Principal Traitement

Dysfonctionnement rénal - comment reconnaître et que faire?

Le corps humain est un système complexe dans lequel tous les organes sont étroitement interconnectés. Habituellement, nous ne faisons pas attention à leur fonctionnement, mais dès qu'un organe ou un système tombe en panne, nous nous sentons immédiatement perturbés par notre état de santé et notre santé. L’un des systèmes les plus importants de notre corps est l’urinaire, dont les principaux organes sont les reins. La tâche de ce système consiste à éliminer les volumes excessifs de substances toxiques liquides et nocives du corps. Par conséquent, tout dommage aux reins est si dangereux. Sans travail clair, les liquides et les toxines s'accumulent dans le corps et aucun système ne peut fonctionner correctement.

Un peu d'anatomie et de physiologie

Le système urinaire comprend de tels organes:

  • les reins (la formation d'urine se produit);
  • les uretères (l'urine pénètre dans la vessie);
  • la vessie (l'urine s'y accumule);
  • l'urètre (à travers lequel on fait sortir l'urine).

Le rôle le plus important dans ce système appartient aux reins.

Les reins sont des organes appariés de la forme en forme de haricot, situés derrière le péritoine dans la région lombaire. Normalement, le rein gauche se situe légèrement au-dessus du rein droit, ce qui s’explique par la présence du foie du côté droit. Chaque organe est doté d’une capsule de tissu conjonctif et d’un parenchyme recouvrant le système tubulaire et le calice rénal, se fondant dans le pelvis rénal. Directement dans le parenchyme, le sang est filtré et la formation d'urine primaire. Lors de son passage ultérieur dans le système des tubules rénaux, il se produit une réabsorption des éléments bénéfiques. Les substances inutiles pour le corps sont excrétées dans la composition de l'urine secondaire par les uretères, la vessie et l'urètre.

Ainsi, grâce au système accumulateur-excréteur, il est possible d'éliminer les substances nocives et toxiques du corps et l'excès de liquide.

Fonctions

Pour une compréhension plus complète de ce que le dysfonctionnement des reins menace et de la manière dont il se manifeste, vous devez comprendre exactement quelles fonctions remplissent les reins. Les tâches principales de cet organe sont les suivantes:

  • excréteur (ou excréteur);
  • osmorégulation;
  • régulation des ions;
  • sécrétoire;
  • métabolique;
  • azoté;
  • participation à la formation du sang.

La fonction de sécrétion libère des hormones et des substances biologiquement actives qui jouent un rôle dans la régulation de la pression artérielle, la formation de sang, le métabolisme osseux, etc.

La fonction métabolique est réalisée dans le métabolisme des nutriments et des glucides. Les reins produisent du glucose et d'autres matières organiques. Ils participent également au métabolisme des protéines et à la synthèse des composants des membranes extracellulaires.

Les fonctions osmorégulatrices et régulatrices des ions font partie de la capacité de concentration des reins, à savoir maintenir l'équilibre de l'eau et des électrolytes en régulant la sécrétion et l'élimination des électrolytes (sodium, potassium et chlore, phosphates, etc.).

Le rôle de la fonction d'élimination de l'azote consiste en l'excrétion des produits finaux du métabolisme de l'azote: urée, créatinine, acide urique, etc.

Que se passe-t-il lorsque des problèmes rénaux?

Une insuffisance rénale est une condition très dangereuse. Il est donc nécessaire de comprendre comment cela se manifeste pour pouvoir consulter un médecin à temps.

Lorsque les troubles fonctionnels du corps sont difficiles à éliminer des produits métaboliques du corps. Il y a une accumulation de produits toxiques dans les tissus, le retrait de l'excès de liquide est retardé. La production d'hormones et de substances biologiquement importantes diminue. Ces processus expliquent les symptômes de la maladie:

  • gonflement;
  • augmentation de la pression;
  • détérioration du bien-être général (conséquence d'une intoxication);
  • douleur;
  • violation de la miction;
  • diminution ou augmentation de la quantité d'urine;
  • retard de croissance et développement chez les enfants;
  • os fragiles (dus au métabolisme du calcium).

La violation de la miction peut se manifester sous forme de douleur, d’augmentation ou de diminution des pulsions. Avec le développement des reins, une quantité insuffisante d'urine quotidienne diminue progressivement. Les manifestations graves de la maladie sont le manque de miction, l'augmentation de l'œdème et des signes prononcés d'intoxication.

La douleur peut être au repos. La douleur est souvent sourde et localisée dans la région lombaire.

La pression artérielle reste inchangée, mais augmente souvent. Cela est dû au fait que les reins ne font pas face à l’excrétion de sels et d’eau, ni à la violation de la sécrétion hormonale. Cela explique également l'apparition d'un œdème. Premièrement, l'œdème est localisé sur les pieds. Au fil du temps, toutes les jambes commencent à gonfler.

Il y a une nouvelle accumulation de toxines dans le corps, conduisant à une augmentation des symptômes d'empoisonnement:

  • des nausées;
  • des vertiges;
  • troubles du sommeil;
  • se sentir mal;
  • la faiblesse;
  • prurit;
  • mauvaise haleine

Les reins sont impliqués dans la formation du sang. Par conséquent, lorsque leur travail est altéré, une anémie peut se produire, qui se manifeste par une faiblesse, une diminution des performances, une léthargie.

Pourquoi la fonction rénale peut-elle être perturbée?

Le travail des reins est altéré dans les cas suivants:

  • Violation de leur réserve de sang.
  • La défaite du parenchyme du corps.
  • Obstruction (blocage) des uretères.

Le fonctionnement des reins dépend directement de l’approvisionnement en sang. Si le sang cesse de s'écouler dans le corps, la formation d'urine cesse et, en conséquence, l'élimination des produits toxiques. Le plus souvent, cela se produit dans des conditions aiguës, à savoir:

  • perte de sang grave;
  • blessures et brûlures;
  • troubles du coeur;
  • empoisonnement du sang;
  • choc anaphylactique.

Les dysfonctionnements rénaux surviennent lorsque le tissu rénal est endommagé. Les causes les plus courantes de lésions parenchymateuses sont les suivantes:

  • processus inflammatoires (glomérulonéphrite);
  • maladies infectieuses (pyélonéphrite);
  • intoxication par des poisons néphrotropes;
  • infarctus du rein;
  • thrombose vasculaire rénale et nécrose des tissus organiques;
  • dommages aux vaisseaux rénaux dans les maladies chroniques (athérosclérose, diabète, etc.).

De plus, un dysfonctionnement des reins provoque une obstruction des uretères, par exemple une urolithiase ou une compression des uretères avec un hématome ou une tumeur.

Les anomalies congénitales des reins (polykystose, anaplasie, doublage du rein, etc.) sont assez rares, mais des troubles fonctionnels sont presque toujours observés.

Que faire s'il y a des signes d'insuffisance rénale?

Si les symptômes ci-dessus apparaissent, il est recommandé de consulter un spécialiste dès que possible. Le médecin effectuera les tests de diagnostic nécessaires pour confirmer le diagnostic et choisir les bonnes tactiques de traitement.

Le traitement de la dysfonction rénale dépend de son type et de la gravité de l’insuffisance rénale.

Si le débit sanguin dans les reins est altéré, il doit être normalisé. À cette fin, une thérapie par perfusion intensive est utilisée.

En cas de violation de l'urine sortant des reins, c'est-à-dire en cas d'obstruction des uretères, il est nécessaire d'éliminer l'obstacle - enlevez les calculs ou enlevez l'urine à l'aide d'un cathéter (en fonction de la cause).

Lorsque le tissu rénal est endommagé, il est très difficile de normaliser le travail des reins. Pour cela, vous avez besoin de:

  • Si possible, éliminez la cause (traitement anti-inflammatoire et / ou antibactérien, en fonction de la maladie).
  • Utilisez des médicaments diurétiques pour stimuler la miction.
  • Limitez votre consommation d'eau.
  • Restaure l'équilibre eau-électrolyte et le pH sanguin.
  • Suivez un régime.
  • Traiter l'anémie (suppléments de fer).

L'évolution modérée de la maladie ne nécessite pas l'hospitalisation du patient. Lorsque des symptômes d'insuffisance rénale sont exprimés, une hospitalisation dans une unité spécialisée est nécessaire. Dans les cas graves, l'hémodialyse est utilisée pour nettoyer le sang. Et dans des situations particulièrement difficiles avec une insuffisance rénale progressive, une greffe de rein est nécessaire.

Le pronostic favorable et le succès du traitement dépendent directement de la visite opportune chez le médecin et du début le plus rapide possible du traitement.

Causes courantes de dysfonctionnement rénal

L'insuffisance rénale est causée par un certain nombre de raisons ayant conduit à la mort multiple et simultanée d'unités structurellement fonctionnelles du rein.

Cette maladie a depuis longtemps cessé de concerner uniquement les néphrologues.

Étant donné que les symptômes de la fonction rénale sont altérés par une variété assez impressionnante de symptômes, un large éventail de médecins s’engage dans ce domaine, du thérapeute au endocrinologue.

En milieu médical, cette phrase signifie «insuffisance rénale chronique ou aiguë».

Épidémiologie

L'incidence augmente d'année en année.

Selon l'Organisation mondiale de la santé au cours des 25 dernières années, le nombre de patients a quadruplé.

Au détriment des patients souffrant de diabète et d'hypertension artérielle, l'incidence de l'insuffisance rénale chronique augmente de 8,3% par an.

Les causes

Le plus souvent, un dysfonctionnement rénal survient lorsque:

  • anomalies du système urinaire (kystes rénaux, anaplasie, rotation du rein, dystopie);
  • processus inflammatoires dans les reins (néphrite de divers types);
  • la présence de maladies systémiques avec immunité altérée (peau de shegren, vascularite);
  • dysfonctionnement métabolique (diabète, goutte);
  • infections chroniques (hépatite, virus de l'immunodéficience humaine, tuberculose, septicémie);
  • pathologie du lit vasculaire (athérosclérose, sténose des vaisseaux organiques);
  • obstruction des voies urinaires (prostatite, calculs, tumeurs malignes et bénignes);
  • lésions du tissu rénal causées par des toxines (alcool, métaux lourds, stupéfiants, drogues).

Symptômes cliniques

Les symptômes d'insuffisance rénale apparaissent lors du dysfonctionnement de 80% des néphrons.

Comme mentionné ci-dessus, les symptômes de dysfonctionnement rénal sont très divers.

Les manifestations précoces de l’insuffisance rénale sont la polyurie, une sensibilité aux modifications de la composition minérale des aliments.

Le deuxième signe est une violation du métabolisme du phosphore et du calcium. Cela conduit à un dysfonctionnement des glandes parathyroïdes et à l'ostéoporose, l'ostéofibrose. Les foyers de calcification sont présents dans tous les organes, tous les muscles.

Des dommages multiples aux néphrons entraînent un dysfonctionnement du métabolisme des protéines, et donc une dystrophie musculaire et une cachexie.

Le métabolisme des glucides et des graisses souffre également d'une insuffisance rénale. L'hyperproduction d'insuline, l'immunité des cellules vis-à-vis de cette substance biologiquement active, apparaît assez tôt.

Un dysfonctionnement du métabolisme des graisses entraîne l'apparition excessive de graisses athérogènes et une athérosclérose précoce.

Le dysfonctionnement rénal affecte également la fonction du sang. Les germes hématopoïétiques rouges et plaquettaires en souffrent le plus souvent. Ce lien pathogénique se manifeste par un purpura thrombocytopénique et une anémie.

Les problèmes liés au travail du cœur et des vaisseaux sanguins ne commencent que par une augmentation de la concentration sérique de produits du métabolisme des protéines, qui sont suffisamment toxiques pour tous les systèmes de l'organisme.

Au stade initial de l'insuffisance rénale chronique, des dysfonctionnements de divers types de sensibilité se développent (chaleur, froid, vibrations), pouvant évoluer en tremblements, parésies, convulsions.

Principalement touché les membres inférieurs.

Troubles de la circulation cérébrale

Les symptômes de dommages au système nerveux central se développent progressivement: faiblesse, fatigue, fonction cognitive réduite, stupeur et coma, symptômes de la circulation sanguine cérébrale sont possibles.

Une manifestation fréquente de l'insuffisance rénale est l'apparition d'une hypertension artérielle sous forme maligne et d'un œdème, qui apparaissent d'abord sur le visage, dans la région des yeux, puis sur la moitié supérieure du corps.

Sentez-vous au chaud, légèrement plus léger que les tissus environnants.

Excès dans le sang des toxines, un changement d’équilibre hormonal modifie très rapidement la physiologie du système digestif.

Cela se traduit par une violation de l'appétit, une distension abdominale, une résistance au stress du système digestif diminuée.

Diagnostics

Un dysfonctionnement des reins à un stade précoce est presque impossible à diagnostiquer, car il s'agit le plus souvent d'une évolution lente de la maladie sans symptômes évidents.

Il faut également garder à l'esprit qu'avec une multitude de manifestations de cette maladie, des symptômes anémiques, hypertendus, asthéniques et de nombreux autres symptômes non spécifiques peuvent apparaître.

Le dysfonctionnement précoce des tissus rénaux est diagnostiqué principalement par des méthodes biochimiques de laboratoire.

Les principaux indicateurs caractérisant le fonctionnement des reins sont:

  • osmolarité de l'urine;
  • taux de filtration glomérulaire;
  • créatinine sérique.

Critères de diagnostic

La diminution de la densité de l'urine est inférieure à 1018, la diminution du débit de filtration glomérulaire indique le stade initial du dysfonctionnement rénal.

Traitement

Le traitement le plus accessible du dysfonctionnement rénal est pathogénétique et sensoriel.

Une importance primordiale est donnée au régime alimentaire. Cela aidera à réduire les phénomènes d’intoxication, à réduire la dynamique de la mort du néphron, à réduire les effets néfastes des troubles métaboliques.

Le régime repose sur une diminution du régime en protéines et en sel. De plus, le patient est assigné à recevoir des acides aminés et du calcium pour maintenir un métabolisme souffrant.

Augmentation des calories provenant des lipides et des glucides.

Pour améliorer le bien-être et réduire la progression de la maladie, le niveau de consommation d'alcool est réduit. S'il y a un excès de liquide, des salurétiques, des antagonistes du calcium, sont prescrits.

Le traitement de l'hypertension idiopathique devrait être croissant et constant.

Les patients présentant une insuffisance rénale chronique doivent prendre leurs médicaments très attentivement, car la plupart des médicaments sont excrétés par les reins.

Insuffisance rénale aiguë

L'insuffisance rénale aiguë est une apparition soudaine d'une insuffisance marquée ou d'une cessation de la fonction rénale potentiellement réversible. Caractérisé par une violation de toutes les fonctions rénales (sécrétion, excrétion et filtration), des modifications prononcées de l'équilibre hydrique et électrolytique, une augmentation rapide de l'azotémie. Dans le développement de l'insuffisance rénale aiguë, il y a 4 phases consécutives: la période initiale, oligoanurique, diurétique et la période de récupération. Le diagnostic repose sur des analyses cliniques et biochimiques du sang et de l'urine, ainsi que sur des études instrumentales du système urinaire. Le traitement dépend du stade d'insuffisance rénale aiguë. Il comprend un traitement symptomatique, des méthodes d’hémocorrection extracorporelle, le maintien d’une tension artérielle optimale et une diurèse.

Insuffisance rénale aiguë

L'insuffisance rénale aiguë est une apparition soudaine d'une insuffisance marquée ou d'une cessation de la fonction rénale potentiellement réversible. Caractérisé par une violation de toutes les fonctions rénales (sécrétion, excrétion et filtration), des modifications prononcées de l'équilibre hydrique et électrolytique, une augmentation rapide de l'azotémie.

Les formes d’arrêteurs suivantes sont distinguées:

  • Hémodynamique (prérénal). Se pose en raison de troubles hémodynamiques aigus.
  • Parenchyme (rénal). La cause est un dommage toxique ou ischémique du parenchyme rénal, moins souvent - un processus inflammatoire aigu dans les reins.
  • Obstructive (post-rénale). Il se développe en raison d'une obstruction aiguë des voies urinaires.

Étiologie

Étiologie de la PRA prérénale

Une insuffisance rénale aiguë prérénale peut se développer dans des conditions accompagnées d'une diminution du débit cardiaque (avec embolie pulmonaire, insuffisance cardiaque, arythmies, tamponnade cardiaque, choc cardiogénique). La cause en est souvent une diminution de la quantité de liquide extracellulaire (avec diarrhée, déshydratation, perte de sang aiguë, brûlures, ascite, provoquée par une cirrhose du foie). Peut survenir en raison d'une vasodilatation grave résultant d'un choc bactérien toxique ou anaphylactique.

Étiologie de l'arrêt du rein

Se produit avec des effets toxiques sur le parenchyme rénal des engrais, des champignons toxiques, des sels de cuivre, de cadmium, d'uranium et de mercure. Il se développe avec un apport incontrôlé de médicaments néphrotoxiques (médicaments anticancéreux, plusieurs antibiotiques et sulfamides). Les substances radiologiques et les médicaments énumérés, prescrits à la posologie habituelle, peuvent provoquer une FAR rénale chez les patients présentant une insuffisance rénale.

En outre, cette forme d'OPN se produit lorsqu'une grande quantité de myoglobine et d'hémoglobine circule dans le sang (avec macrohémaglobinurie sévère, transfusions sanguines incompatibles, compression prolongée des tissus pendant un traumatisme, coma de drogue et d'alcool). Moins fréquemment, le développement de l'insuffisance rénale aiguë rénale est dû à une maladie rénale inflammatoire.

Étiologie de l'insuffisance rénale aiguë post-rénale

Il se développe en cas de violation mécanique du passage de l'urine avec obstruction bilatérale du tractus urinaire par des calculs. Se produit rarement dans les tumeurs de la prostate, de la vessie et de l'uretère, dans les lésions tuberculeuses, dans l'urétrite et dans la péri-arthrite, dans les lésions dystrophiques du tissu rétropéritonéal.

Dans les lésions combinées graves et les interventions chirurgicales étendues, l’insuffisance rénale aiguë est causée par plusieurs facteurs (choc, septicémie, transfusion sanguine, traitement par des médicaments néphrotoxiques).

Symptômes de l'OPN

L'insuffisance rénale aiguë comporte quatre phases:

L’état du patient est déterminé par la maladie sous-jacente responsable de l’insuffisance rénale aiguë. Cliniquement, la phase initiale n’est généralement pas détectée en raison de l’absence de symptômes caractéristiques. L'effondrement circulatoire qui se produit dans cette phase a une durée très courte et passe donc inaperçu. Les symptômes non spécifiques de la FAR (somnolence, nausée, manque d'appétit, faiblesse) sont masqués par les manifestations de la maladie, de la blessure ou de l'intoxication sous-jacente.

L'anurie se produit rarement. La quantité d'écoulement d'urine est inférieure à 500 ml par jour. Caractérisé par une protéinurie prononcée, une azotémie, une hyperphosphatémie, une hyperkaliémie, une hypertension, une acidose métabolique. Il y a des diarrhées, des nausées, des vomissements. Un œdème pulmonaire dû à une surhydratation, un essoufflement et un râles humides apparaissent. Le patient est inhibé, somnolent, peut tomber dans le coma. Développe souvent une péricardite, une gastro-entérocolite urémique, compliquée d'un saignement. Le patient est susceptible d’être infecté par une immunité diminuée. Pancréatite possible, paromatite, stomatite, pneumonie, septicémie.

La phase oligoanurique de l'insuffisance rénale aiguë se développe pendant les trois premiers jours suivant l'exposition. Le développement tardif de la phase oligoanurique est considéré comme un signe pronostique défavorable. La durée moyenne de cette étape est de 10-14 jours. La période d'oligurie peut être réduite à plusieurs heures ou prolongée à 6-8 semaines. Une oligurie prolongée survient plus souvent chez les patients âgés présentant une pathologie vasculaire concomitante. Lorsque le stade oligurique de l'insuffisance rénale aiguë dure plus d'un mois, il est nécessaire d'effectuer un diagnostic différentiel supplémentaire pour exclure la glomérulonéphrite progressive, la vascularite rénale, l'occlusion de l'artère rénale, la nécrose diffuse du cortex rénal.

La durée de la phase diurétique est d'environ deux semaines. La diurèse quotidienne augmente progressivement et atteint 2 à 5 litres. Il y a une récupération progressive de l'équilibre eau / électrolytes. Hypokaliémie possible due à une perte importante de potassium dans les urines.

Il y a une nouvelle restauration de la fonction rénale, qui prend de 6 mois à 1 an.

Complications de l'OPN

La gravité des troubles caractéristiques de l'insuffisance rénale (rétention hydrique, azotémie, perturbation de l'équilibre hydrique et électrolytique) dépend de l'état du catabolisme et de la présence d'oligurie. En cas d’oligurie grave, le niveau de filtration glomérulaire diminue, la libération d’électrolytes, de produits de métabolisme de l’eau et de l’azote est considérablement réduite, ce qui entraîne des modifications plus prononcées de la composition du sang.

Lorsque l'oligurie augmente le risque de surcharge en eau et en sel. L'hyperkaliémie dans l'insuffisance rénale aiguë est causée par une excrétion insuffisante de potassium tout en maintenant sa libération par les tissus. Chez les patients ne souffrant pas d'oligurie, le taux de potassium est de 0,3 à 0,5 mmol / jour. Une hyperkaliémie plus prononcée chez ces patients peut indiquer une charge de potassium endogène (transfusion sanguine, médicaments, présence d'aliments riches en potassium dans le régime alimentaire) ou endogène (hémolyse, destruction tissulaire).

Les premiers symptômes d'hyperkaliémie apparaissent lorsque le taux de potassium dépasse 6,0 à 6,5 mmol / l. Les patients se plaignent de faiblesse musculaire. Dans certains cas, une tétraparèse léthargique se développe. Les modifications de l'ECG sont notées. L'amplitude des dents P diminue, l'intervalle P-R augmente et une bradycardie se développe. Une augmentation significative de la concentration en potassium peut provoquer un arrêt cardiaque.

Aux deux premiers stades de l'insuffisance rénale aiguë, on observe une hypocalcémie, une hyperphosphatémie et une hypermagnémie légère.

L'azotémie grave a pour conséquence l'inhibition de l'érythropoïèse. La durée de vie des globules rouges est réduite. Une anémie normochrome normocytique se développe.

La suppression de l'immunité contribue à l'apparition de maladies infectieuses chez 30 à 70% des patients atteints d'insuffisance rénale aiguë. La participation à l’infection aggrave l’évolution de la maladie et entraîne souvent la mort du patient. L'inflammation se développe dans le domaine des plaies postopératoires, de la cavité buccale, du système respiratoire et des voies urinaires. Une complication fréquente de l'insuffisance rénale aiguë est la sepsie, qui peut être provoquée à la fois par la flore Gram positive et Gram négative.

Il y a somnolence, confusion, désorientation, léthargie, alternant avec des périodes d'éveil. La neuropathie périphérique est plus fréquente chez les patients âgés.

  • Complications du système cardiovasculaire

Avec insuffisance rénale aiguë peut développer une insuffisance cardiaque congestive, arythmie, péricardite, hypertension artérielle.

Les patients s'inquiètent de la sensation de malaise dans la cavité abdominale, des nausées, des vomissements, de la perte d'appétit. Dans les cas graves, une gastro-entérocolite urémique se développe, souvent compliquée par un saignement.

Diagnostic de parafoudre

Le principal marqueur d'insuffisance rénale aiguë est une augmentation des composés potassiques et azotés dans le sang dans le contexte d'une diminution significative de la quantité d'urine excrétée par le corps, jusqu'à l'état d'anurie. La quantité d'urine quotidienne et la capacité de concentration des reins sont estimées en fonction des résultats du test de Zimnitsky. Il est important de surveiller des indicateurs de la biochimie sanguine tels que l'urée, la créatinine et les électrolytes. Ce sont ces indicateurs qui permettent de juger de la sévérité de l'insuffisance rénale aiguë et de l'efficacité des mesures thérapeutiques.

La tâche principale dans le diagnostic de l'insuffisance rénale aiguë est de déterminer sa forme. Pour ce faire, une échographie des reins et de la vessie est effectuée, ce qui vous permet d'identifier ou d'éliminer l'obstruction des voies urinaires. Dans certains cas, un cathétérisme bilatéral du bassin est effectué. Si, dans le même temps, les deux cathéters passent librement dans le pelvis mais que l’excrétion de l’urine n’est pas observée, il est prudent d’exclure la forme post-rénale de l’insuffisance rénale aiguë.

Si nécessaire, pour évaluer le débit sanguin rénal dépenser USDG navires des reins. Une nécrose tubulaire suspectée, une glomérulonéphrite aiguë ou une maladie systémique est une indication pour une biopsie du rein.

Traitement de l'insuffisance rénale aiguë

Traitement initial

Le traitement vise principalement à éliminer la cause du dysfonctionnement rénal. En état de choc, il est nécessaire de remplir le volume sanguin en circulation et de normaliser la pression artérielle. En cas d'empoisonnement par néphrotoxicité, les patients sont lavés à l'estomac et aux intestins. L'utilisation de méthodes de traitement modernes en urologie telles que l'hémocorrection extracorporelle vous permet de nettoyer rapidement le corps des toxines ayant conduit au développement d'une insuffisance rénale aiguë. Pour ce faire, l'hémosorption et la plasmaphérèse sont effectuées. En cas d'obstruction, rétablissez le passage normal de l'urine. Pour ce faire, effectuez le retrait des calculs des reins et des uretères, le retrait chirurgical des rétrécissements des uretères et le retrait des tumeurs.

Traitement en phase d'oligurie

Le diurétique furosémide et osmotique est prescrit au patient pour stimuler la diurèse. La dopamine est injectée pour réduire la vasoconstriction des vaisseaux rénaux. Lors de la détermination du volume de fluide injecté, en plus des pertes pendant la miction, des vomissements et de la vidange de l'intestin, il est nécessaire de prendre en compte les pertes pendant la transpiration et la respiration. Le patient est transféré à un régime sans protéines, limitant l'apport en potassium provenant des aliments. Drainage des plaies, élimination des zones de nécrose. Lors du choix d'une dose d'antibiotiques, il convient de prendre en compte la gravité des dommages aux reins.

Indications pour l'hémodialyse

L'hémodialyse est réalisée avec une augmentation du taux d'urée à 24 mmol / l, du potassium jusqu'à 7 mmol / l. Les indications de l'hémodialyse sont les symptômes de l'urémie, de l'acidose et de la surhydratation. Actuellement, afin de prévenir les complications résultant de troubles métaboliques, les néphrologues pratiquent de plus en plus une hémodialyse précoce et prophylactique.

Prévisions

La mortalité dépend principalement de la gravité de l'état pathologique qui a provoqué l'apparition d'une insuffisance rénale aiguë. L'évolution de la maladie dépend de l'âge du patient, du degré de dysfonctionnement rénal et de la présence de complications. Chez les patients survivants, les fonctions rénales sont complètement rétablies dans 35 à 40% des cas, partiellement dans 10 à 15% des cas. 1 à 3% des patients nécessitent une hémodialyse constante.

Les reins pauvres fonctionnent - que faire

La clarté et la cohérence des actions de tous les organes assurent la constance de l'environnement interne du corps humain - l'un des principaux aspects de la santé. Par conséquent, des problèmes dans le travail de tout système auront certainement une incidence sur l'état général d'une personne. Comment se manifeste l'insuffisance rénale, comment peut-elle en être la cause et quelles méthodes de traitement de la pathologie existent-elles: nous allons examiner de plus près notre guide.

Dysfonctionnement rénal - syndrome caractérisé par une incapacité totale ou partielle du corps à remplir le rôle biologique qui lui est attribué:

  • former et excréter l'urine (tout d'abord, le système urinaire est l'appareil excréteur du corps);
  • maintenir l'équilibre eau-sel, osmotique et acide-base.

Une insuffisance rénale se retrouve assez souvent dans la pratique médicale. Selon son évolution, il peut être aigu et chronique. Les principales causes du syndrome sont présentées ci-dessous.

Causes d'insuffisance rénale aiguë

Prérénal - «au-dessus» des reins

Causes communes

Accès altéré du sang à l'appareil glomérulaire, pouvant être causé par:

  • perte de sang massive;
  • choc traumatique et douloureux;
  • infarctus aigu du myocarde (choc cardiogénique);
  • empoisonnement du sang - septicémie;
  • choc anaphylactique lors d’une réaction allergique aiguë.

La pathogenèse des troubles du développement des reins

Une diminution critique de l’accès du sang au parenchyme rénal entraîne une dégradation de la filtration, de la réabsorption et de l’excrétion de l’urine.

Rénal - niveau rénal

Causes communes

Maladies accompagnées de la destruction de l'élément fonctionnel des reins:

  • glomérulonéphrite aiguë;
  • inflammation du tissu interstitiel des reins;
  • exposition à des produits chimiques dangereux, des poisons;
  • thrombose de grosses veines et artères;
  • crise cardiaque (défaillance d'approvisionnement en sang, entraînant la mort cellulaire);
  • syndrome d'accident (compression longue);
  • blessure, ablation des deux reins.

La pathogenèse des troubles du développement des reins

Les causes rénales affectent à la fois les lésions glomérulaires rénales (filtration de l'urine altérée) et l'appareil tubulaire (perturbation des fonctions de réabsorption et de miction).

Postrenal - "au-dessous" des reins

Causes communes

Violation bilatérale aiguë de la perméabilité des uretères, qui peut être observée avec:

  • urolithiase;
  • la croissance de la formation de tumeurs;
  • formation kystique ou hématome (avec blessures).

La pathogenèse des troubles du développement des reins

La violation de la miction entraîne un déficit prononcé de toutes les fonctions rénales. Il est rare, car plus souvent avec les pathologies ci-dessus, un uretère est affecté.

Causes de dysfonctionnement chronique des organes

Maladies chroniques exprimées par une inhibition irréversible de la fonction organique:

  • pyélonéphrite;
  • glomérulonéphrite;
  • maladie polykystique des reins;
  • ICD.

La pathogenèse des troubles du développement des reins

Chacune des pathologies ci-dessus entraîne une destruction lente mais irréversible du tissu fonctionnellement actif d'un organe et son remplacement par des cicatrices du tissu conjonctif.

L’un des facteurs ci-dessus a pour effet de réduire ou d’arrêter complètement la production d’urine. Cela entraîne la survenue d'une urémie (autointoxication) - accumulation dans le sang de produits métaboliques toxiques pour l'organisme:

  • l'ammoniac;
  • le phénol;
  • les amines à noyau aromatique;
  • la créatinine;
  • l'urée;
  • l'acide urique;
  • mannitol, etc.

Manifestations cliniques

L'empoisonnement du corps causé par une insuffisance rénale aiguë entraîne les symptômes suivants:

  1. Les premiers signes sont associés à l’action de la maladie sous-jacente (manifestations caractéristiques du choc, pyélonéphrite, glomérulonéphrite, DCI, etc.).
  2. Période oligo-urée ou anurie (d'une durée d'environ deux semaines). Elle se caractérise par une diminution critique de la diurèse jusqu'à 0,5 l / jour ou son absence complète. Une insuffisance rénale excrétrice conduit rapidement à des symptômes d'auto-intoxication:
    1. douleurs aiguës dans le tiers supérieur de l'abdomen;
    2. nausée, vomissements indomptables;
    3. troubles respiratoires, essoufflement;
    4. pathologie du système nerveux: somnolence, dépression de la conscience;
    5. odeur urinaire caractéristique de la peau du patient (lorsque les reins ne fonctionnent pas bien, l'excrétion des produits métaboliques se fait partiellement avec la transpiration);
    6. œdème, principalement sur le visage et le haut de l'abdomen.
  3. La période de récupération de la diurèse (2-3 semaines) est caractérisée par une augmentation progressive du volume des urines libérées. À ce stade, la polyurie remplace la grave inhibition de la diurèse, car le corps doit recycler de grandes quantités de produits métaboliques.
  4. La période de récupération complète (prend 9-12 mois). À ce stade, les fonctions excrétoires, sécrétoires et autres des reins sont recouvrées et les symptômes de la maladie disparaissent complètement.

Au cours de l'insuffisance rénale chronique, il y a deux étapes successives:

  1. Conservateur (peut durer des années). Il se caractérise par la destruction progressive des néphrons rénaux dont les fonctions organiques sont intactes. Les symptômes de la maladie sous-jacente sont mis en évidence.
  2. Le terminal se développe lorsque les néphrons en fonctionnement deviennent extrêmement bas et qu'un syndrome urémique est diagnostiqué chez le patient:
    1. faiblesse, fatigue;
    2. mal de tête;
    3. douleurs musculaires;
    4. manque de souffle, essoufflement;
    5. troubles neurologiques (distorsions du goût et de l'odorat, paresthésie - sensation de picotement, chair de poule sur la peau des paumes et des pieds);
    6. nausée, vomissement;
    7. gonflement;
    8. une fine couche de cristaux d'urée sur la peau du patient;
    9. odeur ammoniacale de la bouche.

Principes de diagnostic et de traitement

Le diagnostic de la maladie repose sur:

  • recueil de plaintes et d'anamnèse;
  • examen clinique, en tenant compte des signes caractéristiques d’altération de la fonction rénale;
  • diagnostic de laboratoire de l'urémie (en cas d'insuffisance rénale, les taux de créatinine et d'urée sont fortement augmentés - les principaux marqueurs biochimiques de la mauvaise fonction rénale);
  • Etude par ultrasons, qui permet d’évaluer le degré de lésion du tissu parenchymal de l’organe et de suggérer la cause de la maladie.

Ainsi, une insuffisance rénale est un syndrome polyétiologique caractéristique de nombreuses maladies. Son diagnostic opportun et son traitement complexe augmentent considérablement la durée et le niveau de vie du patient. Avec la bonne approche thérapeutique et des visites régulières chez le médecin, les patients «rénaux» peuvent mener leur mode de vie habituel.

Dysfonctionnement rénal

Informations générales

L'insuffisance rénale ou l'insuffisance rénale est un état pathologique caractérisé par une perte complète ou partielle de la fonction rénale afin de maintenir la constance chimique de l'environnement interne du corps. L'insuffisance rénale se manifeste par les symptômes suivants:

violation du processus de formation et d'excrétion de l'urine;

violation de l'équilibre eau-sel, acide-base et osmotique.

L'insuffisance rénale aiguë se développe soudainement à la suite de lésions aiguës (mais le plus souvent réversibles) des tissus des reins et se caractérise par une chute brutale de la quantité d'urine libérée (oligurie) jusqu'à son absence totale (anurie).

Causes d'insuffisance rénale


En ce qui concerne la pathogenèse et le développement des symptômes, on distingue les dysfonctions rénales aiguës et chroniques. Les causes du dysfonctionnement rénal sont divisées en:

Les causes prénénales comprennent les troubles circulatoires des reins. Après tout, le processus de filtration rénale (la première étape de la formation de l'urine) dépend entièrement de la quantité de sang pénétrant dans les reins, elle-même déterminée par la quantité de pression artérielle. Dans la plupart des cas, l'insuffisance rénale aiguë est causée par une chute brutale de la pression artérielle et de la quantité de sang pénétrant dans les reins.

Une chute de la tension artérielle est une cause critique - un choc caractérisé par une déficience aiguë des processus de la circulation sanguine. Un état de choc peut survenir lorsque:

perte de sang grave;

blessures, brûlures (choc hypovolémique);

en violation du coeur (choc cardiogénique dans l'infarctus du myocarde);

choc septique (avec septicémie);

choc anaphylactique (lorsque des allergènes spécifiques sont administrés à un organisme sensibilisé).

Ainsi, avec une diminution critique de la quantité de sang pénétrant dans les reins, le processus de filtrage de l'urine primaire devient impossible et le processus de formation de l'urine s'arrête (anurie).

intoxication par des poisons néphrotropes;

thrombose rénale;

Le processus pathologique peut affecter à la fois les glomérules (glomérulonéphrite), perturbant le processus de filtration, et l'épithélium des tubules (néphrite, intoxication), ce qui entraîne leur blocage et leur perturbation du processus de réabsorption.

Une forme d'insuffisance rénale est le blocage des tubules rénaux avec l'hémoglobine des globules rouges détruits, qui se produit lors d'une hémolyse massive ou de la myoglobine dans le syndrome de compression (syndrome d'accident). Une insuffisance rénale se développe également lors de l'ablation bilatérale des reins, ainsi que lors de lésions graves aux deux reins.

la compression de la ligature des uretères (pendant la chirurgie);

hématome (pour blessures);

En règle générale, le dysfonctionnement simultané des deux uretères est assez rare. Contrairement à l'insuffisance rénale aiguë, qui se développe soudainement, l'insuffisance rénale chronique se développe lentement et peut passer inaperçue pendant longtemps.

Dans certains cas, une insuffisance rénale chronique survient à la suite de lésions vasculaires rénales dans l’athérosclérose et le diabète. Très rarement, les maladies héréditaires provoquent une insuffisance rénale chronique:

Plusieurs mécanismes pathogénétiques majeurs sont à la base de l’atteinte rénale de différentes étiologies:

diminution du processus de filtration (en cas d'atteinte glomérulaire ou de diminution de l'apport sanguin des reins);

obstruction des tubules rénaux et nécrose de l'épithélium des tubules (avec hémolyse, empoisonnement);

incapacité à excréter l'urine en raison d'une violation de la conduction des voies urinaires.

Le résultat global de ces mécanismes est la réduction ou la cessation complète du processus de formation de l'urine. Comme on le sait, les substances indésirables et toxiques, ainsi que les excès d’eau et de sels minéraux, sont excrétés par le corps. En cas d'insuffisance rénale, la cessation de la miction entraîne l'accumulation de ces substances dans l'organisme, ce qui entraîne l'apparition d'un syndrome d'auto-intoxication ou d'une urémie.

Une augmentation des taux sanguins est également notée:

diverses enzymes et hormones;

L'auto-intoxication provoque une violation de tous les types de métabolisme et des lésions des organes internes qui constituent le tableau clinique d'une insuffisance rénale.


Bien que les principaux signes d’insuffisance rénale aiguë et chronique en laboratoire soient similaires (en particulier au stade de l’urémie), l’évolution de ces maladies présente des différences significatives. Dans le développement du dysfonctionnement rénal aigu, on distingue les périodes suivantes:

douleur aiguë dans l'abdomen;

dommages au système nerveux;

Dans certains cas, avec un traitement inadéquat, le patient peut tomber dans le coma et mourir. On note la formation d'œdèmes qui, au début de la maladie, se situent sur le visage et les extrémités, puis se propagent dans tout le corps (anasarca). Le liquide œdémateux peut s'accumuler dans la cavité péricardique et la cavité pleurale, ce qui peut provoquer une perturbation du cœur et des poumons.

Le stade conservateur est caractérisé par un dysfonctionnement rénal lent, qui conserve pendant un certain temps la capacité de se concentrer et d'excréter l'urine. La symptomatologie de cette période est principalement associée aux maladies chroniques qui contribuent à l'établissement de l'insuffisance rénale. Avec la destruction ultérieure des néphrons des reins, le stade conservateur passe au terminal.

10 signes d'insuffisance rénale

L'importance des reins pour le corps est difficile à surestimer. Ces organes ne se contentent pas de nettoyer le sang des produits de décomposition et d’enlever les excès de liquide. Ils sont également responsables de la production de certaines hormones nécessaires au maintien de l'état normal du tissu osseux, ainsi que de la production de globules rouges - globules rouges. En cas d'atteinte aux reins, l'équilibre électrolytique, sel / eau et acide / base est perturbé, des substances toxiques s'accumulent dans le corps. L'insuffisance rénale peut être aiguë ou chronique. Dans le second cas, la maladie est particulièrement dangereuse car ses premiers symptômes se confondent facilement avec les signes d'autres maladies. Selon les statistiques, 9 patients sur 10 ne soupçonnent pas la présence de la maladie aux premiers stades de son développement. Pour éviter tout problème, il est important de savoir dans quelle mesure un dysfonctionnement des reins affecte en premier lieu l'état d'une personne.

Panne

L'accumulation de produits de décomposition toxiques dans le sang affecte principalement le système nerveux central. Les patients se plaignent de fatigue constante, de léthargie, de perte de mémoire et de difficultés de concentration.

Perturbation du sommeil

Les pathologies des reins provoquent une insomnie nocturne associée à une somnolence diurne. En outre, l'apnée du sommeil est fréquente chez ces patients.

Détérioration de la peau

L'élasticité de la peau est étroitement liée à l'équilibre eau-sel. En cas d'insuffisance rénale, l'excès d'eau s'accumule dans le corps, tandis que la concentration en oligo-éléments et en nutriments diminue. La peau réagit immédiatement à cela: elle devient pâle et sèche. Les patients sont tourmentés par des démangeaisons constantes.

Changer le motif de la miction

Selon la cause et le stade de développement de la maladie, divers symptômes peuvent être observés: mictions fréquentes, faux désirs, augmentation ou diminution du débit urinaire. Parfois, il y a des cas de miction involontaire ou douloureuse. Les patients se plaignent de douleurs vives et sourdes dans la région lombaire.

Présence de sang dans l'urine

Normalement, les reins ne filtrent que le sang en excès de liquide et de produits de décomposition. Lorsque les filtres rénaux (néphrons) sont perturbés, les cellules sanguines commencent à pénétrer dans l'urine. Le plus souvent, ce sont des globules rouges (l'urine acquiert alors une teinte rougeâtre caractéristique), mais parfois, on trouve également des leucocytes.

L'apparition de mousse dans l'urine

Chez une personne en bonne santé, les protéines ne peuvent être détectées dans l'urine qu'à l'état de traces. En cas d'insuffisance rénale, une grande quantité d'albumine (la protéine qui constitue la majeure partie de l'œuf de poule) passe du sang dans l'urine. Au moment de la miction, on observe la formation de bulles et même de mousse très persistante.

Gonflement des jambes et du haut des pieds

En cas de dysfonctionnement rénal, non seulement l'eau, mais également certains oligo-éléments (tels que le sodium) sont mal excrétés par l'organisme. Lorsque le métabolisme des sels d’eau échoue, le liquide s’accumule dans les jambes - elles gonflent.

Crampes musculaires

De nombreux patients souffrant d'insuffisance rénale se plaignent d'une contraction des jambes. Ce muscle du mollet se cramponne à cause d'un déséquilibre de sodium et de potassium dans le corps. Le «coupable» de cette situation est souvent une insuffisance rénale.

Gonflement constant autour des yeux

Dans ce cas, le changement d'aspect est associé non seulement à la rétention d'eau, mais également au processus de lixiviation des protéines du corps.

Pire appétit

La baisse de l’intérêt pour les aliments due à l’intoxication générale causée par l’accumulation de produits de dégradation. En parallèle, il peut y avoir des phénomènes tels que nausées, vomissements, dyspepsie. Avec la progression de la maladie, des symptômes d'anémie et une altération du tonus vasculaire apparaissent.

En cas d'insuffisance rénale aiguë, l'état de santé se dégrade si rapidement qu'une personne tombe presque immédiatement entre les mains d'un médecin et reçoit une aide qualifiée. Si la maladie est chronique, la destruction du tissu rénal (parenchyme) peut être assez asymptomatique pendant assez longtemps. Afin de ne pas déclencher la maladie, vous devez écouter attentivement les signaux que le corps émet. S'il existe au moins plusieurs des symptômes décrits, il est nécessaire de consulter d'urgence un médecin et de réussir l'examen recommandé par celui-ci.

Vidéos YouTube liées à l'article:

Education: Première université de médecine publique de Moscou nommée d'après I.М. Sechenov, spécialité "Médecine générale".

Vous avez trouvé une erreur dans le texte? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

Une personne instruite est moins susceptible aux maladies du cerveau. L'activité intellectuelle contribue à la formation de tissu supplémentaire qui compense la maladie.

James Harrison, un résident australien âgé de 74 ans, est devenu un donneur de sang environ 1 000 fois. Il a un groupe sanguin rare dont les anticorps aident les nouveau-nés atteints d'anémie sévère à survivre. Ainsi, l'Australie a sauvé environ deux millions d'enfants.

Si vous ne souriez que deux fois par jour, vous pouvez baisser la tension artérielle et réduire le risque de crise cardiaque et d’AVC.

Afin de dire même les mots les plus courts et les plus simples, nous allons utiliser 72 muscles.

Le poids du cerveau humain représente environ 2% de la masse corporelle totale, mais consomme environ 20% de l'oxygène pénétrant dans le sang. Ce fait rend le cerveau humain extrêmement susceptible aux dommages causés par un manque d'oxygène.

Des millions de bactéries naissent, vivent et meurent dans nos intestins. Ils ne peuvent être vus qu’avec une forte augmentation, mais s’ils se rejoignent, ils tiendront dans une tasse de café ordinaire.

Le foie est l'organe le plus lourd de notre corps. Son poids moyen est de 1,5 kg.

Selon les statistiques, le lundi, le risque de blessure au dos augmente de 25% et le risque de crise cardiaque - de 33%. Sois prudent.

Les personnes qui ont l'habitude de prendre leur petit-déjeuner régulièrement risquent beaucoup moins d'être obèses.

Lorsque les amoureux s'embrassent, chacun d'eux perd 6,4 calories par minute, mais échange en même temps près de 300 types de bactéries.

La plupart des femmes ont plus de plaisir à contempler leur beau corps dans le miroir que le sexe. Alors, les femmes, luttons pour l'harmonie.

Tout le monde a non seulement des empreintes digitales uniques, mais aussi un langage.

Aux États-Unis, les médicaments contre les allergies dépensent plus de 500 millions de dollars par an. Croyez-vous toujours qu’un moyen de vaincre enfin l’allergie sera trouvé?

Avec des visites régulières au lit de bronzage, le risque de cancer de la peau augmente de 60%.

En tombant d'un âne, vous risquez plus de vous casser le cou que de tomber d'un cheval. Juste n'essayez pas de réfuter cette déclaration.

Salvisar est un médicament russe sans ordonnance pour diverses maladies du système musculo-squelettique. Il est montré à tous ceux qui s'entraînent activement et à partir de.

Comment identifier un dysfonctionnement rénal?

  • Comment survient l'insuffisance rénale?
  • Symptômes de dysfonctionnement rénal
  • Principales étapes de la maladie
  • Insuffisance rénale: méthodes de traitement traditionnelles

L’insuffisance rénale est une affection très dangereuse dans laquelle se produisent un dysfonctionnement de ces organes. Dans certaines maladies, la formation d'urine peut ralentir, le liquide sera mal éliminé du corps.

En cas d'insuffisance rénale, l'équilibre acido-basique, osmotique et sel / eau est perturbé.

Comment survient l'insuffisance rénale?

Il est important de connaître les principaux types de maladies pour lesquelles la fonction rénale peut être altérée. Les dysfonctionnements sont de deux types: chronique et aigu. Il y a trois raisons qui entraînent une activité rénale altérée: prérénal, rénal et post-rénal. Prérénal implique des difficultés d'approvisionnement en sang. La quantité d'urine dépend de la quantité de sang qui atteint les reins. Souvent, la maladie est causée par le fait qu’une personne a une pression artérielle basse: très peu de sang coule dans les reins, ce qui a un effet négatif sur son travail. La pression diminue si une personne subit un choc, un choc stressant grave qui provoque des troubles de la circulation sanguine. L'état de choc est différent en degré d'origine, il peut survenir à la suite d'une perte de sang importante ou lors d'une crise cardiaque. Dans cette situation, il y a un risque d'anurie.

Quelles sont les causes rénales de l'insuffisance rénale? La définition implique les signes qui affectent le parenchyme, les plus courants sont la néphrite interstitielle, l'intoxication, la thrombose vasculaire, si vous touchez l'épithélium du tubule, le processus de réabsorption est perturbé. L'insuffisance rénale est une affection pouvant survenir avec des blessures massives.

Les causes d’insuffisance rénale post-rénale comprennent une obstruction aiguë des uretères. Il apparaît à la suite d'une lithiase urinaire. L'insuffisance rénale aiguë est significativement différente de la maladie chronique, elle se développe de manière inattendue. Avec un patient chronique peut ne pas remarquer les symptômes. L'insuffisance rénale chronique peut dépasser les personnes atteintes de diverses maladies des organes, maladies qui ont entraîné la destruction lente du parenchyme rénal actif et son remplacement par le tissu conjonctif. Une pyélonéphrite et une glomérulonéphrite sont souvent à l'origine d'un échec chronique.

Les dommages aux reins sont principalement accompagnés de plusieurs facteurs. Si une personne souffre d'insuffisance rénale, le filtrage est médiocre, les tubules sont bouchés, l'épithélium est endormi en même temps, l'urine du corps n'est pas complètement éliminée. Dans les cas les plus difficiles, le processus de formation d'urine est impossible. L'urine contribue à l'élimination efficace des toxines, des composants toxiques, des sels minéraux, c'est elle qui libère le corps de l'excès d'eau. S'il est mal formé, des substances nocives s'accumulent dans l'organisme, ce qui entraîne le syndrome d'auto-intoxication. Avec une concentration élevée de composants nocifs, des lésions organiques surviennent.

Symptômes de dysfonctionnement rénal

Les signes de maladies aiguës et chroniques présentent certaines similitudes, mais ils présentent également un certain nombre de différences. Lorsque se produit une insuffisance rénale aiguë, des conditions empêchant le travail des reins sont créées. Ceci est souvent associé à une perte de sang et à un choc traumatique. L'oligurie est une affection caractéristique de l'insuffisance rénale. La maladie implique une diminution de la quantité quotidienne d'urine, inférieure à 500 ml pendant 1 jour. Si le patient a l'anurie, la formation d'urine ne se produit pas. L'anurie dure 2 semaines, tandis que diverses enzymes, produits du métabolisme des protéines, hormones, etc., s'accumulent dans les urines. Après cela, il existe un risque important de développer un syndrome d'auto-intoxication, certains systèmes corporels pouvant être affectés.

Au cours de l'auto-intoxication, une gêne abdominale commence à gêner la personne, des symptômes se manifestant par des vomissements, un essoufflement et une grande somnolence. Il est important de fournir au patient un traitement rapide, sinon la mort pourrait survenir. Un œdème est observé sur le visage et sur certains membres. Le cœur et les poumons sont altérés. Deux à trois semaines après le début de l'insuffisance rénale, la période de récupération de la diurèse commence. Au début, l'urine est excrétée en une quantité de 500 ml, puis la diurèse se transforme en phase de polyurie lorsque l'on observe une excrétion excessive de l'urine. La période de récupération commence progressivement: les déchets toxiques accumulés sont éliminés de l'organisme et les fonctions des organes internes redeviennent normales. L'insuffisance rénale chronique dure plusieurs années. La maladie comporte deux phases principales: la phase conservatrice et la phase terminale.

Principales étapes de la maladie

Le stade conservateur est le dysfonctionnement rénal, qui se produit progressivement. Pendant un certain temps, ils ont la capacité d'excréter l'urine. Si les néphrons rénaux sont encore détruits, l'état peut évoluer vers un stade terminal. Au stade terminal du développement, le syndrome urémique se produit.

Il se manifeste sous la forme d'une faiblesse générale, le patient s'inquiète d'un mal de tête, d'un essoufflement, souvent d'un trouble de l'odorat et du goût. Le patient a également des démangeaisons cutanées, un œdème, des vomissements et une odeur d'ammoniac provenant de la bouche. La formation de lésions est caractéristique de la peau. La phase terminale de la maladie est caractérisée par la présence de troubles mentaux: le patient ressent souvent de l'irritabilité, souffre d'insomnie. En plus de ces symptômes, des troubles de pression se produisent. Il est important de reconnaître et de guérir la maladie à temps.

Insuffisance rénale: méthodes de traitement traditionnelles

Il est important de respecter les mesures de prévention des maladies rénales et d’identifier la maladie - utiliser les méthodes de traitement appropriées. Pour restaurer le travail des reins, on utilise souvent des méthodes traditionnelles. Les organes doivent être traités non seulement avec des infusions de médicaments, il est recommandé d'appliquer un massage thérapeutique, l'exercice, essayer de fournir au corps un effort physique dosé. Il est nécessaire de choisir un certain nombre d'exercices spéciaux qui aideront à renforcer les abdominaux, le dos et les abdominaux latéraux.

Au cours du traitement, vous pouvez utiliser des plantes utiles telles que calendula, achillée millefeuille, menthe, sauge, genévrier, bardane et silverweed. La décoction suivante deviendra un remède populaire efficace: il est nécessaire de prendre des feuilles de fraise (environ 10 grammes), des feuilles d’ortie (20 grammes), des feuilles de bouleau (20 grammes), des graines de lin (environ 50 grammes). Pour préparer un agent de cicatrisation, il est nécessaire de remplir le mélange avec un litre d’eau bouillante, il convient de le prendre avant les repas 100 ml.

Pour éliminer les premiers symptômes de la maladie rénale est souvent utilisé perfusion de pelure d'oignon. Pour le préparer, vous avez besoin de 3 cuillères à café de zeste d’oignon et de 400 ml d’eau bouillante. Le médicament doit être perfusé pendant 30 minutes, il doit être pris une cuillerée à soupe trois fois par jour. Pour soigner le jade, il convient d'utiliser la sève de bouleau, la citrouille, le thé d'églantier, les haricots, la confiture d'airelles.

Pour normaliser les reins, vous pouvez utiliser beaucoup de décoctions, elles sont toutes préparées très simplement. L’un des plus utiles sera le remède d’airelles. Vous aurez besoin d'une cuillère à soupe de feuilles et de la même quantité de fruits. Le mélange est versé dans un verre d'eau bouillante, infusé pendant une heure, filtré et pris 1 fois par jour. Bien nettoyer les reins aidera la pastèque et l'infusion de graines de citrouille.

Les décoctions à base de Dogrose sont un diurétique et sont excellentes pour les maladies du rein. Pour la préparation du prochain outil, vous aurez besoin de deux cuillères à soupe d'écorce d'oignon, de trois cuillères à soupe de rose sauvage et de cinq cuillères à soupe d'aiguilles de pin séchées. Les ingrédients sont remplis d’eau bouillante (1 l), bouillis, puis infusés exactement pendant 12 heures. La décoction est prise dans un verre 4 fois par jour.

Pour prévenir les maladies rénales, il est recommandé de maintenir un mode de vie actif. Le matin ou le soir, vous pouvez courir, mais il est important de ne pas surcharger le corps et de ne courir que sur un estomac vide. Le travail favorable des organes est favorisé par des danses, des exercices pour la presse, qui peuvent inclure des coudes et des virages sur le côté. Afin d'éviter les maladies rénales, il est nécessaire d'abandonner l'utilisation d'aliments épicés et salés, il est nécessaire de limiter la consommation d'aliments gras et de viande, les reins n'aiment pas la viande. L'eau douce gazeuse, les collations, la consommation excessive d'épices et de produits laitiers ont un effet négatif sur le corps.

Plus D'Articles Sur Les Reins