Principal Pyélonéphrite

Hyperplasie rénale

Laisser un commentaire

L'élargissement pathologique du rein par augmentation de la croissance tissulaire de l'organe en médecine est désigné par le terme "hyperplasie du rein". Ce processus est initialement non malin, la structure et la fonctionnalité des cellules des tissus envahis correspondent à la norme. Cependant, dans les cas graves et avancés, il existe un risque de transformation de tissus anormaux en tumeurs malignes.

Informations générales et classification de l'hyperplasie rénale

Une caractéristique du processus d’hyperplasie est l’identité des cellules du tissu envahi des cellules des tissus originaux de l’organe à la taille normale. Cette pathologie peut survenir à la fois dans un rein et dans les deux. L'hyperplasie doit être distinguée de plusieurs processus similaires d'hypertrophie et de métaplasie. En cas d'hypertrophie, la taille de l'organe augmente également, mais ceci est dû à une augmentation de la taille des cellules existantes de l'organe et non à la croissance de nouvelles cellules, comme dans le cas d'une hypoplasie. La métaplasie est également caractérisée par une augmentation de la masse cellulaire, mais dans ce cas, la tumeur a un caractère malin, ce qui n’est pas observé dans l’hypoplasie.

La classification de la maladie en fonction des facteurs de développement met en évidence deux types d'hyperplasie:

  • inhabituel (causé par un déséquilibre hormonal);
  • vikarnaya (affecte un organe associé en l'absence ou à l'état inopérant du second).
Retour à la table des matières

Causes de la pathologie

Les principales causes de l'hyperplasie:

  • Processus inflammatoires répétés et à long terme dans les reins. Ces manifestations sont caractéristiques des maladies inflammatoires (néphrite, glomérulonéphrite, pyélonéphrite). La lutte de l'organisme contre la maladie provoque un fonctionnement cellulaire amélioré, ce qui conduit à une hyperplasie.
  • Absence du deuxième rein ou son état inopérable. Dans ce cas, le processus d'hyperplasie découle de la nécessité de compenser la fonction du deuxième rein en améliorant le fonctionnement du seul organe restant.
  • Processus endocriniens ou neurogènes pathologiques. Une sécrétion excessive d'hormones peut également améliorer l'activité fonctionnelle du rein, ce qui augmente son volume.
Retour à la table des matières

Symptômes de l'hyperplasie

Cette maladie n'a souvent pas de symptômes spécifiques. Dans la plupart des cas, la pathologie est détectée au hasard lors d'un examen de routine ou d'un examen pour une autre maladie. Parfois, un dysfonctionnement du rein peut entraîner une douleur de faible intensité dans la région de l'organe affecté. En fonction de la gravité de la lésion, la douleur peut augmenter et s'étendre à toute la région lombaire et inversement en cas d'hyperplasie du rein droit. Car le rein gauche se caractérise par une douleur annulaire qui se propage dans la région de l'hypochondre gauche. Manifestation possible de symptômes non spécifiques: fièvre et tension artérielle, détérioration générale de la santé.

Hyperplasie vicaire, sa spécificité

L'hyperplasie du vicaire peut se manifester sous deux formes:

  • La véritable hyperplasie est nécessaire pour augmenter le fonctionnement du corps afin de remplacer la fonction du second rein en cas d'absence ou d'inopérabilité.
  • L'hyperplasie fausse est le résultat d'une prolifération accrue de tissu adipeux et conjonctif et a un effet négatif sur le fonctionnement du système urinaire.

La véritable hyperplasie du vicaire se développe habituellement dans les 1-2 mois suivant la néphrectomie du deuxième rein ou la cessation de son fonctionnement. Étant donné le caractère de remplacement de cette pathologie, elle est considérée comme bénéfique pour le corps en l’absence de complications supplémentaires.

Mesures de diagnostic

Les tests de laboratoire destinés à identifier les problèmes rénaux comprennent les analyses de sang et d'urine suivantes:

  • échantillon de sang de créatinine (évaluation du taux de filtration glomérulaire);
  • test de glycémie (peut indiquer des dommages au système vasculaire);
  • échantillon de sang pour l'azote uréique (détermine l'état du métabolisme des protéines afin d'évaluer la fonction de filtrage des reins);
  • analyse d'urine (teneur en protéines, niveau d'acidité de l'urine).

Des méthodes de diagnostic instrumentales sont également utilisées pour déterminer la taille des reins et l'état des vaisseaux du système circulatoire rénal - échographie, imagerie par résonance magnétique, rayons X. Si un processus malin est suspecté, une biopsie peut être effectuée.

Traitement de l'hyperplasie

Médecine traditionnelle

Pour déterminer la nécessité d'un traitement, le fonctionnement de l'organe affecté doit être examiné. Si le rein remplit pleinement ses fonctions et qu'aucune anomalie autre qu'une hyperplasie n'a été identifiée, le patient n'a pas besoin de traitement. Cependant, il est nécessaire de prendre en compte le fait que la fonctionnalité accrue du corps entraîne une vulnérabilité accrue. Il est donc conseillé de prendre des mesures préventives afin de maintenir le rein dans un état de santé optimal. Si l'hyperplasie est compliquée par une infection, le patient reçoit un traitement ambulatoire ou hospitalier utilisant des diurétiques et des antiseptiques uro, en fonction de la gravité de la lésion.

Phytothérapie

Effet favorable pour le bon fonctionnement du système urinaire ont des plantes médicinales sous forme d'infusions et de décoctions: moustache dorée, teinture de garance, racine de bardane, camomille, ortie, prêle. L'utilisation de médicaments à base de plantes pour maintenir une condition rénale saine n'est possible qu'avec le consentement de votre médecin. L'automédication incontrôlée peut aggraver considérablement la situation.

Régime alimentaire

Il est important dans ce cas, le respect du régime alimentaire. Les aliments riches en vitamines et faciles à digérer sont préférés. Légumes utiles, miel et produits laitiers. Il est acceptable de manger de la viande et du poisson de variétés faibles en gras, bouillis ou cuits à la vapeur. Il est nécessaire de limiter l'utilisation de sel, de plats épicés et d'eau minérale. L'utilisation recommandée d'eau potable normale et quotidienne par jour est d'au moins deux litres.

Pronostic et prévention

Le pronostic de l'hyperplasie rénale en l'absence de complications est positif. Cependant, il convient de rappeler qu’il s’agit d’une pathologie, bien qu’elle soit favorable à l’organisme dans le cas d’une véritable hyperplasie du vicaire. Par conséquent, un examen médical périodique ne sera pas superflu. Le refus de mauvaises habitudes et d'un mode de vie sain est la principale indication du maintien de la santé du rein et de l'organisme dans son ensemble.

Méfiez-vous des maladies infectieuses, car l'apparition de foyers d'infection dans le corps peut provoquer une pyélonéphrite. À cette fin, il est nécessaire d’éviter tout contact avec des patients atteints d’influenza et d’infections respiratoires aiguës, de consulter le dentiste à temps et de prévenir les rhumes. Pendant la saison froide, il est nécessaire de s’habiller chaudement et de ne pas laisser le corps trop refroidir, mais il est utile de verser et d’essuyer avec de l’eau froide pour le tempérer. Des promenades appropriées en plein air, une activité sportive modérée et d'autres actions visant à renforcer le corps et le système immunitaire sont appropriées.

Hyperplasie rénale

Le terme «hyperplasie» signifie une augmentation pour une raison quelconque du nombre d'éléments structurels de divers tissus du corps: dans certaines circonstances, les cellules commencent à se multiplier, augmentant en volume une zone spécifique. Pour la plupart des citoyens ordinaires, le terme «hyperplasie rénale» n’est pas familier, ce qu’il est, les causes et les symptômes de l’état pathologique, ainsi que les moyens de l’éliminer.

Description

Malgré l’augmentation de la taille du corps, toutes les cellules ont une structure normale identique, en particulier au stade initial. La croissance des tissus est due à une augmentation du nombre de cellules.

Il existe deux types de conditions pathologiques:

  • L'hyperplasie dysormonale se développe avec un déséquilibre hormonal;
  • Hyperplasie rénale du vicaire - le processus commence si l’un des organes associés est absent ou inopérant.

À son tour, la forme de vicaire est:

  • ceci - lorsque des tissus envahis par la végétation reprennent les fonctions d'un organe inopérant;
  • Faux - dans ce cas, la taille augmente à cause de la prolifération des tissus conjonctifs et adipeux, ce qui n’aide pas le corps qui travaille, mais devient plutôt la cause d’une pathologie progressive.

C'est important! Au stade initial, l’état n’est pas douloureux et n’est pas une tumeur maligne, appelée aussi métaplasie.

La prolifération des tissus affecte parfois non seulement les reins. Un exemple est la restauration du volume sanguin après une perte de sang importante - dans ce cas, une augmentation de la quantité de sang se produit également en mode de compensation.

L'hyperplasie de l'endomètre, une augmentation du volume de la membrane muqueuse de l'utérus, n'est pas non plus une pathologie au stade initial. L'hyperplasie de l'endomètre et des reins est le plus souvent le résultat d'une tentative de l'organisme pour rétablir le fonctionnement normal de ses organes.

Les causes

L'état pathologique se développe pour un certain nombre de raisons:

  • Processus inflammatoires. Le plus souvent, la croissance des cellules commence sur le fond d'infections rénales graves: pyélonéphrite, glomérulonéphrite, etc. Les cellules, incapables de faire face à la charge, ont tendance à compenser la qualité avec la quantité, et l'organe commence à se développer;
  • Avec dysfonctionnement d'un organe. Peu importe si le deuxième rein est absent ou a cessé de fonctionner. Un corps en bonne santé, cherchant à combler le vide, augmente les cellules et commence à travailler pour deux;
  • Les troubles endocriniens ou les pathologies neurogènes peuvent également entraîner une activité excessive des organes, ce qui entraîne une division vigoureuse des cellules.

Les symptômes

Le plus souvent, les symptômes sont flous et peuvent être confondus avec des signes d'une autre maladie. Et la condition elle-même est détectée par hasard lors d'une inspection de routine. Au stade initial, les symptômes généraux sont les suivants:

  • Augmentation de la pression artérielle et de la température;
  • Inconfort mineur et douleur pouvant augmenter avec la croissance des tissus;
  • Les signes d'intoxication sont possibles.

Dans les cas avancés ou au stade aigu, des signes supplémentaires sont ajoutés:

  • L'envie d'uriner un faux personnage;
  • Dans la région lombaire, une douleur aiguë survient. Dans l’hyperplasie du rein droit, la douleur s’étend au dos et au bas du dos; dans l’hyperplasie du rein gauche, les sensations douloureuses ressemblent à un zona et à la saisie de la région de l’hypochondre gauche;
  • Changement possible de la couleur de l'urine, de son odeur, ainsi que de la présence de sécrétions spécifiques.

Hyperplasie rénale chez un enfant

Dans l'enfance, la pathologie survient dans la plupart des cas dans un complexe en hypoplasie, une diminution anormale de l'un des reins.

Une hyperplasie rénale chez un nouveau-né est détectée uniquement par un examen instrumental ou matériel, puisqu'un jeune enfant ne peut pas parler de son inconfort.

La cause la plus fréquente d'hydronéphrose chez les enfants est l'obstruction du canal urétéral. L'urine ne peut pas passer à la vessie et peut revenir en arrière, provoquant des symptômes:

  • diarrhée et vomissements;
  • température légèrement élevée;
  • la présence d'impuretés dans l'urine (sang ou pus);
  • retard de développement.

À un âge avancé (4 à 12 ans), les symptômes s'aggravent et l'hyperplasie du rein gauche chez l'enfant est une conséquence de l'hypoplasie progressive de l'organe du côté droit. Dans ce cas, les signes de la maladie augmentent:

  • Puffiness autour des yeux et dans la région des membres;
  • Sécheresse et pâleur de la peau;
  • Douleur dans la région lombaire;
  • Mal de tête et pression accrue.

C'est important! Si vous trouvez des signes d’un état pathologique chez vous ou chez votre enfant, vous devez immédiatement consulter un médecin et vous soumettre à un examen complet.

Complications possibles

En soi, le diagnostic d ’« hyperplasie »n’implique pas une pathologie - après tout, toutes les cellules des tissus envahis ont une structure normale et fonctionnent en conséquence. Cependant, le plus souvent, ce phénomène ne reste stable que lorsque le vicaire (forme) se forme, et seulement si certaines mesures préventives sont observées.

C'est extrêmement important!
Si l'augmentation du volume des tissus est causée par une inflammation récurrente, une perturbation hormonale ou s'il s'agit d'un faux vicaire, la condition revêt un caractère pathologique et nécessite une surveillance et un traitement obligatoires. Sinon, la dégénérescence des tissus en néoplasmes malins et même la perte de l'organe lui-même est possible.

Diagnostics

Pour poser un diagnostic correct, un examen complet du patient est nécessaire. Il comprend:

  • Antécédents médicaux: écoute des plaintes des patients, palpation et percussion;
  • L'analyse générale de l'urine, qui permet de déterminer la quantité de protéines et le niveau de pH - principaux indicateurs des déviations existantes dans les organes;
  • Prise de sang: le taux de créatinine vous permet de déterminer le taux de filtration glomérulaire (il est important d’identifier une fausse forme de pathologie); la quantité de glucose est jugée sur l'état des vaisseaux; Le test de l'urée azotée détermine la filtration glomérulaire
  • Ultrasons - la méthode matérielle vous permet de déterminer la taille des organes. Le même examen peut révéler une hyperplasie du parenchyme rénal, une formation de tissu recouvrant l'organe de l'extérieur. Pour les jeunes, l’épaisseur de cette couche est de 1,3 à 1,6 mm; après 16 ans, la norme est de 1-1,1 mm;
  • Un médecin peut prescrire une biopsie (prélèvement de tissus) pour écarter le risque de dégénérescence maligne des tissus.

C'est important! Une méthode supplémentaire consiste à effectuer un examen radiologique après préparation préalable. Les méthodes les plus courantes sont la radiographie classique, la tomodensitométrie, l'examen de contraste et l'urographie intraveineuse.

Traitement

En fonction des résultats de la recherche et de l’état de santé du patient, le médecin peut recommander des méthodes médicamenteuses, folkloriques ou (en dernier recours) de traitement chirurgical.

Médicaments

Le schéma thérapeutique dépend du diagnostic. En identifiant les causes de la pathologie associée uniquement à une augmentation du fonctionnement et sans aucune anomalie, le patient n'a pas besoin de traitement. Dans ce cas, une attention maximale est accordée à la prévention.

Lors de la détection de dysfonctionnements dans l'opération peut être utilisé:

  • diurétiques et uro-antiseptiques - pour la détection des infections (peuvent être utilisés en ambulatoire ou à l'hôpital);
  • agents anti-inflammatoires et immunomodulateurs - pour maintenir le corps et stimuler le système immunitaire;
  • médicaments sclérosants - peuvent être revendiqués pour la croissance incontrôlée des tissus.

C'est important! Avec la progression des symptômes, même pendant la période de traitement avec des médicaments ou la détection de la dégénérescence des tissus en néoplasmes malins, la meilleure solution consiste à utiliser des méthodes opérationnelles.

Remèdes populaires

L'utilisation de recettes «de grand-mère» ne peut être revendiquée qu'en tant qu'élément supplémentaire dans la thérapie complexe:

  • Les feuilles et les fruits de l'airelle utilisés sous forme de thé: 1 litre d'eau bouillante 1 c. matières premières. Moyens possède l'action diurétique et désinfectante exprimée;
  • Racine de pissenlit récoltée au printemps sur de jeunes plantes. Faire une infusion de 1 c. matière brute broyée dans un verre d'eau bouillante. Boire pendant la journée, divisé en 3 portions égales;
  • La prêle des champs peut être utilisée comme outil à un seul composant et dans le cadre de la collection (en quantités égales avec la busserole et les airelles). Dans le premier cas, les proportions sont 2 c. 200 ml d'eau bouillante, dans la seconde - pour 300 ml d'eau bouillante, prendre 1,5 c. matières premières. L'infusion résultante est prise à parts égales tout au long de la journée, divisée en 3 parties. Pour renforcer l'effet d'une perfusion à plusieurs composants, ajoutez 0,2 g de momie.

C'est important! Dans le traitement des maladies, on peut utiliser la camomille, la moustache dorée, l'ortie, la garance et autres. Cependant, toute auto-médication est inacceptable et même la réception des herbes les plus innocentes, en particulier pendant la période d'exacerbation, doit nécessairement être coordonnée avec le médecin.

Prévention

Comme pour toute autre maladie, un ensemble de mesures préventives peut empêcher la progression d’une pathologie, réduire le risque de complications et soulager le corps avec une forme de vicaire (réel). Dans ce cas, il convient de prêter attention aux points suivants:

  • Pour éviter le risque de processus inflammatoires, essayez d’empêcher les rhumes et l’hypothermie;
  • Normaliser les activités physiques dans lesquelles la fonction des organes peut être excessivement activée, observer le régime de travail et de repos;
  • Débarrassez-vous des mauvaises habitudes (tabagisme, alcool), car elles alourdissent la charge;
  • Porter une attention particulière à l'hygiène personnelle, laver les fruits et les légumes, exposer les produits à un traitement thermique suffisant, l'invasion par les helminthes étant considérée comme l'une des causes possibles de défaillance d'un organe;
  • Observez un certain régime alimentaire, l'un des principaux points de prévention. Assurez-vous de surveiller la quantité de liquide consommée (1 l par jour) et de protéines (dose quotidienne: 60 à 80 g). L'utilisation de décoctions et de céréales de mil, d'avoine, de riz, de citrouille, de miel, de canneberges et de produits laitiers allégés est recommandée. Les aliments doivent être facilement digérés avec une faible teneur en protéines.

Une attention particulière devrait être accordée à la limitation de la consommation de sel - dans certains cas, il faudra l’abandonner complètement. Les recommandations finales à ce sujet restent avec votre médecin.

Le pronostic de la maladie en cas de détection opportune et de traitement correct est favorable, et si l'augmentation de l'organe est de nature substitutive (vicaire), il suffit alors de prendre des mesures préventives. Des examens préventifs réguliers peuvent non seulement identifier la pathologie, mais également empêcher la progression de la maladie avec le développement de complications.

Hypertrophie du rein par le vicaire, qu'est-ce que cela signifie? Les causes et le déroulement du processus

L'hypertrophie rénale est un processus pathologique caractérisé par une augmentation du volume et du poids de l'un des reins. Les changements hypertrophiques se produisent dans le corps, la fonctionnalité normale est perturbée.

L'hypertrophie rénale du rein est une augmentation anormale de l'un des lobes de l'organe jumelé, due à une réaction à des processus pathologiques survenant dans le corps. En règle générale, ce sont des processus humoraux et réflexes.

Qu'est-ce que l'hypertrophie rénale?

L'hypertrophie du rein est un processus au cours duquel l'un des reins augmente de taille en raison de l'imposition de toutes les fonctions normalement distribuées dans les deux lobes de l'organe pairé. Ce mécanisme est une réaction naturelle due à une augmentation de la charge sur les reins. Notez que l'hyperplasie et l'hypertrophie sont deux concepts complètement différents et ne doivent pas être confondus.

  1. L'hypertrophie est une augmentation de la structure organique d'un organe qui se produit à la base d'une augmentation du volume des cellules, tout en maintenant leur nombre. Dans le même temps, il y a une augmentation des glomérules et des canalicules des organes. Ce mécanisme a souvent une signification positive, car le flux sanguin augmente, et avec le flux sanguin dans le corps, de nombreuses substances utiles sont transportées.
  2. L'hyperplasie est également une augmentation du rein, mais le facteur présumé est une augmentation du nombre de cellules. En d'autres termes, ce processus conduit à la prolifération des tissus.

La différence de taille des reins est de nature pathologique et fait référence à des troubles graves, qui se présentent sous une forme chronique et qui sont difficiles à traiter par une thérapie conservatrice. Dans certaines situations, la pathologie est totalement incurable. Maintenir le corps normal, éliminer les conséquences graves et améliorer l'évolution de la maladie en observant une alimentation adéquate et en maintenant un mode de vie sain.

Il existe plusieurs options pour l'évolution de l'hypertrophie, dont l'hypertrophie du vicaire. Les caractéristiques de cette forme sont l’agrandissement de remplacement de l’organe, c’est-à-dire qu’un rein compense la déficience, par exemple, d’un autre rein lointain.

Dans ce cas, l'hypertrophie peut se former pour d'autres raisons. Parfois, une fausse hypertrophie du vicaire est diagnostiquée. Dans ce mode de réalisation, le remplacement des tissus conjonctifs et adipeux entraîne la suppression des fonctions d'un rein sain et des processus atrophiques sont notés dans un autre rein douloureux.

Attention En plus du concept d'hypertrophie du rein, il existe un concept similaire en termes de gigantisme. Cependant, ces pathologies sont complètement différentes. Dans le premier cas de changements hypertrophiques, la cause est des facteurs acquis, dans certaines situations, même avec des processus réversibles. Dans le cas du gigantisme, il s'agit d'une pathologie congénitale qui n'entraîne aucune amélioration ni aucun changement d'état.

Classification

L'hypertrophie des reins dans la pratique médicale est divisée en 2 types:

Numéro de table 1. Classification des modifications hypertrophiques dans les reins.

L'hypertrophie de type vicaire est un mécanisme d'adaptation du corps, dû à la découverte de conditions de survie avec un rein fonctionnel. Ainsi, le deuxième rein «actif» vient à l'hypertrophie en augmentant le volume pour la mise en œuvre d'une filtration complète du sang. En règle générale, un rein en bonne santé parvient presque toujours à faire face aux tâches qui lui sont assignées.

L'hypertrophie symptomatique est provoquée par la dégénérescence du parenchyme rénal, à la suite de quoi le rein «actif» perd la capacité d'uriner et de filtrer le sang.

Est important. Souvent diagnostiqué avec une hypertrophie du rein droit, moins gauche. L'hypertrophie des deux reins survient principalement avec un type symptomatique.

Étiologie et tableau clinique

De nombreux facteurs influencent le développement d'une pathologie telle que l'hypertrophie rénale. Les manifestations cliniques dépendent de la prévalence de la lésion et des causes qui la provoquent.

Hypertrophie

L'hypertrophie et l'hyperplasie des reins sont très similaires dans leur origine et leur pathologie, ils se distinguent généralement par le type:

Numéro de table 2. Types de formation.

Le type de substitution est diagnostiqué en l'absence ou en cas d'incapacité de fonctionner de l'un des reins. Un rein «actif» assume toutes les responsabilités et, en règle générale, s'en acquitte pleinement, sans entraîner de dysfonctionnement des autres organes et systèmes.

Avec l'hypertrophie vicaire, un processus de régénération est possible, le rein a des propriétés pathogénétiques. La réaction est provoquée par la participation des capacités humorales et réflexes de l’organe jumelé, qui se manifeste au niveau physique par une hypertrophie compensatoire. Ce mécanisme commence par une échogénicité normale des reins.

Les complications peuvent être évitées si vous suivez scrupuleusement les prescriptions et les recommandations du médecin, surveillez régulièrement les indicateurs cliniques d'urine et de sang, et utilisez des méthodes de diagnostic instrumentales tous les six mois.

Étiologie

Pour établir les facteurs étiologiques des modifications hypertrophiques des reins, il convient tout d’abord de prendre en compte la prévalence du processus pathologique. L'hypertrophie peut être marquée comme un ou deux reins.

Les dommages unilatéraux résultent de ces raisons:

  • ablation chirurgicale d'un rein, dans laquelle le second rein comprend un mécanisme compensatoire et assume toutes les fonctions seules pour les deux lobes de l'organe couplé (appelée hypertrophie de remplacement);
  • développement anormal des reins, dans lequel il existe un développement inégal des parts de l'organe jumelé;
  • localisation anormale des reins étiologie congénitale;
  • anomalies du développement de l'un des reins;
  • processus inflammatoires chroniques dans les reins;
  • agénésie - anomalies du développement embryonnaire, en cas de manque d'un ou des deux reins.

L'hypertrophie bilatérale est diagnostiquée dans de telles situations:

  • fonctionnalité excessive du lobe hypophysaire antérieur;
  • l'amylose;
  • pyélonéphrite ou glomérulonéphrite aiguë;
  • syndrome néphrotique.

Parallèlement à une augmentation du rein, les médecins peuvent diagnostiquer la déformation de la structure du patient. Dans ce cas, il s'agit d'une suspicion de cancer avec métastases courantes, y compris la présence de formations kystiques modifiant les contours et la forme des reins. Ce phénomène se produit également lorsque le lymphome de Burkitt se développe chez des patients de l’enfance et de l’adolescence.

Une augmentation du rein non associée à une hypertrophie est constatée dans de telles situations:

  • glomérulonéphrite subaiguë;
  • les amyloïdes;
  • hydronéphrose.

Avec de telles pathologies, le rein ou les reins sont hypertrophiés, ce qui empêche l’organe altéré d’assumer ses fonctions. Cette variante de l'hypertrophie est appelée fausse.

Facteur enfants

Chaque année dans la pratique médicale, de plus en plus de cas de maladies rénales chez les enfants sont enregistrés. Elle concerne également le développement prénatal de l’organisme dans le contexte de l’impact de facteurs indésirables et de troubles génétiques.

Les méthodes de diagnostic modernes permettent d'identifier les anomalies du développement au stade embryonnaire, mais il est assez difficile et parfois impossible de traiter de telles pathologies. Souvent, dans de telles situations, l'inflammation se propage aux organes voisins du système génito-urinaire, qui, à la naissance d'un enfant, ont déjà le temps de devenir chroniques.

Est important. Chez les enfants de moins de 3 ans, les reins se développent encore, ils ont une forme arrondie, des tissus montagneux et une structure lobée. Tous ces facteurs peuvent entraîner un diagnostic incorrect. Un médecin expérimenté est obligé de déterminer à partir des résultats de l'examen ce qui est considéré comme la norme dans l'enfance et quel est l'état pathologique. À mesure que l'enfant grandit, ces caractéristiques distinctives des reins disparaissent et prennent un aspect naturel.

Manifestations cliniques

Le tableau clinique dans le travail d'un seul rein, c'est-à-dire si le second a été retiré chirurgicalement ou s'il s'agit d'une anomalie congénitale, ne montre aucun signe. Les symptômes d'une personne ne peuvent être observés qu'avec le développement du processus inflammatoire et des complications éventuelles.

Avec une perte partielle de la fonctionnalité d'un bourgeon vical, une personne remarquera les symptômes suivants:

  1. Douleur au bas du dos. Il peut apparaître à la fois pendant les mouvements du corps et pendant l'état de repos. L'intensité dépend du degré de dysfonctionnement.
  2. Augmentation de la température corporelle jusqu'à des marques subfébriles. Avec ces processus pathologiques, la température atteint un maximum de 37,2 ° C, alors qu'il existe une faiblesse et un malaise général. Souvent, cette condition est prise pour des signes d'ARVI.
  3. Nausée, vomissements Ce symptôme apparaît une heure et demie après avoir mangé.
  4. Défaut d'uriner. Le patient ressent rarement l'envie, le miccia lui-même est accompagné de douleurs et de douleurs abdominales. Le volume d'urine ne correspond pas au volume de fluide consommé, il l'est beaucoup moins.
  5. Augmentation de la pression diastolique. La marque inférieure monte à 100 mm de mercure.

Les symptômes ci-dessus peuvent apparaître séparément ou tous ensemble. En cas d'apparition, il est recommandé de se rendre à l'hôpital, de subir un examen et d'obtenir la prescription appropriée d'un médecin.

Diagnostics

Ces méthodes diagnostiques instrumentales peuvent déterminer l'hyperplasie du vicaire:

Il est obligatoire pour le médecin de prescrire un diagnostic de laboratoire, le patient doit passer des tests d'urine et de sang afin de déterminer les capacités fonctionnelles du bourgeon vicaire.

Recommandations pour une activité vitale normale dans l'hypertrophie du curé

Le traitement de la pathologie dépend du diagnostic et du degré de développement des complications. Dans le cadre normal de l'hypertrophie vicaire, le traitement médicamenteux n'est pas nécessaire, il suffit simplement de suivre certaines recommandations importantes tout au long de votre vie.

  1. La première étape consiste à abandonner la consommation incontrôlée de médicaments.
  2. La nutrition correcte et mesurée est tout aussi importante. Assurez-vous de manger des aliments faciles à digérer contenant de grandes quantités de vitamines et d’oligo-éléments. De frits, épicés, salés et fumés doivent être catégoriquement abandonnés.
  3. Vous devez effectuer un exercice modéré.
  4. Abandonner les mauvaises habitudes (alcool, tabac, toxicomanie).
  5. Il est interdit d'utiliser des boissons gazeuses.
  6. Traitement en temps opportun des rhumes et mesures préventives contre leur apparition.

Attention L’eau minérale avec hypertrophie du vicaire deviendra l’ennemi. Sa composition contient une grande quantité de sels difficiles à filtrer par un corps, ce qui provoque à lui seul leur dépôt et la formation de calculs rénaux.

Le strict respect des règles et des recommandations du médecin permettra aux patients d’assurer un repos prolongé et le fonctionnement normal du rein «actif». Un traitement peut être nécessaire, par exemple, pour soulager le processus inflammatoire ou pour réparer les tissus fonctionnels. Si le processus pathologique ne se prête pas à un traitement conservateur, on lui diagnostique une croissance ressemblant à un kyste ou une tumeur, une décision est prise à propos de la greffe de rein.

Donc, pour résumer, nous notons encore une fois que l'hypertrophie peut être à la fois un salut pour le patient, lorsqu'un rein agit comme un mécanisme compensatoire lorsque le second est enlevé, et qu'elle peut aussi se présenter sous une forme pathologique, accompagnée de symptômes. Un pronostic positif à vie ne se manifeste que par une véritable hypertrophie du vicaire, une fausse, elle dépend entièrement de la gravité des complications et de l'ampleur du processus pathologique. La vidéo de cet article expliquera aux lecteurs les risques d’hypertrophie rénale du vicaire.

Symptômes et traitement de l'hyperplasie rénale

Une augmentation d'un ou deux reins s'appelle l'hyperplasie rénale. Une croissance anormale de la structure cellulaire entraîne une augmentation du volume des organes, sans propriétés malignes. Pour le moment, cette condition est beaucoup plus. Les scientifiques pensent que la cause en est une augmentation de la fréquence des pathologies inflammatoires des reins. La prise de poids incontrôlée affecte le fonctionnement normal de l'organe jumelé, ainsi que de la glande surrénale.

Hyperplasie rénale: faut-il la traiter?

Diversité des espèces

La maladie est divisée en 3 sous-espèces, entre lesquelles il existe des différences significatives:

  • Travailleur lorsqu'il y a une forte pression sur les reins en raison d'un dysfonctionnement ou d'une charge générale sur le corps.
  • La croissance hormonale du tissu rénal est observée avec des lésions du système endocrinien.
  • La sous-espèce vicaire est présente chez les patients qui ne fonctionnent pas ou qui n’ont pas un seul rein. Il est considéré comme un mécanisme normal dans le corps, augmente la taille du rein et sa productivité. Il est divisé en 2 types:
    • faux
    • le vrai.
Retour à la table des matières

3 causes de la maladie

L'hyperplasie est davantage liée aux symptômes, car elle est souvent causée par d'autres maladies. Les médecins identifient les raisons principales, telles que:

  • inflammation rénale aiguë ou chronique;
  • perturbations hormonales;
  • l'absence ou l'inopérabilité de l'un des reins.

Les pathologies endocriniennes ou neurogènes sont considérées comme des provocateurs de la croissance des cellules rénales saines, stimulant la croissance d'un organe en volume.

Comment reconnaître: les symptômes possibles

Le tableau clinique de la maladie se manifeste souvent sans symptômes ou se caractérise par un faible inconfort. Comme l’hyperplasie se développe lentement, elle est souvent détectée lors d’un examen de routine. Seules les formes aiguës ou négligées de la maladie peuvent produire des symptômes vifs. Il y a des symptômes communs:

  • augmentation de la pression;
  • la température;
  • intoxication - rarement;
  • inconfort;
  • syndrome douloureux dont le degré détermine l’ampleur de la croissance tissulaire.

À mesure que les symptômes se développent, une image différente apparaît:

  • fausse miction d'uriner;
  • Douleurs aiguës possibles dans la région lombaire irradiant (se propageant) dans le dos le long du type de bardeaux;
  • changement de couleur et d'odeur d'urine, un écoulement spécifique est possible.
Retour à la table des matières

Type spécial: hyperplasie du vicaire?

Ce type de maladie survient chez des patients ayant subi une intervention chirurgicale pour retirer un rein. Le second nom de ce processus est la substitution, car la croissance des tissus a pour but de compenser le travail de l'organe; de ​​ce fait, le rein en bonne santé grossit et travaille dur pour maintenir un fonctionnement normal. Et l'hyperplasie du vicaire est divisée en 2 sous-types:

Avec un véritable élargissement de l'orgue par le vicaire, il est adapté pour travailler à deux.

  • Faux remplacement - et croissance hyperactive du tissu conjonctif et adipeux, qui affecte la taille du rein. La croissance abondante de ces tissus affecte négativement le fonctionnement de l'organe;
  • Ceci, qui manifeste les propriétés adaptatives de l'organisme. Activé avec perte partielle ou totale d'organe. Les cellules et les tissus se développent en fonction des besoins de l'organisme, ce qui augmente la taille de l'organe et augmente sa productivité.

La véritable forme d'hyperplasie permet au corps de compenser partiellement l'absence de rein et de rétablir le fonctionnement normal du système urogénital. En outre, ce processus augmente le travail des néphrons, qui avec une paire de reins est de 65%, et augmente pendant la croissance des tissus à 95%. Dans ce cas, l'hyperplasie vicarienne du rein est considérée comme un mécanisme de compensation normal dans lequel les glomérules sont élargis et la lumière des tubules dilatée.

Existe-t-il des méthodes pour déterminer le problème?

Les mesures de diagnostic sont effectuées par examen, la maladie ne provoquant presque pas de symptômes éclatants. Déterminer l'état ne peut être qu'une étude détaillée et directionnelle. Utilisez des méthodes telles que:

  • Échographie des reins;
  • tests sanguins pour les indicateurs communs, la créatinine, l'urée et le sucre;
  • test d'urine;
  • IRM
Pour exclure un processus malin, une biopsie d'organe est utilisée.

Une biopsie est également possible pour exclure la nature maligne de la formation de nouvelles cellules. Un tel test invasif est utilisé uniquement en cas d'échec de la détermination de la nature de la maladie, en examinant le sang, l'urine, ainsi que les procédures d'échographie et d'IRM. Après avoir collecté des informations et déterminé le type de maladie, le traitement est prescrit par un spécialiste.

Traitement: mesures complètes nécessaires

En cas d'hyperplasie vraie, le traitement n'est pas effectué car il est considéré comme faisant partie de la réaction normale du corps. Le médecin prescrit une thérapie visant à maintenir le corps en général afin de faciliter le processus de formation de l'urine, suivie de son élimination en douceur. Si l'hyperplasie a été causée ou causée par une maladie infectieuse, un traitement complexe est prescrit, une méthode médicale et un régime alimentaire sont utilisés.

Traitement de la toxicomanie

Le traitement est prescrit par un spécialiste. Basé sur les spécificités des facteurs provocateurs de la maladie, visant à l'élimination complète ou au soulagement des symptômes. En plus de l'élimination de la maladie primaire, un traitement anti-inflammatoire et un traitement immunomodulateur sont prescrits. En cas de croissance tissulaire incontrôlée, des médicaments sclérosants sont utilisés.

Régime alimentaire pour l'hyperplasie rénale

Nommé par le médecin traitant, il vise les aspects vitaminiques naturels et la nutrition complexe. Toute la malbouffe, épicée, salée, frite et grasse est exclue. N'utilisez pas de soda ni de boissons contenant des colorants ou une forte teneur en substances cancérigènes. Et également pendant le traitement, il est nécessaire de limiter le patient du contact avec les patients ayant un rhume, à ce stade, le corps est très vulnérable aux maladies virales.

Médecine populaire

Des anesthésiques naturels et des anti-inflammatoires sont utilisés. Des bouillons qui aideront à éliminer l’infection et à maintenir l’immunité:

  • décoction de bardane;
  • jus de grenade;
  • teinture de fleurs de bleuet;
  • La camomille;
  • prêle

Lorsque les symptômes apparaissent, il ne vaut pas la peine de se soigner soi-même, mais vous devriez consulter un médecin. Une croissance tissulaire anormale peut être maligne.

Quel est le résultat de la thérapie?

Le pronostic du traitement est souvent favorable. Cela dépend de la forme de la maladie et des facteurs de développement provocateurs. Il n’existe pas un certain pourcentage de pronostics positifs en raison du grand nombre de causes de la maladie, mais dans la majorité des cas, la maladie peut faire l’objet d’un traitement, ou plutôt d’une suspension. Si vous suivez toutes les exigences du médecin, alors les rechutes ou les complications peuvent être prévenues et se débarrasser de la maladie à temps.

Y at-il des moyens de prévenir?

L'hyperplasie elle-même n'est pas évitable, mais il existe des mesures qui vous permettent de ralentir les lésions des organes associés. À cette fin, un régime alimentaire est utilisé, avec rejet des aliments et des habitudes nocifs, un mode de vie actif, un bon sommeil et un bon repos. Un régime complet de consommation est important - jusqu'à 2 litres par jour. Et aussi, il vaut la peine d'arrêter de fumer du tabac et de boire de l'alcool. Il est important de prendre des vitamines complexes avec une pause de 6 mois et de passer des examens réguliers au moins une fois par an.

Hyperplasie rénale

L'hyperplasie rénale est un terme médical qui fait référence à une augmentation du diamètre d'un ou des deux organes en raison de la prolifération de structures conjonctives. Dans le même temps, l'hyperplasie rénale n'a pas tendance à être maligne, car les structures en expansion ont la structure correcte et la fonction rénale n'est pas altérée. Pourquoi l’hyperplasie rénale survient-elle? Le médecin traite-t-il une telle affection? Cela doit être traité plus en détail.

Pathologies

L'hyperplasie rénale est un type particulier de modification pathologique de la structure du rein, qui entraîne une croissance spectaculaire des tissus organiques. Cette condition n'est pas une tumeur maligne. Mais le processus de prolifération cellulaire provoque une forte augmentation de la taille de l'organe lui-même, un tel état pouvant nuire à son fonctionnement dans le futur.

L'hyperplasie rénale diffère de la métastase chez un personnage bénin. Les cellules de l'un ou des deux reins dans ce processus sont caractérisées par la structure correcte, ont la composition correcte des chromosomes. Dans de très rares cas, si le processus pathologique dans les tissus d'un organe dure longtemps et que le traitement correspondant de l'organe n'est pas effectué, il peut devenir malin (uniquement dans des conditions favorables). L'hyperplasie rénale survient plus souvent si l'un des organes est absent (anomalie congénitale ou intervention chirurgicale).

Un organe est difficile à supporter avec la charge résultante, alors le processus d'augmentation du tissu rénal commence et, en conséquence, une hyperplasie rénale apparaît. En outre, cette condition est retrouvée à l'échographie après de graves dommages mécaniques à l'un des reins. La deuxième raison peut être transférée pyélonéphrite aiguë purulente. Dans le même temps, l'un des reins perd progressivement sa fonction et le second organe exerce une double fonction.

L'hyperplasie rénale peut être fausse ou vraie. Une augmentation réelle de la taille d'un organe est une conséquence de la prolifération de cellules en activité, et dans le cas d'une cellule fausse, l'augmentation de l'un ou des deux reins résulte de la prolifération des tissus lipidiques.

Raisons

Tout processus pathologique dans le corps survient nécessairement pour certaines raisons. L'hyperplasie rénale n'apparaît pas indépendamment, le processus de croissance du tissu rénal est dû à certains facteurs provoquants. La cause la plus fréquente de cette pathologie est une inflammation, une infection. Surtout ceux qui durent longtemps et ont une forme compliquée de flux. Une autre cause fréquente d'hyperplasie rénale est l'absence d'un des reins.

Cette maladie peut survenir quel que soit le groupe d'âge ainsi que les raisons de son apparition. Le fonctionnement cellulaire amélioré peut se produire sous l'influence de facteurs endocriniens et neurogènes. Sous l’influence de telles conditions, il se produit une accumulation de substances ayant des effets autocrines et paracrines. Lors de la production de certaines hormones, il y a un effet direct sur les tissus rénaux, entraînant une modification de leur activité. Cela est dû à la croissance rapide des tissus.

Une hyperplasie rénale commence souvent à se développer plusieurs semaines après la perte de l'un d'entre eux. L'hyperplasie n'est pas la norme, mais selon certains médecins, cette affection est bénéfique pour l'organisme car, avec l'augmentation de la taille, la microcirculation augmente considérablement. Et cela aide à absorber rapidement les nutriments sains du rein, en dépit du fait que le fonctionnement de la seconde est absent.

Tableau clinique

Les signes caractéristiques de l'hyperplasie rénale dans un nombre prédominant de cas n'apparaissent pas. Et toutes les violations dans le corps sont généralement détectées par hasard, lors de l'échographie. Parfois, dans certains cas, le patient peut apparaître une légère douleur dans la zone touchée. L'hyperthermie complète ces sensations. Lorsque l'hyperplasie de l'un des reins peut apparaître une douleur gémissante caractère dans le bas du dos. Lorsqu'un processus infectieux se joint à ce processus, l'ensemble des symptômes devient plus intense:

  1. La température augmente jusqu'à des marques subfébriles.
  2. Le patient ressent une gêne.
  3. La tension artérielle augmente.

La douleur augmente progressivement son intensité. Avec le développement de l'hyperplasie du syndrome de la douleur gauche est localisé dans l'hypochondre gauche, il s'agit d'un zona. Mais dans la majorité des cas, la maladie se développe de manière asymptomatique.

Caractéristiques du développement de la forme vicaire de la maladie

L'hyperplasie du curé ou de remplacement est caractérisée par la prolifération de tissus qui remplaceront un rein perdu. C’est la compensation de la fonction rénale - l’organe restant commence à exercer activement ses fonctions, son diamètre augmentant parallèlement.

Une telle maladie est également fausse et vraie. La vraie hyperplasie des reins est une augmentation de la taille des cellules, c'est une sorte de réaction protectrice du corps à l'absence de fonctionnement complet. La fausse forme est caractérisée par une prolifération accrue des lipides et du tissu conjonctif. Ce n'est pas la norme, mais une pathologie qui affecte négativement la capacité des organes urinaires à fonctionner.

Diagnostics

Comme la maladie est asymptomatique dans de nombreux cas, il est possible de détecter des changements dans le corps uniquement après le passage de l'échographie.

Le médecin peut prescrire des examens supplémentaires pour détecter la maladie et déterminer la cause de l'augmentation de la taille. Un traitement approprié et efficace dépend de ceci:

  • Test sanguin pour le niveau de créatinine;
  • Études de laboratoire sur le niveau de sucre;
  • Test sanguin général;
  • Test d'urine général;
  • Échographie des reins;
  • Si un processus malin est suspecté, le médecin prescrit une biopsie supplémentaire du tissu touché.
  • Radiographie des reins;
  • Tomographie par ordinateur.

Grâce à des mesures de diagnostic bien assignées, l'hyperplasie peut être différenciée d'autres maladies.

Traitement

Dans presque tous les cas, le traitement de l'hyperplasie n'est pas effectué, car cette affection est définie comme la norme, tout en préservant toutes les fonctions de l'organe. Si cela est la norme, le médecin vous prescrit un traitement symptomatique pour faciliter le fonctionnement du système urinaire, afin de faciliter l'élimination du liquide.

Si l'hyperplasie est accompagnée d'un processus infectieux, la pharmacothérapie est choisie par le médecin traitant, en tenant compte de la maladie existante et de son stade. En présence de pathologies graves des reins, le traitement est effectué à l'hôpital, en cas de maladie non compliquée, le traitement est effectué à domicile, avec l'utilisation de diurétiques d'autres médicaments prescrits par un spécialiste.

En outre, l'hyperplasie est traitée à l'aide de procédures de physiothérapie: lotions à l'ozokérite et à la paraffine, électrophorèse. Il est important de faciliter la fonction du deuxième rein, car je n’effectue pas son travail.

Prévention

Si un rein manque, le second remplit pleinement toutes les fonctions, il n'y a donc pas de traitement spécifique. En présence d'hyperplasie, il est très important de ne pas se soigner soi-même. Si les fonctions ne sont pas violées, un tel état est la norme.

Toutes les mesures préventives visent à arrêter le processus de détérioration de la performance du corps. Pour ce faire, vous devez éliminer les mauvaises habitudes, procéder à une surveillance régulière de la glycémie, suivre le régime de consommation d'alcool. En outre, l'hyperplasie nécessite un recours moderne à un spécialiste. Il est important de suivre le traitement de toutes les maladies infectieuses, de renforcer le système immunitaire.

Hyperplasie rénale

Le terme «hyperplasie» signifie une augmentation pour une raison quelconque du nombre d'éléments structurels de divers tissus du corps: dans certaines circonstances, les cellules commencent à se multiplier, augmentant en volume une zone spécifique. Pour la plupart des citoyens ordinaires, le terme «hyperplasie rénale» n’est pas familier, ce qu’il est, les causes et les symptômes de l’état pathologique, ainsi que les moyens de l’éliminer.

Description

Malgré l’augmentation de la taille du corps, toutes les cellules ont une structure normale identique, en particulier au stade initial. La croissance des tissus est due à une augmentation du nombre de cellules.

Il existe deux types de conditions pathologiques:

  • L'hyperplasie dysormonale se développe avec un déséquilibre hormonal;
  • Hyperplasie rénale du vicaire - le processus commence si l’un des organes associés est absent ou inopérant.

À son tour, la forme de vicaire est:

  • ceci - lorsque des tissus envahis par la végétation reprennent les fonctions d'un organe inopérant;
  • Faux - dans ce cas, la taille augmente à cause de la prolifération des tissus conjonctifs et adipeux, ce qui n’aide pas le corps qui travaille, mais devient plutôt la cause d’une pathologie progressive.

C'est important! Au stade initial, l’état n’est pas douloureux et n’est pas une tumeur maligne, appelée aussi métaplasie.

La prolifération des tissus affecte parfois non seulement les reins. Un exemple est la restauration du volume sanguin après une perte de sang importante - dans ce cas, une augmentation de la quantité de sang se produit également en mode de compensation.

L'hyperplasie de l'endomètre, une augmentation du volume de la membrane muqueuse de l'utérus, n'est pas non plus une pathologie au stade initial. L'hyperplasie de l'endomètre et des reins est le plus souvent le résultat d'une tentative de l'organisme pour rétablir le fonctionnement normal de ses organes.

Les causes

L'état pathologique se développe pour un certain nombre de raisons:

  • Processus inflammatoires. Le plus souvent, la croissance des cellules commence sur le fond d'infections rénales graves: pyélonéphrite, glomérulonéphrite, etc. Les cellules, incapables de faire face à la charge, ont tendance à compenser la qualité avec la quantité, et l'organe commence à se développer;
  • Avec dysfonctionnement d'un organe. Peu importe si le deuxième rein est absent ou a cessé de fonctionner. Un corps en bonne santé, cherchant à combler le vide, augmente les cellules et commence à travailler pour deux;
  • Les troubles endocriniens ou les pathologies neurogènes peuvent également entraîner une activité excessive des organes, ce qui entraîne une division vigoureuse des cellules.

Les symptômes

Le plus souvent, les symptômes sont flous et peuvent être confondus avec des signes d'une autre maladie. Et la condition elle-même est détectée par hasard lors d'une inspection de routine. Au stade initial, les symptômes généraux sont les suivants:

  • Augmentation de la pression artérielle et de la température;
  • Inconfort mineur et douleur pouvant augmenter avec la croissance des tissus;
  • Les signes d'intoxication sont possibles.

Dans les cas avancés ou au stade aigu, des signes supplémentaires sont ajoutés:

  • L'envie d'uriner un faux personnage;
  • Dans la région lombaire, une douleur aiguë survient. Dans l’hyperplasie du rein droit, la douleur s’étend au dos et au bas du dos; dans l’hyperplasie du rein gauche, les sensations douloureuses ressemblent à un zona et à la saisie de la région de l’hypochondre gauche;
  • Changement possible de la couleur de l'urine, de son odeur, ainsi que de la présence de sécrétions spécifiques.

Hyperplasie rénale chez un enfant

Dans l'enfance, la pathologie survient dans la plupart des cas dans un complexe en hypoplasie, une diminution anormale de l'un des reins.

Une hyperplasie rénale chez un nouveau-né est détectée uniquement par un examen instrumental ou matériel, puisqu'un jeune enfant ne peut pas parler de son inconfort.

La cause la plus fréquente d'hydronéphrose chez les enfants est l'obstruction du canal urétéral. L'urine ne peut pas passer à la vessie et peut revenir en arrière, provoquant des symptômes:

  • diarrhée et vomissements;
  • température légèrement élevée;
  • la présence d'impuretés dans l'urine (sang ou pus);
  • retard de développement.

À un âge avancé (4 à 12 ans), les symptômes s'aggravent et l'hyperplasie du rein gauche chez l'enfant est une conséquence de l'hypoplasie progressive de l'organe du côté droit. Dans ce cas, les signes de la maladie augmentent:

  • Puffiness autour des yeux et dans la région des membres;
  • Sécheresse et pâleur de la peau;
  • Douleur dans la région lombaire;
  • Mal de tête et pression accrue.

C'est important! Si vous trouvez des signes d’un état pathologique chez vous ou chez votre enfant, vous devez immédiatement consulter un médecin et vous soumettre à un examen complet.

Complications possibles

En soi, le diagnostic d ’« hyperplasie »n’implique pas une pathologie - après tout, toutes les cellules des tissus envahis ont une structure normale et fonctionnent en conséquence. Cependant, le plus souvent, ce phénomène ne reste stable que lorsque le vicaire (forme) se forme, et seulement si certaines mesures préventives sont observées.

C'est extrêmement important!
Si l'augmentation du volume des tissus est causée par une inflammation récurrente, une perturbation hormonale ou s'il s'agit d'un faux vicaire, la condition revêt un caractère pathologique et nécessite une surveillance et un traitement obligatoires. Sinon, la dégénérescence des tissus en néoplasmes malins et même la perte de l'organe lui-même est possible.

Diagnostics

Pour poser un diagnostic correct, un examen complet du patient est nécessaire. Il comprend:

  • Antécédents médicaux: écoute des plaintes des patients, palpation et percussion;
  • L'analyse générale de l'urine, qui permet de déterminer la quantité de protéines et le niveau de pH - principaux indicateurs des déviations existantes dans les organes;
  • Prise de sang: le taux de créatinine vous permet de déterminer le taux de filtration glomérulaire (il est important d’identifier une fausse forme de pathologie); la quantité de glucose est jugée sur l'état des vaisseaux; Le test de l'urée azotée détermine la filtration glomérulaire
  • Ultrasons - la méthode matérielle vous permet de déterminer la taille des organes. Le même examen peut révéler une hyperplasie du parenchyme rénal, une formation de tissu recouvrant l'organe de l'extérieur. Pour les jeunes, l’épaisseur de cette couche est de 1,3 à 1,6 mm; après 16 ans, la norme est de 1-1,1 mm;
  • Un médecin peut prescrire une biopsie (prélèvement de tissus) pour écarter le risque de dégénérescence maligne des tissus.

C'est important! Une méthode supplémentaire consiste à effectuer un examen radiologique après préparation préalable. Les méthodes les plus courantes sont la radiographie classique, la tomodensitométrie, l'examen de contraste et l'urographie intraveineuse.

Traitement

En fonction des résultats de la recherche et de l’état de santé du patient, le médecin peut recommander des méthodes médicamenteuses, folkloriques ou (en dernier recours) de traitement chirurgical.

Médicaments

Le schéma thérapeutique dépend du diagnostic. En identifiant les causes de la pathologie associée uniquement à une augmentation du fonctionnement et sans aucune anomalie, le patient n'a pas besoin de traitement. Dans ce cas, une attention maximale est accordée à la prévention.

Lors de la détection de dysfonctionnements dans l'opération peut être utilisé:

  • diurétiques et uro-antiseptiques - pour la détection des infections (peuvent être utilisés en ambulatoire ou à l'hôpital);
  • agents anti-inflammatoires et immunomodulateurs - pour maintenir le corps et stimuler le système immunitaire;
  • médicaments sclérosants - peuvent être revendiqués pour la croissance incontrôlée des tissus.

C'est important! Avec la progression des symptômes, même pendant la période de traitement avec des médicaments ou la détection de la dégénérescence des tissus en néoplasmes malins, la meilleure solution consiste à utiliser des méthodes opérationnelles.

Remèdes populaires

L'utilisation de recettes «de grand-mère» ne peut être revendiquée qu'en tant qu'élément supplémentaire dans la thérapie complexe:

  • Les feuilles et les fruits de l'airelle utilisés sous forme de thé: 1 litre d'eau bouillante 1 c. matières premières. Moyens possède l'action diurétique et désinfectante exprimée;
  • Racine de pissenlit récoltée au printemps sur de jeunes plantes. Faire une infusion de 1 c. matière brute broyée dans un verre d'eau bouillante. Boire pendant la journée, divisé en 3 portions égales;
  • La prêle des champs peut être utilisée comme outil à un seul composant et dans le cadre de la collection (en quantités égales avec la busserole et les airelles). Dans le premier cas, les proportions sont 2 c. 200 ml d'eau bouillante, dans la seconde - pour 300 ml d'eau bouillante, prendre 1,5 c. matières premières. L'infusion résultante est prise à parts égales tout au long de la journée, divisée en 3 parties. Pour renforcer l'effet d'une perfusion à plusieurs composants, ajoutez 0,2 g de momie.

C'est important! Dans le traitement des maladies, on peut utiliser la camomille, la moustache dorée, l'ortie, la garance et autres. Cependant, toute auto-médication est inacceptable et même la réception des herbes les plus innocentes, en particulier pendant la période d'exacerbation, doit nécessairement être coordonnée avec le médecin.

Prévention

Comme pour toute autre maladie, un ensemble de mesures préventives peut empêcher la progression d’une pathologie, réduire le risque de complications et soulager le corps avec une forme de vicaire (réel). Dans ce cas, il convient de prêter attention aux points suivants:

  • Pour éviter le risque de processus inflammatoires, essayez d’empêcher les rhumes et l’hypothermie;
  • Normaliser les activités physiques dans lesquelles la fonction des organes peut être excessivement activée, observer le régime de travail et de repos;
  • Débarrassez-vous des mauvaises habitudes (tabagisme, alcool), car elles alourdissent la charge;
  • Porter une attention particulière à l'hygiène personnelle, laver les fruits et les légumes, exposer les produits à un traitement thermique suffisant, l'invasion par les helminthes étant considérée comme l'une des causes possibles de défaillance d'un organe;
  • Observez un certain régime alimentaire, l'un des principaux points de prévention. Assurez-vous de surveiller la quantité de liquide consommée (1 l par jour) et de protéines (dose quotidienne: 60 à 80 g). L'utilisation de décoctions et de céréales de mil, d'avoine, de riz, de citrouille, de miel, de canneberges et de produits laitiers allégés est recommandée. Les aliments doivent être facilement digérés avec une faible teneur en protéines.

Une attention particulière devrait être accordée à la limitation de la consommation de sel - dans certains cas, il faudra l’abandonner complètement. Les recommandations finales à ce sujet restent avec votre médecin.

Le pronostic de la maladie en cas de détection opportune et de traitement correct est favorable, et si l'augmentation de l'organe est de nature substitutive (vicaire), il suffit alors de prendre des mesures préventives. Des examens préventifs réguliers peuvent non seulement identifier la pathologie, mais également empêcher la progression de la maladie avec le développement de complications.

Informations générales et classification de l'hyperplasie rénale

Une caractéristique du processus d’hyperplasie est l’identité des cellules du tissu envahi des cellules des tissus originaux de l’organe à la taille normale. Cette pathologie peut survenir à la fois dans un rein et dans les deux. L'hyperplasie doit être distinguée de plusieurs processus similaires d'hypertrophie et de métaplasie. En cas d'hypertrophie, la taille de l'organe augmente également, mais ceci est dû à une augmentation de la taille des cellules existantes de l'organe et non à la croissance de nouvelles cellules, comme dans le cas d'une hypoplasie. La métaplasie est également caractérisée par une augmentation de la masse cellulaire, mais dans ce cas, la tumeur a un caractère malin, ce qui n’est pas observé dans l’hypoplasie.

La classification de la maladie en fonction des facteurs de développement met en évidence deux types d'hyperplasie:

  • inhabituel (causé par un déséquilibre hormonal);
  • vikarnaya (affecte un organe associé en l'absence ou à l'état inopérant du second).

Retour à la table des matières

Causes de la pathologie

Les principales causes de l'hyperplasie:

  • Processus inflammatoires répétés et à long terme dans les reins. Ces manifestations sont caractéristiques des maladies inflammatoires (néphrite, glomérulonéphrite, pyélonéphrite). La lutte de l'organisme contre la maladie provoque un fonctionnement cellulaire amélioré, ce qui conduit à une hyperplasie.
  • Absence du deuxième rein ou son état inopérable. Dans ce cas, le processus d'hyperplasie découle de la nécessité de compenser la fonction du deuxième rein en améliorant le fonctionnement du seul organe restant.
  • Processus endocriniens ou neurogènes pathologiques. Une sécrétion excessive d'hormones peut également améliorer l'activité fonctionnelle du rein, ce qui augmente son volume.

Retour à la table des matières

Symptômes de l'hyperplasie

Cette maladie n'a souvent pas de symptômes spécifiques. Dans la plupart des cas, la pathologie est détectée au hasard lors d'un examen de routine ou d'un examen pour une autre maladie. Parfois, un dysfonctionnement du rein peut entraîner une douleur de faible intensité dans la région de l'organe affecté. En fonction de la gravité de la lésion, la douleur peut augmenter et s'étendre à toute la région lombaire et inversement en cas d'hyperplasie du rein droit. Car le rein gauche se caractérise par une douleur annulaire qui se propage dans la région de l'hypochondre gauche. Manifestation possible de symptômes non spécifiques: fièvre et tension artérielle, détérioration générale de la santé.

Retour à la table des matières

Hyperplasie vicaire, sa spécificité

L'hyperplasie du vicaire peut se manifester sous deux formes:

  • La véritable hyperplasie est nécessaire pour augmenter le fonctionnement du corps afin de remplacer la fonction du second rein en cas d'absence ou d'inopérabilité.
  • L'hyperplasie fausse est le résultat d'une prolifération accrue de tissu adipeux et conjonctif et a un effet négatif sur le fonctionnement du système urinaire.

La véritable hyperplasie du vicaire se développe habituellement dans les 1-2 mois suivant la néphrectomie du deuxième rein ou la cessation de son fonctionnement. Étant donné le caractère de remplacement de cette pathologie, elle est considérée comme bénéfique pour le corps en l’absence de complications supplémentaires.

Retour à la table des matières

Mesures de diagnostic

Les tests de laboratoire destinés à identifier les problèmes rénaux comprennent les analyses de sang et d'urine suivantes:

  • échantillon de sang de créatinine (évaluation du taux de filtration glomérulaire);
  • test de glycémie (peut indiquer des dommages au système vasculaire);
  • échantillon de sang pour l'azote uréique (détermine l'état du métabolisme des protéines afin d'évaluer la fonction de filtrage des reins);
  • analyse d'urine (teneur en protéines, niveau d'acidité de l'urine).

Des méthodes de diagnostic instrumentales sont également utilisées pour déterminer la taille des reins et l'état des vaisseaux du système circulatoire rénal - échographie, imagerie par résonance magnétique, rayons X. Si un processus malin est suspecté, une biopsie peut être effectuée.

Retour à la table des matières

Traitement de l'hyperplasie

Médecine traditionnelle

Pour déterminer la nécessité d'un traitement, le fonctionnement de l'organe affecté doit être examiné. Si le rein remplit pleinement ses fonctions et qu'aucune anomalie autre qu'une hyperplasie n'a été identifiée, le patient n'a pas besoin de traitement. Cependant, il est nécessaire de prendre en compte le fait que la fonctionnalité accrue du corps entraîne une vulnérabilité accrue. Il est donc conseillé de prendre des mesures préventives afin de maintenir le rein dans un état de santé optimal. Si l'hyperplasie est compliquée par une infection, le patient reçoit un traitement ambulatoire ou hospitalier utilisant des diurétiques et des antiseptiques uro, en fonction de la gravité de la lésion.

Retour à la table des matières

Phytothérapie

Effet favorable pour le bon fonctionnement du système urinaire ont des plantes médicinales sous forme d'infusions et de décoctions: moustache dorée, teinture de garance, racine de bardane, camomille, ortie, prêle. L'utilisation de médicaments à base de plantes pour maintenir une condition rénale saine n'est possible qu'avec le consentement de votre médecin. L'automédication incontrôlée peut aggraver considérablement la situation.

Retour à la table des matières

Régime alimentaire

Il est important dans ce cas, le respect du régime alimentaire. Les aliments riches en vitamines et faciles à digérer sont préférés. Légumes utiles, miel et produits laitiers. Il est acceptable de manger de la viande et du poisson de variétés faibles en gras, bouillis ou cuits à la vapeur. Il est nécessaire de limiter l'utilisation de sel, de plats épicés et d'eau minérale. L'utilisation recommandée d'eau potable normale et quotidienne par jour est d'au moins deux litres.

Retour à la table des matières

Pronostic et prévention

Le pronostic de l'hyperplasie rénale en l'absence de complications est positif. Cependant, il convient de rappeler qu’il s’agit d’une pathologie, bien qu’elle soit favorable à l’organisme dans le cas d’une véritable hyperplasie du vicaire. Par conséquent, un examen médical périodique ne sera pas superflu. Le refus de mauvaises habitudes et d'un mode de vie sain est la principale indication du maintien de la santé du rein et de l'organisme dans son ensemble.

Méfiez-vous des maladies infectieuses, car l'apparition de foyers d'infection dans le corps peut provoquer une pyélonéphrite. À cette fin, il est nécessaire d’éviter tout contact avec des patients atteints d’influenza et d’infections respiratoires aiguës, de consulter le dentiste à temps et de prévenir les rhumes. Pendant la saison froide, il est nécessaire de s’habiller chaudement et de ne pas laisser le corps trop refroidir, mais il est utile de verser et d’essuyer avec de l’eau froide pour le tempérer. Des promenades appropriées en plein air, une activité sportive modérée et d'autres actions visant à renforcer le corps et le système immunitaire sont appropriées.

C'est quoi

L'hyperplasie rénale est une augmentation incontrôlée du nombre de cellules normales sans formation de tumeur, ce qui entraîne la croissance du tissu rénal. Elle diffère de l'hypertrophie, qui consiste en une augmentation du volume des reins sans augmenter le nombre de cellules. La croissance cellulaire n'est pas maligne: toutes les structures cellulaires ont la structure de fonction correcte.

GP est le processus de remplacement des tissus morts ou enlevés. Ce processus permet de compenser la capacité fonctionnelle du rein: l'organe qui reste intact effectue son travail de manière intensive et pour cette raison, ses tissus augmentent de volume. Il existe plusieurs types d'hyperplasie:

  1. L'hyperplasie réelle est le travail accru réciproque du corps sur la capacité fonctionnelle réduite des reins. C'est une réaction physiologiquement normale du corps et ne nécessite pas de traitement spécifique.
  2. L'hyperplasie fausse consiste à remplacer les structures normales par le tissu conjonctif, ce qui est une pathologie et peut nuire au fonctionnement du système urinaire.

Raisons

L'hyperplasie est une maladie polyétiologique. Les raisons qui ont provoqué son développement incluent:

  • Pyélonéphrite chronique.
  • Blessures traumatiques.
  • Maladie rénale chronique.
  • Néphrectomie
  • Absence congénitale d'un rein.
  • Hémodialyse.
  • Glomérulonéphrite.
  • Le diabète.
  • Hypertension vasorénale.
  • Pyélonéphrite chronique.
  • Cardiopathie hypertensive.

Des maladies infectieuses des organes urinaires telles que la glomérulonéphrite chronique ou la pyélonéphrite sont la principale cause du développement de la MP. Des maladies endocriniennes ou des troubles neurogènes peuvent également être affectés.

Les symptômes

Les symptômes spécifiques sont dans la plupart des cas absents et les modifications pathologiques des organes urinaires sont détectées spontanément lors d'un examen préventif. Dans les cas avancés, il est possible de détecter de tels symptômes:

  • Douleur dans la région lombaire.
  • Inconfort général.
  • Gonflement du visage, des membres inférieurs.
  • Augmentation de la température corporelle.
  • Augmentation de la pression artérielle.
  • Malaise, frissons.
  • Faiblesse non motivée.
  • Manque d'appétit.

Dans de rares cas, le patient peut se plaindre d'avoir des douleurs à court terme dans la région lombaire du côté affecté: ces sensations douloureuses sont accompagnées de nausées, vomissements, malaises abdominaux, augmentation de la température corporelle.

GP à droite se manifeste par de légères sensations persistantes. Et avec la défaite du rein gauche - la douleur a un caractère de zona. En cas de complications infectieuses, il peut se développer et se propager à toute la surface du dos et de la taille. Cependant, dans la plupart des situations cliniques, la prolifération est asymptomatique.

Diagnostics

Les tests de diagnostic font partie intégrante de l'examen d'un patient présentant un diagnostic d'hyperplasie rénale, car cette affection se manifeste rarement de manière clinique. Vous aurez peut-être besoin de plusieurs méthodes de recherche spécifiques pour déterminer le stade de la maladie et ses progrès.

Méthodes d'examen obligatoires:

  1. Test sanguin clinique: cette analyse ne comportera aucune anomalie.
  2. L'analyse d'urine peut indiquer une altération de la fonction rénale. Dans l'analyse de l'urine révèlent une diminution de sa densité, protéinurie, albuminurie, leucocytose, glucosurie, érythrocyturie. Tous ces écarts par rapport à la norme ne se produiront pas dans cent pour cent des cas, certains d'entre eux peuvent être absents.
  3. Analyse biochimique du sang pour la créatinine, les bases azotées, l'acide urique. L'indice de créatinine sera plus élevé que la normale.
  4. Le débit de filtration glomérulaire (DFG) diminue à mesure que la fonction rénale se détériore.

Méthodes de recherche supplémentaires:

  1. Une échographie des reins révèle une augmentation de la taille des organes.
  2. La sonographie Doppler permet d’évaluer l’état des vaisseaux sanguins.
  3. La TDM et l’IRM sont rarement réalisées en raison de leur coût élevé.
  4. Une biopsie du rein avec examen histologique supplémentaire est réalisée dans le but de diagnostiquer différemment les tumeurs malignes suspectées.

Le diagnostic différentiel est réalisé avec les maladies suivantes:

  • Pyélonéphrite.
  • Bactériurie asymptomatique.
  • Glomérulonéphrite.
  • Hydronéphrose.
  • Néphrite
  • Polykystique.
  • Maladie rénale chronique.

Traitement

Dans de nombreux cas, le traitement de l'hyperplasie n'est pas nécessaire, il est considéré comme un état fonctionnel normal des reins. En rejoignant un processus infectieux, il peut être nécessaire de prescrire des médicaments antibactériens:

  1. Amoxiclav 500 mg + 125 mg 2 fois par jour.
  2. Ciprofloxacine 500 mg 2 fois par jour.
  3. Cefriaxone IM 1000 mg 1 fois par jour.

Les diurétiques doivent être pris pour éliminer les symptômes tels que l'œdème:

  1. Le furosémide est un diurétique à boucle de rappel puissant destiné à éliminer l'urine stagnante et à réduire l'œdème rénal. Comprimés à 40 mg, sur 1 comprimé à l'intérieur une fois par jour.
  2. Veroshpiron est un diurétique épargnant le potassium. 25 mg 2 fois par jour ou 50 mg une fois par jour.
  3. La spironolactone est un antagoniste compétitif de l'aldostérone. Elle est prescrite à 25 mg 2 fois par jour.

Dans les cas graves, une hémodialyse ou une greffe de rein à vie peut être nécessaire.

Conséquences et complications

La complication principale et la plus grave est l'insuffisance rénale chronique, qui affecte la qualité de vie du patient. L'hémodialyse nécessite une hémodialyse - au moins 3 à 4 fois par semaine. La violation de la fonction d'organes urinaires jumelés entraîne une augmentation de la pression artérielle, une augmentation de la charge sur le cœur, pouvant entraîner une maladie coronarienne (maladie coronarienne).

Prévention

Les mesures préventives ne sont pas spécifiques et visent à éliminer les causes de l'hyperplasie. Recommandé:

  1. Évitez l'hypothermie et le stress.
  2. Observez le régime de travail et de repos.
  3. Évitez les dommages traumatiques.
  4. Si des symptômes apparaissent, vous devriez demander l'aide d'un spécialiste.

Un traitement précoce aide à prévenir le développement de l'hyperplasie, il est important de toujours s'en souvenir.

Description de la pathologie

L'hyperplasie est un type particulier de modification pathologique des organes internes, caractérisée par une croissance spectaculaire des tissus.

Cela n'a rien à voir avec les néoplasmes malins.

Cependant, une telle prolifération contribue à une forte augmentation du corps lui-même, ce qui, bien sûr, affecte négativement son fonctionnement futur.

L'hyperplasie et la métaplasie présentent une légère similitude, car la première et la seconde pathologie sont caractérisées par une croissance accrue de nouvelles cellules. Mais les cellules de métaplasie se distinguent par le fait qu'elles sont malignes.

Hyperplasie processus bénin particulier. Les cellules ont absolument la bonne structure, ainsi que la composition chromosomique correcte.

Dans certains cas, l'hyperplasie avancée peut devenir maligne. Il est donc très important de diagnostiquer la maladie rapidement et de commencer le traitement.

Les reins peuvent également être sujets à l'hyperplasie. Surtout dans les cas où l'un des reins devait être enlevé.

Le corps restant assume un fonctionnement amélioré, en conséquence de quoi sa taille commence à augmenter.

L'hyperplasie peut également être détectée après une blessure grave d'un des reins, souffrant de pyélonéphrite purulente aiguë.

Le seul moment identique dans tous ces cas est qu’un des reins perd sa capacité de travail et que le second résout activement les tâches qui s’achèvent.

L'hyperplasie est classée dans les espèces fausses et vraies.

La vraie forme est de nature adaptative, s'adaptant aux conditions forcées créées dans le corps.

Et avec une fausse forme, le rein augmente en raison principalement du tissu adipeux. Bien entendu, une telle augmentation n’affecte que négativement ses performances.

Raisons

Tout processus pathologique qui se déroule à l'intérieur du corps a nécessairement une cause.

L'hyperplasie ne survient pas non plus par elle-même, mais repose sur certains facteurs de causalité. L'inflammation est la première cause fréquente d'hyperplasie dans les reins.

Surtout ceux qui prennent une période suffisamment longue et sont une forme de flux lourd. La deuxième cause d'hyperplasie, mais non moins fréquente, est la perte d'un rein.

Peu importe l’âge, quelle que soit la cause de la perte (qu’il s’agisse d’une intervention chirurgicale ou de l’auto-arrêt du fonctionnement normal du rein), le processus de croissance du tissu rénal commence.

Avec un effet accru sur le rein d'influences endocriniennes et neurogènes, les cellules commencent à fonctionner aussi durement. Les substances à effet autocrine et paracrine commencent à se concentrer.

Les hormones produites ont un effet direct sur les cellules du rein, provoquant des modifications cardinales de leur activité fonctionnelle, ainsi que sur un certain nombre de cellules voisines. Ceci explique l'augmentation rapide de la taille du corps.

Le plus souvent, l'apparition d'une hyperplasie rénale est observée six semaines après la perte d'un des reins. Le nombre de néphrons dans le rein, sujet à une hyperplasie, reste le même, mais leur implication change.

Environ 65% des néphrons disponibles travaillent dans un rein sain et jusqu'à 95% dans le seul organe restant.

L'hyperplasie n'est pas la norme, mais dans des situations particulières, on considère qu'elle devient suffisamment utile pour l'organisme dans son ensemble, car la taille accrue augmente le flux sanguin.

Ceci, à son tour, contribue à une pénétration accrue de grandes quantités de nutriments dans le rein restant.

Prévention

Avec la perte d'un des reins, le second assume complètement toutes les responsabilités fonctionnelles. Aucun traitement spécial n'est donc nécessaire, même dans le cas où le patient a déjà reçu un diagnostic d'hyperplasie.

Tous les efforts doivent uniquement viser à maintenir l'état de fonctionnement de l'organe rénal restant.

Il est strictement interdit de résister à la tentation et à l'auto-guérison, tout en absorbant un nombre infini de médicaments.

Pendant la saison froide, il est important de s'habiller chaudement pour éviter un refroidissement excessif du corps et, par conséquent, ne pas provoquer d'inflammation du seul organe rénal restant.

Pour la même raison, il est préférable d’éviter tout contact direct avec ceux qui souffrent actuellement d’un rhume ou d’une grippe.

Les randonnées à l'air frais, les douches à l'eau froide et les essuie-mains renforcent le corps dans son ensemble et ont un effet bénéfique sur les reins.

Bien entendu, il est très important de revoir le régime alimentaire, en privilégiant les aliments riches en vitamines et faciles à digérer. Le poisson et les produits carnés doivent être maigres et bouillis ou cuits à la vapeur.

Les aliments salés, en conserve et épicés doivent être éliminés de l’alimentation, car ils peuvent compliquer le travail et même, dans une certaine mesure, nuire au seul rein.

La consommation d'eau minérale doit également être contrôlée, car son excès peut provoquer la formation de calculs.

Tout processus inflammatoire peut se transformer en pyélonéphrite, ce qui ne devrait en aucun cas être interdit.

Par conséquent, un traitement opportun des dents, une inflammation des voies respiratoires supérieures et du larynx protégeront contre un tel retournement indésirable.

Si un patient resté avec un rein présente des maladies plus graves (diabète, asthme, allergies), il doit consulter son médecin afin de ne pas exposer la situation à des complications graves.

L'hyperplasie n'appelle pas les gens à changer radicalement leur vie, il est seulement important de maintenir un mode de vie sain pour ne pas avoir de problèmes plus tard.

Plus D'Articles Sur Les Reins