Principal Anatomie

Comment traiter l'inflammation du système urogénital chez les femmes remèdes populaires

L'inflammation de la vessie et des reins aidera à éliminer ces remèdes populaires. Le traitement de l'inflammation du système urogénital chez les femmes atteintes de ces agents est assez efficace et n'entraîne aucun effet secondaire.

Traitement de l'inflammation de la vessie et des reins avec des pansements salés
Pansements au sel - un remède populaire efficace contre l'inflammation de la vessie et des reins. Serviette «Gaufre» pliée sur 2 couches, humidifiée dans une solution de sel chauffée à 10%, essorez avec une force moyenne, mettez sur la région de la vessie, couvrez avec la deuxième serviette en 2 couches. Bien ajusté avec des bandages larges. Ce pansement doit couvrir le devant du bas-ventre, du nombril au pubis, inclusivement, et le dos - de la taille à l'anus. Les processus inflammatoires des organes de ce service doivent être traités pendant 2 semaines, s'il y a des tumeurs, puis 3 semaines. Le pansement de la première semaine est appliqué quotidiennement la nuit, puis tous les deux jours.
("Bulletin de modes de vie sains" 2016 numéro 8, p. 21)

Traitement de l'inflammation du système urinaire (cystite) par la collecte d'herbes.
Ce remède populaire est utilisé avec succès dans les processus inflammatoires du système génito-urinaire (cystite).
1 cuillère à soupe l feuilles de busserole, 1 c. l airelle rouge 1 c. à soupe une cuillerée de feuilles de morelle douce-amère (goji), versez 500 ml d’eau bouillante, laissez reposer pendant 1 heure. Prendre 2-3 cuillères à soupe. l 3-4 fois par jour 30 minutes avant les repas. ("Bulletin de modes de vie sains" 2015 numéro 21, p. 8)

Medunitsya pour les maladies de la vessie - un remède populaire efficace.
La teneur élevée en tanins du medunitz en fait un remède populaire efficace dans le traitement des maladies inflammatoires des muqueuses. Dans les maladies de la vessie, les reins, avec des calculs, des bouillons d'urine sanglants de méduses aident très bien.
Prendre 1 cuillère à soupe. l les herbes de l’omnipole, les feuilles de cassis et d’airelle, remplissez 500 ml d’eau bouillante. Chauffer, laisser infuser pendant 1 heure, filtrer. Prendre 2 cuillères à soupe. l 4-5 fois par jour pour l'inflammation de la vessie et des reins.
("Bulletin de modes de vie sains" 2015 № 6, p. 16. De la conversation phytothérapeute, candidat des sciences biologiques V. Kosterov)

Traitement de l'inflammation de la vessie chez les femmes euphorbe à la maison.
Mamie-guérisseur a traité l'inflammation du système génito-urinaire chez les femmes utilisant l'asclépiade. Elle a brassé une poignée d'herbe sèche de 0,5 litre d'eau bouillante, a insisté 1 heure. Il est nécessaire de boire cette infusion sous forme de thé tout au long de la journée en quantité illimitée. (HLS 2014 année numéro 2, p. 37)
Ce même remède traditionnel aide à soulager les douleurs des reins et de la vessie. Si la douleur vient d'apparaître, un jour de perfusion d'asclépiade suffit - l'inflammation est supprimée. Il est également possible de traiter les cas avancés et la cystite chronique, mais le traitement peut prendre jusqu'à 30 jours. Au cours des trois premiers jours d'administration, le sang et le pus peuvent être libérés avec l'urine, mais progressivement, l'urine s'éclaircira et l'inflammation disparaîtrait. (HLS 2004 n ° 18, p. 27)

Inflammation du système génito-urinaire - le traitement populaire du pied pied.
3 cuillères à soupe cuillères à soupe d'un mélange de feuilles et de corbeilles à fleurs pied de pied brasser 500 ml d'eau bouillante, pour insister 1 heure, égoutter. Prendre 50 ml avant les repas pour l'inflammation des reins et de la vessie. Le même outil aidera avec les processus inflammatoires de l'estomac et des intestins.
("Le Bulletin des modes de vie sains" 2014 numéro 9, p. 22. De la conversation phytothérapeute, candidat des sciences biologiques V. Kosterov)

Graines d'aneth
Soulager l'inflammation de la vessie facilitera l'infusion de graines de fenouil, si elles sont prises à l'intérieur.
Verser 1 cuillère à soupe. l graines broyées 200 ml d'eau bouillante, laisser pendant 1 heure, filtrer. Boire 50 ml 4 fois par jour, indépendamment des repas. ("Bulletin de modes de vie sains" 2012 numéro 14, p. 30)

Traitement de houblon.
Lorsque l'inflammation de la vessie, les reins, le foie, avec une envie fréquente d'uriner aide un tel remède populaire: 2 c. cuillères de cônes de houblon broyés secs versez 1 tasse d'eau bouillante, une fois refroidi, égouttez. Buvez 0,5 tasse 2 fois par jour à tout moment. La durée du traitement est de 6-8 jours. ("Bulletin de modes de vie sains" 2012 numéro 14, p. 31)

Comment traiter l'inflammation de la vessie avec le tremble à la maison.
L'inflammation chronique de la vessie et des reins, l'incontinence urinaire aidera à guérir la décoction de tremble. 1 cuillère à soupe cuillère de matières premières (écorce, brindilles, feuilles), versez 1 tasse d'eau bouillante, laissez bouillir pendant 10 minutes à feu doux. Prendre 0,5 verre 3 fois par jour (recette tirée d'un mode de vie sain 2011, № 4, p. 37)

Traitement populaire de la vessie aux airelles et aux canneberges.
Une femme traite une inflammation de la vessie avec des airelles mûres trempées dans de l’eau de miel. Pour ce faire, mettez les baies propres dans un bocal de trois litres (sur le support) et versez le dessus avec de l'eau bouillie, sucrée au goût, au miel. Les airelles humides peuvent rester dans la cave jusqu'à deux ans, maintenant leurs propriétés médicinales, mais aussi leur bon goût. Il est possible autant que vous le souhaitez, en quantité illimitée. (HLS 2011 №6, p. 41)

Le jus de canneberge contribue à l'inflammation de la vessie
(HLS 2009 n ° 15, p. 25)

Inflammation des reins - traitement avec de l'avoine à la maison.
L'inflammation des reins et du bassin du rein peut être guérie à l'aide de l'avoine. Vous devez prendre autant d'avoine que vous pouvez en tenir dans la paume de votre main. Laver l'avoine et faire cuire dans 1 litre de lait jusqu'à ce que le liquide soit évaporé de moitié. Prenez cette décoction 3 fois par jour avant les repas. (HLS 2005, №11, p. 23)

Traitement à domicile de la vessie et de l'énurésie de l'agropyre.
Avec l'inflammation de la vessie et de l'énurésie, les mauvaises herbes aident - l'agropyre rampant. Rhizomes d'herbe de blé (il est préférable de les déterrer au printemps ou à l'automne), de les laver et de les hacher. Versez 1 litre d’eau bouillante, 30 g de racine, maintenez au bain-marie pendant 15 minutes. Prenez 50-100 g 3-4 fois par jour. (HLS 2005 n ° 11, p. 23)

Comment traiter l'inflammation du système génito-urinaire Althea.
Les inflammations érosives et infectieuses de la vessie accompagnées d'un écoulement douloureux arbitraire de l'urine sont traitées à l'aide d'Altea.
1 cuillère à soupe de racines d’Althea versez 1 tasse d’eau bouillie tiède, insistez 4 heures puis portez à ébullition. Boire 2 c. cuillères d'infusion tiède toutes les 2 heures de 5h à 20h Sur la région de la vessie imposent un gruau de la température corporelle à racines multiples vaporisée.
Racine nuisible Althea n'apporte pas. Par conséquent, à des fins thérapeutiques, il peut être utilisé pendant une très longue période, en particulier dans les maladies chroniques du système urogénital.
("Bulletin de modes de vie sains" 2004 numéro 19, p. 23)

Le remède populaire le plus célèbre contre la cystite
L'inflammation des voies urinaires chez les femmes peut être guérie, si vous faites chauffer un pavé ou une brique rouge, mettez-le dans un seau, asseyez-vous sur un seau, après avoir fabriqué un rouleau, pour que ce soit plus pratique. Sur les briques chaudes, versez de l'eau. Couvrez le seau avec une couverture et, en vous asseyant, protégez-vous d'en haut. Asseyez-vous pendant que la chaleur est active. 1-2 procédures suffisent. ("Bulletin de modes de vie sains" 2004 numéro 3, p. 25)

Traitement populaire des herbes de cystite.
Une femme a souffert de lithiase urinaire et d'inflammation des voies urinaires pendant de nombreuses années. Au cours du traitement, elle a profité d'une incroyable collection d'herbes:
30 g de prêle, 25 g de tige d'or, 10 g de herse, 20 g de feuilles de bouleau, 5 g de baies d'églantier, 5 g de menthe poivrée, 5 g de fleurs de calendula.
Une cuillère à café de la collection (avec une diapositive) versez de l'eau bouillante (150 ml), à couvert, laissez reposer pendant 15-20 minutes. Boire 4 fois par jour après les repas, à chaque fois brasser à nouveau. La durée du traitement dépend du bien-être: dans les processus inflammatoires, prendre 4-5 jours, et dans l'élimination du calcaire et des calculs - plus longtemps.
("Bulletin de modes de vie sains" 2004 numéro 3, p. 28)

Comment traiter l'inflammation de la vessie et des reins avec le chardon.
Dans la pyélonéphrite et l'inflammation du système génito-urinaire, un chardon aide une femme, également appelée chardon. C'est une grosse épine avec de larges feuilles épineuses qui dégoutent en dessous, elle fleurit en rouge. Dans les pharmacies, cela ne se produit pas, cela se produit dans les poubelles.
3 cuillères à soupe des cuillères de chardon sec qu'une femme met dans un bocal de 700 grammes, verse de l'eau bouillante jusqu'au bout, après l'avoir refroidie, boit 100 grammes 5 à 6 fois par jour. Pendant la journée, vous devez boire le pot entier, mais cette infusion augmente un peu la pression. ("Bulletin de modes de vie sains" 2003 numéro 17, p. 27)

Traitement aux fleurs de Viorne décoratif
Aide la teinture de buldenezh (viburnum décoratif), si les appendices, les ovaires, la vessie sont enflammés. Après avoir frotté la teinture de fleurs, appliquez une couche sur le bas-ventre pendant 2-3 heures. Quelques jours - et la maladie passe.
Pour préparer la teinture, vous devez remplir un pot de fleurs de buldenezha, verser de l’alcool et fermer. Habituellement, une pinte d'alcool prend un demi-litre d'alcool. Insister dans un endroit sombre pendant 2 semaines. ("Bulletin de modes de vie sains" 2003 numéro 8, p. 20)

Le persil est un remède populaire efficace pour le traitement de la vessie et des reins.
Les infusions de persil augmentent la diurèse et soulagent l'inflammation de la vessie et des reins.
1 cuillère à café de graines séchées versez 400 g d’eau bouillante, insistez 2 heures, buvez une demi-tasse 4 fois par jour pendant 10-15 minutes avant les repas. Cette infusion peut être remplacée par du jus des racines et des feuilles de persil frais. Buvez du jus 1 c. l 3 fois par jour pendant 10-15 minutes avant les repas. La durée du traitement est de 40 jours. Reste - 14 jours. Pour les enfants jusqu'à 14 ans, la dose est réduite de 2 fois. Il peut également être remplacé par de la poudre de graines moulue - prenez 0,5 g 3 fois par jour avec les repas. (HLS 2002 n ° 19, p. 10. Soirées avec Klara Doronina.)

Traitement de manchette
Même dans sa jeunesse, une femme avait la vessie froide et une grave inflammation commençait. Le médecin a déclaré que, très probablement, la maladie se transformerait en une forme chronique et que des complications fréquentes seraient possibles tout au long de la vie. Mais c'est arrivé différemment, le remède populaire a complètement aidé à guérir la vessie - la collecte de l'herbe de la gaulthérie et du brassard. Cette fiole de femme a vu 1 mois. Et maintenant, cette infusion est bue une fois par an pour la prévention et le durcissement de la vessie. (HLS 2002, n ° 20, p. 24)

Inflammation de la vessie et des reins

Où sont les premières causes de toutes les maladies? Surtout récemment, même les scientifiques ont commencé à reconnaître que les causes de toutes les maladies ne sont généralement pas l'endroit où elles sont traitées, mais celles où elles sont recherchées. Maintenant, les scientifiques s'accordent pour dire que toutes les maladies proviennent du niveau d'information. Cela peut expliquer l'impuissance de la médecine officielle dans le traitement des maladies particulièrement chroniques.

Tout d’abord, les émotions négatives donnent une impulsion à la maladie. Ils deviennent la première cause de toute maladie. Si nous semons des choses négatives autour de nous, cela contribuera à la destruction de notre santé. Dans le sujet d'aujourd'hui, je vais essayer de vous parler le plus possible des maladies du rein et de la vessie. Quelles méthodes et comment pouvez-vous traiter les reins, la vessie et l'urine?

Inflammation de la vessie

Cystite, c'est-à-dire inflammation de la vessie. Quelle est la principale cause de cette maladie? D'abord et avant tout, il s'agit d'une infection à l'origine de l'inflammation. L'hypothermie joue également un rôle sans importance. Cela arrive le plus souvent chez les femmes. Pourquoi les femmes en ont-elles, parce qu'elles ont une structure interne légèrement différente près des organes situés à la vessie. L'urètre est plus court que chez l'homme en raison de la région génitale de la femme. Comme vous le savez, les femmes ont différents types de maladies gynécologiques, mais cela est couvert dans un autre article.

La cystite peut non seulement être causée par une infection, avec le moindre dommage à la vessie ou au cours d'une irradiation. Si, par exemple, un organe près de la vessie est irradié. Le plus souvent, la vessie peut tomber malade en hiver. Où peut commencer la douleur de la cystite? Lorsque j'ai découvert les symptômes de l'apparition de la cystite, j'ai été surpris. Il s'avère que la douleur peut être ressentie à l'arrière du cou et dans la colonne vertébrale, le haut de la tête, les yeux (démangeaisons, larmoiement, vision floue), la douleur à l'anus.

L'énurésie, c'est-à-dire l'incontinence. Cette maladie survient le plus souvent chez les enfants. En gros, c'est de quatre à sept ans, surtout chez les garçons. Quelles sont les raisons pour lesquelles cela se produit le plus souvent. Conflits familiaux, querelles, atmosphère nerveuse à la maison, déficiences dans l’éducation, c’est-à-dire que vous êtes trop sévère avec votre enfant ou vice versa, l’enfant a trop de liberté, l’amour de la mère joue un rôle important, les troubles du sommeil. Avec l'énurésie nocturne chez les enfants, donnez à l'enfant une cuillère à café de miel pour la nuit.

Remèdes populaires très utiles pour le traitement de la vessie. Si vous avez une inflammation sévère de la vessie, ramassez de la menthe pendant la floraison. Prenez ces proportions. Vingt grammes d'herbe à la menthe et versez de l'eau bouillante (1,5 l), puis faites bouillir pendant cinq à dix minutes. Refroidissez et buvez un verre trois fois par jour pendant un mois.

Dans la cystite, une telle composition aide bien: Prenez de l’eau bouillante (1,5 c. À soupe), une cuillère à soupe d’aneth (herbe) peut être avec les graines, infusez et laissez infuser pendant une demi-heure. Buvez la troisième partie d'un verre pendant une demi-heure avant les repas trois fois par jour.

Quand la cystite aide très bien les carottes. Prenez une poignée de carottes en haut et infusez de l'eau bouillante (0,5 l), laissez insister une demi-heure. Buvez cette infusion tout au long de la journée, divisée en trois fois quatre.

Maladie rénale

Quel est le but principal des reins. La première est que nos reins doivent maintenir un équilibre eau-sel dans le corps. Les reins devraient normalement éliminer les toxines. Nos reins sont une sorte de filtre qui laisse pénétrer l’eau, qui contient des sels et de la matière organique. Je ne veux pas entrer dans les détails, puisque je ne suis pas médecin. Ma tâche principale est de vous donner des conseils et des recettes de guérisseurs traditionnels qui vous aideront dans le traitement de la maladie rénale.

Fondamentalement, l'insuffisance rénale se développe avec le temps. Nous devons faire attention au fait que l'insuffisance rénale conduit au développement de l'anémie. Nous devrions essayer de manger des aliments riches en vitamines. Essayer de boire le jus à boire à la maison, comme dans le jus de magasin, il y a des additifs qui sont nocifs pour notre corps.

Avec de nombreuses maladies rénales, l'eau est retenue dans le corps et des œdèmes apparaissent. L'œdème rénal est différent des autres œdèmes. Nous devons connaître la différence entre un œdème des reins et un œdème dans les maladies cardiaques. En cas d'insuffisance rénale, l'œdème se propage de manière uniforme dans tout le corps. En cas de maladie cardiaque, l'œdème apparaît tout d'abord aux pieds et aux jambes.

Il est très utile en cas de maladie rénale de boire de l'eau avec du citron. Pour un verre d'eau, une cuillère à soupe de jus de citron. Mais cette recette nettoie les reins et il n'y a pas de problèmes de miction. Préparez une infusion de dogrose, ajoutez du jus de citron et 60 grammes de miel.

Vous pouvez nettoyer les reins de cette façon: pour un verre d’eau, une cuillère à thé de graines de lin. Mettez sur le feu et portez à ébullition, puis mettez de côté et laissez reposer pendant deux heures. La composition est prête. Juste avant utilisation, dissoudre avec de l'eau citronnée. Vous devez boire un demi-verre deux ou trois fois par jour.

Vous savez tous ma chérie. Il a longtemps été utilisé dans le traitement des reins. Aussi dans le traitement de la vessie et des voies urinaires. Avec ce traitement, vous allez vous aider. Chaque jour, vous devez boire une tasse de jus de radis mélangé avec du miel. Une autre infusion de thé avec des baies de rose sauvage et boire avec du miel.

Si vous avez mal aux reins, mélangez le jus de chou à parts égales avec le miel. Boire trois fois par jour, deux heures avant les repas.

Une recette très efficace pour l'œdème chronique et les maladies rénales. Prenez un verre d'eau de deux cents grammes et remplissez-le de quinze grammes d'aiguilles de pin fraîches. Mettre sur le feu, porter à ébullition et laisser bouillir pendant dix minutes. Lorsque votre bouillon bouillira pendant huit minutes, ajoutez une cuillère à soupe de miel. Il est nécessaire de boire ce bouillon pendant toute la soirée.

Inflammation rénale

Lorsqu'il y a un processus inflammatoire dans les reins, l'eau avec du jus de citron est très utile. Buvez un verre d'eau, une cuillère à soupe de jus de citron. Le miel est très utile dans les processus inflammatoires des reins et de la vessie, ainsi que dans l’urine des voies excrétoires.

Il est également très utile de boire de l'eau avec du jus de citron. Dans un verre d'eau, une cuillère à soupe de jus de citron. L'inflammation des reins prend parfois une forme chronique, telle que la pyélonéphrite. Cette maladie commence parfois à se développer immédiatement la première fois. C'était donc avec mon ami. Elle n'a pas immédiatement ressenti. Elle souffre d'hypertension et, par conséquent, elle a été mal diagnostiquée. En cas d'insuffisance rénale chronique, il est également possible que l'hypertension commence.

Il est parfois très difficile aux médecins de distinguer l’hypertension de l’hypertension artérielle associée aux reins. Il y a une particularité: si la pression commence à apparaître principalement chez les personnes de plus de 50 ans, la néphrite chronique survient beaucoup plus tôt chez les jeunes. Sachez qu'en cas de maladie rénale, le sel est très nocif.

L'exercice est nocif pour les personnes qui ont des problèmes rénaux. Bien entendu, en cas d’exacerbation, il est impératif de consulter un médecin qui prescrit l’accouchement d’urine. Selon cette analyse, il détermine l'aggravation. Pour éviter de graves complications, le médecin prescrit un traitement rapide, ce qui donne un effet rapide.

Il est très important de suivre un régime thérapeutique. Pour toutes les maladies des reins, il est très important de faire attention au fait que le régime alimentaire doit être aussi peu que possible en sel de table. La nourriture principale est les fruits et légumes. Bien sûr, pas tous les légumes, il y en a qui sont nocifs pour les reins (chou-fleur, radis, épinards, ail, céleri). Si vous avez des problèmes de reins, ces produits doivent être évités.

Au cours du processus inflammatoire des reins, retirez de votre alimentation le café naturel, le cacao, l'eau gazeuse et fruitée, les aliments gras, les viandes fumées et les conserves. Les soupes légères, les bouillies telles que le riz au lait ou le mil sont très utiles. Vous pouvez ajouter des fruits (pommes, prunes, abricots ou citrouille) à la bouillie. Les tomates, les betteraves, le chou, les pommes de terre, les concombres frais, les pastèques et les melons sont également utiles.

Lorsque l'inflammation commence à passer, la nourriture peut être plus diversifiée. Vous pouvez ajouter au régime du poisson frais, du fromage cottage, de la viande de volaille. Dans les processus inflammatoires aigus, assurez-vous de nettoyer l’estomac et les intestins. Allongez-vous dans votre lit et enveloppez-vous. Buvez du thé chaud avec de la confiture telle que du cassis ou de la framboise. Les thés à la lime, à la camomille et à la menthe sont très utiles.

Il est très important de surveiller la chaise. Il est conseillé aux personnes compétentes de boire un laxatif tous les soirs. À cette fin, l'huile de tournesol appropriée ou la feuille de séné. Il est utile de jeûner pendant deux ou trois jours. Ce n'est qu'à partir du troisième jour de maladie qu'il est recommandé de commencer à manger des craquelins, des jus de fruits, des légumes et des fruits, ainsi que des céréales, en augmentant progressivement la dose. Le kéfir utile, le ryazhenka, ainsi que le lait aigre fait maison.

Les personnes ayant des problèmes rénaux, le bouillon de viande est très nocif. Mangez de la viande, mais seulement huit ou dix jours après la maladie. Préférez la viande de lapin, le bœuf n'est pas gras, le poulet, vous pouvez un peu de porc, mais pas gras.

Traitement de la cystite à domicile

Cystite Bien sûr, vous savez tous qu'il s'agit d'une inflammation de la vessie. Bien entendu, la surfusion du corps joue un rôle non important dans l’acquisition de cette maladie. La principale cause de cette maladie est l'infection. L'infection rend la vessie enflammée. En raison du fait que les organes génitaux féminins sont situés à proximité et que les organes génitaux féminins sont enflammés, la vessie est enflammée et, plus haut, j'ai déjà écrit un peu à ce sujet.

Je vous raconte la maladie la plus désagréable. Ce n'est qu'une fois malade, après un certain temps, la maladie peut réapparaître. Très vite devient chronique. Traitement de la cystite à domicile, si vous avez cette maladie et que vous souhaitez commencer le traitement, commencez par un régime hebdomadaire sans sel. Si vous avez un champignon au lait tibétain, vous pouvez le combiner avec un régime sans sel. Buvez ce yaourt tout le temps. Assurez-vous de limiter le régime alimentaire des aliments gras et frits.

Chaque matin, l'estomac vide, buvez une tasse de champignons du lait tibétains. Après avoir bu du lait aigre des champignons tibétains, asseyez-vous pendant dix minutes dans un bain chaud avec du lait sérum aigre (un litre de lactosérum + cinq litres d'eau). Après cette procédure, buvez une tasse d'eau tiède avec du lactosérum (un à un). Ensuite vient le petit déjeuner.

Après deux heures, buvez un verre de yogourt, puis répétez la prise du bain et buvez de l'eau tiède avec du lactosérum. Maintenant, déjeuner et après le déjeuner, chaque heure, buvez un verre d'eau tiède avec du lactosérum. Dîner - un verre ou une tasse de yogourt aux champignons tibétains.

Une très bonne recette non seulement pour la cystite, mais aussi pour l'œdème du corps et du visage. Prendre 200 ml d’eau et cinq grammes de feuilles d’airelles. Allumer le feu, porter à ébullition et laisser mijoter pendant cinq minutes. Au bout de cinq minutes, ajoutez une cuillère à soupe de miel au bouillon. Buvez la boisson obtenue par petites gorgées pendant la soirée.

Comment enlever le gonflement

Que faisons-nous en premier? Quelqu'un va chez le médecin et quelqu'un commence à se soigner de façon autonome. Les médecins prescrivent toutes sortes de diurétiques. Bien entendu, l'examen des reins ne ferait pas de mal, mais le médecin en décide ainsi. Vous pouvez également vous tourner vers la médecine traditionnelle qui, parallèlement aux médecins, vous propose ses propres remèdes naturels. Comment éliminer le gonflement il y a beaucoup de façons différentes, voici quelques conseils.

Oedème, il s’agit avant tout d’une accumulation d’eau dans le corps qui, pour une raison quelconque, ne veut pas nous quitter et qui crée de nombreux problèmes. Buvez de l'eau d'aneth. Lorsque vous faites cuire la bouillie d'orge, ajoutez la racine de fenouil, un excellent outil et aidez les reins. Wormwood, c'est-à-dire que la décoction entraîne bien l'urine et est très utile pour les femmes lors de journées critiques.

Quand l'hydropisie, il y a une telle herbe appelée Sitnik. Préparez des bouillons et buvez plus souvent. Origan conduit également bien l'urine. Bryonia non seulement conduit l'eau, mais nettoie également les intestins. Il est nécessaire de faire bouillir les feuilles et les vrilles des vignes dans le vin.

Pour cette recette, vous aurez besoin de 2 ou 3 citrons, que vous devez tordre dans un hachoir à viande avec la peau. Râpez cent, cent cinquante grammes de raifort et mélangez bien. Ensuite, laissez-le reposer environ une demi-heure et vous pourrez le traiter. Il est nécessaire de manger ce médicament avant les repas dans une cuillère à thé, deux fois par jour ou trois fois.

Pour l’oedème des jambes, l’avoine et l’ortie aident beaucoup. Prenez à parts égales le grain d'avoine et la racine d'ortie finement hachée, 50 grammes de chaque ingrédient, ajoutez un demi-citron finement haché. Lorsque tous les ingrédients sont prêts et dans le même récipient, versez là un demi-litre d’eau et mettez-le sur le feu. Lorsque l'eau bout, réduire le feu et laisser mijoter 15 à 20 minutes. Ensuite, mettez de côté le plat avec le bouillon sur le côté et laissez-le refroidir et boire au lieu d'eau tout au long de la journée.

Protéine dans l'urine

Pour éviter les protéines dans l'urine, essayez ce mélange: Mélangez du miel avec du citron et de jeunes graines de la graine wiki et mangez ce mélange trois fois par jour dans une cuillère à soupe 15 à 20 minutes avant les repas. Les proportions sont les suivantes: presser le jus d'un citron et ajouter un verre de miel et un verre de graines du sol broyées.

Les signes d'inflammation des voies urinaires. Quel médecin et par quel moyen traite l’inflammation des voies urinaires?

L'inflammation des voies urinaires est l'une des pathologies les plus dangereuses et les plus inconfortables. Strictement parlant, ce type de diagnostic n’existe pas en science ni dans la pratique, car les voies urinaires sont un système de plusieurs organes. Cela inclut les reins, les uretères, la vessie et l'urètre (urètre). La défaite de chaque corps individuel a son propre nom. Le danger et les preuves pour le patient lui-même de l’une quelconque de ces maladies dépendent de la quantité de voies urinaires affectées.

Quoi qu'il en soit, même si le problème de santé se révèle insignifiant, toute maladie est au moins très inconfortable pour le patient. En fait, les maladies innocentes et n'existe pas. Par conséquent, il est important de faire attention aux signaux de votre propre corps et de pouvoir les interpréter correctement.

Inflammation des voies urinaires: causes

Les causes d'inflammation des voies urinaires sont nombreuses. Ils peuvent être divisés en plusieurs groupes.

• Les causes qui résident dans l'environnement interne du patient - endogènes.

• Les sources de maladies exerçant une influence extérieure sont exogènes.

Parmi les causes endogènes d'inflammation des voies urinaires:

• la présence de maladies chroniques. Nous parlons d'un énorme réservoir de divers types de maladies. Les foyers infectieux sont dangereux: avec le flux sanguin qui pénètre dans les reins pour le nettoyage, les agents pathogènes se déposent eux-mêmes dans des filtres biologiques. À l'avenir, sans traitement, ils descendent dans les voies urinaires, entraînant de plus en plus de nouveaux domaines. Les pathologies endocriniennes ne sont pas moins dangereuses: chez les personnes atteintes de diabète et de diabète sans sucre, les reins sont soumis à un stress constant et, avec le temps, le système immunitaire ne parvient pas à protéger les tissus des organes contre les agents infectieux. Ce n'est qu'une petite partie de la maladie. Cela peut également inclure la lithiase urinaire, les processus auto-immuns, etc.

• Violation de la sortie d’urine. Dans les cas où le patient souffre de lithiase urinaire, il s'agit d'une violation pathologique de l'écoulement de l'urine. Mais il arrive aussi qu'une personne ne soit pas pressée d'aller aux toilettes, même avec sa vessie pleine. Ceci est néfaste car le patient quitte la microflore pour la reproduction active.

Causes exogènes

• Manger épicé, salé, gras, sucré. Certaines substances qui pénètrent dans la circulation sanguine et dans les reins via le sang tendent à irriter les voies urinaires et à provoquer leur inflammation.

• Violation des règles d'hygiène. En cas de non respect des règles d'hygiène intime, des bactéries pathogènes de l'environnement extérieur pénètrent dans l'urètre. Mais si les hommes ont un long urètre et qu’il n’est pas si facile de se rendre à la vessie, les femmes doivent rester vigilantes. La vessie est un chemin direct vers les uretères, et à travers eux vers les reins.

• hypothermie. Une autre cause d'inflammation des voies urinaires. Lorsqu'elle est exposée à de basses températures, la fonction de protection du système immunitaire est inhibée. Dans un corps affaibli, des invités non invités se sentent chez eux et commencent à dicter leurs ordres.

Outre ces raisons, le problème peut résider dans le traumatisme subi, les opérations, etc. Mais tous ces facteurs ne font que réduire la fonction de protection de l'immunité, devenant ainsi les coupables indirects de la maladie.

Inflammation des voies urinaires: symptômes

Parler des symptômes ne devrait faire référence qu’à une maladie particulière. Comme il a été dit, les médecins comprennent largement le concept de «voies urinaires» et incluent:

• Reins (y compris le bassinet rénal).

En conséquence, les symptômes d'inflammation de chaque structure anatomique individuelle du tractus urinaire seront les leurs.

Une inflammation isolée des reins (néphrite) se manifeste toujours par les mêmes symptômes:

• Oligurie (diminution de la quantité quotidienne d'urine).

• Soif et bouche sèche.

• Dans certains cas, la température corporelle peut atteindre 37 à 39 degrés.

Dommages inflammatoires systémiques des reins beaucoup plus courants - pyélonéphrite. Dans ce cas, le pelvis rénal est également impliqué dans le processus pathologique.

Les autres symptômes de la pyélonéphrite comprennent:

• Manifestations d'intoxication du corps: forte fièvre, frissons, maux de tête, faiblesse, os douloureux.

• Douleur dans le sacrum et le bas du dos.

• Mictions douloureuses fréquentes avec libération de grandes quantités d’urine (polyurie).

• Bouche sèche, soif.

Cette tendance est observée uniquement dans la pyélonéphrite aiguë. Si la maladie existe depuis longtemps et est passée au stade chronique, mis à part les douleurs dorsales et la polyurie, les autres symptômes d'inflammation des voies urinaires risquent de ne pas l'être.

Avec la défaite des uretères, le patient ressent une douleur sourde et douloureuse dans le bas de l'abdomen, irradiant dans le dos. Si l'inflammation de l'uretère est causée par une lithiase urinaire, une rétention urinaire est possible.

La vessie affecte souvent les femmes. Pour l'inflammation de la vessie caractéristique:

• Symptômes d'intoxication générale.

• Besoin fréquent d'uriner

• Changement de couleur et de clarté de l'urine.

• Hématurie (sang dans les urines).

• Douleur dans la région sus-pubienne.

• Toux en urinant.

L'urètre est le plus souvent enflammé. L'uréthrite, comme la cystite, est omniprésente chez la femme. Le principal symptôme de la maladie est une sensation de brûlure pendant la miction. En même temps, il y a polyurie (mictions fréquentes dans les grands volumes).

Les symptômes de chacune de ces lésions sont suffisamment spécifiques pour permettre de juger de la nature de la maladie. Mais sans expérience et connaissances appropriées, il est impossible de poser un diagnostic.

Inflammation des voies urinaires: diagnostic

Les mesures de diagnostic reposent presque entièrement sur des tests de laboratoire. Ils suffisent généralement pour poser le bon diagnostic. Mais dans certains cas, le diagnostic instrumental est indispensable.

Le traitement de l'inflammation des voies urinaires a impliqué un néphrologue et un urologue. Ils doivent être traités en premier.

Les mesures de diagnostic autres que celles effectuées par le médecin lors de la consultation primaire (enquête orale, palpation, études fonctionnelles) comprennent:

• numération globulaire complète. En général, l'analyse du sang reflète une inflammation de n'importe quelle origine: le niveau de leucocytes, l'ESR, etc. augmente.

• Analyse d'urine. Détecte le sang, les globules blancs et les protéines. Ces trois indicateurs favorisent le processus inflammatoire.

• culture d'urine. Il n'y a pas d'autre moyen de détecter les infections des voies urinaires. Cette étude vous permet d'identifier l'agent pathogène.

• Analyse biochimique du sang.

• Frottis sur la flore de l'urètre.

Les méthodes instrumentales pour diagnostiquer l'inflammation du tractus urinaire sont également nombreuses:

• échographie. Examiner les reins. Détecte les plus petits changements de la part du pelvis et des tissus organiques.

• Cystoscopie. Utilisé pour inspecter les parois de la vessie.

Pris ensemble, ces méthodes sont suffisantes pour diagnostiquer complètement l'inflammation des voies urinaires.

Inflammation des voies urinaires: traitement

Seul un médecin devrait traiter l'inflammation des voies urinaires. Des thérapies spécifiques dépendent de la maladie.

Peu importe le type de pathologie, les groupes de médicaments suivants sont utilisés:

• agents antibactériens. Des antibiotiques sont prescrits pour l’origine infectieuse confirmée de l’inflammation des voies urinaires. Les types d'antibiotiques sont déterminés par le médecin en fonction des résultats de la culture d'urine.

• anti-inflammatoire. Comme leur nom l'indique, ils sont utilisés pour soulager l'inflammation.

• antispasmodiques. La cause d'une douleur atroce dans l'inflammation des voies urinaires est un spasme des muscles lisses d'un organe. Les antispasmodiques sont conçus pour détendre les muscles tendus.

• les diurétiques. Il est nécessaire «d'expulser» l'urine du corps dès que possible, car les agents infectieux se multiplient beaucoup plus rapidement dans un organisme pathogène affaibli.

Le traitement de l'inflammation des voies urinaires ne devrait traiter qu'avec des médecins. Trop grand risque de complications.

L'inflammation des voies urinaires est un groupe entier de maladies affectant diverses structures anatomiques: des reins à l'urètre. Malgré le fait que dans chaque cas, l'intensité des manifestations et leur durée peuvent être différentes. Cependant, le fait que le patient ne se sente pas très mal à l'aise ne veut rien dire. Le risque de complications chez ces patients est encore plus élevé. Sans soins médicaux qualifiés ne peuvent en aucun cas faire. Dès que les premiers signes d’inconfort apparaissent, vous devez contacter immédiatement un spécialiste. Ne jouez pas avec votre santé.

Maladies des reins et des voies urinaires

Les reins sont d'une importance primordiale pour le corps humain. Cet organe est nécessaire au fonctionnement normal de tous les systèmes et remplit des fonctions excrétoires, osmorégulatrices, métaboliques et autres. Souvent, sous l'influence de facteurs endogènes et exogènes, développent des maladies des reins et des voies urinaires, affectant négativement le fonctionnement de l'organisme entier. Les pathologies les plus courantes sont la pyélonéphrite, la cystite, les coliques néphrétiques, l'urolithiase et l'insuffisance rénale. Pour exclure les problèmes de santé graves, il est important de diagnostiquer les maladies en temps utile pour commencer leur traitement compétent.

Pourquoi les maladies apparaissent-elles?

Les maladies des reins et des voies urinaires se développent sous l’influence de nombreuses influences négatives sur le corps. Ces facteurs incluent:

  • l'hypothermie;
  • maladies du système endocrinien;
  • régime alimentaire malsain;
  • infection par des agents pathogènes;
  • blessure à la vessie;
  • immunité réduite;
  • anomalies congénitales ou acquises du système urinaire;
  • report de la chimiothérapie;
  • troubles hormonaux;
  • stress fréquent, fatigue chronique.

De nombreuses maladies du système urinaire sont associées à divers agents infectieux qui pénètrent dans le corps par l’urètre et se propagent dans les reins par les voies urinaires. Ceux-ci comprennent:

  • intestin, bacille bleu de pus;
  • protéi;
  • Klebsiella;
  • la chlamydia;
  • mycoplasme;
  • streptocoques.

Les bactéries pathogènes pénètrent dans le corps en raison du non-respect des règles d'hygiène intime, lors des contacts sexuels, de la mère à l'enfant, pendant que le fœtus passe par le canal utérin.

Types de maladies et leurs manifestations

Les symptômes des pathologies des reins et des organes urinaires dépendent de la maladie. Dans les maladies infectieuses aiguës, les signes sont des manifestations telles que l’augmentation de la température corporelle, la douleur aiguë et l’intoxication du corps. L'évolution chronique de nombreuses maladies est souvent asymptomatique ou avec des manifestations bénignes.

Pyélonéphrite

La pyélonéphrite est un processus inflammatoire qui affecte le bassin, les calices, le parenchyme et le système des organes tubulaires. La pathologie touche principalement les enfants jusqu'à 7 ans, ce qui est dû aux particularités de la structure du système urinaire des enfants. Chez les femmes, la pyélonéphrite est diagnostiquée entre 18 et 35 ans. Les facteurs provocateurs sont le début de l'activité sexuelle, la période de grossesse, l'accouchement. Chez les hommes, la maladie survient souvent à un âge plus avancé, souvent en raison d'un adénome de la prostate, parmi d'autres causes.

  • augmentation de la température à des taux élevés (39-40 ° C);
  • des nausées, des vomissements sont parfois observés;
  • perte d'appétit, faiblesse, irritabilité;
  • transpiration accrue;
  • syndrome douloureux d'intensité variable dans la région lombaire et le péritoine;
  • violation de la miction, besoin fréquent ou, inversement, rétention urinaire.

L’urine du patient devient trouble, acquiert une teinte foncée ou rougeâtre, souvent un mélange de sang, de mucus. Les tests de laboratoire sur les urines révèlent des bactéries, une petite quantité de protéines. Le test sanguin montre un taux élevé de globules blancs et une vitesse de sédimentation des érythrocytes (ESR).

La cystite

L'inflammation de la vessie, des modifications de ses fonctions, accompagnées d'une violation de la miction et d'autres manifestations, sont appelées cystite en pratique médicale. La maladie se développe principalement en raison de l'infection de la vessie, diagnostiquée chez l'enfant et l'adulte. Il existe des types de pathologies primaires, secondaires, cystites infectieuses et non infectieuses.

Les principales causes de la maladie sont les dommages aux organes causés par des microorganismes pathogènes, les lésions de la membrane muqueuse de la vessie, les processus congestifs au niveau des organes pelviens, l’hypothermie du corps, des troubles hormonaux, etc.

  • douleurs coupantes dans l'abdomen, brûlures;
  • envie d'uriner avec peu d'urine;
  • fièvre, de subfebrile à haute;
  • la présence de sang, de mucus dans l'urine;
  • détérioration générale de la santé.

Urétrite

Cystite et urétrite sont souvent confondues. Les pathologies sont vraiment similaires, car les deux affectent les organes du système urinaire. Dans l'urétrite, le processus inflammatoire s'étend à l'urètre (l'urètre).

De nombreux facteurs provoquent un tel processus. Ceux-ci incluent la présence de lithiase urinaire, de lésions d'organes par des microorganismes pathogènes, de formations malignes de l'urètre, de lésions du canal, de maladies gynécologiques, de congestion veineuse des organes pelviens et d'hypothermie.

Le tableau clinique de l’urétrite est accompagné des symptômes suivants:

  • démangeaisons, brûlures, crampes dans l'urètre;
  • douleurs douloureuses ou lancinantes dans la région pubienne;
  • écoulement de l'urètre (purulent, muqueux, sanglant);
  • la présence de sang dans l'urine;
  • difficulté à uriner.

L'uréthrite se distingue de la cystite par l'absence de manifestations pathologiques courantes (température, faiblesse, irritabilité).

Maladie rénale

Sous l'influence de diverses causes, des calculs se forment dans les organes du système urinaire. La pierre au rein a une forme et une origine différentes. Les oxalates apparaissent en raison d'une accumulation excessive d'acide oxalique, les phosphates apparaissent lorsqu'il y a un excès de phosphate de calcium et les urates sont des formations de sels d'acide urique.

  • douleur aiguë, avec syndrome de la douleur peut avoir une nature légère ou une manifestation forte (avec une colique rénale). L'inconfort s'étend à la région lombaire, au pubis, au bassin;
  • apparition de sang dans les urines. Parfois, sa quantité est insignifiante, les diagnostics sont effectués à l'aide de recherches en laboratoire sur l'urine
  • difficulté à uriner, une interruption inattendue du débit urinaire est souvent constatée;
  • détérioration du bien-être général, frissons, faiblesse, malaise.

Chez les enfants, le syndrome de la douleur prévaut, l'enfant perd de l'activité physique, son appétit est moins mobile. Parmi les complications de la lithiase urinaire émettent néphrosclérose, pyélonéphrite, hydronéphrose.

Glomérulonéphrite

La glomérulonéphrite est une pathologie accompagnée d'une défaite des glomérules rénaux (glomérule). Le principal danger dans ce cas est le développement d'une insuffisance rénale, un coma urémique. Les causes de la maladie comprennent les prédispositions génétiques, les maladies infectieuses, les effets de substances toxiques sur le corps, les troubles auto-immuns, le cancer, l’hypothermie fréquente du corps. Il existe des glomérulonéphrites aiguës, subaiguës et chroniques.

  • développement de l'œdème;
  • hypertension artérielle;
  • la douleur
  • la présence de protéines, de globules rouges dans l'urine;
  • perturbation du système nerveux central (éclampsie);
  • diminution de l'excrétion de l'urine.

La maladie nécessite un traitement précoce, car nombre de ses complications sont souvent incompatibles avec la vie.

Insuffisance rénale

La pathologie se développe dans le contexte de diverses maladies du système urinaire, caractérisées par une violation de toutes les fonctions des reins, de l'azote, de l'eau, des électrolytes et d'autres types de métabolisme. Les causes de la maladie sont les suivantes: troubles métaboliques, augmentation de la tension artérielle, anomalies congénitales du fœtus, présence de calculs, maladies vasculaires, intoxication du corps par des poisons d’insectes et de serpents, intoxication chimique, déshydratation.

Les symptômes de l'insuffisance rénale dépendent du stade de la maladie:

  • Le stade initial est souvent asymptomatique, mais il existe déjà des violations du corps.
  • Oligurique - à ce stade, une diminution du débit urinaire se développe, une léthargie, des nausées, des vomissements, des douleurs au dos, au péritoine, un essoufflement et une accélération du rythme cardiaque. La durée de cette période est d'environ 10 jours.
  • Polyurie - est accompagnée par la normalisation de l'état du patient, la quantité d'urine est augmentée, mais il existe souvent des maladies infectieuses des reins et d'autres organes du système urinaire.
  • La phase de rééducation - est la restauration totale ou partielle du fonctionnement du corps, sauf dans les cas où un nombre important de néphrons sont endommagés.

Les complications de la pathologie incluent le risque de passage au stade chronique, le développement du coma urémique, la septicémie et certaines autres conditions.

Diagnostic des maladies

En cas de symptômes négatifs indiquant un dysfonctionnement des reins, vous devez contacter votre urologue ou votre néphrologue le plus rapidement possible. Si nécessaire, le médecin vous prescrira un examen par d'autres spécialistes. Un diagnostic complet aidera à identifier la maladie, à prescrire un traitement compétent.

Les méthodes de diagnostic comprennent:

  • analyse en laboratoire des analyses de sang;
  • culture d'urine en réservoir;
  • analyse de l'urine par Nechyporenko;
  • échographie des reins;
  • radiographie du rein à l'aide d'une substance radio-opaque;
  • tomodensitométrie des reins.

Parfois prescrit l'imagerie par résonance magnétique et d'autres méthodes de recherche.

Traitement

Le traitement des maladies du système urinaire dépend du type de maladie, de sa forme, des symptômes associés. Il est possible de choisir une méthode de traitement en recueillant des méthodes d’histoire et de recherche en laboratoire.

Les maladies infectieuses des reins et de la vessie nécessitent l’utilisation de médicaments à action antibactérienne. Récemment, les antibiotiques à large spectre d'action sont devenus très populaires. Ceux-ci comprennent:

Le traitement de la cystite, de l’urétrite et de la pyélonéphrite s’effectue à l’aide de médicaments diurétiques. Les diurétiques aident à débarrasser rapidement les organes du système urinaire des bactéries pathogènes. À eux appartiennent:

Avec l'augmentation de la température corporelle, des médicaments antipyrétiques sont nécessaires. Pour cela, les médicaments suivants sont prescrits aux patients:

Les immunomodulateurs sont souvent utilisés pour augmenter l'immunité. Ces fonds permettront à l'organisme de faire face rapidement aux maladies des voies respiratoires, du système urinaire et d'autres organes. Les immunomodulateurs comprennent:

Le traitement de la lithiase urinaire chez les enfants et les adultes est effectué à l'aide des types de médicaments suivants:

  • médicaments pour la dissolution du calcul - Asparkam, Blemaren, Purinol;
  • antispasmodique - Drotaverine, No-shpa;
  • diurétiques - Hypothiazide, Indapamide;
  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens - Diclofenac, Ketorolac, Ketoprofen.

L'échec rénal nécessite une approche intégrée, dans laquelle le traitement avec des pilules est combiné à un régime alimentaire et à un régime quotidien. Le patient est prescrit les activités suivantes:

  • diagnostic de la maladie, identification des causes et élimination de celles-ci;
  • adhésion à un régime visant à rétablir l'équilibre eau-sel et alcalin du corps;
  • traitement de l'hypertension artérielle;
  • hémodialyse;
  • greffe de rein.

La prévention de l'insuffisance rénale est conforme à une nutrition appropriée et au traitement rapide de la pyélonéphrite, de la cystite et de la lithiase urinaire.

Prévention des pathologies du système urinaire

De nombreuses maladies peuvent être prévenues en observant un mode de vie sain et une nutrition adéquate. Pour ce faire, vous devez mener une vie active, faire de l'exercice régulièrement, aller vous promener au grand air, éliminer les mauvaises habitudes.

La prévention comprend les recommandations suivantes:

  • Hygiène personnelle et intime.
  • Vous ne pouvez pas rester sur le froid.
  • Le menu devrait être riche en vitamines et minéraux essentiels.
  • Il est important d'abandonner les mauvaises habitudes.
  • Traitement en temps opportun des maladies infectieuses et autres.
  • Durcissement du corps.

Personne n'est à l'abri des maladies des reins et des voies urinaires. Une attention particulière à votre corps et le strict respect des prescriptions du médecin aideront à faire face à la pathologie, à prévenir la complication de la maladie et à son passage au stade chronique.

Causes et traitement de l'inflammation des reins et de la vessie

Le système urinaire humain est une série d'organes qui débarrassent le corps des déchets, de l'excès d'eau, des substances toxiques et des sels. Les dysfonctionnements du système entraînent une inflammation des reins et de la vessie.

Caractéristiques du système excréteur

L'ensemble du système est constitué d'organes urinaires et urinaires. Les premiers sont des organes appariés - les reins. Ils sont situés dans la cavité abdominale des deux côtés de la colonne vertébrale, la droite légèrement sous la gauche. La tâche principale des reins est de filtrer le sang, ainsi que de maintenir l'équilibre en sel, la production d'éléments sanguins, la stabilisation de la pression artérielle.

Les uretères, la vessie et le canal urinaire sont des organes urinaires. L'urine formée dans les reins est excrétée à l'aide des voies urinaires. Si l'urine s'accumule, il y a une augmentation progressive de la vessie. Lorsque l'organe est rempli, les impulsions nerveuses sont transmises au cerveau, le besoin urgent d'uriner.

Les dysfonctionnements des reins, de la vessie et des voies excrétoires sont fréquents. Il existe de nombreuses maladies de nature non purulente, maladie polykystique, lithiase urinaire, plusieurs types d'inflammation de nature infectieuse, ainsi que de tuberculose et de tumeurs du système urinaire. Toutes les formes nécessiteront des traitements différents.

Causes du développement de la maladie

Les microbes pathogènes qui ont envahi le corps par le système lymphatique ou par le sang constituent la principale cause de maladie rénale et d’inflammation des voies urinaires. Selon l'agent pathogène, les lésions rénales suivantes de nature infectieuse existent:

  • pyélonéphrite;
  • anthrax et abcès;
  • tuberculose et syphilis du rein;
  • maladies causées par des mycobactéries, des parasites ou des protozoaires.

Le plus souvent, la pathologie est causée simultanément par plusieurs types d'agents pathogènes. La cause de la néphrite primitive peut être due à des maladies dans lesquelles le foyer est localisé dans les reins (néphroptose, amylose). Le processus inflammatoire secondaire des reins est formé en raison de la présence d'hypertension, de goutte, d'athérosclérose, de diabète sucré.

L'inflammation de la vessie se produit avec l'aide de micro-organismes tels que E. coli, staphylocoque. Dans la vessie, ils peuvent provenir des reins ou de l'uretère, ainsi que de l'environnement extérieur, qui dépend du mode de vie. Les causes de l'inflammation de la vessie sont les suivantes:

  • barrière immunitaire réduite;
  • manque d'hygiène intime;
  • infection des voies urinaires lors de l'examen instrumental;
  • les allergies;
  • diabète sucré.

L'hypothermie, les régimes alimentaires, les situations stressantes, un effort physique excessif peuvent provoquer l'apparition d'une cystite.

Symptômes du processus inflammatoire

La pyélonéphrite ou l'inflammation du bassinet des reins est une pathologie courante, aussi bien chez l'adulte que chez l'enfant. Le coupable de la maladie peut être une violation de la sortie du tractus urinaire, dans lequel l'urine stagne dans le pelvis rénal. Les principales plaintes de faiblesse, fatigue, soif. Il y a un mal de tête, ainsi que des douleurs articulaires et musculaires dans la région lombaire. Mictions fréquentes, urines abondantes et troubles, parfois avec du sang.

De par la nature de l'écoulement, le processus dans les reins peut être aigu et chronique. Dans la pyélonéphrite aiguë, les bactéries pénètrent dans les reins avec du sang. La maladie se développe brusquement avec des symptômes prononcés et du sang peut apparaître dans les urines. L'évolution chronique se caractérise par des exacerbations et des rémissions périodiques.

Chez les femmes, la cystite est beaucoup plus courante que chez les hommes et constitue une complication, par exemple, de l'uréthrite. Chez les hommes, la prostatite peut être une maladie concomitante. En cas d'inflammation de la vessie, il n'y a aucun signe d'intoxication, à l'exception de certaines formes (ulcéreuse, nécrotique).

La maladie se caractérise par des envies fréquentes, une miction médiocre accompagnée de malaises et de douleurs. L'urine est excrétée en petites portions avec du sang à la fin de la miction et une entaille dans l'abdomen. La température peut augmenter légèrement. Si le traitement de la cystite n'est pas effectué à temps, la maladie devient chronique. En pénétrant dans les reins par les uretères, l’infection conduit à une pyélonéphrite.

Traitement

Les méthodes de diagnostic modernes, les résultats des tests cliniques (urine, sang) vous permettent d'identifier rapidement les causes de la maladie et de vous prescrire un traitement. Prescrire le bon médicament ne peut être qu'un médecin, qu'il s'agisse de drogues injectables ou de comprimés. Les médicaments peuvent également être sous forme de gouttes et de bougies. Avec la nature infectieuse de l'inflammation des reins, les antibiotiques jouent un rôle particulier.

Les patients sont traités avec des médicaments à large spectre avec une toxicité minimale, par exemple des antibiotiques céphalosporines. Des diurétiques, des médicaments de désintoxication et des médicaments immunostimulants sont prescrits avec l’antibiothérapie. Lorsqu'il est exprimé, le syndrome douloureux donne des antispasmodiques et des analgésiques.

Le traitement des infections des voies urinaires et de la vessie commence par l'élimination des facteurs qui ont provoqué la maladie. En fonction de l'agent pathogène présent, un traitement antibactérien, antiviral ou antifongique est utilisé. En plus des antibiotiques, la cystite est traitée avec des uroseptiques, des sulfamides et des comprimés à base de matières végétales pour renforcer la vessie.

Une nutrition adéquate est tout aussi importante dans les maladies infectieuses des voies urinaires. L'urine ne doit pas irriter le système urinaire. Par conséquent, il est nécessaire d’exclure les plats épicés, salés, frits et fumés. La préférence devrait être donnée aux produits qui ont un effet diurétique - melon d'eau, cantaloup, citrouille. Les compotes, la gelée, les boissons aux fruits à base de canneberges et les airelles sont utiles.

Médecine populaire

Le traitement de l'inflammation des reins, ainsi que d'une infection de la vessie, est préférable de commencer dès les premiers stades. Les remèdes populaires jouent un rôle important dans le traitement - il s’agit de décoctions et de teintures de plantes médicinales. Les remèdes populaires sont utilisés en complément des médicaments. Des médicaments tels que Cystone, Urolesan sont fabriqués à base de plantes.

En cas de cystite et de néphrite, ils utilisent une décoction de fleurs de bleuet bleu ou une infusion de prêle. L'infusion de feuilles de busserole non seulement soulage l'inflammation dans les reins, a un effet analgésique. Les préparations à base de plantes à base de plantain, de feuilles de bouleau, d'argentine, de prêle et de soie de maïs sont largement utilisées. Une boisson médicinale est généralement prise avant les repas.

Le traitement à base de plantes dure généralement un mois, puis une pause de deux semaines. Les infusions et les décoctions d'herbes médicinales ne devraient être prises qu'après les recommandations du médecin, car elles ont également leurs propres contre-indications.

Plus D'Articles Sur Les Reins