Principal Traitement

Pyelocalicoectasia - une extension du système pelvien rénal

Divers facteurs physiologiques et pathologiques peuvent entraîner des modifications du débit urinaire, à la fois hors du rein et dans la structure du tissu rénal. Le résultat est une expansion du système de placage cup-pelvis (pyeloccalicectasia). Il peut être physiologique, par exemple, sous la forme d'une réaction à court terme à une vessie à débordement. Cela peut être une complication du rétrécissement du tractus urinaire dans la lithiase urinaire, les tumeurs, les maladies de l'uretère, de la vessie.

Conditions et causes

Le rein pyelokalikoektasiya peut être un processus indépendant et peut être le résultat de la progression de la pyéloectasie - expansion de l'uretère.

Il peut s'agir d'une réaction compensatoire avec une quantité accrue d'urine dans la vessie, sa vidange prématurée. Se produit lors de la prise de diurétiques, en prenant de grandes quantités de liquide. Dans ce cas, n'est pas considéré comme une pathologie. Il s'agit d'un processus temporaire, qui passe complètement après la normalisation de la miction.

Rarement, il y a un processus à double sens, le plus souvent une telle lésion du système de placage bassin-bassin droit est détectée. Peut être congénitale et acquise. Le processus pathologique résulte d'une pression élevée prolongée dans les voies urinaires, étirant les muscles lisses de leurs parois.

Développé à la suite de:

  • accumulation d'urine dans les voies de sortie urinaire en raison d'une obstruction, violation de la perméabilité;
  • reflux vésico-urétéral (écoulement inverse de l'urine vers les reins);
  • débordement régulier de la vessie (dysfonctionnement neurogène);
  • localisation du bassin en dehors du rein (caractéristique du développement plutôt rare);
  • avec une faiblesse générale du tissu musculaire due à des problèmes neurologiques (éventuellement chez un prématuré).

Le flux urinaire peut être difficile pour la lithiase urinaire, les tumeurs, l'accumulation de pus, les constrictions (rétrécissements), les courbures de l'uretère, la compression, chez les hommes, avec une augmentation de la glande prostatique. Dans ce dernier cas, l'ureteropyelocalicoekectasia se développe progressivement, c'est-à-dire que toutes les structures allant du rein à la vessie sont affectées. Le processus se déroule à droite et à gauche en même temps.

Un recul périodique de l'urine (reflux) s'observe principalement dans les troubles congénitaux de la structure du système génito-urinaire (anomalies du développement).

Pyelokalikoektasiya provoque non seulement la stagnation de l'urine, mais également une modification de sa composition et la survenue de conditions propices à la formation de calculs. Ils provoquent une nouvelle détérioration du mouvement de l'urine dans les voies urinaires. Ainsi, le processus progresse, peut être compliqué par une hydronéphrose, dont le danger est une violation de la fonction rénale avec une atrophie tissulaire irréversible complète avec perte de viabilité.

La cause la plus fréquente de pyelokalikoektasii est une violation du développement intra-utérin du système pelvien de Cup-pelvis du fœtus. En règle générale, associé à des troubles de la localisation du rein (dystopie) ou de sa structure (rein en fer à cheval). Il est important pendant la grossesse de mener des études par ultrasons planifiés pour déterminer les anomalies possibles.

Chez l'adulte, il peut y avoir une expansion du système des cupules et du pelvis rénal en raison de diverses maladies du système urinaire. En outre, les femmes enceintes courent un risque de survenue. Dans ce cas, la lésion du système de placage du bassin et du bassin gauche est beaucoup moins fréquente. Le processus du côté droit prédominant est causé par la déviation de l'utérus, souvent du côté droit. En conséquence, une compression de l'uretère se produit, l'altération hormonale favorise l'accumulation de liquide dans le corps, la relaxation des structures musculaires lisses.

Les symptômes

Le plus souvent, lors de la compensation de l'écoulement de l'urine (par exemple, avec un autre rein), il n'y a pas de signes spécifiques.

Un processus bénin, avec un passage persistant de l'urine peut avoir des symptômes mineurs.

L'expansion du système du bassin du rein dans la plupart des cas se manifeste par les conséquences. L'augmentation de la pression locale, l'apparition d'une infection secondaire, la stagnation de l'urine, la difficulté de son écoulement ont des manifestations cliniques. Si les deux reins et leurs systèmes de fabrication de la cupule et du bassin sont impliqués dans le processus, le processus progresse plus rapidement.

  • sensation de lourdeur, inconfort dans la région lombaire des deux côtés;
  • difficulté à uriner;
  • douleur lors de la vidange de la vessie;
  • changement des propriétés de l'urine (odeur, couleur).

Il est nécessaire d'identifier l'anomalie, la cause de son développement et les complications possibles. Ce n’est qu’ainsi qu’il est possible d’effectuer une correction complète et opportune de la pathologie et d’obtenir un rétablissement.

Approches diagnostiques

En l'absence de manifestations cliniques, une pyélocolicoectasie peut être détectée, éventuellement lors d'un examen rénal dans le cadre d'un traitement prophylactique ou de la recherche d'une autre maladie.

  • scintigraphie dynamique (une étude avec des isotopes montre les caractéristiques du courant urinaire à toutes les étapes de la formation de l'urine);
  • urographie excrétrice (méthode radiologique de détection des violations du passage de l'urine);
  • échographie.

Les changements dans les analyses d'urine et de sang indiquent un cours compliqué, des dommages au tissu rénal.

L'échographie est une méthode de choix diagnostique pendant la grossesse. L'augmentation du bassin de l'enfant de plus de 5 mm au deuxième trimestre et de plus de 7 mm - au troisième nécessite une observation. Si la taille dépasse 10 mm, il est nécessaire d'exclure cette pathologie.

En l'absence de dynamique positive, d'absence de normalisation des paramètres du système de placage cup-pelvis, une observation ultérieure est effectuée après l'accouchement. Mener des études supplémentaires (cystographie, urographie intraveineuse) pour confirmer le diagnostic du nouveau-né. En l'absence de progression, de perturbations de l'urètre, une observation est présentée, en réalisant une échographie une fois tous les deux ou trois mois.

En l'absence de changements positifs, il est nécessaire de résoudre le problème de l'intervention médicale.

Approches de traitement

Le traitement dépend du degré de pyelocolicoectasia et de ses causes. Avec une forme bénigne, ainsi que la sortie d'urine préservée, une surveillance et une prévention des lésions infectieuses sont nécessaires. Ce processus favorise la prolifération d'agents pathogènes microbiens lorsqu'ils sont répartis dans tout le système urinaire. Développement possible de cystite (inflammation de la vessie), urétrite (urètre), pyélonéphrite (système rénal tubulaire).

En cas de violation du flux d'urine, il est nécessaire de le restaurer. Seules les approches chirurgicales au traitement sont utilisées.

En fonction de la raison, est réalisée:

  • broyage ou enlèvement de pierres;
  • résection de tumeurs;
  • restauration de la lumière anatomique avec des sténoses de l'uretère;
  • correction des anomalies congénitales.

La chirurgie est effectuée par des urologues. En urologie moderne, on utilise des méthodes de correction à profil bas (utilisant un équipement endoscopique, ce qui permet de ne pas faire de grandes incisions dans les tissus).

Pour corriger cette situation pendant la grossesse, pour améliorer le flux d'urine, il est recommandé de suivre un régime de consommation d'alcool quelque peu limité, de surveiller la quantité d'urine quotidienne et de faire de la gymnastique spéciale. Restez en position coude-genou (jusqu'à 20 minutes) plusieurs fois par jour. Dans cette position, l'utérus sera dévié vers l'avant, les uretères ne seront pas soumis à un degré de pression qui améliorerait le passage de l'urine et éviterait d'éventuelles complications.

Ainsi, pyelkalikoektasiya peut être à la fois une manifestation du fonctionnement normal du système urinaire et indiquer le développement d'une pathologie. Selon la cause du processus et sa durée, il existe diverses manifestations, termes de progression et conséquences.

Seul un diagnostic et une thérapie adéquate contribuent à la normalisation complète du fonctionnement du système pelvien pyeo-pelvien, préviennent les complications et préservent la santé du patient.

Causes de la pyécalcicectasie rénale: types de maladie, symptômes et méthodes de traitement

L'élargissement pathologique du pelvis rénal du rein s'appelle pyelcalicoelectasia.

Formellement, cet état n'est pas une maladie, mais la taille excessive de la cavité dans le corps peut provoquer de nombreuses pathologies, à la fois des reins et de l'ensemble du système urinaire.

L’expansion du système de la cup pelvis (CLS) peut être observée dans un rein ou dans les deux.

Les causes de la pathologie

Dans le corps du rein, il y a des cavités dans lesquelles l'urine s'accumule. De là, il passe dans une grande cavité appelée bassin.

Une augmentation du volume des cupules rénales et du pelvis est souvent une anomalie foetale fœtale.

Au cours du processus de formation du système urinaire, il se produit parfois un dysfonctionnement qui conduit à un rétrécissement de la lumière de l'uretère, à la formation d'un rein en fer à cheval ou d'une pyelcalicoélectasie. Souvent, ces pathologies génétiques se développent ensemble.

L'augmentation de la taille de la zone cup-pelvis peut être acquise. Il est causé par les facteurs suivants:

  1. Mauvais écoulement d'urine. L'urine résultante ne sort pas des reins à temps, ce qui augmente la pression sur les parois des cupules et du bassin. En conséquence, les cavités sont étirées. L'urine se forme continuellement et ne dépend pas d'une sortie déficiente. Les pertes urinaires médiocres provoquent des calculs dans la cavité, une tumeur.
  2. Entrée inverse de l'urine de l'uretère - reflux. Libéré des reins de l'urine en raison de défauts dans la structure des voies urinaires ou de la maladie qui revient du dos de la vessie. Le plus souvent, cela est dû à des modifications pathologiques de l'uretère.

Pyelokalikoektazii acquis peut conduire à:

  • lithiase urinaire - des pierres bloquent le passage pour permettre la libre circulation de l'urine
  • blessures avec des dommages au tractus urogénital, cela peut inclure les conséquences d’opérations chirurgicales infructueuses;
  • tumeurs bénignes et malignes;
  • des troubles hormonaux, y compris le diabète sucré;
  • prolapsus rénal avec déformation de l'uretère;
  • inflammation des organes urinaires.

Les inflammations des organes et des tissus voisins, les dommages causés aux gros vaisseaux et au système lymphatique peuvent provoquer l'expansion du système de formation pelvis-pelvis.

Chez la femme, la pathologie se développe souvent sur le fond de la grossesse. La croissance de l'utérus avec le fœtus exerce une pression sur l'uretère et la vessie, empêchant ainsi la libre circulation de l'urine et déforme l'uretère. Un mauvais écoulement d'urine provoque une augmentation de la pression dans le CLS et le développement de la maladie.

Classification des maladies

Bien que le rein soit un organe apparié, l'un des deux est généralement affecté. Les statistiques montrent que se développe habituellement pyelokalikoektasiya rein droit.

La calicopyélectasie du rein gauche est moins fréquente. Il existe deux types de pathologie:

  1. La défaite d'un rein - le second effectue la plupart des fonctions pour le retrait de l'urine. Par conséquent, l'évolution de la pyelcalicoectasie unilatérale est souvent longue et asymptomatique. La maladie commence à se manifester avec l’ajout d’une inflammation.
  2. Ureterokalikopyeloektaziya bilatéral - augmentation pathologique des cupules et du bassin des deux reins, qui s'accompagne également d'une expansion de l'uretère. C'est la forme de blessure la plus dangereuse. Avec une augmentation bilatérale de la CLS, l'insuffisance rénale se développe rapidement.

Symptômes de pathologie

Il est impossible de révéler la présence de pyelkalikekoectasia par symptomatologie. Les manifestations de la pathologie sont similaires à celles d’autres lésions du système urinaire. Avec l'augmentation du système de bassin bassin on observe:

  • troubles de la miction, ils deviennent douloureux, les portions d’urine sont petites;
  • des efforts sont nécessaires pour vider la vessie;
  • l'urine a une odeur forte, opaque;
  • impuretés sanglantes dans l'urine;
  • augmentation de la pression;
  • faiblesse générale, nausées et vomissements, frissons accompagnés d'une forte augmentation de la température corporelle.

La palpation est douloureuse, la douleur augmente à mesure que vous tapez. Les patients développent un gonflement néphrotique.

Étapes de l'écoulement

La maladie comporte trois stades: léger, modéré et grave:

  • dans la phase facile, l'expansion du CLS n'a pas d'effet significatif sur le travail de l'organe, l'augmentation de pression dans le CLS est insignifiante;
  • le débit urinaire est aggravé, les problèmes de miction commencent, l'inflammation se joint. Les patients ont des poches;
  • stade sévère - le rein est considérablement augmenté, hydronéphrose.

La maladie est le plus souvent diagnostiquée entre 25 et 40 ans.

Mesures de diagnostic

Le tableau clinique de la maladie est caractéristique de la plupart des lésions des organes urinaires. Diagnostiquer pyelokalikoektaziyu aide à l'échographie des reins.

Il montrera une augmentation du volume de CLS, une modification de la taille du rein lui-même, un amincissement du parenchyme et des calculs.

Études assignées:
Il convient de noter que la pyécalcicectasie foetale congénitale est bien diagnostiquée pendant la grossesse avec une échographie à 19-24 semaines. Dans la plupart des cas, à la naissance, l’extension du CLS est réduite.

Les néphrologues et les urologues sont engagés dans le traitement de la pathologie. La pathologie congénitale a un code conforme à la CIM 10 - Q62, acquis - N39.

Thérapies

Le diagnostic aide à identifier les causes de pyelokalikoektasii. Les formes congénitales chez les enfants disparaissent souvent au cours du processus de croissance. Cependant, la chirurgie peut souvent vaincre la maladie. Ils sont nécessaires dans 25 à 40% des cas.

Méthodes et préparations traditionnelles

Lors du choix des méthodes de traitement de la pylocalcoékectasie, les causes d'occurrence sont prises en compte et des mesures pour leur élimination sont développées. Voici les principaux:

  • si les concrétions empêchent l'urine de s'écouler, écrasant les calculs et leur retrait, Fitolysin et Canephron sont pris;
  • prendre des antispasmodiques (No-shpa, Spazmalgon);
  • analgésiques (dexalgin, nalbuphine);
  • médicaments pour améliorer la microcirculation (pentoxiline);
  • uroseptiques (Azithromycine, Palin).

Traitement à différents stades

Le stade initial, qui ne se caractérise pas par un dysfonctionnement rénal fatal, nécessite l'élimination des processus inflammatoires dans les organes urinaires et adjacents. Cela gardera le processus d'expansion du CLS sous contrôle.

Les médicaments prescrits aident à contrôler le flux d'urine, à prévenir son retour et à réduire la pression dans le corps.

Il faut se rappeler que l’élargissement pathologique des cupules est complètement éliminé et que le pelvis ne peut être que chirurgicalement.

Intervention chirurgicale

Les activités opérationnelles peuvent être réalisées par endoscopie ou par chirurgie abdominale.

Le choix de la méthode dépend de la gravité de la maladie, des causes de sa survenue et de la nature de la lésion.

Si les fonctions du parenchyme sont préservées, rein en plastique ou uretère. Peut-être le stenting de l'uretère pour améliorer la perméabilité.

Si les fonctions sont perdues, faire une néphrectomie (retrait).

Méthodes folkloriques

Le traitement avec des remèdes populaires peut être considéré comme un moyen auxiliaire d’éliminer le processus inflammatoire et d’améliorer le débit urinaire. Utiliser:

  1. Les racines de la teinture garance. Il est largement utilisé pour éliminer le tartre et réduire le tonus du corps. Les rhizomes sont broyés en poudre. 1 cuillère à café de verser 1,5 tasse d'eau bouillante et laisser bouillir pendant 10 minutes. Filtrer. Boire 3 fois par jour après les repas pour 0,5 verre. La préparation pharmaceutique est produite sous forme de teinture, de comprimés et d’extrait.
  2. Racine de rhubarbe, fleurs d’immortelles, achillée millefeuille mélangée dans des proportions égales. À 1 cuillère à soupe. cuillère du mélange prenez un verre d'eau bouillante, couvrez et insistez jusqu'à ce qu'il refroidisse. Buvez 0,5 tasse 2 fois par jour.

Avant d'utiliser tout fitosborov besoin d'un avis médical. De plus, vous devez avoir confiance en la qualité des matières premières.

Des complications

Un traitement inopportun entraîne souvent le développement de complications dangereuses. Ceux-ci peuvent être:

  • pyélonéphrite;
  • insuffisance rénale chronique;
  • urolithiase;
  • hydronéphrose;
  • mégaurètre;
  • ureterotsel

L'augmentation constante de la pression dans le rein peut entraîner la perte complète de sa fonction et la nécessité de son élimination.

Prévention des maladies

Des méthodes de prévention spéciales n'existent pas. Les médecins conseillent d'être attentifs aux problèmes du système génito-urinaire.

Une visite chez le médecin vous permettra de diagnostiquer la maladie. Recommandations générales:

  • ne permettent pas l'hypothermie;
  • vider en temps voulu la vessie, l’urine viciée - moyen de reproduction des micro-organismes;
  • activité physique mesurée;
  • Ne consommez pas de grandes quantités de liquide s’il ya des problèmes de production d’urine;
  • traiter en temps opportun les infections rénales et génitales aiguës.

Vous devez suivre un régime. Le régime aide à réduire la charge sur le système urinaire. Vous devez également réduire votre consommation de sel à 5 ​​grammes par jour, le rejet des plats fumés et épicés.

Une attention particulière à la santé aidera à éviter les formes graves de la maladie.

Qu'est-ce qu'un rein pyelokalikoektasiya?

Pyelokalikoektasiya rein - une maladie urologique caractérisée par des changements pathologiques dans le système pelvien de la cupule et du pelvis.

À la suite de telles transformations, la taille du pelvis rénal est agrandie, ce qui peut provoquer des complications.

Raisons

La pyélocalicoectasie est en grande partie une maladie congénitale, mais une telle pathologie peut néanmoins être retrouvée chez l'adulte.

Lors du développement intra-utérin, on observe souvent des modifications de la formation de l'organe rénal, ce qui entraîne la détection d'autres pathologies associées telles que la dystopie, le rein en fer à cheval et le rétrécissement de la lumière de l'uretère chez le foetus.

Chez les adultes, la lithiase urinaire provoque de tels changements lorsque des calculs se forment et se trouvent dans le pelvis rénal.

De plus, les causes de pyelkalikekoectasia incluent tous les cas pendant lesquels une pression artérielle élevée persiste dans les reins pendant un certain temps.

Une violation de l'écoulement de l'urine peut provoquer une telle pathologie, car la pression commence à augmenter dans le système cup-pelvis.

L'urine ne peut pas être rapidement retirée du corps, à ce moment vient une nouvelle partie, ce qui conduit à un débordement excessif du bassin.

Le reflux de l'uretère entraîne un écoulement inverse de l'urine, à la suite de quoi une pyelcalicectasie se produit également assez souvent.

La pyélo-calicoectasie peut être unilatérale, lorsqu'un seul type de rein est affecté, ou bilatérale. Le degré de complexité de la maladie est divisé en un degré complexe, facile et moyen.

Les symptômes

La pyélocalicoectasie est caractérisée par une évolution cachée, en particulier dans les cas où le patient ne présente aucune autre pathologie des reins.

Lorsque, au cours du développement, la maladie atteint un degré complexe ou modéré, les symptômes sont clairement visibles. En raison de l'expansion du bassin et des cupules des reins est obligatoire rétrécissement des conduits urinaires.

Douleur en urinant

Cela affecte négativement le processus de miction. L'écoulement de fluide urinaire par les reins ralentit considérablement, la pression dans les reins augmente, la personne commence à ressentir des symptômes désagréables.

Les signes caractéristiques de pyelkalikekoectasia incluent une douleur lors de la miction, ainsi qu'une difficulté excessive à tenter de réaliser le processus urinaire.

En raison du fait que l'urine commence à stagner, sa couleur et son odeur changent et acquièrent des caractéristiques inhabituelles.

Le pyelokalikoektasiyu peut accompagner une douleur lombaire, en particulier dans les moments où le processus inflammatoire a débuté dans les reins.

Les patients manifestent un œdème accru, et leur état est constamment accompagné d'une sévérité accrue au niveau des reins.

Diagnostics

La pyélocalicectase chez le fœtus peut être détectée même pendant la grossesse grâce aux outils de diagnostic modernes.

Chez l'adulte au stade initial, la pyelkalikekoectasie est rarement détectée car, si elle ne s'accompagne pas de symptômes, le patient ne cherche pas d'aide.

À ce propos, le plus souvent, une pyelkalycoectasie est diagnostiquée à un stade moyen ou complexe.

Le stade bénin peut être diagnostiqué, mais le plus souvent uniquement à cause d'un examen de diagnostic aléatoire pour d'autres maladies.

Pour établir un diagnostic précis, le médecin écoute le patient en tenant compte de tous les symptômes énumérés par lui. Après cela, le patient doit être envoyé pour un examen diagnostique.

L'échographie la plus couramment utilisée.

Pour un diagnostic précis, il est également recommandé aux patients de réaliser une scintigraphie, ainsi que des tests sanguins biochimiques et des tests d'urine.

Étant donné que la pyelkalikekoectasie est accompagnée de néphropathies concomitantes, il est également démontré que l’urographie est réalisée au cours de laquelle le médecin sera en mesure d’établir un lien de causalité et de prescrire le traitement approprié.

Traitement

En raison du fait que certaines maladies du rein provoquent une pyelkalikekoectasia, il est très important d’éliminer ces raisons provocantes pour un traitement réussi.

Par conséquent, le processus de traitement est conditionnellement divisé en deux étapes. Le premier concerne le traitement de la pathologie sous-jacente, le second concerne le traitement du patient directement à partir de pyelkalikoektasii et ses conséquences éventuelles.

Développement du schéma thérapeutique

Le traitement conservateur est autorisé, au cours duquel on prescrit des médicaments au patient.

Pendant cette période, il est très important de consulter fréquemment l'urologue afin que celui-ci puisse surveiller l'état des reins et, si nécessaire, prescrire des tests de laboratoire non programmés ou des diagnostics instrumentaux.

Les reins sont un organe du système urinaire du corps qui présente la particularité de se rétablir. Par conséquent, demander rapidement l'aide d'un médecin peut prévenir les conséquences graves et restaurer la santé et la force des reins.

Malheureusement, au stade difficile de la pyelkalycoectasie, il est nécessaire de recourir à une intervention chirurgicale qui permet au patient de faire ses adieux à un organe rénal.

Afin de prévenir l'excès de liquide dans le bassin et les cupules rénales avec un faible débit urinaire, il est recommandé aux patients, pendant la durée du traitement, de renoncer à une consommation excessive de liquide.

Un mode de vie sain, éviter les mauvaises habitudes, une nutrition adéquate sont des conditions essentielles à la réussite du traitement du rein.

Pyeloectasia des reins: causes, symptômes, traitement

La pyéloectasie des reins est une affection pathologique de l'organe du système urinaire, caractérisée par une augmentation de la taille du bassin. Une condition similaire peut être trouvée chez le nouveau-né et l'adulte. Le plus souvent, la pyéloectasie affecte les garçons et les hommes en raison des caractéristiques physiologiques de la structure des organes du système urogénital.

Quelle est cette pathologie? Quelles sont ses caractéristiques, ses types et quoi faire avec un tel diagnostic est décrit plus en détail ci-dessous.

Description et causes

Les reins sont l'organe principal du système urinaire, qui est responsable de l'élimination des composés nocifs du corps, est un filtre. Un pelvis rénal est une collection de cupules rénales combinées dans lesquelles l'urine s'accumule, qui est ensuite excrétée du corps par l'uretère. Et ici beaucoup de gens ont une question - qu'est-ce que la pyéloectasie rénale?

La pyéloectasie est une extension du bassin, diagnostiquée par une lésion infectieuse des reins, une structure rénale anormale, etc.

Les causes congénitales se forment pendant la période de développement intra-utérin:

  • rétrécissement de la lumière, des valves ou de l'urètre;
  • rétrécissement du prépuce chez les garçons, ce qui rend impossible d'exposer complètement la tête du pénis;
  • maladies neurologiques, dans le cadre desquelles se forment des perturbations du processus de miction;
  • structure pathologique des reins;
  • pincement de l'urètre;
  • violations dans le processus de formation et de développement des parois de l'urètre;
  • structure anormale de l'urètre;
  • faiblesse de la paroi abdominale;
  • perturbation du système circulatoire.

Facteurs acquis:

  • déséquilibre hormonal;
  • la croissance du volume d'urine sur le fond des maladies du système endocrinien;
  • inflammation du système urinaire;
  • maladies infectieuses des reins et d'autres organes, qui s'accompagnent d'une intoxication du corps et d'une augmentation de la charge du système urinaire;
  • lésions des organes pelviens;
  • formation de tumeurs du système génito-urinaire;
  • néphroptose;
  • accumulation de sels et formation de calculs dans les organes du système urinaire;
  • maladies conduisant à une diminution de la lumière de l'urètre.

Classification de pyeloectasia

Selon la source de développement de la structure pathologique des reins, il existe deux formes: acquise et innée. La pathologie congénitale se développe sur le fond de la dysfonction foetale. La pathologie acquise se développe à un âge plus avancé avec des dommages mécaniques aux organes internes des organes pelviens, le développement d'infections et d'inflammations dans le corps et des formations qui empêchent l'écoulement de l'urine.

En fonction de la localisation de la pathologie, on distingue:

  • pyéloectasie du rein droit;
  • pyéloectasie du rein gauche;
  • pyeloectasia des deux reins.

Toute forme de la maladie, en développement, passe par trois étapes: modérée, moyenne et sévère. Les pyéloectasies modérées et modérées ne nécessitent pas de traitement, mais un suivi régulier par un urologue est nécessaire. Une forme sévère de fuite nécessite une résolution rapide, car la stagnation de l'urine perturbe l'ensemble du système urinaire et peut provoquer une hydronéphrose rénale.

À l'âge adulte, le risque est également une pyéloectasie à double face de gravité modérée. Cela est dû à la défaite de deux organes à la fois, ce qui peut entraîner une perturbation du système excréteur, avoir un impact négatif sur la condition générale de la personne et le travail de tous les organes et systèmes.

Symptômes et effets

Les pyéloectasies gauche et droite de gravité modérée à modérée développent une forme asymptomatique, ce qui complique le processus de diagnostic. La pyéloectasie bilatérale peut être accompagnée d’une image symptomatique plus prononcée.

  1. La destruction progressive du tissu rénal est caractérisée par une augmentation du volume du tissu conjonctif.
  2. Réduire le volume et perturber l'écoulement de l'urine entraîne une accumulation progressive de substances et de composés nocifs.
  3. L'inflammation des reins se développe dans le contexte d'une fuite d'urine perturbée, d'une accumulation de produits de décomposition et d'une diminution de la résistance des forces immunitaires du corps.
  4. Réduction ou dégradation complète des reins.

Manifestations de pyeloectasia chez les adultes:

  1. Ectopie de l'urètre - violation de la structure du tractus urinaire, dans laquelle l'uretère a accès à l'urètre chez l'homme et dans le vagin chez la femme.
  2. Urethrocele - serrant l'urètre et le rétrécissement de son ouverture.
  3. Violation des valves de l'urètre.
  4. Le reflux urétéro-vésiculaire est caractérisé par le fait que l'urine est projetée dans le rein en présence d'obstacles empêchant son écoulement.
  5. Megaureter se développe sur le fond de l'uréthrocèle, ce qui augmente la pression de la vessie.

Diagnostic de la maladie

La pathologie des reins ne peut être diagnostiquée que par échographie, qui montrera l'expansion du bassin. Cette méthode vous permet également de déterminer la taille, les obstacles, l’inflammation et les néoplasmes du système urinaire, ce qui a entraîné une perturbation de l’écoulement de l’urine.

Si la pyéloectasie rénale est causée par une inflammation ou des infections, le patient doit subir un examen complet comprenant:

  1. L'urographie excrétrice est un type de radiographie avec introduction de contraste (urografin) dans la veine cubitale. L'urografine est rapidement absorbée et s'accumule dans l'urine 5 minutes après son introduction. L'effet enveloppant du contraste permet une étude approfondie de l'état et du fonctionnement du système urinaire.
  2. La cystographie est un type d'examen endoscopique dans lequel une sonde équipée d'une caméra vidéo est insérée dans la vessie à travers les voies urinaires. Cette méthode permet d’étudier les parois et l’état de la vessie.
  3. Le balayage par radio-isotopes est une méthode de recherche qui permet de déterminer les tumeurs malignes, les métastases. Également effectué avant la chirurgie. Pour cela, on injecte au patient une substance spéciale qui s'accumule dans les formations oncologiques.

Traitement de pyeloectasia de rein

Selon le degré de lésion, la localisation et la perturbation du système urinaire, la pyéloectasie du rein peut nécessiter un traitement médical conservateur, une intervention chirurgicale ou une méthode d'attente.

Ainsi, si la pyéloectasie rénale est retrouvée chez le nouveau-né ou chez les jeunes enfants, l’urologue suggère d’attendre, tout en subissant un examen et une échographie réguliers. Cette tactique est également applicable chez les adultes atteints du premier degré de la maladie.

En cas de pathologie causée par des infections ou des inflammations, il est nécessaire de suivre un traitement conservateur par antibactérien. Parallèlement aux antibiotiques, des immunostimulants et un complexe vitamino-minéral sont prescrits, nécessaires au maintien de l'immunité et à l'augmentation de sa résistance. Assurez-vous également de traiter la pyéloectasie avec des probiotiques afin de restaurer et de maintenir la microflore intestinale grâce aux effets destructeurs des antibiotiques.

Si une augmentation de la pression dans la vessie entraîne une expansion du bassin, l'urologue recommande l'utilisation d'antispasmodiques myotropes. Leur action se manifeste dans la relaxation des muscles du système urinaire.

Avec la formation de calculs rénaux ou d'autres organes empêchant l'écoulement de l'urine, le traitement vise à les fragmenter et à les éliminer du corps (Canéphron, Fitolysin et autres).

Dans les cas où le traitement conservateur n'apporte pas les résultats escomptés, l'urologue demande au patient de consulter un chirurgien présentant un profil urologique au sujet de la décision relative à la question de l'opération. Si une décision est prise concernant une intervention chirurgicale, il est nécessaire de subir un diagnostic préopératoire approfondi, ce qui vous permet d’étudier l’état général du patient et les performances du système urinaire. Pour ce faire, le patient doit passer un test sanguin et urinaire général, un diagnostic par échographie et, si nécessaire, plusieurs autres études.

En outre, la pyéloectasie rénale est sujette à une résolution rapide si elle est provoquée par un rétrécissement de l'uretère et une augmentation dynamique du bassin.

Au cours du traitement et peu de temps après, le patient doit suivre un régime. L'essence de l'alimentation consiste à réduire la consommation d'aliments protéinés à 60 g / jour. La quantité de protéines dans le régime est compensée par une augmentation de la quantité de graisses et de glucides.

Il est également nécessaire de réduire la quantité de sel, les aliments en conserve et frits, les pâtes, le chocolat, les champignons. Au lieu de cela, les viandes faibles en gras, poisson, légumes et fruits sont recommandés. La cuisson doit être cuite à la vapeur ou bouillie.

Lorsque les lésions bilatérales des reins doivent être surveillées, volume de fluide: 30 ml / kg de poids corporel.

La pyéloectasie à droite et à gauche est un état pathologique du système pelvien rénal, caractérisé par une augmentation de la taille du bassin. Il existe une condition similaire sur le fond des facteurs congénitaux et acquis. Dans l'enfance, une tactique d'attente est nécessaire. Chez l'adulte, les reins sont plus difficiles à récupérer et, par conséquent, la pharmacothérapie est utilisée pour la thérapie, en l'absence d'effet, la chirurgie.

Pyelokalikoektasiya rein - qu'est-ce que c'est?

Le rein Pyelokalikoektasiya est considéré comme une pathologie courante du système urinaire et nécessite un diagnostic précoce, un traitement conservateur et l'identification des indications d'une intervention chirurgicale, car il peut perturber de manière significative le fonctionnement des organes.

Le terme médical "rein pyelkalikoektasiya" se réfère à l'expansion pathologique de l'appareil cup-pelvis d'un organe, congénital ou acquis. Un tel état peut être à la fois unilatéral et bilatéral. Dans le premier cas, le diagnostic est interprété comme une pyelkalikoektasia du rein droit ou du gauche, et dans le second cas, une pyelkalikoectasie bilatérale. Il est nécessaire de prendre en compte le fait qu'une telle pathologie est la cause du processus inflammatoire dans les reins et conduit éventuellement à de graves complications.

Causes et mécanisme de développement

Le rein de Pyelokalikoektasiya survient à la suite des raisons suivantes:

  • anomalies congénitales;
  • urolithiase;
  • cancer du rein;
  • diverses infections rénales à long terme;
  • un traumatisme;
  • adénome de la prostate;
  • tumeurs de la vessie;
  • compression des organes urinaires pendant la grossesse;

Très souvent, dans environ 70% des cas, l'uretère est impliqué dans le processus d'expansion de l'appareil pyeo-pelvis et s'appelle ureteropyelocalocikeectasia. La pathologie est caractérisée par ce qui se développe suite à une augmentation persistante de la pression dans les uretères, en particulier dans le tiers supérieur, les cupules et le bassin.

Raisons de la formation de pyélocalicectasie:

  • La sortie de l'urine est perturbée et son retour inverse (régurgitation) se produit, à la suite de quoi il s'accumule et crée une pression sur les parois de l'intérieur. Pour cette raison, un processus se produit dans ces zones anatomiques du système urinaire, ce qui conduit ensuite à la formation d'une hydronéphrose.
  • Séparément, il est nécessaire de souligner le mécanisme de développement d'une telle pathologie pendant la grossesse. En raison de l'augmentation de la taille de l'utérus, une compression persistante de l'uretère commence dans les parties supérieure ou inférieure et se produit le plus souvent des deux côtés. Il est important de noter que le changement actif du fond hormonal pendant la grossesse aggrave l'évolution de pyelkalikoektasii, car la contractilité de la vessie est fortement altérée sous l'influence des œstrogènes.

Tableau clinique

Il est nécessaire de comprendre que la pyelkalikekoectasia, à gauche comme à droite, se manifeste en fonction de la cause de son apparition. Dans le cas de la lithiase urinaire, les patients sont perturbés par des douleurs dorsales récurrentes avec irradiation à l'aine, et ainsi de suite. Dans la plupart des cas, la pathologie ne se manifeste pas du tout jusqu'à un certain point, mais avec une augmentation progressive du rein, en particulier pendant la grossesse, la personne commence à être dérangée par des douleurs tiraillantes et incompréhensibles dans la région lombaire, généralement vers la gauche.

Il convient de noter que les patients découvrent les reins de pyelokalikoektasii à un stade précoce au cours d’un examen ou d’un traitement de routine pour le traitement de maladies concomitantes. En raison de la stagnation de l'urine, l'infection survient tôt ou tard et est aiguë, puis se développe une pyélonéphrite chronique ou un abcès du rein. Les patients chez lesquels l'expansion de l'appareil cupulpelvisien est prononcée sont sensibles aux infections du système urinaire.

Cette condition se manifeste par une augmentation périodique de la température corporelle, pouvant atteindre 40 degrés ou plus, ainsi que par une douleur intense et persistante. Si ces symptômes se manifestent plusieurs fois par an, il est possible de juger de la présence d’ureteropyeloelycoelectasia du rein droit ou gauche.

Diagnostic de la maladie

Le diagnostic de pyelkalikoektasii n'est pas compliqué et peut être effectué en examinant les reins et d'autres parties du système urinaire. À cette fin, un examen aux ultrasons ou aux rayons X de contraste (uropyélographie excrétrice, TDM, etc.) est prescrit.

Lors de l'inspection, même les plus petites extensions sont clairement visualisées à l'aide de l'appareil à ultrasons, ainsi que la cause de son apparence et la quantité d'urine résiduelle. Assez souvent, la pathologie est diagnostiquée pendant la grossesse lors d’un examen de routine banal.

Événements médicaux

Le traitement de la pyelkalikekoectasia peut être une chirurgie à la fois conservatrice et radicale. Le traitement conservateur vise uniquement à éliminer la cause de la maladie, tandis que le traitement chirurgical supprime le résultat lui-même (néphrectomie).

Le traitement pielokalikoektazii appareil urinaire se fait par l'utilisation de médicaments antispasmodiques (No-spa, papavérine, Spazmolgon) et des analgésiques, et la gravité du stupéfiant situation ou non narcotiques (promedol, butorphanol, la nalbuphine, omnopon, Baralgetas, Deksalgin, Ketanov et autres).

En cours de route, avec l’utilisation des remèdes ci-dessus, des médicaments améliorant la microcirculation dans les tissus rénaux sont utilisés (pentoxyilline, Tivortin), ainsi que des médicaments antibactériens. Ces derniers incluent des antibiotiques à large spectre et directement des uroseptiques (Ceftriaxone, Céfazoline, Azithromycine, Lévofloxacine, Norfloxacine, Paline, Nitroxoline).

Le traitement chirurgical de la pyelkalikekoectasie repose essentiellement sur l'élimination du rein pathologiquement altéré ou de sa plastie aux stades précoces. De plus, l'opération peut être réalisée comme une méthode ouverte et en utilisant une technologie laparoscopique.

Si la cause de la cokectomie à pyelkali est éliminée avec le temps, le pronostic est positif et si l'expansion des voies urinaires est persistante et présente des dimensions impressionnantes, une ablation des reins est indiquée. Comme ce n'est pas entièrement fonctionnel.

Pyéloectasie modérée droite

La pyéloectasie est un processus pathologique dans lequel se produit une augmentation du pelvis rénal. Avec une pathologie plus grave, la pyelokalikekoectasia peut également se développer - une augmentation non seulement dans le bassin mais aussi dans les cupules rénales.

Ces deux conditions sont les symptômes d'une perturbation du fonctionnement normal des reins, dans lequel le flux d'urine est perturbé. Un tel trouble peut se développer en raison d'un processus infectieux ou d'un développement anormal.

Une pyéloectasie du rein droit, du rein gauche ou d'une forme bilatérale de la maladie peut se développer. La maladie affecte souvent le fœtus ou le nouveau-né. La pyéloectasie rénale chez les enfants est souvent une maladie congénitale qui se développe souvent chez les garçons.

  • Qu'est-ce qui se passe avec pyeloectasia?
  • Causes de la maladie
  • Classification de pyeloectasia
  • Diagnostic de la maladie
  • Traitement
  • Régime alimentaire et mode de vie
  • Les conséquences de la pathologie
  • Prévention des maladies
  • Remèdes populaires

    Qu'est-ce qui se passe avec pyeloectasia?

    Si un enfant a de la difficulté à uriner, la pression du fluide sur les parois du bassinet du rein augmente constamment. Cela conduit à son étirement, qui est noté lors de l'examen par ultrasons. Une pyelokalikoektasiya du rein droit ou du rein gauche se développe, ce qui entraîne non seulement le pelvis rénal, mais aussi le calice rénal.

    Causes de la maladie

    Causes possibles de violations de l'écoulement d'urine du rein d'un nourrisson:

    • augmentation de la pression du liquide dans la vessie;
    • rétrécissement des conduits des voies urinaires;
    • reflux vésico-urétéral - la demande de retour de l'urine dans l'uretère de
    • vessie.

    Chez un nourrisson, la maladie est congénitale. La cause de pyeloectasia ou pyelkalikoektasii est une violation du développement fœtal. La pathologie se développe souvent dans le contexte d'effets négatifs sur le fœtus pendant la grossesse:

    • substances toxiques;
    • fumer, boire de l'alcool;
    • infections virales de la mère: grippe, herpès, rougeole, rubéole;
    • exposition aux rayonnements ultraviolets;
    • prendre certains médicaments.

    Dans certains cas, la maladie est héréditaire et génétiquement déterminée.

    En plus des anomalies prénatales, ces troubles peuvent entraîner:

    • système urinaire insuffisamment développé, ce qui est particulièrement caractéristique des bébés prématurés;
    • croissance inégale de l'enfant, augmentation du nombre d'organes ou de vaisseaux individuels qui exercent une pression sur l'uretère.

    La maladie peut également se développer chez l'adulte avec des facteurs indésirables et des processus pathologiques. Causes de pyeloectasia chez les adultes:

    • trop boire, ce qui est exprimé par la charge accrue sur les reins;
    • processus infectieux du rein, dans lequel du pus, des cellules bactériennes ou des tissus morts obstruent partiellement ou totalement l'uretère;
    • urolithiase, dans laquelle la pierre obstrue l'uretère partiellement ou complètement;
    • prolapsus du rein, ce qui conduit à la flexion de l'uretère;
    • violation de l'innervation de la vessie;
    • diminution de la fonction contractile des muscles lisses des uretères, caractéristique des patients alités et des personnes âgées.

    Classification de pyeloectasia

    Il existe trois formes de la maladie:

    Un traitement spécial de forme bénigne n'est pas effectuée, dans la plupart des cas, la maladie elle-même est due au développement du système urinaire du nouveau-né. Les formes moyennes et graves de la maladie nécessitent un traitement adéquat. Dans certains cas, la médecine conventionnelle recommande un traitement chirurgical de la pathologie.

    Distinguez également la pyéloectasie du rein gauche, du rein droit ou des deux reins.

    Diagnostic de la maladie

    Le diagnostic de l'état pathologique du nouveau-né est réalisé à l'aide d'une échographie. Pour identifier la cause de la maladie et prescrire un traitement adéquat, un examen complet des reins est effectué.

    Traitement

    Dans la plupart des cas, le traitement de la pyéloectasie chez le nouveau-né n'est pas effectué, car la maladie disparaît souvent avec la croissance et le développement du bébé. Cependant, pour identifier cette pathologie, il est important de procéder à un examen régulier. Si le pelvis rénal continue à se développer après la naissance d'un enfant, il est nécessaire d'identifier la cause de la maladie afin de procéder au traitement adéquat.

    Le traitement chez l'adulte consiste en le traitement d'une maladie spécifique, ce qui a conduit au développement de la pyéloectasie. En outre, les adultes et les enfants plus âgés doivent suivre un régime.

    Régime alimentaire et mode de vie

    Les patients atteints de pyéloectasie doivent réduire la charge sur les reins. Pour cela, il est important de réduire l'apport en protéines. Préfère le besoin de protéines d'origine végétale. Il est possible de compenser temporairement les faibles apports en protéines par les lipides et les glucides.

    En outre, le patient doit abandonner le sel et les aliments salés tout préparés. Le patient doit refuser les pâtisseries fraîches et le pain, les conserves, les cornichons, les légumes salés, les céréales et les pâtes salées, les produits laitiers, les champignons, le poisson et la viande de variétés grasses, les œufs.

    Les plats de légumes végétariens à faible teneur en sel et à base d'huile non raffinée sont bons pour ce patient. Les aliments doivent être bouillis ou cuits à la vapeur.

    Limitez votre consommation de liquide. Juste un jour, une personne peut consommer 30 ml de liquide pour 1 kg de poids corporel. Ce volume comprend non seulement les boissons, mais aussi les soupes, les fruits. Comme boisson, il est utile d'utiliser du jus de canneberge et de canneberge et de l'eau minérale sans gaz. Vous pouvez boire du thé et des décoctions à base de plantes, un bouillon de hanches, des compotes, des jus de fruits fraîchement pressés.

    L'exercice modéré est utile dans cette condition. Les sports stimulent la circulation sanguine et contribuent à la normalisation du travail de tous les systèmes d'organes. Maladies tordant et tournant le corps, les squats sont utiles. C'est utile pour une longue promenade.

    Les conséquences de la pathologie

    En violation de l'écoulement de l'urine augmente la pression de fluide dans le rein. Lorsque cela se produit, il se produit une compression du tissu rénal pouvant entraîner une atrophie et une nécrose du tissu et le développement d'une insuffisance rénale.

    De plus, une pyéloectasie peut se développer dans le contexte d'un processus infectieux des reins, qui, s'il n'est pas traité, peut également entraîner de graves lésions du système urinaire.

    Prévention des maladies

    Pour pyeloectasia ne s'est pas développé chez les enfants après la naissance et chez les adultes, il est nécessaire d'observer les mesures préventives:

    • hygiène personnelle;
    • prévention des processus infectieux dans les reins;
    • bonne nutrition, adhésion au régime minéral;
    • prévention du développement de la lithiase urinaire: consommation abondante, médicaments diurétiques.

    Pour prévenir le développement de la lithiase urinaire, effectuez un nettoyage efficace des reins avec la pastèque. Cette purification est effectuée une fois par an, à une saison où ces baies mûrissent. La pastèque est un excellent diurétique qui élimine efficacement le sable et les petites pierres des reins avec le courant d'urine.

    Remèdes populaires

    Pour la prévention de la lithiase urinaire est également utile d'appliquer les médicaments traditionnels. Ils ont un effet diurétique, éliminent le sable et les cailloux des reins et contribuent également au traitement des processus chroniques dans le corps, rétablissant une fonction rénale normale.

    1. Collection à base de plantes №1. Mélangez 3 parties de l'herbe du millepertuis et des hanches, 4 parties de stigmates de feuilles de maïs, de persil et d'airelles et 1 partie de feuilles de menthe. Dans 500 ml d'eau bouillante cuite à la vapeur, 2 c. l collection, insister la nuit, filtrer le matin. Toute l'infusion se boit toute la journée pendant 3 ou 4 prises 20 minutes avant les repas.
    2. Numéro de collecte d'herbe 2. Mélanger 1 partie de millefeuille, 3 parties de cônes de houblon et graines de lin, 4 parties de racine de réglisse broyée et 5 parties de feuilles de fraise des bois. Dans 500 ml d'eau bouillante cuite à la vapeur, 2 c. l collecte, insister la nuit, puis filtrer et boire pendant la journée 100-150 ml à la fois pendant 20 minutes avant les repas.
      Le traitement dure un mois, après quoi ils prennent une pause de deux semaines et commencent un nouveau traitement avec un tarif différent. Pendant la pause, il est utile de boire une infusion de renouée (1 cuillère à soupe pour 200 ml d’eau bouillante), qui a également un effet diurétique et anti-inflammatoire.
    3. Teinture de garance. Le traitement est effectué par infusion des racines de cette plante. Une cuillère à soupe et demie de racines broyées de cette plante est extraite dans 200 ml d'eau chaude (environ 85 ° C, mais pas d'eau bouillante). La perfusion a été consommée ¼ de tasse 3 à 4 fois par jour après les repas.

    Causes et symptômes de pyeloectasia du rein

    En raison de l'expansion du bassin rénal, l'urine stagne dans ceux-ci en raison d'un mauvais écoulement ou de son rejet dans les reins. Les experts ont établi que la cause de la pyéloectasie rénale peut être:

    • troubles neurogènes du processus urinaire, phimosis, oppression ou rétrécissement des voies urinaires;
    • processus pathologiques dans le développement de l'uretère, les parois des voies urinaires supérieures, des anomalies du rein.
  • Acquis:
    • le développement de maladies à la suite desquelles le volume d'urine produit dépasse de manière significative la norme, adénome, tumeur de la prostate ou de l'urètre, entraînant un rétrécissement de l'urètre;
    • les calculs rénaux, leur omission (néphroptose - survient le plus souvent avec le rein droit), une inflammation de l'uretère suivie d'une contraction due à une blessure ou à une inflammation, une compression de l'uretère pendant la grossesse d'une femme par le fœtus ou son rétrécissement à la suite de changements hormonaux dans l'organisme.
  • La pyéloectasie du rein droit, bien que ne se manifestant pas par des symptômes apparents, entraîne finalement l'une des maladies suivantes:

    • atrophie du tissu rénal;
    • insuffisance rénale;
    • sclérose du rein;
    • pyélonéphrite.

    Pyeloectasia du rein du côté droit, et c'est cette localisation de la pathologie qui se produit le plus souvent, se manifeste par des signes de la maladie qui en est la cause.

    Diagnostic et traitement de la pyéloectasie

    Selon la pratique médicale, l'expansion du bassinet des reins se manifeste principalement pendant la grossesse ou la première année de vie du nouveau-né. L'échographie est utilisée comme outil de diagnostic. Dans l'enfance, la principale cause de la pathologie est congénitale, dans la très grande majorité de la souffrance que subissent les garçons. Chez l'adulte, la pyéloectasie résulte d'une violation de la perméabilité de l'uretère, qui se manifeste le plus souvent dans l'urolithiase. Par conséquent, le traitement de la pyélectasie rénale vise à éliminer les causes qui ont provoqué cette affection.

    Le diagnostic de la maladie chez l'adulte est difficile - il est nécessaire de recourir à une échographie pour déterminer le volume du bassin avant et après la miction, puis de procéder à des examens complémentaires (urographie).

    L'expérience médicale disponible suggère que le meilleur traitement de la pyélectasie rénale est le traitement opportun des maladies inflammatoires du système génito-urinaire, ainsi que le contrôle périodique par échographie du pelvis rénal pendant la lithiase urinaire, prévention active des calculs.

    Tout cela est impossible sans la supervision d'un urologue, qui vous prescrira le traitement approprié, l'ajustera périodiquement.

    Espèces

    Les reins sont un organe à paires et, en fonction de cela, une pyéloectasie peut être:

    • à droite
    • côté gauche;
    • deux sens.

    Selon le moment où surviennent de tels troubles anatomiques et les causes de la pyéloectasie qui la cause, est:

    • congénital organique - se produit dans la période prénatale du développement en raison d'anomalies de la formation et du développement du système urinaire;
    • dynamique congénitale - se produit en raison de violations d'écoulement d'urine et de miction (souvent détectées chez les nouveau-nés);
    • acquis organique - déclenché par une maladie inflammatoire retardée, une néphroptose, des tumeurs d'organes voisins ou un traumatisme des uretères, entraînant leur rétrécissement;
    • Dynamique acquise - déclenchée par une lithiase urinaire, des néoplasmes de l'urètre ou de la prostate, des spasmes des uretères, des processus inflammatoires de l'appareil filtrant des reins et des troubles hormonaux.

    En règle générale, l'identification d'une pyéloectasie chez le fœtus (avec dépistage par échographie pendant la grossesse) ou chez un nouveau-né indique la présence d'anomalies congénitales. Chez les personnes âgées, l’extension du bassin est causée par des facteurs externes et est acquise.

    Raisons

    Une pyéloectasie chez le fœtus et les nouveau-nés est rarement détectée. La formation d'un trouble anatomique est généralement due à une augmentation de la pression urinaire dans les reins due à la difficulté de son écoulement. Chez le fœtus, on détecte plus souvent une pyéloectasie du côté droit.

    Les principales raisons de l'expansion du pelvis rénal sont les suivantes:

    • formation anormale de l'appareil valvulaire de l'articulation pelvienne-urétérale;
    • compression des uretères par d'autres organes ou vaisseaux en raison d'anomalies de leur structure;
    • faiblesse musculaire chez le nouveau-né ou le prématuré;
    • miction rare, dans laquelle la vessie est longtemps remplie d’urine.

    Chez le fœtus, une pyéloectasie peut être détectée lors d’une échographie effectuée entre 16 et 20 semaines de gestation. Une pathologie peut survenir pour les raisons suivantes:

    • prédisposition génétique;
    • prééclampsie et éclampsie pendant la grossesse;
    • maladies inflammatoires aiguës des reins dont souffre la mère pendant la grossesse;
    • pyeloectasia chez la femme enceinte.

    La pyéloectasie peut être causée par les maladies et affections suivantes chez plus d'enfants adultes:

    • la pyélonéphrite et d'autres processus inflammatoires au niveau des reins entraînent une obstruction des uretères par du mucus, du pus et des tissus morts;
    • la lithiase urinaire fait chevaucher l'uretère avec une pierre;
    • Les infections des voies urinaires entraînent la formation de cicatrices dans les uretères et le pelvis rénal.
    • les excès ou les torsions des uretères se produisent lorsque le rein est abaissé;
    • consommation excessive de liquide entraîne une surcharge des reins;
    • violation de l'innervation de la vessie provoque une augmentation constante de la pression dans la vessie.

    Quel est dangereux pyeloectasia de rein

    Les normes d'élargissement du bassin chez les enfants sont individuelles et dépendent de l'âge:

    • fœtus jusqu'à 32 semaines - 4-5 mm;
    • foetus jusqu'à 36 semaines - 7-8 mm;
    • nouveau-né - pas plus de 7 mm;
    • enfant jusqu'à un an - 5-6 mm;
    • enfant de plus d'un an - 6-7 mm.

    L'excès de ces tailles indique la présence de pyeloectasia des reins.

    Les raisons qui conduisent à l’extension des limites du bassin du rein sont elles-mêmes dangereuses pour la santé de l’enfant. L'obstruction de l'urine résultant de cette pathologie s'accompagne du développement d'une pyélonéphrite aiguë et chronique, qui affecte négativement l'état du tissu rénal et peut entraîner son durcissement (remplacement des cellules en fonctionnement par du tissu conjonctif).

    En outre, le flux d'urine obstrué en permanence provoque une compression du rein, altère son fonctionnement et peut provoquer une atrophie des tissus de l'organe. Au fil du temps, cette pathologie conduit à la mort du rein.

    Lors de la détection de pyeloectasia chez les enfants, les parents doivent se rappeler que leur enfant doit effectuer un examen urologique complet visant à identifier les causes du développement et de la gravité de la pathologie. Après analyse des données obtenues, le médecin sera en mesure de déterminer la forme de pyéloectasie:

    • facile - on ne prescrit pas de médicament à l'enfant, il est recommandé de poursuivre l'observation dynamique de la pathologie, au fil du temps, le système génito-urinaire mûrit et la pyéloélectasie disparaît d'elle-même;
    • médication - on prescrit des médicaments à l'enfant, il est recommandé de poursuivre l'observation dynamique de la pathologie, le nombre et la fréquence des cycles de traitement médicamenteux sont déterminés par le tableau clinique;
    • sévère - dans la plupart des cas, en plus du traitement médicamenteux, un traitement chirurgical est recommandé, après quoi une rééducation est effectuée.

    Les limites d'âge critiques pour la pyéloectasie sont les périodes d'âge suivantes: jusqu'à un an (croissance intensive), 6-7 ans (période d'étirement intensif), adolescence (période de restructuration hormonale du corps).

    La plupart des experts sont enclins à croire que très souvent, la pyéloectasie chez l'enfant disparaît d'elle-même. Cependant, pour identifier cette pathologie, l'enfant doit faire l'objet d'une surveillance constante de la part d'un médecin pendant plusieurs années. Une telle approche permet de constater à temps les complications et de commencer le traitement nécessaire pour prévenir l'aggravation de la pathologie.

    Les symptômes

    La pyéloectasie rénale chez le nouveau-né est presque asymptomatique et n'est détectée que lors de l'étude par ultrasons. Avec la progression de la pathologie se fait sentir les symptômes suivants:

    • détérioration de l'état général (larmoiement, perte d'appétit);
    • augmentation de la température;
    • douleur dans l'estomac d'un personnage qui pique;
    • douleur douloureuse dans la région lombaire;
    • troubles dyspeptiques (selles molles, vomissements);
    • violation de la sortie d'urine.

    Un petit enfant ne peut pas se plaindre de douleur. Dans de tels cas, les parents peuvent noter leur survenue par un changement de l'état général du bébé: pleurs, somnolence, apparition de tressaillements périodiques, remontant les jambes en pleurant, refusant de manger, etc.

    Par la suite, avec la progression de la pyéloectasie, l’enfant peut présenter de fréquentes pyélonéphrites et d’autres processus inflammatoires des reins.

    Si la pyéloectasie est provoquée par d'autres maladies du système urinaire (par exemple, l'urolithiase), les symptômes de la maladie principale deviennent alors évidents. En règle générale, cette pathologie est détectée lors du diagnostic de la maladie sous-jacente.

    Diagnostics

    L'échographie est la principale méthode de détection de la pyéloectasie rénale. Pour la première fois, une telle pathologie peut être détectée même pendant le développement intra-utérin. Après la naissance du bébé, une échographie doit être effectuée tous les 2-3 mois jusqu'à l'âge d'un an, puis tous les six mois. De plus, des analyses d'urine périodiques sont recommandées (en général, selon Nechyporenko et d'autres).

    Au cours d'une pyéloectasie des reins lors d'une échographie, les conséquences suivantes de cette pathologie peuvent être détectées:

    • mégaurètre - expansion de l'uretère;
    • l'uréthrocèle - l'uretère se jette dans la vessie, se gonfle sous forme de bulle et son entrée se rétrécit;
    • reflux vésico-urétéral - le flux d'urine est projeté dans l'autre sens;
    • hydronéphrose - accompagnée par l'expansion du bassin, et l'uretère reste constriction;
    • ectopie de l'uretère - l'uretère tombe dans l'urètre chez les garçons et dans le vagin chez les filles;
    • la présence de valves de l'urètre postérieur conduit à une pyéloectasie bilatérale et à une expansion des uretères.

    Lors de l'identification des signes de progression de la pyéloectasie, des méthodes d'investigation supplémentaires sont prescrites:

    • la cystographie;
    • urographie excrétrice;
    • Scanner des reins.

    Traitement

    Lorsque des pyéloectasies rénales sont détectées chez le fœtus ou le nouveau-né, le traitement médicamenteux n’est pas toujours prescrit. Si la pathologie est asymptomatique, il est recommandé aux parents de suivre les règles suivantes:

    1. Effectuez régulièrement des échographies de contrôle et consultez l’enfant qui observe le médecin.
    2. Organiser une nutrition adéquate.
    3. Suivez les règles d'hygiène.
    4. Prévenir le développement de maladies inflammatoires des organes urinaires.

    En cas de signes de progression de la pathologie détectés à l'échographie, on lui prescrit un traitement médicamenteux visant à assurer un écoulement normal de l'urine et à éliminer les processus inflammatoires qui se produisent. Si la pyéloectasie est provoquée par une lithiase urinaire, l'enfant reçoit un régime empêchant la formation de tartre et le traitement correspondant est conservateur ou chirurgical.

    La nécessité d'opérations correctives pour la pyélectasie rénale est déterminée par le tableau clinique et la présence d'une fonction rénale réduite. Selon les statistiques, le traitement chirurgical de cette pathologie est prescrit dans environ 25 à 40% des cas. Lors de l'exécution de telles interventions, qui peuvent être effectuées selon des techniques classiques ou endoscopiques, le chirurgien supprime les facteurs empêchant l'écoulement normal de l'urine (reflux urétéral, tumeurs, contractions, etc.). Après la chirurgie, l'enfant subit un cycle complet de rééducation.

    Quel médecin contacter

    Lorsque la pyélectasie rénale est détectée chez les enfants, leurs parents ont besoin des conseils d’un néphrologue et d’un urologue. Pour clarifier le tableau clinique de la pathologie, une échographie périodique des reins et des tests d'urine sont effectués. Si nécessaire, l'examen est complété par une cystographie, une urographie excrétrice et un scanner des reins.

    La pyéloectasie des reins chez les enfants peut être asymptomatique et peut diminuer avec l’âge ou conduire à de graves troubles du flux urinaire et provoquer l’apparition de diverses complications. Lors de l'identification de cette pathologie, l'enfant doit être observé pendant plusieurs années par un spécialiste et soumis à des examens échographiques réguliers. Selon la gravité des manifestations cliniques de la pyélectasie rénale, un traitement conservateur ou chirurgical peut être prescrit pour éliminer cette affection.

    Souvent, en médecine pratique, de telles pathologies sont une conséquence du cours de la maladie sous-jacente. La pyéloectasie du rein droit en est un exemple. Et voici immédiatement une question tout à fait juste se pose: pourquoi le rein droit souffre le plus souvent. Nous n'entrerons pas dans la terminologie médicale spécifique, qui est d'ailleurs absolument inutile pour l'homme du commun. Nous dirons seulement une chose - cela est dû à la structure anatomique de notre corps.

    La pyéloectasie du rein droit ne s'applique pas aux pathologies qu'il convient de paniquer lors du diagnostic. Bien qu'il faille noter que la panique devrait être évitée dans tous les cas. Parce que dès qu'un esprit froid contribue au prompt rétablissement.

    Mais revenons au sujet de notre conversation et accordons une petite attention au diagnostic de cette maladie. Une pyéloectasie du rein droit est clairement visible à l'échographie. Et même dans le cas où le patient ne se plaint pas du système urinaire. Immédiatement, nous notons que cette pathologie est aujourd'hui très commune. Mais, comme vous le savez, tout a ses propres raisons.

    Voyons cependant à la suite de quoi il existe une pyéloectasie du rein droit. Une des raisons principales est la prédisposition génétique. Très souvent, cette pathologie se produit même pendant la période de développement intra-utérin du bébé. Il n'est pas exclu le fait de l'apparition de cette maladie dans une période ultérieure.

    Le fait est que la pyéloectasie n’est qu’une extension du bassin, ce qui résulte de la difficulté de la sortie de l’urine. En conséquence, les causes peuvent être des problèmes directement liés aux uretères. C’est leur rétrécissement et leurs anomalies de développement et de courbure, etc.

    Le remplissage permanent de la vessie conduit également à une pyéloectasie. En outre, la présence d'obstacles empêchant le passage de l'urètre de l'uretère à la vessie, ainsi que le blocage de l'uretère par un caillot de pus, de tumeur ou de calculs sont également à l'origine du développement d'une maladie telle que la pyéloectasie du rein droit chez l'adulte.

    Cette pathologie est souvent causée par certains processus physiologiques survenant dans le corps humain. Cela se produit lorsque le système urinaire ne fait pas face au retrait de tout le liquide que vous buvez.

    Parfois, une pyéloectasie des reins chez l'adulte se développe dans le contexte d'infections du système indiqué du corps humain.

    Outre les raisons examinées, il en existe d’autres, mais elles sont beaucoup moins fréquentes dans l’histoire du patient.

    La prochaine question qui inquiète tous ceux qui souffrent de cette maladie - quel est le résultat de pyeloectasia. Croyez-moi, dans ce cas, ne vous inquiétez pas, car les prévisions sont les plus favorables. La pyéloectasie est facile à traiter, mais un diagnostic correct et la mise en place d’un traitement adéquat sont d’une grande importance.

    Que faut-il craindre du développement de cette maladie? Malgré tout l'optimisme avec lequel nous avons abordé la pathologie en question, la pyéloectasie peut nuire au corps humain. Si nous parlons de l'évolution de cette maladie, puis, après un certain temps, une pression accrue dans le pelvis entraîne des lésions du tissu rénal, ce qui, vous voyez, est très indésirable. C'est pourquoi il n'est pas recommandé de différer le traitement de la maladie principale et de la pyéloectasie. Pour les personnes sensées, il est déjà évident que l'aide fournie en temps utile contribue au rétablissement rapide et à la normalisation du corps.

    Ne vous attendez pas à ce que tout passe par lui-même. Comme nous le savons, cela ne se produit pas. Et rappelez-vous l'essentiel, la santé est notre seule richesse, sans laquelle tous les autres plaisirs du monde n'ont aucune importance.

    Plus D'Articles Sur Les Reins