processus tumoraux.
  • Examen des échantillons de sang. Avec son aide, la présence d'inflammation, ainsi que le bon fonctionnement des reins.
  • Échographie. Cette technique nous permet d'étudier l'état des tissus et d'identifier la localisation du foyer inflammatoire.
  • Imagerie par résonance magnétique et calculée. Il est utilisé dans les cas difficiles lorsqu'un diagnostic exact est difficile. De telles techniques permettent d'obtenir des images détaillées des organes internes à partir de toutes les projections possibles.

Sur la base des résultats de toutes les études menées, le médecin peut poser un diagnostic fiable. Après cela, une stratégie de traitement adéquate est développée. Le patient tout au long du traitement doit être sous la surveillance d'un spécialiste.

Caractéristiques de la thérapie

Le programme de traitement des mictions fréquentes chez les hommes est choisi en fonction de la cause du problème. Vous pouvez utiliser les méthodes suivantes:

  • L'utilisation de médicaments.
  • Physiothérapie
  • Exercice thérapeutique.
  • Intervention chirurgicale.

Il est nécessaire de compléter le traitement en arrêtant de fumer et en buvant des boissons alcoolisées, ainsi qu’une nutrition adéquate. Nous devrons exclure de votre menu les plats épicés, gras, frits et fumés, les cornichons, les plats cuisinés, les fast foods. La base du régime devrait être des produits à base de plantes. Lorsque vous choisissez de la viande et du poisson, privilégiez les variétés faibles en gras. Les repas peuvent être cuits à la vapeur ou au four.

Utilisation de médicaments

Le choix des médicaments efficaces dépendra des raisons pour lesquelles les mictions fréquentes sont apparues. Les groupes de médicaments suivants peuvent être utilisés:

  • Antibiotiques. Ils sont prescrits pour les maladies sexuellement transmissibles, ainsi que pour la propagation du processus infectieux.
  • Diurétique. Favorise une miction intense qui aide à éliminer les toxines du corps. Ces outils sont utilisés pour la lithiase urinaire, ainsi que pour les pathologies des reins.
  • Bloqueurs des alpha-adrénorécepteurs. Prescrit dans le traitement de la prostatite, ainsi que de l'adénome de la prostate.
  • Apaisante. Appliquez si l'urination fréquente chez les hommes apparaît la nuit. Ces médicaments aident à prévenir l’incontinence de stress.
  • Uroantiseptics. Ces médicaments ont une action bactéricide prononcée. Utilisé lorsqu'il y a une infection dans le système urinaire.

Les médicaments spécifiques, leurs dosages et la durée du traitement sont sélectionnés individuellement pour chaque patient. Il est strictement interdit de remplacer volontairement les médicaments par des analogues ou d'interrompre le traitement. Cela contribue au développement de complications dangereuses.

Après le cours de thérapie, vous devrez refaire le test. Cela aidera à contrôler l'efficacité des méthodes choisies et, si nécessaire, à ajuster le programme de traitement.

Physiothérapie

Les mictions nocturnes fréquentes répondent bien au traitement en utilisant des techniques de physiothérapie. De telles procédures aident à normaliser le fonctionnement des organes urinaires, ainsi qu'à arrêter le développement du processus inflammatoire. Les méthodes suivantes sont utilisées:

La durée du cours est choisie en fonction de la gravité de la maladie, ainsi que des caractéristiques du patient. Le traitement est effectué dans un hôpital.

La physiothérapie est largement utilisée pour le traitement des mictions fréquentes. Des exercices spéciaux peuvent renforcer les muscles du bassin. Cela permettra d'éliminer les symptômes négatifs de la prostate et d'autres problèmes. Il suffit de consacrer quelques minutes aux activités de l'après-midi et à l'amélioration de votre santé. Les avantages sont les exercices suivants:

  • En train d'uriner, essayez de retenir le flux.
  • Serrez les muscles des organes génitaux et attardez-vous dans cette position pendant 5 secondes.
  • Pendant une érection, essayez de forcer les muscles sans affecter les fesses et le bassin.
  • Immédiatement après avoir uriné, tendez tous les muscles du plancher pelvien et retenez votre respiration pendant quelques secondes.

En outre, un bon effet donne une série d'exercices selon la méthode de Kegel. Avant de commencer de telles classes, consultez un spécialiste. Il vous aidera à choisir le programme de thérapie par l'exercice le plus efficace pour vous.

Intervention chirurgicale

Il est utilisé uniquement dans les cas où d'autres méthodes ne permettent pas d'obtenir un résultat positif. L'intervention chirurgicale est réalisée dans les maladies suivantes:

  • Adénome de la prostate. Retirer opérativement la tumeur.
  • Pour les lésions graves des tissus des uretères ou de la vessie, des opérations sont effectuées pour les remplacer par des implants.
  • Urolithiase. Les bétons d'une taille impressionnante, qui ne peuvent pas être séparés par d'autres méthodes, sont enlevés chirurgicalement.

De telles opérations comportent de grands risques. Les risques de complications sont élevés. Par conséquent, avant le traitement, le médecin doit bien peser le pour et le contre.

Les mictions fréquentes nécessitent une attention particulière. Il est important d'identifier rapidement la cause de ce symptôme et, si nécessaire, de procéder à un traitement compétent. Afin de prévenir l'apparition d'une telle maladie, il est conseillé aux hommes d'abandonner la promiscuité, de bien manger, d'abandonner les mauvaises habitudes, de consacrer plus de temps au sport.

Causes de mictions fréquentes

Les mictions fréquentes (pollakiurie, urécratie) constituent un symptôme plutôt déplaisant. Peut-être que les causes des mictions fréquentes ne posent aucun danger, car elles peuvent être causées par des facteurs externes: manger des aliments et des boissons avec un effet diurétique, une hypothermie, un rhume, une anxiété. S'il existe des envies systématiques et déraisonnables d'aller aux toilettes, une incontinence urinaire, un écoulement douloureux, un diagnostic approprié et un traitement adéquat sont nécessaires.

Types de causes

Les facteurs de développement de la pollakiurie peuvent être divisés en 2 groupes:

  • Physiologique, non associé à des processus négatifs dans le corps.
  • Pathologique, causé par le développement de maladies affectant le système urinaire.

Quelles que soient les raisons, la pathologie provoquant des mictions fréquentes doit être correctement identifiée et un traitement approprié doit être administré.

Physiologique

La fréquence des micci, indépendamment du sexe et de l’âge, peut être augmentée pour des raisons liées au mode de vie d’une personne ou à l’urgence de la situation. Facteurs physiologiques possibles:

  • L'utilisation de quantités importantes de boissons et de produits aqueux à effet diurétique (café, soda, bière, melon d'eau).
  • Long séjour dans le froid.
  • Le rhume.
  • Stress et surexcitation.
  • La grossesse

La pollakiurie est particulièrement fréquente chez les enfants atteints de névroses diverses. L'enfant souffre souvent de l'énurésie nocturne, ce qui nécessite un traitement à long terme. Les cas d'énurésie à l'âge adulte sont rares.

La nature de la miction est généralement indolore, couleur d'urine normale, sans impuretés ni sédiments troubles. Même si les micci rapides sont déclenchés par ces circonstances, il convient de revoir le régime alimentaire et les conditions de vie.

Des facteurs physiologiques indésirables peuvent entraîner des complications et provoquer le développement d'une infection dans le système urinaire. En cas de changement transitoire dans des circonstances négatives, la fréquence du micci est stabilisée sans assistance. Le traitement dans ce cas n'est pas nécessaire.

Pathologique

Classiquement, les maladies affectant le nombre de micci peuvent être divisées en plusieurs groupes:

  • Maladies des organes pelviens.
  • Infections génitales.
  • Troubles endocriniens
  • La défaite du système cardiovasculaire.
  • Troubles hormonaux.
  • Pathologie de l'appareil reproducteur.

S'il n'y a pas de raisons physiologiques, des appels aux toilettes anormalement fréquents nécessitent un examen détaillé, des tests, un examen médical et, si nécessaire, des diagnostics sur un équipement spécial.

Pathologie du système urinaire

Les maladies des organes pelviens sont souvent accompagnées de nycturie, le patient ne peut pas retenir l'urine et interrompt le sommeil nocturne en raison de la nécessité d'utiliser les toilettes. Pour le système urinaire comprennent:

  • Les bourgeons.
  • La vessie
  • Ureters
  • L'urètre.

Les maladies des voies urinaires sont de nature diverse et sont classées comme suit.

Inflammations infectieuses

Le développement de l'activité pathogène des microbes dans l'appareil urinaire entraîne une inflammation, une stagnation de l'urine. La boursouflure des tissus mous rend la miction douloureuse et incomplète.

Pyélonéphrite

Avec une grave inflammation des reins, en plus de la douleur et des brûlures, la température augmente, souvent dans l'urine, le sang apparaît. Les extrémités du patient sont froides, il ressent des frissons même dans la chaleur.

La cystite

L'inflammation de la membrane de la vessie est plus fréquente chez les femmes, ce qui s'explique par un passage urétral plus long que chez les hommes. Le symptôme principal de la maladie est une violation de l'urodynamique, une vidange incomplète de l'urine, sa stagnation et sa décomposition.

Urétrite

L'inflammation du canal urinaire est classée dans les catégories gonorrhéique et non gonorrhéique. Les signes d'infection sont l'écoulement de pus lors de la miction, sa douleur. Si l'infection n'est pas traitée, elle peut aller aux organes voisins, provoquer une prostatite, une infertilité, un dysfonctionnement sexuel.

Pathologies du développement non associées à des infections

Souvent, une personne présente des lésions du système urinaire dues à des anomalies congénitales ou à un développement anormal au cours de la croissance de l'enfant. Ces maladies comprennent un rétrécissement pathologique de la bouche de l'uretère (ureterocele).

La maladie affecte souvent les enfants, les filles trois fois plus souvent que les garçons. L'urétérocèle se caractérise par la saillie d'un kyste dans l'uretère. Les causes peuvent être un développement musculaire anormal et une dilatation excessive du canal urinaire. En raison de la stagnation des reins et de la vessie, l'urine contient souvent du pus.

La présence de calculs dans les reins et la vessie

Les pierres dans le système urinaire sont accompagnées de miccia douloureuse, l'apparition de sang dans les urines. Une pathologie grave est caractérisée par une violation de l'urodynamique:

  • L'apparition de sang dans l'urine, sa turbidité et sa forte odeur.
  • Brûlure et douleur.
  • Le nombre de sorties nocturnes aux toilettes prédomine au cours de la journée.
  • Réduction ou augmentation du volume d'urine.
  • L'incontinence

Tumeurs oncologiques dans les voies urinaires

La formation de cancer dans l'appareil génito-urinaire affecte directement le processus de miction. Peut être observé:

  • Obstruction de l'urine due à la compression du canal urétral, dysfonctionnement des fibres musculaires de la vessie.
  • Sang et pus dans l'urine.
  • Douleur, sensation de brûlure difficile.

Maladies de l'appareil reproducteur

L'apparition de maladies de l'appareil reproducteur entraîne souvent une perturbation de l'activité des voies urinaires.

Pathologie de l'appareil génital masculin

Chez les hommes, la maladie la plus commune entraînant un dysfonctionnement du canal urétral est une lésion de la prostate.

L'apparition des voies urinaires chez les hommes passe par la prostate. Lorsque des inflammations et des tumeurs y apparaissent, la taille de la glande augmente, ce qui empêche l’écoulement normal de l’urine. Les écoulements urinaires sont caractérisés par une dysurie: le patient se sent mal, il brûle.

Avec une lésion sévère de la prostate, l'urine devient trouble, des écoulements verdâtres y apparaissent. Dans de tels cas, un traitement est nécessaire pour éliminer l'infection et l'inflammation, soulager l'œdème de la prostate et améliorer la circulation sanguine.

Maladies des organes reproducteurs féminins

L'utérus est l'organe sexuel et affecte directement l'activité du système urinaire de la femme. Causes possibles de mictions fréquentes:

Prolapsus de l'utérus

Se produit en raison de la faiblesse des muscles du bassin et de la cavité abdominale, qui peut apparaître en raison de naissances importantes, d'avortements multiples, de blessures, de constipation prolongée, de lourdes charges.

Avec l'utérus et le vagin, la vessie et l'urètre descendent, ce qui perturbe les mouvements de l'urine. Avec une gravité légère de la pathologie, des exercices systématiques qui renforcent les muscles du bassin peuvent aider. Dans les cas plus complexes, la chirurgie est indiquée.

Cancer utérin

La vessie d'une femme repose devant l'utérus, de sorte que le développement de tumeurs entraîne sa compression. Il y a des envies constantes d'aller aux toilettes, de la douleur en urinant.

Infections sexuellement transmissibles

Un des symptômes constants dans le développement des infections sexuellement transmissibles est un inconfort pendant le traitement par micci. Le patient ressent une sensation de brûlure, de la douleur, souvent du pus. Aux maladies sexuellement transmissibles qui affectent l'urodynamique, peuvent être considérées:

  • La trichomonase.
  • Chlamydia.
  • La gonorrhée.
  • Mycoplasmose
  • Ureaplasmose.
  • Candidose.

Les infections sexuellement transmissibles ne sont pas traitées avec des remèdes maison, des visites obligatoires chez un vénéréologue sont nécessaires.

Maladies endocriniennes

La liste des troubles de l'appareil endocrinien est longue et il est nécessaire de distinguer la défaite du pancréas du trouble de la fonction surrénalienne.

Le diabète

Les symptômes de la maladie sont multiples, l’un des symptômes connus est le développement de la polyurie. Cette affection se caractérise par des mictions fréquentes et une augmentation du volume quotidien de production d'urine.

La polyurie apparaît en raison de la perte de la capacité du corps à retenir l'eau. En raison de l'hyperglycémie, le cerveau émet des signaux qui font que le patient ressent constamment la soif. Les molécules de glucose attirent l'eau, la pression dans les tubules des reins augmente et le volume de liquide expulsé augmente de manière significative. Le miccium est fréquent, l’urine est complètement vidée.

Maladie d'Addison

Développé en raison d'un dysfonctionnement des glandes surrénales en raison de leur insuffisance chronique. Dans les troubles endocriniens, la production de cortisol diminue. En plus de la polyurie, le patient se sent fatigué, il perd l'appétit et perd du poids, il présente des nausées et des vomissements, des selles molles et une dépression.

Autres raisons

Le développement de la pollakiurie peut être dû à d'autres facteurs affectant le corps humain. La raison de l'urgence d'uriner peut être due à de telles conditions pathologiques:

Violation de la reproduction des hormones antidiurétiques

L'hormone peptidique (vasopressine) a pour fonction de réguler la quantité de liquide dans le corps humain et la sécrétion d'urine. Synthétisé dans l'hypothalamus, son dysfonctionnement peut provoquer un déficit hormonal. En plus des reins, il affecte le tonus de la musculature des organes internes, du système cardiovasculaire, du système nerveux central.

Prise de médicaments

Un assez grand nombre de médicaments ont un effet diurétique. Ils sont principalement utilisés pour traiter l'hypertension, la pathologie du coeur et des vaisseaux sanguins, les reins, le foie. Les diurétiques ont pour fonction d'éliminer l'excès de liquide du corps.

Maladies du système cardiovasculaire

Lorsque la pression artérielle et la tachycardie sont élevées, les symptômes de la nycturie apparaissent souvent, dans lesquels le nombre de pulsions urinaires augmente la nuit. Cela est dû à l'augmentation possible de l'adrénaline, stimulant l'activité de l'appareil urinaire. Les médicaments pour le traitement des maladies cardiaques ont souvent un effet diurétique.

Conclusion

La pollakiurie est souvent un symptôme du développement du processus pathologique responsable du dysfonctionnement du système urinaire. Parfois, des microphones fréquents peuvent indiquer un trouble non associé aux organes urogénitaux. Toute cause de polyurie, miction douloureuse, besoin fréquent, nécessite un diagnostic et l’adoption d’un traitement efficace.

Vaincre une maladie rénale grave est possible!

Si les symptômes suivants vous sont familiers:

  • maux de dos persistants;
  • difficulté à uriner;
  • violation de la pression artérielle.

Le seul moyen est la chirurgie? Attendez et n'agissez pas par des méthodes radicales. Guérir la maladie est possible! Suivez le lien et découvrez comment le spécialiste recommande un traitement.

Mictions fréquentes chez l'homme - causes et traitement

Les mictions fréquentes sont un phénomène qui amène souvent les hommes à consulter un médecin, mais malheureusement, tout le monde n'attache pas suffisamment d'importance à ce problème. D'autres symptômes sont généralement présents en plus de cette plainte. Il existe de nombreuses maladies chez lesquelles les hommes ont des mictions fréquentes, le plus souvent associée au dysfonctionnement du système urogénital.

Chez les personnes en bonne santé, la quantité moyenne d’urine excrétée par jour est d’environ 1500 ml et la miction est produite en moyenne jusqu’à 6 fois par jour. L'augmentation de la miction pendant l'anxiété, l'hypothermie ou la consommation excessive de liquide est considérée comme un phénomène physiologique. Ci-dessous, nous examinons les maladies dans lesquelles il y a des mictions fréquentes chez les hommes.

Pathologie de la prostate

Prostatite

Cette maladie, sous forme aiguë ou chronique, peut amener un homme à aller aux toilettes plus souvent. La prostatite s'accompagne généralement non seulement d'un symptôme tel que des mictions fréquentes, mais également d'autres symptômes tout aussi prononcés. En outre, l'envie d'uriner intolérable et il y a tout à coup, et lorsque vous essayez d'uriner une très petite quantité d'urine. En outre, les hommes se plaignent souvent de symptômes de la maladie tels que difficulté à uriner, qui progresse progressivement, sensation de vidange incomplète de la vessie et d'altération de la fonction sexuelle.

En plus de ces symptômes, les patients peuvent se plaindre d'une douleur et d'une sensation de brûlure au périnée, plus prononcées lors d'une prostatite aiguë, d'un inconfort lors de la défécation et d'une fatigue générale.

Si vous ressentez ces symptômes, vous devez contacter votre urologue. Un traitement approprié et opportun aidera un homme pendant de nombreuses années à maintenir une vie sexuelle bien remplie. Le traitement de cette maladie est complexe, le schéma thérapeutique comprend la thérapie antibactérienne, la physiothérapie, le massage de la prostate (pas fait dans la phase aiguë de la maladie), l'immunothérapie, les changements de mode de vie (rejet des mauvaises habitudes, régimes amaigrissants). Avec un traitement approprié, la prostatite chronique entre dans une phase de rémission et sa durée dépend directement de la façon dont le patient suivra les recommandations du médecin.

Adénome de la prostate

L'adénome de la prostate est une maladie bénigne dans laquelle survient une hyperplasie des tissus de la prostate, à la suite de laquelle sa taille augmente. Les causes de cette maladie ne sont pas complètement élucidées, mais le lien entre le développement de l'hyperplasie bénigne de la prostate et l'âge d'un homme est bien établi. Plus l'homme est âgé, plus le risque de développer la maladie est élevé, l'adénome de la prostate est rarement diagnostiqué chez les jeunes.

L'un des premiers symptômes de cette maladie est une miction fréquente, surtout la nuit. En outre, un homme peut être dérangé par une envie inefficace d'uriner et une incontinence. Lorsque ces symptômes apparaissent, vous devriez consulter un médecin, un traitement rapide aidera à ralentir la progression de la maladie. En l'absence d'un traitement adéquat, les symptômes de l'adénome de la prostate augmentent, les hommes se plaignent de difficultés à uriner, ils doivent faire un effort pour uriner, le flux d'urine est lent ou intermittent. Dans les cas graves, une rétention urinaire aiguë est possible - une affection nécessitant un traitement immédiat.
La «norme de référence» dans le traitement de cette maladie est la résection transurétrale de la prostate. Cette chirurgie peu invasive est bien tolérée par les patients, mais sa mise en oeuvre n’est possible que jusqu’à une certaine taille de la prostate, ce qui est un autre argument pour consulter un médecin le plus tôt possible. Pour les grosses glandes, la chirurgie ouverte est indiquée.

Le traitement médicamenteux de l'adénome de la prostate est de nature symptomatique et est utilisé au stade initial de la maladie lorsque ses symptômes sont encore légers. Utilisé des médicaments qui favorisent la relaxation musculaire de la section initiale de l'urètre, ce qui facilite l'écoulement de l'urine de la vessie. Un autre groupe de médicaments utilisés dans le traitement de l'adénome de la prostate, réduit sa taille et est utilisé pendant une longue période.

Maladies des reins et de la vessie

La cystite

La cystite est une maladie inflammatoire de la vessie qui se manifeste par des symptômes assez prononcés, qui vous obligent généralement à consulter un médecin. Chez les hommes, il est beaucoup moins fréquent que chez les femmes. Les mictions fréquentes accompagnées de douleurs et de sensations de brûlure constituent l'un des principaux symptômes de cette maladie. De plus, les patients se plaignent de douleurs dans le bas-ventre, de troubles de l'urine, de flocons et d'impuretés de pus. Il y a souvent une augmentation de la température corporelle, des frissons et une indisposition.

Si les symptômes décrits ci-dessus apparaissent, vous devez immédiatement consulter un médecin, car si elle n'est pas traitée, la cystite aiguë devient rapidement chronique. Les patients reçoivent un traitement antibactérien, des analgésiques (non seulement sous forme de comprimés, mais aussi de suppositoires rectaux), des médicaments diurétiques. Il est conseillé aux patients de prendre une boisson forte (en particulier les jus de canneberges et d’airelles).

Urolithiase

Maladie caractérisée par la formation de calculs dans le bassinet, les uretères et la vessie. La lithiase urinaire chez les hommes est diagnostiquée beaucoup plus souvent que chez les femmes. Miction fréquente est l'un des symptômes de cette maladie. La douleur peut perturber le passage des calculs dans l'uretère ou l'urètre. Souvent, la maladie se manifeste par une colique rénale dans laquelle le syndrome douloureux est très intense.

Pour le traitement, on utilise des méthodes qui contribuent à la dissolution du calcul (litholyse) ou à son rejet lors de coliques néphrétiques. Il existe des méthodes telles que la litholyse médicale et le broyage du matériel, le choix de la méthode de traitement est effectué par le médecin sur la base des données de l'examen.

Maladies inflammatoires des reins

En cas de maladies rénales telles que la pyélonéphrite et la glomérulonéphrite, une miction fréquente fait également partie des symptômes. Mais à côté de cela, les patients présentent d'autres symptômes caractéristiques de ces maladies, qui sont considérés comme les principaux au moment du diagnostic.

Dans la pyélonéphrite, le symptôme principal est une douleur sourde et douloureuse dans la région lombaire, son intensité peut être différente. Avec la forme aiguë de la maladie ou avec exacerbation de pyélonéphrite chronique chez les patients présentant une augmentation de la température corporelle, des frissons, une faiblesse. Des troubles dysuriques, y compris des mictions fréquentes, se développent lorsque le processus inflammatoire est négligé.

La glomérulonéphrite s'accompagne d'un certain nombre de symptômes graves tels que fièvre, œdème, hypertension artérielle, forte diminution de la quantité d'urine excrétée, apparition de sang dans l'urine (l'urine devient brune, la couleur de la chair de viande). Si vous présentez ces symptômes, vous devez immédiatement consulter un médecin, car si elle n'est pas traitée, la maladie peut devenir chronique et conduire au développement d'une insuffisance rénale.

Le diabète

Cette maladie, associée à une violation du métabolisme des glucides, peut être asymptomatique pendant longtemps. Elle est donc souvent détectée par hasard lorsqu'un patient donne son sang pour une analyse biochimique d'une autre maladie. L'un des premiers symptômes peut être une miction fréquente, surtout la nuit, et le volume de l'urine sera augmenté (polyurie). En outre, les patients sont presque toujours tourmentés par la soif, les démangeaisons de la peau, en particulier les organes génitaux. Chez les hommes, les performances diminuent, il y a une sensation de fatigue constante, souvent des troubles sexuels et la stérilité.

Lorsque ces symptômes apparaissent, vous devez contacter le thérapeute ou l’endocrinologue. Un diagnostic et un traitement opportuns contribueront à rétablir le rythme de vie habituel. Le traitement commence par un changement de mode de vie: perte de poids, rejet des mauvaises habitudes, régime strict (numéro de tableau 9), activité physique. Si ces mesures ne suffisent pas pour normaliser le taux de glucose dans le sang, le médecin peut vous prescrire des médicaments hypoglycémiants.

Les mictions fréquentes chez les hommes sont un symptôme pouvant accompagner de nombreuses maladies. Vous ne devez donc pas le laisser sans surveillance et consulter un médecin. Habituellement, avec un traitement opportun, un homme peut éviter de nombreux problèmes de santé à l'avenir.

Quel médecin contacter

Avec des mictions fréquentes chez les hommes, il est nécessaire de consulter un urologue. Si la cause en est une maladie rénale, le traitement sera effectué par un néphrologue. Lors de l'identification du diabète, vous devez consulter un endocrinologue.

Plus D'Articles Sur Les Reins