Principal Prostatite

Pyéloectasie bilatérale des reins et ses complications possibles

Pyeloectasia des reins s'appelle l'expansion pathologique anatomique du pelvis. Ce phénomène n’est pas considéré comme une maladie indépendante. Il s’agit d’un signe indirect qu’il existe une violation de l’écoulement de l’urine du bassin. La raison en est peut-être une sorte d'anomalie structurelle, d'infection, etc.

Causes de pyéloectasie rénale bilatérale

Une pyélectasie bilatérale des reins se développe, comme nous l’avons déjà écrit, avec un faible écoulement d’urine du bassin ou avec son retour direct dans les reins. Ce phénomène se produit lors du contre-retour de la vessie. Bien sûr, les médecins appellent plusieurs autres raisons qui contribuent au développement de la maladie:

  1. Bio acheté. Il s'agit d'une contraction de l'uretère de nature traumatique ou inflammatoire, du prolapsus des reins, de l'inflammation de l'uretère, d'une tumeur de l'appareil urinaire et des organes les plus proches, de la lithiase urinaire.
  2. Dynamique acquise. Ceux-ci incluent les tumeurs de la prostate et de l'urètre, le rétrécissement de l'urètre, les adénomes, divers types de processus infectieux, les changements hormonaux, l'inflammation des reins. Toutes ces maladies entraînent une augmentation du volume d'urine.
  3. Bio innée. Diverses anomalies se produisant pendant le développement des parois des voies urinaires, de l'uretère ou des reins.
  4. Dynamique innée. La constriction, ainsi que la contrainte de l'urètre, phimosis, défaillances neurogènes dans le processus de la miction.

Complications possibles de la maladie

Chez l'adulte, la pyéloectasie rénale se produit le plus souvent de manière presque asymptomatique. On ne peut observer que les signes de la maladie sous-jacente, qui était le résultat ou la cause fondamentale de l'expansion du pelvis.

À son tour, la stagnation de l'urine provoque souvent une sclérose du rein, une insuffisance rénale fonctionnelle, une atrophie de tout le tissu rénal et même des processus inflammatoires au niveau des reins, y compris une maladie appelée pyélonéphrite.

La pyéloectasie bilatérale est souvent accompagnée des maladies suivantes:

  1. Ectopie de l'uretère. La maladie se caractérise par la confluence de l'uretère chez les filles dans le vagin, chez les garçons - dans l'urètre. Ce phénomène s'accompagne souvent d'un net dédoublement du rein, puis d'une pyéloectasie de la partie supérieure de l'organe déformé.
  2. Urethrocele. Au cours de l'afflux dans la vessie, l'uretère gonfle sous la forme d'une bulle et la sortie elle-même est dans ce cas dans un état quelque peu rétréci. Dans la lumière de l'urée, une cavité supplémentaire est observée lors de l'échographie. Souvent du même côté, le médecin trouve une pyéloectasie.
  3. Maladie des valves dans l'urètre postérieur des garçons. Dans ce cas, une échographie offre l’occasion d’identifier une nette expansion des uretères. Aussi trouvé et pyeloectasia bilatérale.
  4. Megaureter. L'uretère augmente considérablement. La cause peut être une pression élevée directement dans la vessie, un reflux vésico-urétéral, ainsi qu'un rétrécissement dans l'uretère inférieur.
  5. Reflux urétéral kystique. Dans cette maladie, le processus de retour de l'urine de l'urée au rein se produit. La maladie s'accompagne de modifications particulières de la taille de l'ensemble du pelvis avec une échographie unique ou répétée.

C'est important! En règle générale, la pyéloectasie des deux reins est caractérisée par une évolution sévère et prolongée et par de fréquentes rechutes même après la guérison finale de la maladie.

Diagnostic et traitement de la maladie

Une pyéloectasie des reins se manifeste souvent chez le fœtus pendant la grossesse de la future mère ou lors d’une échographie au cours de la première année de la vie de l’enfant. Il convient de noter que cette maladie se manifeste plusieurs fois plus souvent chez les garçons que chez les femmes. Des statistiques récentes suggèrent qu'un élargissement important du bassin est généralement congénital.

Parfois, ce type de pathologie se produit lors de la croissance intensive de tous les organes internes et de l'organisme dans son ensemble. Quant aux adultes, ils souffrent de cette maladie, généralement à cause du blocage de l’uretère par une pierre. C'est pour cette raison qu'un examen échographique périodique par un spécialiste est obligatoire si une personne est atteinte de lithiase urinaire. Une échographie systématique est nécessaire pour éviter le développement de complications.

Effectuer une échographie permet au médecin d’identifier la taille statique de la taille du bassin avant et après la miction. En outre, au cours de cette étude, le patient a révélé leur taille exacte et leur évolution possible sur un an est prévue. D'autres méthodes supplémentaires peuvent inclure l'urographie et la cystographie. Ces procédures sont pertinentes car la maladie peut évoluer et la méthode de définition de celle-ci est constamment améliorée.

En ce qui concerne le traitement de la pyéloectasie rénale elle-même, la tactique du traitement doit obligatoirement être déterminée par un bon médecin, expert dans ce domaine. Le schéma thérapeutique repose sur les résultats de toutes ses études. Bien entendu, l'élimination des causes sous-jacentes de la maladie est la principale étape du traitement d'une maladie telle que la pyéloectasie. Mais il est important de noter que seule une intervention chirurgicale permet d'éliminer les anomalies congénitales complexes.

Quel est le danger de cette maladie?

La difficulté de l'écoulement urinaire des reins avec le temps peut augmenter, entraînant ainsi une compression, une atrophie de tout le tissu rénal, ainsi qu'une réduction significative de la fonction rénale. Il peut également provoquer une inflammation du rein, ce qui entraînera une détérioration de son état et une sclérose rénale.

Mesures préventives

Chaque personne devrait accorder une attention particulière à la prévention de la maladie. Les mesures préventives contre la pyéloectasie rénale comprennent:

  • respect de toutes les instructions médicales pendant la grossesse;
  • apport liquidien limité;
  • et surtout - le traitement complet de toutes les maladies de l’urée.

Rappelez-vous qu'il est plus facile de prévenir la maladie que de la traiter plus tard!

Médecin de famille

Pyeloectasia du rein - à quel point est-ce dangereux?

Pyeloectasia des reins - expansion anatomique pathologique du pelvis rénal (pyelos (grec) - pelvis; ectasie - expansion). La pyéloectasie du rein n'est pas une maladie indépendante, mais sert uniquement de signe indirect de la violation de l'écoulement d'urine du bassin à la suite d'une anomalie de la structure, d'une infection, etc.

Pyeloectasia chez le fœtus et le nouveau-né

Chez les enfants, la pyéloectasie est souvent congénitale et est associée à un développement anormal du fœtus. La pyéloectasie du fœtus est généralement détectée à la suite d'une échographie (US) réalisée pendant la grossesse. Le diagnostic de pyeloectasia foetale est établi par une échographie de routine de la 16e à la 20e semaine de gestation.

La pyéloectasie est 3 à 5 fois plus fréquente chez les garçons que chez les filles. La pathologie congénitale de l'appareil urinaire peut être de nature génétique ou résulter d'effets néfastes sur le corps de la mère et du fœtus pendant la grossesse.

La pyéloectasie peut-elle disparaître sans chirurgie?

Les formes bénignes de pyeloectasia passent indépendamment. Dans la majorité des nouveau-nés, une petite pyéloectasie disparaît à la suite de la maturation du système urinaire après l'accouchement. Dans certains cas, un traitement conservateur est nécessaire et seules les formes graves de pyéloectasie nécessitent un traitement chirurgical.

Gravité de pyeloectasia

Allouer pyeloectasia première, deuxième et troisième sévérité.

Comment traite-t-on les enfants atteints de pyéloectasie?

Le traitement dépend de la gravité et de la cause de la maladie. Les enfants présentant un degré inexprimé et modéré de pyéloectasie peuvent être observés chez un spécialiste expérimenté et reçoivent le traitement nécessaire, dans l'attente de la disparition ou de la réduction du degré de pyéloectasie.

Causes de pyeloectasia

La raison de l'expansion du pelvis rénal est l'augmentation à long terme de la pression urinaire dans le rein due à la présence d'un obstacle empêchant son écoulement, ce qui a pour effet d'étirer le pelvis rénal. La violation de l'écoulement de l'urine peut être causée par un rétrécissement du tractus urinaire situé sous le pelvis, un écoulement de retour de l'urine de la vessie (reflux vésico-urétéral), ainsi qu'une pression accrue dans la vessie.

La cause la plus fréquente de violations de l'écoulement de l'urine du bassin est un écoulement d'urine à contre-retour de la vessie - reflux vésico-urétéral. Dans des conditions normales, le reflux vésico-urétéral est obstrué par un mécanisme de valve qui existe à l’endroit où l’uretère s’écoule dans la vessie. En cas de reflux, la valve ne fonctionne pas et l'urine remonte dans l'uretère avec une contraction de la vessie.

Causes de pyeloectasia chez les enfants et les nouveau-nés

  • développement anormal du fœtus avec formation de valvules dans la zone de la jonction pelvico-urétérale (écoulement élevé de l'uretère);
  • faiblesse générale du système musculaire du nouveau-né avec prématurité;
  • compression de l'uretère avec un gros vaisseau sanguin ou d'autres organes présentant un développement anormal chez le fœtus, ainsi qu'à la suite d'une croissance inégale des organes chez les nouveau-nés et les jeunes enfants;
  • débordement constant de la vessie, lorsque l'enfant urine très rarement et en grande quantité (un type de dysfonctionnement neurogène de la vessie).

Les causes de pyeloectasia chez les adultes

  • blocage complet ou partiel de la lumière de l'uretère avec une pierre (calcul) dans l'urolithiase des reins (colique rénale);
  • recouvrement de l'uretère avec un caillot de pus, de mucus ou de tissus nécrotiques (morts) en cas de pyélonéphrite et d'autres maladies inflammatoires des reins;
  • plier ou tordre l'uretère, par exemple, lorsqu'un rein tombe ou qu'un rein est errant (néphroptose);
  • consommation excessive de liquide lorsque le système urinaire ne supporte pas la charge;
  • infection du système urinaire due à l'action de toxines bactériennes sur les cellules musculaires lisses des uretères et du pelvis (le système pectoral-pelvien se dilate chez 12,5% des patients atteints de pyélonéphrite);
  • augmentation de la pression dans la vessie résultant de perturbations de l'alimentation nerveuse de la vessie (vessie neurogène);
  • réduction de la motilité urétérale chez les patients alités âgés.

Il existe à la fois une pyéloectasie du rein gauche ou droit et une pyéloectasie des deux reins (pyéloectasie bilatérale). Si les cupules sont agrandies avec le bassin, elles parlent alors de pyelokalikoektasii ou de transformation hydronéphrotique des reins. Si l'uretère est dilaté avec le pelvis, cette affection s'appelle ureteropyeloectasia (uretère), mégaurètre ou urétérohydronephrose.

Qu'est-ce qu'une pyélectasie dangereuse?

La pyéloectasie n'est pas dangereuse en soi, mais à cause des raisons pour lesquelles elle est causée. La difficulté d'écoulement d'urine par les reins, si elle n'est pas éliminée à temps, provoque une compression du tissu rénal et une atrophie du tissu rénal. Il en résulte une diminution progressive des fonctions du rein, jusqu'à sa destruction complète. En outre, une violation de l'écoulement d'urine du rein peut être accompagnée d'une pyélonéphrite aiguë ou chronique (inflammation bactérienne du rein), qui aggrave son état et conduit à un durcissement du tissu rénal. Par conséquent, il est très important, dans le diagnostic de la pyéloectasie, de procéder à un examen complet des reins, de rechercher les causes de la pyélectasie et de les éliminer à temps.

Quelles méthodes de diagnostic sont utilisées pour la pyéloectasie chez un nouveau-né?

Avec une pyéloectasie légère, il suffit de procéder à des examens échographiques réguliers de l'enfant tous les trois mois. En cas d'infection urinaire ou d'augmentation du degré de pyéloectasie, un examen urologique complet est présenté, incluant les méthodes de recherche radiologique: cystographie, urographie excrétrice (intraveineuse), examen radioisotopique des reins. Ces méthodes vous permettent d’établir le diagnostic - de déterminer le niveau, le degré et la cause de la violation de l’écoulement de l’urine, ainsi que de désigner un traitement raisonnable.

Quels diagnostics sont basés sur une enquête?

Quelques exemples de maladies courantes associées à la pyéloectasie:

  • Hydronéphrose provoquée par une obstruction (obstruction) de la jonction pelvico-urétérale. Il se manifeste par la forte expansion du bassin sans l'expansion de l'uretère.
  • Reflux urétéral kystique - flux inversé d’urine de la vessie vers le rein. Manifesté des changements significatifs dans la taille du bassin avec une échographie et même dans le processus d'une étude.
  • Mégaurètre - Une forte expansion de l'uretère peut accompagner la pyéloectasie. Causes: reflux vésico-urétéral important, rétrécissement de l'uretère dans la partie inférieure, pression élevée dans la vessie, etc.
  • Les valves de l'urètre postérieur chez les garçons. Lorsque les ultrasons ont révélé une pyélectasie bilatérale, expansion des uretères.
  • Ectopie de l'uretère - la confluence de l'uretère n'est pas dans la vessie, ni dans l'urètre chez les garçons ou le vagin chez les filles. Cela se produit souvent lorsque le rein est doublé et s'accompagne d'une pyéloectasie du segment supérieur du double rein.
  • L'urétérocèle - l'uretère, lorsqu'il s'écoule dans la vessie, est gonflé sous forme de bulle et son ouverture de sortie est rétrécie. Aux ultrasons, une cavité supplémentaire est visible dans la lumière de la vessie et souvent une pyélectasie du même côté.

Dans quels cas un traitement chirurgical de la pyéloectasie est-il nécessaire?

À l'heure actuelle, il n'existe aucune méthode pour prédire si la pyéloectasie augmentera après la naissance. La question des indications chirurgicales est résolue lors de l'observation et de l'examen. En cas de pyéloectasie sévère, si l’agrandissement du bassin et la fonction rénale diminuent, un traitement chirurgical est indiqué. Un traitement chirurgical est nécessaire dans 25 à 40% des cas de pyéloectasie.

Quel est le traitement chirurgical de la pyéloectasie?

Les opérations chirurgicales permettent d'éliminer un obstacle ou un reflux vésico-urétéral. Certaines interventions chirurgicales peuvent être effectuées à l'aide de techniques endoscopiques, à l'aide d'instruments miniatures insérés dans l'urètre.

Pyeloectasia des reins chez un enfant

Certaines maladies sont considérées comme des découvertes. En d'autres termes, ils ne peuvent être détectés que par hasard, lors de l'examen d'autres pathologies. La pyélectasie des reins fait partie des maladies "cachées". La découverte accidentelle de cette pathologie soulève de nombreuses questions: de quelle origine est-elle et comment la traiter? Tout cela, vous apprendrez de cet article.

C'est quoi

La pyéloectasie des reins est une affection caractérisée par une expansion du pelvis rénal et parfois du calice. En soi, ce n'est pas dangereux, mais l'expansion provoque certaines modifications dans le travail du système génito-urinaire, provoquant des processus inflammatoires. L'écoulement d'urine est altéré, ce qui est une condition préalable au développement de diverses maladies des reins et du système urinaire.

Il est impossible de ressentir l’expansion pathologique du bassin, la maladie est complètement asymptomatique, ce qui explique pourquoi elle est considérée comme une «découverte accidentelle».

Le fait de découvrir permet d'expliquer pourquoi l'enfant a d'autres problèmes avec le système urogénital. En d'autres termes, la pyeloectasia est considérée comme la cause première.

Les connaissances scolaires dans le domaine de la physique suffisent pour comprendre exactement comment se développe l'expansion du bassin. Si le débit urinaire d'une partie de l'appareil urinaire est perturbé, les voies d'accès sont rétrécies, il existe des obstacles, puis le bassin se remplit et s'étire. On comprend dès lors pourquoi les garçons ont une pathologie plus souvent que les filles environ 4 fois. Le système génito-urinaire de la fille est conçu de manière à ce que la sténose ne soit possible que dans de rares cas, mais chez un garçon, le rétrécissement de toute partie du tractus urinaire n'est pas inhabituel et assez souvent normal, c'est-à-dire physiologiquement conditionné.

Trouver pyeloectasia peut encore avoir un foetus à l'échographie dans la clinique prénatale. La pathologie se rencontre moins fréquemment chez les nouveau-nés car le diagnostic par ultrasons n’est pas inclus dans les examens médicaux effectués au cours du premier mois de la vie d’un bébé. Mais chez les nourrissons, il est assez simple de détecter l’expansion du bassinet rénal si, à 3 mois ou à 1 an, une échographie du rein est effectuée sur l’enfant lors d’un examen médical obligatoire à la clinique.

Mais ce type de recherche n’est pas toujours fait et, par conséquent, il est souvent possible de trouver une expansion pathologique beaucoup plus tard, lorsque le bébé commence à être perturbé et qu’une échographie du rein est requise. Beaucoup ne découvrent un tel diagnostic qu'à l'âge adulte.

Raisons

Environ un enfant sur dix présentant des causes de pyéloectasie est congénitale. Ils se forment sous l’influence de certains facteurs défavorables, même pendant la période où l’enfant est dans l’utérus:

  • rétrécissement de la lumière de l'urètre;
  • lésions du système nerveux central, qui se traduisent par un dysfonctionnement de la miction;
  • développement anormal des reins, des uretères, de l'urètre dû à "l'erreur" lors de la pose des organes;
  • sténose de l'urètre;
  • perturbation du système circulatoire.

Pyeloectasia des reins: causes, symptômes, traitement

La pyéloectasie des reins est une affection pathologique de l'organe du système urinaire, caractérisée par une augmentation de la taille du bassin. Une condition similaire peut être trouvée chez le nouveau-né et l'adulte. Le plus souvent, la pyéloectasie affecte les garçons et les hommes en raison des caractéristiques physiologiques de la structure des organes du système urogénital.

Quelle est cette pathologie? Quelles sont ses caractéristiques, ses types et quoi faire avec un tel diagnostic est décrit plus en détail ci-dessous.

Description et causes

Les reins sont l'organe principal du système urinaire, qui est responsable de l'élimination des composés nocifs du corps, est un filtre. Un pelvis rénal est une collection de cupules rénales combinées dans lesquelles l'urine s'accumule, qui est ensuite excrétée du corps par l'uretère. Et ici beaucoup de gens ont une question - qu'est-ce que la pyéloectasie rénale?

La pyéloectasie est une extension du bassin, diagnostiquée par une lésion infectieuse des reins, une structure rénale anormale, etc.

Les causes congénitales se forment pendant la période de développement intra-utérin:

  • rétrécissement de la lumière, des valves ou de l'urètre;
  • rétrécissement du prépuce chez les garçons, ce qui rend impossible d'exposer complètement la tête du pénis;
  • maladies neurologiques, dans le cadre desquelles se forment des perturbations du processus de miction;
  • structure pathologique des reins;
  • pincement de l'urètre;
  • violations dans le processus de formation et de développement des parois de l'urètre;
  • structure anormale de l'urètre;
  • faiblesse de la paroi abdominale;
  • perturbation du système circulatoire.

Facteurs acquis:

  • déséquilibre hormonal;
  • la croissance du volume d'urine sur le fond des maladies du système endocrinien;
  • inflammation du système urinaire;
  • maladies infectieuses des reins et d'autres organes, qui s'accompagnent d'une intoxication du corps et d'une augmentation de la charge du système urinaire;
  • lésions des organes pelviens;
  • formation de tumeurs du système génito-urinaire;
  • néphroptose;
  • accumulation de sels et formation de calculs dans les organes du système urinaire;
  • maladies conduisant à une diminution de la lumière de l'urètre.

Classification de pyeloectasia

Selon la source de développement de la structure pathologique des reins, il existe deux formes: acquise et innée. La pathologie congénitale se développe sur le fond de la dysfonction foetale. La pathologie acquise se développe à un âge plus avancé avec des dommages mécaniques aux organes internes des organes pelviens, le développement d'infections et d'inflammations dans le corps et des formations qui empêchent l'écoulement de l'urine.

En fonction de la localisation de la pathologie, on distingue:

  • pyéloectasie du rein droit;
  • pyéloectasie du rein gauche;
  • pyeloectasia des deux reins.

Toute forme de la maladie, en développement, passe par trois étapes: modérée, moyenne et sévère. Les pyéloectasies modérées et modérées ne nécessitent pas de traitement, mais un suivi régulier par un urologue est nécessaire. Une forme sévère de fuite nécessite une résolution rapide, car la stagnation de l'urine perturbe l'ensemble du système urinaire et peut provoquer une hydronéphrose rénale.

À l'âge adulte, le risque est également une pyéloectasie à double face de gravité modérée. Cela est dû à la défaite de deux organes à la fois, ce qui peut entraîner une perturbation du système excréteur, avoir un impact négatif sur la condition générale de la personne et le travail de tous les organes et systèmes.

Symptômes et effets

Les pyéloectasies gauche et droite de gravité modérée à modérée développent une forme asymptomatique, ce qui complique le processus de diagnostic. La pyéloectasie bilatérale peut être accompagnée d’une image symptomatique plus prononcée.

  1. La destruction progressive du tissu rénal est caractérisée par une augmentation du volume du tissu conjonctif.
  2. Réduire le volume et perturber l'écoulement de l'urine entraîne une accumulation progressive de substances et de composés nocifs.
  3. L'inflammation des reins se développe dans le contexte d'une fuite d'urine perturbée, d'une accumulation de produits de décomposition et d'une diminution de la résistance des forces immunitaires du corps.
  4. Réduction ou dégradation complète des reins.

Manifestations de pyeloectasia chez les adultes:

  1. Ectopie de l'urètre - violation de la structure du tractus urinaire, dans laquelle l'uretère a accès à l'urètre chez l'homme et dans le vagin chez la femme.
  2. Urethrocele - serrant l'urètre et le rétrécissement de son ouverture.
  3. Violation des valves de l'urètre.
  4. Le reflux urétéro-vésiculaire est caractérisé par le fait que l'urine est projetée dans le rein en présence d'obstacles empêchant son écoulement.
  5. Megaureter se développe sur le fond de l'uréthrocèle, ce qui augmente la pression de la vessie.

Diagnostic de la maladie

La pathologie des reins ne peut être diagnostiquée que par échographie, qui montrera l'expansion du bassin. Cette méthode vous permet également de déterminer la taille, les obstacles, l’inflammation et les néoplasmes du système urinaire, ce qui a entraîné une perturbation de l’écoulement de l’urine.

Si la pyéloectasie rénale est causée par une inflammation ou des infections, le patient doit subir un examen complet comprenant:

  1. L'urographie excrétrice est un type de radiographie avec introduction de contraste (urografin) dans la veine cubitale. L'urografine est rapidement absorbée et s'accumule dans l'urine 5 minutes après son introduction. L'effet enveloppant du contraste permet une étude approfondie de l'état et du fonctionnement du système urinaire.
  2. La cystographie est un type d'examen endoscopique dans lequel une sonde équipée d'une caméra vidéo est insérée dans la vessie à travers les voies urinaires. Cette méthode permet d’étudier les parois et l’état de la vessie.
  3. Le balayage par radio-isotopes est une méthode de recherche qui permet de déterminer les tumeurs malignes, les métastases. Également effectué avant la chirurgie. Pour cela, on injecte au patient une substance spéciale qui s'accumule dans les formations oncologiques.

Traitement de pyeloectasia de rein

Selon le degré de lésion, la localisation et la perturbation du système urinaire, la pyéloectasie du rein peut nécessiter un traitement médical conservateur, une intervention chirurgicale ou une méthode d'attente.

Ainsi, si la pyéloectasie rénale est retrouvée chez le nouveau-né ou chez les jeunes enfants, l’urologue suggère d’attendre, tout en subissant un examen et une échographie réguliers. Cette tactique est également applicable chez les adultes atteints du premier degré de la maladie.

En cas de pathologie causée par des infections ou des inflammations, il est nécessaire de suivre un traitement conservateur par antibactérien. Parallèlement aux antibiotiques, des immunostimulants et un complexe vitamino-minéral sont prescrits, nécessaires au maintien de l'immunité et à l'augmentation de sa résistance. Assurez-vous également de traiter la pyéloectasie avec des probiotiques afin de restaurer et de maintenir la microflore intestinale grâce aux effets destructeurs des antibiotiques.

Si une augmentation de la pression dans la vessie entraîne une expansion du bassin, l'urologue recommande l'utilisation d'antispasmodiques myotropes. Leur action se manifeste dans la relaxation des muscles du système urinaire.

Avec la formation de calculs rénaux ou d'autres organes empêchant l'écoulement de l'urine, le traitement vise à les fragmenter et à les éliminer du corps (Canéphron, Fitolysin et autres).

Dans les cas où le traitement conservateur n'apporte pas les résultats escomptés, l'urologue demande au patient de consulter un chirurgien présentant un profil urologique au sujet de la décision relative à la question de l'opération. Si une décision est prise concernant une intervention chirurgicale, il est nécessaire de subir un diagnostic préopératoire approfondi, ce qui vous permet d’étudier l’état général du patient et les performances du système urinaire. Pour ce faire, le patient doit passer un test sanguin et urinaire général, un diagnostic par échographie et, si nécessaire, plusieurs autres études.

En outre, la pyéloectasie rénale est sujette à une résolution rapide si elle est provoquée par un rétrécissement de l'uretère et une augmentation dynamique du bassin.

Au cours du traitement et peu de temps après, le patient doit suivre un régime. L'essence de l'alimentation consiste à réduire la consommation d'aliments protéinés à 60 g / jour. La quantité de protéines dans le régime est compensée par une augmentation de la quantité de graisses et de glucides.

Il est également nécessaire de réduire la quantité de sel, les aliments en conserve et frits, les pâtes, le chocolat, les champignons. Au lieu de cela, les viandes faibles en gras, poisson, légumes et fruits sont recommandés. La cuisson doit être cuite à la vapeur ou bouillie.

Lorsque les lésions bilatérales des reins doivent être surveillées, volume de fluide: 30 ml / kg de poids corporel.

La pyéloectasie à droite et à gauche est un état pathologique du système pelvien rénal, caractérisé par une augmentation de la taille du bassin. Il existe une condition similaire sur le fond des facteurs congénitaux et acquis. Dans l'enfance, une tactique d'attente est nécessaire. Chez l'adulte, les reins sont plus difficiles à récupérer et, par conséquent, la pharmacothérapie est utilisée pour la thérapie, en l'absence d'effet, la chirurgie.

Pyeloectasia: causes, symptômes, diagnostic, traitement

Une pyéloectasie se produit lorsque le bassin rénal se dilate à la suite d'une violation de l'écoulement de l'urine. Les maladies inflammatoires sont l’un des principaux dangers de cette maladie.

Qu'est-ce que la pyéloectasie?

Considérez comment ce processus se produit. Le corps du rein (calice) s'accumule et traite le fluide provenant du corps. Ensuite, il est collecté dans la cavité interne de cet organe - le bassin, se transformant en urine. Pour certaines raisons spécifiques, l'urine ne peut pas pénétrer complètement dans l'uretère et le bassin commence à prendre une forme étirée.

Les experts divisent ces extensions en trois degrés:

Classification et causes

Pyelokalikoektasiya rein droit

Pyélectasie possible du rein droit ou gauche (un rein). Dans ces cas, presque aucun symptôme n'est observé. À propos, une violation supplémentaire peut se transformer en hydronéphrose et, avec l'expansion de tout le système de placage de la cupule et du bassin, une calycopieloélectasie se produit. Lorsque des pyéloectasies bilatérales se forment, des symptômes sont déjà perceptibles.

De tels changements sont observés dans les reins chez les adultes et les enfants. Seules les voies d'origine sont différentes.

La liste des causes possibles de la survenue d'une pyélectasie chez les enfants

Dans la plupart des cas, la pyéloectasie pédiatrique est congénitale et a les causes suivantes:

  • Les nouveau-nés, en particulier les prématurés, ont des muscles faibles.
  • Si le fœtus présente des anomalies du développement qui affectent les uretères (compression).
  • Croissance inégale des organes des bébés.
  • Développement anormal de la valvule de l'urètre.
  • L'enfant va rarement aux toilettes avec une urée bondée.

La pyéloectasie des reins chez le fœtus est diagnostiquée par une méthode ultrasonore à partir de la 18e semaine de son développement. Si le diagnostic concerne un nouveau-né ou est connu dès son âge prénatal, vous ne devriez pas paniquer immédiatement. Tous les phénomènes peuvent passer avec le temps. Il est seulement nécessaire de subir des examens réguliers chez le médecin.

Très rarement cette anomalie peut se transformer en un vice. Les changements pathologiques sont résolus chirurgicalement. Mais si la taille du bassin ne dépasse pas le maximum autorisé et que l'enfant a déjà 3 ans, cela ne causera aucun inconvénient à l'avenir.

La liste des causes possibles de pyeloectasia adulte

  • La quantité de fluide consommée dépasse le taux normal.
  • Blocage de l'uretère dans les processus inflammatoires apparus dans les reins, le pus ou le mucus.
  • En présence de lithiase urinaire, l'uretère recouvre des dépôts de sel.
  • Le rétrécissement de l'uretère à la suite d'une inflammation infectieuse.
  • Torsion du canal urinaire due à un prolapsus rénal.
  • Manque de communication dans les terminaisons nerveuses de la vessie.
  • Age sénile associé à une maladie menteuse.
  • La grossesse

Pendant la grossesse, une des causes les plus courantes de pyéloectasie est la compression du canal urinaire à la suite d'un hypertrophie de l'utérus. Après la naissance du bébé, tous les symptômes disparaissent généralement.

Les symptômes

Il n’ya pas de signes spécifiques de la maladie, car elle ne se manifeste pas pendant une longue période de progression. Le plus souvent, il y a violation d'un seul rein et le second, pour le moment, fonctionne dans un mode amélioré. Fondamentalement, cette violation est détectée lors d’une visualisation à l’échographie ou lors de l’examen du nouveau-né. Le sexe masculin est plus sensible à cette pathologie que la femme.

Si la cause principale est une maladie du système urinaire, la violation sera révélée dans son contexte. Ou après des complications telles que sclérose du rein, atrophie rénale des tissus, pyélonéphrite, insuffisance rénale.

Types de diagnostics

L'échographie est le principal moyen de déterminer la pathologie. C'est le plus sûr pour les femmes enceintes et les enfants. Pour les adultes, il existe également une méthode de rayons X - l'urographie excrétrice. La méthode consiste à introduire un agent de contraste dans l'organe malade. Selon sa distribution, le degré de violation est évalué.

Types de traitement

La pyéloectasie n’est qu’un signe indirect, mais pas une maladie indépendante.

Les mesures thérapeutiques sont fondées sur les causes de la pyéloectasie. Avec un tel diagnostic, un examen complet du système urinaire est nécessaire. En cas de blocage de la pierre du canal - il est enlevé. Pour les anomalies des voies urinaires, une correction chirurgicale est recommandée. Si la cause réside dans des processus infectieux, le médecin vous prescrira des antibiotiques et des anti-inflammatoires.

En combinaison avec le traitement principal sera une phytothérapie utile.

Il est interdit d'utiliser des médicaments diurétiques. La quantité de liquide consommée ne doit pas dépasser le taux autorisé.

Phytorécepteurs:

  1. Collection: 1 c. herbes d'adonis, feuilles d'ortie, grains d'avoine, prêle et busserole. De plus, il y a 3 c. feuilles de bouleau. Prendre 2 cuillères à soupe. l collection mixte et hachée et verser dans un thermos demi-litre pour la nuit. Buvez un quart de tasse 4 fois par jour.
  2. Collection: 2 c. Adonis graminées, avoine, feuilles de bouleau, cônes de prêle et de houblon. Préparation et réception comme dans la recette précédente.
  3. Collection: 3 c. racines de pissenlit, genévriers et feuilles de bouleau. Préparation et réception comme dans les recettes précédentes.

Les frais ne boivent pas plus de 3 mois. Ensuite, ils sont interrompus pendant quelques semaines et continuent, mais avec une collection différente.

Prévention

La pyéloectasie est dangereuse car elle entraîne des modifications irréversibles du pelvis rénal. Cela, à son tour, peut conduire à une atrophie complète du tissu rénal.

Les méthodes prophylactiques comprennent:

  • examens réguliers même pendant la gestation;
  • surveiller la vidange rapide de l'urée et des reins;
  • si le travail implique une position assise constante, un léger échauffement quotidien est nécessaire pour éviter la stase des reins;
  • traitement opportun du rhume;
  • éviter l'hypothermie.

Souviens toi. Une attention constante à votre santé aidera à éviter de telles maladies.

Pyeloectasia des reins chez les adultes et les enfants

Lors des examens échographiques, les spécialistes trouvent souvent un trouble comme la pyéloectasie rénale, une affection dans laquelle le bassinet du rein est dilaté, où l'urine s'accumule avant de passer dans les uretères. On peut le trouver chez un adulte et un enfant. Pendant longtemps, les signes de pyeloectasia sont lissés et seuls des examens préventifs réguliers permettent de diagnostiquer de tels changements dans le travail du système urinaire à un stade précoce.

À quels symptômes prêter une attention particulière?

Vous ne pouvez pas plaisanter avec les maladies des organes urinaires. La pyéloectasie rénale présente rarement des symptômes spécifiques, mais il est néanmoins possible de suspecter une violation par certains signes:

  • douleurs dans la région lombaire, susceptibles de s'aggraver après un surmenage physique;
  • hyperthermie prolongée: la fièvre est souvent associée à l’apparition de douleurs, à l’exacerbation de maladies existantes des organes urinaires;
  • l'apparition d'impuretés pathologiques dans l'urine (turbidité, sang, pus);
  • faiblesse générale, diminution de l'activité physique.

Si vous remarquez des manifestations similaires chez vous ou chez les enfants, prenez rendez-vous avec un médecin dès que possible. Le spécialiste effectuera un examen et les études de laboratoire et instrumentales nécessaires, dont les résultats pourront être utilisés pour poser un diagnostic précis, déterminer les causes du trouble et prescrire un traitement.

Dans quelles maladies la pyéloectasie est-elle la plus fréquente?

La pyéloectasie survient dans le contexte de diverses maladies des organes urinaires:

  • reflux vésico-urétéral;
  • néoplasmes, défauts de développement de l'uretère, des reins;
  • ureterocele;
  • hydronéphrose;
  • doubler les reins;
  • urolithiase;
  • ectopie de l'uretère.

Pyeloectasia peut être diagnostiqué chez les femmes pendant la grossesse. Les facteurs prédisposants sont des problèmes rénaux dans le passé: pyélonéphrite, glomérulonéphrite, urolithiase, infections urogénitales, tumeurs. Parfois, l’expansion du bassin se retrouve également chez les femmes en bonne santé à la fin de la gestation, ce qui commence à sécréter des substances qui affectent les vaisseaux sanguins et provoque une réaction spécifique du système immunitaire. Dans un tel état, la gestose tardive progresse souvent, ce qui peut entraîner une fausse couche, la mort du fœtus ou un état de choc.

Si le médecin a détecté des protéines dans l'urine, ne refusez pas le traitement, signe d'un processus inflammatoire dans le contexte de la stagnation de l'urine dans le pelvis. Aujourd'hui, les spécialistes disposent de nombreux médicaments qui n'ont pas d'effet tératogène sur le fœtus en développement et qui facilitent le déroulement d'une grossesse sans complications pour la mère et l'enfant.

Qu'est-ce qu'une pyélectasie dangereuse?

Lorsque pyeloectasia développer pyélonéphrite, hydronéphrose. Ces deux complications sont les plus courantes. L'hydronéphrose conduit à une atrophie du parenchyme rénal, due à la violation constante de l'écoulement de l'urine. La mort du tissu rénal peut désactiver l'ensemble du système urinaire d'une personne. Même une pyéloectasie modérée est une indication pour un diagnostic complet approfondi et une intervention médicale.

Souvent, l'expansion du bassin rénal conduit à la formation de calculs. La lithiase urinaire peut entraîner une obstruction de l'uretère et une cessation complète de la miction. La colique rénale menace directement la vie du patient et nécessite une intervention urgente de spécialistes. Même s'il est possible de détruire ou de retirer les calculs, la violation de l'écoulement de l'urine, des erreurs nutritionnelles provoqueront leur reformation. Par conséquent, il est important de choisir un traitement qui affectera les causes de la pyéloectasie.

Avec une pyéloectasie prolongée, des signes supplémentaires apparaissent:

  • mictions fréquentes;
  • augmentation de la pression;
  • douleurs fréquentes au dos, irradiant à l'aine, aux organes génitaux et aux membres inférieurs;
  • des nausées et des vomissements;
  • vertiges et autres manifestations de l'anémie;
  • apparition de sang dans les urines.

Peu à peu, les reins perdent leur fonctionnalité. Une insuffisance rénale se développe. Il est important d’établir les principales causes de la pyéloectasie afin de mettre au point un traitement efficace et des mesures préventives.

Raisons de l'expansion du bassin rénal

La pyéloectasie peut être congénitale et acquise. Les experts devraient comprendre les raisons de l'expansion du bassin. Si l'on trouve une pyéloectasie du rein chez un enfant, il est nécessaire de commencer le diagnostic en collectant l'anamnèse et en évaluant le déroulement de la grossesse.

Les facteurs suivants contribuent au développement de la pyélectasie des reins chez le nouveau-né et les enfants plus âgés:

  1. degré élevé de prématurité;
  2. hypoxie fœtale grave;
  3. asphyxie pendant le travail;
  4. infections intra-utérines, maladies du système urogénital de la mère et du fœtus;
  5. mutations génétiques, malformations des uretères;
  6. prédisposition génétique;
  7. rétrécissement de l'uretère par les tumeurs, les structures;
  8. anomalies anatomiques.

À un âge plus avancé, la violation de l'écoulement d'urine peut être associée à des lésions de la région pelvienne, à de la lithiase urinaire et à des conséquences d'interventions chirurgicales.

Chez les adultes, une pyéloectasie apparaît souvent à l’arrière-plan:

  • troubles hormonaux;
  • progression des maladies et affections accompagnées d'une violation de la miction, d'une augmentation de la quantité d'urine (diabète, grossesse);
  • formation de tumeurs pelviennes;
  • processus inflammatoires conduisant à un rétrécissement de l'urètre;
  • infections sexuelles oculaires;
  • prolapsus rénal.

Quel que soit le motif de l'expansion des structures rénales pelviennes des reins, le traitement est obligatoire. Le refus de soins médicaux risque de graves conséquences, parmi lesquelles l'insuffisance rénale chronique. Avec un traitement rapide aux spécialistes, vous pouvez éliminer les effets de la pyéloectasie et prévenir les complications. Un médecin vous aidera à prendre en charge votre maladie.

Classification

L'expansion du bassin peut être unilatérale et bilatérale. Déterminer le type de violation peut être lors d'une échographie. La pyéloectasie rénale bilatérale est rare. Les experts trouvent une lésion unilatérale du corps dans la plupart des cas. Une pyéloectasie du rein droit est également présente, bien que moins fréquemment. Cela est dû aux particularités de la structure de l'organe et au développement même pendant la période de la vie humaine intra-utérine.

On remarque que les hommes souffrent plus souvent de cette maladie. Une pyéloectasie du rein gauche survient dans 50 à 60% des cas. Chez les adolescents et les enfants, les deux organes sont rarement atteints. La pyéloectasie des deux reins se forme principalement avec diverses malformations et anomalies. De telles violations nécessitent une intervention chirurgicale.

Caractéristiques de l'enquête

Pour le diagnostic, les spécialistes utilisent des examens de laboratoire et instrumentaux. Il est important d'étudier les antécédents du patient afin de déterminer les causes de la violation et de prendre des mesures préventives actives.

Un technicien qualifié peut suspecter le développement de la maladie lors de l'examen de l'abdomen et de la détermination de la vessie étirée. Si le patient a un corps mince, la palpation permet de détecter une augmentation des reins. Mais de tels changements évidents sont caractéristiques d'une pyéloectasie prononcée ou de l'apparition d'une complication sous la forme d'une hydronéphrose.

Le diagnostic par ultrasons est une norme d'examen pour les pyéloectasies et autres maladies des organes urinaires. L'échographie permet d'évaluer les caractéristiques anatomiques des reins, la fonctionnalité du système rénal pelvis et les uretères. Au cours d'une échographie de la vessie, vous pouvez déterminer la quantité d'urine et les troubles indiquant une dilatation prolongée du pelvis rénal.

Pour évaluer la gravité de l'état du patient et détecter les complications courantes, les experts s'appuient sur des recherches supplémentaires:

  • urographie excrétrice, urétéropyélographie rétrograde, permettant d'obtenir les informations les plus fiables sur la fonction excrétrice des reins;
  • la chromocytoscopie, l'angiographie des vaisseaux sanguins permettent de détecter des sténoses et des signes d'obstruction, d'évaluer le flux sanguin;
  • Les méthodes endoscopiques (urétroscopie, cystoscopie, néphroscopie) sont prescrites par des spécialistes pour identifier les processus volumétriques, les anomalies du développement, les calculs et les adhérences, ainsi que pour évaluer l'état de la cupule et du système pelvisal.

Lors de l'évaluation des résultats de la biochimie sanguine, les experts détectent des déséquilibres électrolytiques, une augmentation de la quantité d'urée et de créatinine. Dans l'analyse générale de l'urine, un grand nombre de leucocytes est détecté, une hématurie et une pyurie sont possibles.

Les personnes atteintes de pyéloectasie doivent être examinées régulièrement par des spécialistes qualifiés. Les résultats du diagnostic affectent directement le choix du traitement médicamenteux et des tactiques médicales.

Principes de traitement

En choisissant le traitement de la pyéloectasie, les spécialistes sont guidés par l’état général du système urinaire, l’âge du patient, la gravité des manifestations cliniques et le degré de lésion du système pelvien en coupe. L'objectif principal des interventions médicales est de rétablir le flux normal d'urine à l'aide de méthodes conservatrices ou opérationnelles.

Avec le développement de la pyélonéphrite, les experts prescrivent des antibiotiques, des médicaments qui augmentent la résistance globale du corps et éliminent les manifestations d’une intoxication prolongée. Mais le traitement symptomatique ne résout pas le problème principal - la violation de l'écoulement de l'urine.

Des soins chirurgicaux sont souvent nécessaires. Lorsque le rein est omis, une néphropexie est effectuée - opération au cours de laquelle le médecin parvient à fixer l'organe dans une position physiologiquement correcte. Lorsque des tumeurs, des calculs, des sténoses sont détectés, ils sont enlevés. C’est le seul moyen d’obtenir une rémission durable et de prévenir la progression de l’insuffisance rénale à l’avenir.

De nombreuses interventions chirurgicales sont réalisées à l'aide de la technologie endoscopique moderne, qui fournit une visualisation de haute qualité pendant l'opération et vous permet d'atteindre vos objectifs avec un traumatisme minimal.

L’hydronéphrose est une indication de la néphrostomie par ponction. Cette intervention vous permet d'éliminer à temps l'urine accumulée dans le pelvis rénal et d'éliminer les symptômes aigus. Pour les grosses tumeurs rétropéritonéales, l'incapacité de réaliser un stent endoscopique est une chirurgie ouverte.

La décision capitale est le stress d'un rein malade. Ce n'est pas facile à donner à un chirurgien. La néphrectomie est pratiquée lorsque la vie du patient est en danger ou que le rein a perdu ses capacités fonctionnelles fondamentales.

Prévention

Les reins humains ont des capacités de réserve importantes et la capacité de se soigner eux-mêmes. Si vous supprimez rapidement les obstacles à l'écoulement de l'urine, leurs fonctionnalités seront rétablies. Si vous refusez le traitement, l'urine stagne pendant longtemps dans le bassin, le risque de contracter une infection, qui peut se propager aux organes voisins, augmente fortement.

Des consultations périodiques de l'urologue et des diagnostics complexes aident à prévenir la pyéloectasie. Si vous avez des problèmes avec le système urinaire, passez régulièrement des échographies et, si vous constatez des anomalies, démarrez le traitement dès que possible.

Avec la tendance à la formation de calculs, il est nécessaire de déterminer leur nature et de développer un régime alimentaire individuel. Il est démontré que les aliments de haute qualité limitent les produits qui contribuent à la formation de calculs. Il est important de fournir au corps le volume de liquide nécessaire - au moins 2 à 2,5 litres par jour.

Pyeloectasia - qu'est-ce que c'est?

La pathologie du bassin et des cupules en urologie est la cause fondamentale des maladies des organes urinaires aigus et chroniques. La pyéloectasie des reins est une pathologie courante parmi la population des adultes et des enfants. La maladie est congénitale et acquise. Environ 10% des personnes nées souffrent de malformations des organes urinaires. Bien que la pathologie n'apparaisse pas immédiatement après la naissance, la pyéloectasie n'est souvent diagnostiquée que chez l'adulte.

Pyeloectasia - causes et pathogenèse

Selon la révision de la Classification internationale des maladies 10 (code 10 de la CIM), la pyéloectasie rénale fait référence aux sections suivantes:

Dans le cadre du codage de la maladie, un code supplémentaire relatif à l'insuffisance rénale (N17-N19) peut également être présent.

La pathologie est à la fois innée et acquise.

Causes d'expansion congénitale du bassin:

  1. Infection intra-utérine du fœtus (chlamydia, infections à streptocoques et à staphylocoques, maladies virales chez une femme enceinte).
  2. Anomalie en tant que marqueur de la pathologie chromosomique du fœtus.
  3. L'hypoxie.
  4. Prématurité
  5. L'hérédité.

La pyéloectasie est diagnostiquée à gauche dans 50% des cas, ce qui est dû aux particularités de la pose de l'organe gauche et de son artère.

La pyéloectasie des reins chez l'adulte est une extension du bassin et des cupules due à la compression ou au rétrécissement des structures sous-jacentes des voies urinaires. Les causes de rétrécissement ou d'obstruction des voies urinaires sont diverses.

La maladie est toujours le résultat de la présence d'une obstruction à l'écoulement de l'urine, qui peut être présente sur n'importe quelle partie des voies urinaires. Il y a 5 groupes de tels obstacles:

  1. Dans la région de la vessie et de l'urètre.
  2. Pression sur l'uretère à l'extérieur.
  3. Inflexion, déviation ou développement et progression anormaux de l'uretère.
  4. Barrières directement dans la lumière de l'uretère.
  5. Troubles pathologiques des parois de l'uretère du reste des sections supérieures.

Selon le nombre d'organes affectés, il y a:

  1. Pyeloectasia double face. C'est une conséquence de la pathologie de la vessie, l'urètre, qui conduit à l'expansion du calice et du pelvis des deux reins. Plus souvent enregistré chez les enfants.
  2. Pyélectasie unilatérale du rein gauche ou du droit. C'est le résultat d'une pathologie unilatérale des uretères et des autres divisions supérieures. Plus commun chez les adultes.

Maladies entraînant une pyéloectasie chez l'adulte:

  1. Adénome de la prostate.
  2. Tumeurs de la vessie, des uretères et des autres zones sus-jacentes.
  3. Urolithiase.
  4. Violation de l'intégrité des parois des uretères avec urolithiase.
  5. Blessures.
  6. Rétrécissement de l'urètre.

La pyéloectasie est la première étape de l’hydronéphrose, c’est-à-dire l'expansion du bassin en l'absence de traitement et les facteurs aggravants entraînent inévitablement des lésions du tissu rénal sous la forme d'une maladie dangereuse - l'hydronéphrose. Peu à peu, le calice se dilate, puis le parenchyme est comprimé et l'organe se transforme en un sac à paroi mince. Insuffisance rénale croissante.

La pathologie conduit à la destruction des tissus rénaux, dont la fonction principale est l'excrétion des produits métaboliques avec l'urine. Au cours du processus de formation de l'urine, une partie du liquide est aspirée (réabsorption) et le reste est sécrété avec l'urine. Le résultat d'un dysfonctionnement des organes excréteurs ralentit le processus de réabsorption et augmente le taux de sécrétion. Une grande quantité d'urine se forme, ce qui stagne et élargit davantage les sections supérieures des voies urinaires.

Au stade initial de la maladie, la stase de l'urine conduit à une hypertrophie de la couche musculaire des cupules et du bassin - ils augmentent considérablement la pression. Cette étape ne dure pas longtemps. Bientôt, les murs deviennent plus minces sous la pression d'un liquide. Les tissus rénaux s’atrophient mais continuent à exercer leur fonction jusqu’à la fin.

6-8 semaines après l'obstruction des voies urinaires, les parois des cupules ne résistent pas à la pression et des larmes se forment au niveau de leurs arcades. L'urine commence à s'infiltrer dans l'espace pararenal, dans le sang et la lymphe. Les processus atrophiques, les troubles circulatoires et le métabolisme des tissus se produisent dans le cerveau et la substance corticale. Au début, la substance cérébrale subit une atrophie, puis une corticale.

Le principal danger de cette anomalie rénale est le développement d’une hydronéphrose et d’une insuffisance rénale ainsi que de complications sous forme de pyélonéphrite, d’urolithiase, d’hypertension artérielle, d’anémie.

Les signes de pyeloectasia chez les adultes

Les symptômes de pyeloectasia des reins chez les enfants sont souvent absents jusqu'à ce que l'infection ou la blessure se joint. Habituellement, une expansion modérée du bassin se fait sentir après 20 ans. Les enfants présentant des anomalies congénitales sont observés immédiatement après la naissance par des spécialistes, sans attendre l'apparition de symptômes.

Manifesses dans la période d'âge de 20-25 ans à 40 ans. Il est enregistré chez les femmes une fois et demie plus souvent que les hommes. Les anomalies rénales unilatérales sont plus courantes que bilatérales.

Il n'y a pas de signes spécifiques de pathologie.

Les symptômes les plus communs de la maladie:

  1. Colique rénale. Dans la région du dos, des douleurs abdominales et lombaires apparaissent au stade initial en raison de la pression croissante dans les voies urinaires supérieures. La nature des douleurs rénales est différente: elles peuvent être périodiquement douloureuses, permanentes, ternes. La colique rénale précoce est caractéristique. Les patients rapportent une diminution de l'excrétion de l'urine avant et pendant les coliques néphrétiques et une augmentation de la diurèse après leur suppression. Au dernier stade de l'hydronéphrose, les coliques ne se produisent pas.
  2. Augmentation de la température corporelle. La fièvre survient lors d'une infection des voies urinaires. La pyélonéphrite s'accompagne d'une forte fièvre, de nausées et de vomissements.
  3. Croissance tumorale, palpable dans l'hypochondre. Un tel symptôme de pathologie s'observe déjà avec le développement de l'hydronéphrose.
  4. Sang dans l'urine. Anomalies des symptômes assez fréquentes. Il est observé avec une forte diminution de la pression dans le bassin, quand il y avait un écoulement libre d'urine à court terme.
  5. Faiblesse, vertiges, transpiration associée à l'anémie et empoisonnement du corps par des produits métaboliques. En raison de l’atrophie des tissus corporels, la production d’érythropoïétine, qui stimule la formation de globules rouges dans la moelle osseuse, est réduite.
  6. Augmentation de la pression artérielle, car les reins sont l’un des organes de pression régulateurs.

La pyéloectasie unilatérale du rein gauche ou du rein droit peut durer longtemps sans présenter de symptômes au cours de la phase aseptique. Dès que l'infection se joint et que l'inflammation commence, le patient ressentira une gêne. Même avec l’hydropisie unilatérale, il n’ya aucun signe d’insuffisance rénale puisque la fonction du patient est assumée par un organe en bonne santé.

La pyéloectasie bilatérale est caractérisée par une augmentation rapide de l'insuffisance rénale chronique. Le patient peut mourir d'urémie.

Diagnostics

Le diagnostic des anomalies chez l'adulte est effectué sur la base du tableau clinique et à l'aide de diverses méthodes instrumentales permettant de différencier l'état fonctionnel et sécrétoire des organes, le stade de la maladie, l'apport sanguin, le degré d'obstruction de l'uretère, qui détermine la tactique de traitement.

  1. Échographie. Signes échographiques de pyeloectasia: augmentation de la taille du principal organe excréteur, des cupules et du pelvis, présence de calculs dans la vessie et les zones supérieures, extension du pelvis de la formation modérée à la cavité avec cupules et liquides intensément dilatés, diminution de l'épaisseur du parenchyme.
  2. Tomographie multispirale.
  3. IRM
  4. Néphroscinographie par radio-isotopes.
  5. Renographie par radio-isotopes.
  6. Surveiller les rayons X.
  7. Urographie excrétrice.
  8. Angiographie. Selon les résultats de l'angiographie, on note un rétrécissement de l'artère rénale et des changements sclérotiques et une désolation dans ses branches.
  9. Pyélographie percutanée.

Les mêmes méthodes déterminent également des anomalies telles que les courbures, les rétrécissements, l’atonie et les troubles du développement des uretères.

Une analyse de sang et d'urine est également effectuée:

  1. Analyses générales.
  2. Biochimie sanguine.
  3. Urine sur Zimnitsky, Nechiporenko, test de Reberg.
  4. Buck sensibilité aux antibiotiques ensemencement.
  5. Oncomarkers.

L'urine peut être prélevée directement sur les reins lors d'examens instrumentaux. En analyse biochimique, une attention particulière est accordée au niveau de créatinine et à la filtration glomérulaire - ce sont les critères d'insuffisance rénale et servent à prescrire un traitement d'hémodialyse.

Les principaux signes d'insuffisance rénale chronique:

Plus D'Articles Sur Les Reins