Principal Pyélonéphrite

Brûlure de l'urètre chez les hommes et les femmes

Les brûlures dans l'urètre chez les hommes et les femmes se produisent pour diverses raisons. Le plus souvent, il s'agit d'un symptôme d'une IST, une maladie infectieuse-inflammatoire du système génito-urinaire. En cas de tels troubles, il est urgent de faire appel à une assistance médicale (chez l'urologue, le gynécologue).

1. Causes de brûlure

Les principales causes de démangeaisons, de coupures et de brûlures dans l'urètre sont les suivantes:

  1. 1 Inflammation non spécifique de la vessie et de l'urètre (cystite, urétrite).
  2. 2 Maladies vénériennes (IST): chlamydia, trichomonose, candidose, blennorragie, herpès génital, mycoplasmose.
  3. 3 urolithiase (ICD).
  4. 4 Traumatisme aux organes génitaux lors de relations sexuelles, de masturbation, avec introduction de corps étrangers et de tout autre dommage.
  5. 5 Réactions allergiques (aux détergents, aux sous-vêtements, aux médicaments locaux, aux produits).
  6. 6 Déséquilibre hormonal chez les femmes ménopausées (déficit en œstrogènes).
  7. 7 Inflammation de la prostate chez l'homme (prostatite).

2. Cystite et urétrite

L'inflammation de la membrane muqueuse de la vessie, moins souvent que d'autres couches de la paroi, est le plus souvent causée par la microflore habituelle (E. coli). L'infection entre généralement dans la voie ascendante.

Manifestation: douleur dans le bas de l'abdomen, détérioration du bien-être général, envie accrue d'uriner, douleur, coupure et sensation de brûlure pendant la vidange de la vessie, qui persistent pendant un certain temps ensuite (atteinte du processus inflammatoire du col de la vessie).

Le diagnostic de la cystite est assez simple, basé sur les plaintes du patient, ainsi que sur des tests d'urine (généraux et Nechyporenko). Dans certains cas, une échographie et une cystoscopie sont nécessaires. Dans le contexte du traitement antibiotique, l’état s’améliore rapidement et les brûlures et les crampes disparaissent. Le traitement est effectué par un médecin généraliste ou un urologue.

Dans certains cas, il existe une inflammation isolée de l'urètre, qui se manifeste également par des démangeaisons, des brûlures et une forte miction. Les symptômes peuvent rarement être constants. Jusqu'à présent, il n'y a pas d'opinion unique sur l'urétrite non spécifique.

De nombreux médecins pensent que l'inflammation de l'urètre ne peut causer que des infections sexuellement transmissibles (blennorragie, chlamydia, herpès génital, mycoplasmose, trichomonase). Ureaplasma, mycoplasma M. hominis, un champignon du genre Candida, et Gardnerella peuvent également le provoquer.

Pour clarifier le type d'agent pathogène de l'uréthrite, il est nécessaire de faire un frottis sur la microflore de l'urètre (pour la microscopie conventionnelle et les études de PCR). Le traitement est prescrit en fonction des résultats du test.

3. Infections sexuellement transmissibles (IST)

Il s'agit d'un groupe important de maladies, diagnostiquées et traitées par un dermatovénérologue. Lorsqu'une sensation de brûlure apparaît dans l'urètre, il faut tout d'abord exclure les infections sexuellement transmissibles.

Pour ce faire, vous devez immédiatement contacter votre médecin. Le diagnostic de laboratoire est réduit à la livraison d'un frottis de l'urètre; chez la femme, un raclage supplémentaire du fornix vaginal postérieur est prélevé.

Outre les démangeaisons et les brûlures constantes, les symptômes suivants sont caractéristiques des maladies sexuellement transmissibles:

  1. 1 Décharge de l'urètre et du vagin.
  2. 2 Douleur au périnée, aux organes génitaux et au bas de l'abdomen.
  3. Miction douloureuse, fréquence accrue des visites aux toilettes - dysurie et pollakiurie.
  4. 4 Eruption cutanée ou rougeur de l'aine, des cuisses, des organes génitaux externes.
  5. 5 Violation du bien-être général, température corporelle basse.

Les IST les plus courantes chez les femmes et les hommes sont:

La candidose ne s'applique pas aux IST, mais est souvent transmise par le biais de rapports sexuels non protégés d'une femme souffrant de muguet. En même temps, il peut avoir une balanoposthite et une urétrite candidales.

Sur la base des résultats obtenus, une thérapie est prescrite au patient et à son partenaire sexuel. Au moment du traitement, le sexe est interdit.

Note! Chez 80% des hommes, certaines infections sexuellement transmissibles se manifestent avec un léger inconfort ou ne se manifestent pas du tout!

4. urolithiase (CIM)

Les petites pierres qui migrent des uretères et de la vessie peuvent provoquer une sensation de brûlure dans l'urètre. Les manifestations cliniques de la lithiase urinaire dépendent du nombre de calculs, de leur taille, de leur composition chimique, de leur forme et de la présence d'une inflammation secondaire (pyélonéphrite, cystite).

Au fil des ans, la maladie peut ne pas se manifester, mais il y a parfois des douleurs persistantes dans la région lombaire. Lorsque les calculs bougent, les symptômes sont aggravés par une irritation active, des dommages à la membrane muqueuse des voies urinaires, ce qui entraîne une douleur intense, une anxiété, des crampes et des brûlures au bas de l'abdomen, dans l'urètre.

Le diagnostic repose généralement sur une échographie des reins, une cystoscopie et les résultats d'une analyse d'urine générale.

L’objectif ultime du traitement est l’élimination des calculs, l’élimination de l’inflammation, des douleurs et des spasmes, ainsi que la prévention de la re-formation de calculs.

5. Blessures aux organes génitaux

Moins fréquemment, des dommages à la muqueuse génitale et à l'urètre peuvent être une cause de brûlure et d'inconfort. Cela se produit lors d’une chute banale, de l’introduction de corps étrangers, de rapports sexuels agressifs, d’accidents, après un combat, lorsque d’autres organes du petit bassin sont blessés.

La brûlure dans ces cas disparaît après la guérison de l'épithélium endommagé et l'élimination de l'inflammation. Chez l’homme, les lésions urétrales résultent de la masturbation.

6. réaction allergique

Une réaction allergique avec le développement d'un œdème génital, de démangeaisons, de rougeurs et de brûlures peut apparaître sur certains détergents: savon, gel, liquide pour l'hygiène intime, lubrifiants, latex, spermicides et autres produits chimiques.

Cela dépend de la sensibilité individuelle aux moyens utilisés dans les produits chimiques ménagers et les cosmétiques. Un spécialiste expérimenté peut déjà établir un diagnostic lors de l’examen du périnée et d’une étude détaillée des antécédents du patient.

Pour exclure d'autres causes, le médecin est tenu de procéder à un examen minimal (analyse d'urine générale et frottis de l'urètre). Outre les allergies aux détergents, un certain nombre de personnes sont intolérantes à certains aliments, boissons, médicaments (en particulier à usage topique) et à des sous-vêtements en tissus artificiels.

De telles réactions sont éliminées des médicaments antiallergiques (antihistaminiques et glucocorticoïdes). À l'avenir, vous devez faire attention lorsque vous utilisez des cosmétiques ou du lin.

7. Changements hormonaux

Les hormones sexuelles féminines jouent un rôle énorme dans la régulation de nombreux processus importants dans le corps. Malheureusement, avec l'âge, la quantité d'œstrogène diminue fortement, ce qui affecte négativement les performances de certains systèmes.

Le manque d'œstrogènes chez les femmes ménopausées entraîne une malnutrition, un renouvellement, une hydratation de la muqueuse vaginale et de l'urètre. La balance de la microflore est perturbée. La quantité de lactobacilles bénéfiques dans le vagin est réduite.

Ces changements se manifestent par une gêne, des démangeaisons et une sensation de brûlure dans l'urètre, une sensation de sécheresse dans le vagin, des pertes faibles ou modérées, une augmentation de la miction, une incontinence urinaire, de fausses impulsions et des symptômes.

Le traitement consiste à corriger le niveau d'œstrogène par l'administration d'un traitement hormonal substitutif (par exemple, les suppositoires Ovestin).

En plus de la vaginite atrophique, une sensation de brûlure peut aussi être causée par une inflammation banale de la vulve et du vagin (vulvovaginite, colpite). Une femme confond souvent ses sentiments. C'est pourquoi ces patients doivent consulter un gynécologue.

8. prostatite

L'inflammation de la prostate chez l'homme (prostatite) ou son élargissement bénin (adénome de la prostate) peuvent également causer ces sensations désagréables. Les autres signes de ces maladies incluent:

  1. 1 Douleur dans le périnée avec irradiation au rectum, à l'aine, à la cuisse, à l'abdomen.
  2. 2 Violation de la miction par le type de rétention d’urine, la sensation d’obstruction à l’écoulement de l’urine, son écoulement par petites portions.
  3. 3 Nuit fréquente ou fausses envies.
  4. 4 Brûlure et inconfort dans l'urètre.

Le diagnostic de la prostatite n'est généralement pas difficile. En règle générale, une échographie de la prostate, un examen rectal numérique, une analyse de l'écoulement de la prostate, une analyse d'urine sont nécessaires. Le traitement est prescrit par un urologue.

Il est important de noter que quelles que soient les causes des démangeaisons, des coupures et des brûlures dans l'urètre, vous ne pouvez pas les laisser sans surveillance et se soigner elles-mêmes. Cela entraîne de nombreuses complications, une chronisation du processus infectieux-inflammatoire, des difficultés de diagnostic et une diminution de l'efficacité du traitement.

Des démangeaisons et des brûlures dans l'urètre chez les femmes - d'où viennent ces symptômes désagréables et comment s'en débarrasser?

Toute gêne résultant du fait d'aller aux toilettes devrait inciter les représentants du sexe faible à réfléchir à leur santé.

Les spasmes, les douleurs ou les brûlures dans l'urètre chez les femmes indiquent le développement de diverses maladies de la sphère urogénitale, dont certaines peuvent affecter non seulement l'état général du corps, mais également la fonction de reproduction de la femme.

De tels symptômes ne doivent pas être laissés sans l'attention appropriée: dès la première apparition d'une gêne liée à l'écoulement de l'urine, la femme doit consulter le médecin urologue ou le gynécologue, qui lui posera un diagnostic précis et l'aidera à faire face au mal douloureux.

Quels facteurs prédisposent à la survenue de maladies du système génito-urinaire chez la femme

En raison de sa structure spécifique, le système urinaire féminin est beaucoup plus sensible au développement de diverses maladies que le système urinaire masculin.

Organes pelviens chez les femmes

En effet, l'urètre féminin large et ouvert a une petite longueur et se situe à proximité immédiate du vagin et de l'anus. Tout cela crée des conditions favorables à la pénétration de bactéries pathogènes dans l'urètre féminin, ce qui provoque une inflammation sévère et, par conséquent, une sensation de brûlure dans la région urétrale de la femme.

Les conditions préalables au développement de maladies affectant le système urogénital féminin sont les facteurs suivants:

  • absence de désinfection des voies urinaires (dans le corps des hommes, la prostate est responsable du nettoyage de l'urètre, qui libère une substance spéciale capable de supprimer les agents infectieux qui tentent de pénétrer dans l'urètre);
  • abstinence prolongée d'aller aux toilettes (lorsqu'une femme, pour une raison quelconque, ne peut pas aller aux toilettes et souffre depuis longtemps, des micro-organismes pathogènes commencent à se multiplier rapidement dans sa vessie, ce qui déclenche une infection et l'apparition d'un malaise en urinant);
  • mise en place d'un cathéter (lors du cathétérisme, l'urètre d'une femme peut être blessé, même lors de manipulations incorrectes, des microbes peuvent pénétrer dans l'urètre; tout cela donnera une impulsion au développement de maladies);
  • blessures mécaniques subies lors de rapports sexuels ou d'examens médicaux (toute lésion du vagin peut entraîner la propagation de micro-organismes dangereux, qui peuvent à tout moment pénétrer dans l'urètre;
  • la grossesse (en raison d'un déséquilibre hormonal dans la période de portage d'un bébé dans le corps de la femme peut provoquer de graves perturbations affectant l'état général de son urètre);
  • hypothermie (l'exposition au froid nuit toujours à la santé de la femme, le froid provoque l'apparition d'une cystite, d'une inflammation des reins et d'autres maladies similaires);
  • les maladies des organes et des systèmes internes (des maladies telles que le diabète sucré provoquent de nombreux symptômes chez un malade et peuvent entraîner une perturbation du système urinaire).
Même un changement de fond psycho-émotionnel (stress fréquents, dépressions, troubles nerveux, etc.) peut affecter l'état de la région urogénitale.

Raisons principales

Les causes des spasmes et des sensations de brûlure chez les femmes lors de l’émission d’urine peuvent être divisées en deux groupes principaux:

  • maladies infectieuses (une inflammation et des symptômes désagréables sont dus à l'exposition à des agents infectieux);
  • causes non infectieuses (les brûlures lors de l'écoulement de l'urine ne sont pas associées à l'influence de virus et de bactéries).

Les causes les plus courantes de brûlure dans l'urètre chez les femmes sont les maladies infectieuses suivantes:

  • urétrite (l'inflammation est localisée directement dans l'urètre, les parois de l'urètre sont infectées par des infections provenant de l'extérieur);
  • la cystite (processus inflammatoire provoqué par l'activité vitale de la microflore pathogène, qui affecte la vessie, provoque une miction régulière et des douleurs aiguës lors de l'écoulement de l'urine);
  • candidose (l'un des symptômes de la pénétration du champignon Candida est une sensation désagréable dans l'urètre);
  • Les infections qui se transmettent pendant les rapports sexuels (gonocoques, chlamydia, trichomonas et autres protozoaires et bactéries qui infectent le vagin puis passent dans l'urètre peuvent provoquer une sensation de brûlure.

En outre, il existe un certain nombre de causes de brûlure pendant la miction, qui sont de nature non infectieuse:

  • la libération de sable et de petites pierres (ce processus peut gravement blesser l'urètre);
  • blessures et compression de l'urètre (résultant de naissances récentes, d'interventions chirurgicales, etc.);
  • l'utilisation d'aliments, pouvant entraîner des modifications de la composition de l'urine (une violation du pH de l'urine provoque une sensation de brûlure à l'entrée de l'urètre);
  • réactions allergiques systémiques (des sensations de brûlure désagréables dans l'urètre peuvent également résulter de l'utilisation de produits allergènes ou de la prise de médicaments);
  • réactions allergiques locales (une brûlure constante dans l'urètre chez la femme et des démangeaisons dans la zone intime peuvent être une réaction à un sous-vêtement synthétique, à des produits d'hygiène, à des gels de lavage, etc.);
  • violation de la régulation nerveuse (l'inconfort et les brûlures peuvent être le résultat d'un dysfonctionnement des terminaisons nerveuses, alors que l'urètre lui-même peut être complètement en bonne santé).

Comment et quoi traiter?

Les méthodes de traitement d'une sensation de brûlure dans l'urètre dépendent toujours de la cause qui a provoqué un symptôme désagréable. C'est pourquoi vous devez d'abord comprendre la cause exacte de l'inconfort pendant la miction.

Avec une sensation de brûlure dans l'urètre chez la femme, le traitement repose le plus souvent sur:

  • des antibiotiques (des antimicrobiens sont nécessaires pour supprimer la bakflora dans l'urètre et la vessie);
  • prendre des médicaments antimycotiques (ces médicaments peuvent affecter le champignon pathogène);
  • l'utilisation de médicaments diurétiques (des préparations naturelles à base de plantes et à base de plantes médicinales donneront un effet diurétique et aideront à éliminer mécaniquement l'infection de leur corps);
  • l'utilisation d'antiseptiques et d'anti-inflammatoires locaux (applications, bains de siège, lavage et instillation avec des désinfectants atténueront rapidement les symptômes locaux, arrêteront les brûlures et la douleur);
  • prendre des immunomodulateurs (médicaments qui augmentent le système immunitaire, normalisent le système immunitaire et augmentent la résistance aux infections);
  • prendre des sédatifs (indiqué pour les femmes ayant une régulation nerveuse altérée).

En outre, pendant le traitement, les représentants du sexe faible doivent suivre un régime, abandonner l'alcool, les aliments épicés, salés, frits, gras et limiter la consommation de sucreries, de café et d'eau gazeuse.

Si vous avez des problèmes de miction, vous devez suivre un régime.

Les légumes et les fruits frais doivent constituer la base de l'alimentation; les femmes doivent également boire autant que possible de l'eau propre, des boissons aux fruits des baies et des préparations à base de plantes.

Une femme qui suit un traitement doit pour le moment renoncer à tout rapport sexuel et, si nécessaire, soigner son partenaire sexuel (pour un homme, un traitement est généralement nécessaire si la sensation de brûlure lorsque le partenaire émet de l'urine est provoquée par des infections). Au cours de la thérapie, le patient doit également réduire son activité physique, limiter les entraînements sportifs, aller au bain et au sauna, et faire très attention à leur hygiène intime.

Si, en plus de la brûlure, la femme ressent une douleur intense dans le bas de l'abdomen, voit du sang dans les urines, se sent affaiblie et connaît une forte augmentation de la température, elle devrait consulter immédiatement un médecin.

Vidéos connexes

En bref sur les causes et les méthodes de traitement de la brûlure dans l'urètre chez les femmes:

La sensation de brûlure qui se produit chez les femmes lors de la libération d'uriner peut être une manifestation de nombreuses maladies. Faire un diagnostic précis et choisir un schéma de traitement pour un patient dans une telle situation doit être un médecin expérimenté. L'automédication peut ne pas donner les résultats escomptés et aggraver encore davantage l'état du système urinaire féminin.

Des questions

Question: Causes de brûlure dans l'urètre?

Bonjour Je vous ai déjà écrit à propos de suspicion d'urétrite. À l'âge de 10-11 ans, pour la première fois, j'ai eu une légère sensation de brûlure pendant la miction, qui s'est poursuivie peu de temps après son achèvement. J'ai 22 ans maintenant. Jusqu'à présent, périodiquement, les symptômes réapparaissaient et disparaissaient au bout d'un moment. Après avoir rencontré une petite entreprise en 2010 (nous avons bien bu et tout mangé différemment), la même sensation de brûlure est revenue le 1er janvier. Elle a duré toute une journée et le soir, elle a augmenté considérablement et ne s’est arrêtée que le matin du 2e numéro. Pendant longtemps, il n'y a pas eu de récidives aussi fortes (toujours la même sensation de brûlure faible et intermittente). Mais il y a 2 ou 3 mois, une sensation de brûlure encore plus terrible est apparue, qui ne pouvait tout simplement pas être tolérée. Des cas similaires ont été répétés 4 fois plus et, il y a 2 semaines, ces sentiments (bien que plus faibles) ont acquis un caractère quotidien et duré 2 à 3 heures par jour. La vessie ne me dérange pas du tout - il n'y a pas de douleur ou de tout autre malaise.
Récemment adressé à l'urologue. Avec des analyses d'urine et de sang, tout va bien, le médecin m'a prescrit d'utiliser du gel Ginokomfort à l'huile de théier et de boire du thé à la camomille, envoyé à un gynécologue (je sens que le «football» a commencé pour les médecins). Alors que j'étais vu par un urologue, j'ai bu moi-même 10 jours de lévomitsétine (aujourd'hui est le dixième jour) avec 1 comprimé 20 minutes avant les repas, 3 à 4 fois par jour. Le médicament est devenu beaucoup mieux, mais aujourd'hui, une légère sensation de brûlure a repris. Mon mari et moi "à gauche" ne marchons pas les uns des autres et ne marchons jamais, il n'y a rien à "ramasser" sexuellement.
Le fait est que peu de temps avant les récentes rechutes graves, mon mari et moi avons utilisé assez activement le phaloimiseur avec vibration. L'urologue affirme que, puisque mes tests sont excellents, ma maladie est associée à l'utilisation d'un vibrateur: l'urètre a été blessé. Est-ce vrai? Le vibrateur est en gel. Peut-être que sa composition irrite la muqueuse? Nous ne l’avons pas utilisé depuis longtemps, mais ma sensation de brûlure ne s’achève pas. Les lubrifiants peuvent-ils provoquer une inflammation de l'urètre?
Et un muguet peut-il causer une inflammation de l'urètre (j'ai des pertes vaginales peu claires et blanchâtres sans démangeaisons ni brûlures, s'agit-il d'un muguet?)? Dis-moi, que me conseilles-tu de faire?
Merci beaucoup! J'attends votre réponse avec impatience!

Les lubrifiants peuvent provoquer les symptômes que vous décrivez si leurs constituants vous rendent hypersensible. Vous devez abandonner leur utilisation. En outre, assurez-vous de réussir un examen sur l’IST et de repasser la panière de l’urètre. Au moment de l’enquête, vous pouvez prendre du cannephron, il soulagera l’inflammation et réduira les démangeaisons.

Zravstvuyu encore! Je vous écris pour la troisième fois. Je souffre des symptômes de l'urétrite pendant de nombreuses années. La dernière fois que vous m'avez recommandé de passer des tests de dépistage des IST et des bacilles de l'urètre, et de boire du Canéphron le temps de l'examen. Je n'ai pas encore pu me rendre chez le médecin - tout le temps de la réception est rapidement signé. Je ne cesse pas de penser aux causes et aux infections que l'urétrite peut causer en moi, et je suis passé à la question suivante: LE BREADMET PEUT-IL DEVENIR UNE CAUSE D'INFLAMMATION EN URETRA? La candidose survient-elle dans l'urètre?

La cause la plus fréquente d'urétrite est la lésion de l'ankori (candidose).

Merci beaucoup! J'aime vraiment à quel point la MedCollegia de ce site répond rapidement aux questions des visiteurs. Merci encore!

Nous sommes toujours heureux de vous aider.

Bonsoir! Une question m'intéressait: comment déterminer la longueur de ton vagin? Ou peut-il être fait que par un gynécologue?

La longueur moyenne du vagin est de 7 à 12 cm, seul votre gynécologue peut préciser votre longueur.

Bonjour Enfin, j'ai réussi à passer les tests nécessaires pour déterminer la cause de l'inflammation de l'urètre. Rien n'a été détecté dans le vagin bakposeve. E. coli 10 * 6 KOE / ml a été trouvé dans l'urine de l'urine et la totalité du paquet dans l'écoulement de l'urètre: E. coli 10 * 7 KOE / ml, Ent. faecales 10 * 7 KOE / ml, Str. bovis 10 * 6 KOE / ml. Le gynécologue m'a écrit Amoxiclav 2 fois / jour * 7 jours, Intrazol 2 fois / jour * 10 jours, Terzhinan 1 pour la nuit dans le vagin * 10 jours. Ensuite, après cela, Ecofemin 1 dans le vagin * 10 jours. Puis à nouveau passer les mêmes tests.
J'ai deux questions:
1. Comment les entérocoques et les streptocoques E. coli et Ficcallia pourraient-ils pénétrer dans l'urètre?
2. Quelle est l'efficacité de ce traitement avec ces médicaments?

1. Le mode de contact le plus fréquent consiste à porter le mauvais sous-vêtement: tongs, sous-vêtements synthétiques, ainsi que la mauvaise technique d'hygiène.
2. Ce traitement est adéquat et ne nécessite aucun ajustement.

Et encore une chose: à propos de l'hiver de cette année, mon mari et moi avons eu plusieurs fois des relations sexuelles anales non protégées. Les agents pathogènes de l'uréthrose trouvés dans mon cas pourraient-ils ensuite s'établir avec mon mari dans le système uro-génital et ne se manifesteraient toujours pas, mais ils me seraient transmis par un vain contact (non protégé)?
Merci d'avance! J'attends votre réponse avec impatience!

Oui, une telle voie de transmission, ainsi qu'un état de porteur asymptomatique, est tout à fait possible. Par conséquent, dans le traitement de toute infection sexuellement transmissible, les deux partenaires sexuels doivent subir un traitement (même si un seul d'entre eux est infecté). En outre, pendant le traitement, il est nécessaire de s'abstenir de tout type de relation sexuelle, même avec l'utilisation du préservatif, par exemple. exclure la possibilité de réinfection.

Merci beaucoup, docteur!
J'en ai parlé à mon mari, mais il est complètement convaincu que s'il ne se soucie de rien, cela signifie qu'il est en bonne santé. Il refuse catégoriquement toute intervention dans l'urètre. Et je ne voudrais plus revivre ces "tourments de l'enfer". Là encore, des questions se posent sur la manière de procéder:

Selon toutes les règles, il est nécessaire de passer une analyse de l'urètre, un réservoir d'ensemencement avec un antibiogramme, et ce n'est qu'après avoir reçu les résultats de l'examen que le médecin prescrira un traitement adéquat à votre mari. Cependant, si votre mari est catégoriquement opposé à l'examen, il peut prendre le même médicament antibactérien que vous, si l'occasion se présente de passer l'uroculture (culture d'urine). Votre mari peut également instiller dans l'urètre une solution à la chlorhexidine, une pommade topique au clotrimazole.

Merci beaucoup!
Est-il possible, lors d'attaques de brûlures et de coupures dans l'urètre, de prendre un bain assis avec de l'eau tiède pour se soulager? Cela m'aide simplement, mais est-ce dangereux? (Dans l’un des articles sur l’urétrite, il est indiqué qu’il est absolument impossible de le faire avec sa forme aiguë).
Merci d'avance!

Lorsque l'exacerbation de l'urétrite, tout d'abord, vous devriez consulter votre urologue. La chaleur sèche sur la vessie est recommandée, les bains sessiles sont contre-indiqués, car cela peut aggraver la situation.

Bonjour, je suis très inquiet de la brûlure dans l'urètre, et une érection a été cassée, il y a des sécrétions qui sont visqueuses et s'étirent comme la morve, le sperme a également changé de couleur, est devenu boueux, à sa manière ressemble à de la gelée, est allé à l'hôpital pour semer du sperme rien trouvé, rien ne se trouve dans la vénéréologie non plus, que peut-il être? s'il te plait dis moi s'il te plait

Néanmoins, les symptômes que vous décrivez sont caractéristiques de maladies infectieuses et inflammatoires transmises sexuellement. Pour un diagnostic plus précis, il est nécessaire non seulement de vérifier le contenu en agents pathogènes des infections sexuellement transmissibles dans un frottis de l'urètre, mais également d'exclure la présence d'anticorps dans ces infections dans le sang.

Bonsoir! Il y a presque deux semaines, j'ai suivi un traitement antibiotique prescrit par un gynécologue (à partir de streptocoque bovis présent dans l'urine de baccavi et de l'écoulement urétral de l'urètre, de l'entérocoque feccalis et de l'escherichia si). La condition s'est légèrement améliorée, mais pas complètement: occasionnellement, il y a une brève sensation de brûlure et un inconfort dans l'urètre. Maintenant, j'attends les résultats des mêmes chars. Et aujourd’hui, vers 5 heures du matin, une sensation de brûlure est réapparue dans l’urètre, mais déjà plus forte qu’après les antibiotiques (et elle dure toujours). Je pense que jusqu'à la fin, après tout, ce médicament n'a pas guéri. Très préoccupé par cette situation - combien de temps le traitement de ces bactéries peut-il durer? Et est-il possible de s'en débarrasser à 100%?

Si le traitement est prescrit en fonction du résultat de l'examen bactériologique et de l'antibiogramme, et que vous avez suivi à la lettre toutes les recommandations du médecin, le traitement devrait avoir un effet. S'il n'y a pas de dynamique positive, il est recommandé de consulter à nouveau le gynécologue et de faire un don de sang pour les infections génitales. Ce n'est qu'ensuite que le spécialiste corrigera le traitement.

Bonjour docteur! Aujourd'hui, j'ai reçu les résultats des réservoirs (urine et écoulement de l'urètre).
1. Escherichia a été retrouvé dans les urines si 10 * 3 KOE / ml (avant traitement avec des antibiotiques, il était de 10 * 6 KOE / ml)
2. Escherichia si 10 * 7 KOE / ml et Streptococcus uberis 10 * 7 KOE / ml sont présents dans le frottis (et avant le traitement était BOVIS streptocoque). "Tué" uniquement les entérocoques feccalis.
Il y avait 3 questions:
1. Quelle est l'image du point 1 et de l'analyse dans son ensemble?
2. Pourquoi le streptocoque a-t-il changé (de bovis à luberis)?
3. En quoi consiste généralement strepertococcus lüberis (ne lisez que ce qui est lié au streptocoque "inhabituel"), d'où vient-il?

1. La présence d'Escherichia, si elle indique une infection ascendante, est généralement causée par un lavage inadéquat, le port de ficelles, une utilisation abusive des protège-slips.
2. En règle générale, la flore pathogène est mélangée à la prédominance de l'agent le plus agressif: lorsqu'un traitement est prescrit, la flore sensible à cet antibiotique meurt, mais les non-sensibles restent. Pour ce faire, il est nécessaire de reprendre l'antibiogramme et de suivre un traitement.
3. Il existe de nombreux types de streptocoques et il est impossible de rechercher la raison de son origine. Il peut s'agir à la fois de streptocoque fécal et de peau. Il est nécessaire de suivre un traitement strictement prescrit par un médecin spécialiste.

Merci beaucoup
Et comment comprendre "l'abus de tablettes journalières"? Ne devraient-ils pas être portés en permanence pour absorber les excrétions naturelles?

Le sous-vêtement fabriqué à partir de tissus naturels, remplacés quotidiennement, constitue le meilleur matériau pour absorber les sécrétions naturelles. Avec l'utilisation constante de protège-slips, une irritation de la membrane muqueuse des organes génitaux externes est possible, ce qui peut être infecté et le coussinet lui-même, qui n'est pas remplacé pendant la journée, peut devenir une source d'infection.

Bonne journée! Ma situation est la suivante: un gynécologue chez qui on diagnostique une urétrite non spécifique me voit. Selon les résultats des avant-dernières eaux résiduaires d'urine et d'écoulement de l'urètre, Escherichia coli (urine), Streptococcus luberis, Escherichia coli ont été détectés. Traitements prescrits d'antibiotiques. Après cela, mon mari et moi avons eu un contact sexuel interrompu non protégé, et après une semaine, tous les symptômes de l'uréthrite sont revenus à moi (démangeaisons, brûlures, plaies). D'après les résultats de tests récents (sève d'urine), enterococcus sp. Le médecin a prescrit un nouveau traitement par antibiotiques.
Je vous ai un jour écrit que quelques mois avant l'apparition des premiers symptômes d'uréthrite, mon mari et moi étions engagés dans des relations sexuelles anales non protégées (ce qui, apparemment, a été notre erreur fatale). Vous avez répondu (à mon gynécologue également) que la bactérie que j'avais trouvée aurait pu s'installer dans mon urètre avec mon mari et me transmettre à chaque contact sexuel non protégé.
Une autre question se pose: les bactéries de ma cavité buccale peuvent-elles également s'établir dans l'urètre de mon mari, puis se transmettre à moi lors de rapports sexuels non protégés et provoquer une urétrite? Ou la probabilité d'une telle infection n'est pas trop élevée?
Merci d'avance! En attente de votre réponse!

Dans le cas où une microflore pathogène est détectée dans la cavité buccale (sur la membrane muqueuse), lors d’un contact sexuel oral, la probabilité d’infection est très élevée. Pour vérifier cette possibilité est facile - il vous suffit de faire bakposev des parois muqueuses de la gorge.

Et si la microflore orale est normale?

Comment traiter la brûlure dans l'urètre chez les femmes?

Les manifestations indésirables de nature intime peuvent provoquer un déséquilibre important chez la femme. L'un des signes de nombreuses affections urologiques et gynécologiques est une sensation de brûlure dans l'urètre. C'est un problème fréquent chez les patients de différentes catégories d'âge.

Cependant, plus souvent les femmes y font face. Tout s'explique par la structure anatomique du corps féminin. La spécificité de la structure du vagin, sa proximité avec l'urètre, contribue à la fréquence des processus inflammatoires. De plus, ce moment exacerbe la possibilité de maladies infectieuses.

Urètre féminin

L'urètre est un tube creux à parois souples. Le canal féminin (urètre féminin) est petit, court, de 2,5 à 4,5 cm de long, 1,5 cm de large et de 7 à 13 mm de diamètre. Le début de l'urètre féminin est situé dans la vessie, il a une large ouverture.

Le canal passe à travers le diaphragme urogénital et présente une ouverture externe étroite. La fin de l'urètre est cachée dans la fente génitale. Le canal est parallèle au vagin et ressemble à un entonnoir.

Les parois du canal sont formées à partir des coquilles:

  • muqueuse (tunica muqueuse);
  • sous-muqueuse (tela submucosa);
  • musculaire (tunica musculaire).

Sous l'épithélium stratifié se trouve une plaque de la couche muqueuse, riche en tissus élastiques qui forment les plis longitudinaux.

Lorsque disséqué, vous pouvez trouver qu'il a une forme étoilée. Sur son mur arrière se trouve le pli le plus haut, appelé le sommet du canal.

La couche sous-muqueuse est remplie de microvaisseaux veineux. Ils se déplacent dans le tissu musculaire. Cette coquille est formée de tissu conjonctif fibreux lâche.

La couche musculaire est une couche circulaire de fibres musculaires lisses:

  1. Longitudinale extérieure.
  2. Circulaire interne.

L'urètre a un sphincter arbitraire (compresseur), il est situé à l'endroit où passent les muscles de l'urètre.

Brûlure de l'urètre chez la femme

S'il y a des symptômes désagréables de brûlure dans l'urètre, alors vous pouvez probablement supposer la présence d'une pathologie ou d'une étiologie infectieuse et inflammatoire.

Le canal féminin est assez court, large et ouvert. Ces caractéristiques anatomiques facilitent l’entrée des microorganismes infectieux dans le canal.

Les causes de brûlure dans la région de l'urètre sont souvent une inflammation de la membrane muqueuse ou de la vessie. Les micro-organismes infectieux peuvent entrer et se répandre de manière ascendante et descendante.

Facteurs déclenchant l'apparition du symptôme

Ces facteurs sont:

  • le besoin de patience à long terme quand il est impossible d'utiliser les toilettes. Le résultat est une division vigoureuse des microbes dans la vessie, ce qui conduit à une infection;
  • l'absence d'organe qui désinfecte le canal urinaire (prostate);
  • transférer des opérations pour lesquelles le cathéter a été utilisé;
  • diabète sucré;
  • réaction allergique aux médicaments que le patient doit prendre pendant longtemps;
  • ouverture aux bactéries et proximité du vagin;
  • incontinence sexuelle.

Causes de la sensation de brûlure en urinant

Les raisons pour lesquelles il existe une sensation de brûlure et une douleur intense peuvent aller du non-respect banal de l'hygiène personnelle aux maladies graves.

Les principales causes de symptômes:

  • processus inflammatoire dans le système urinaire;
  • maladie infectieuse;
  • inflammation intestinale;
  • stress prolongé et surcharge nerveuse périodique.

Si la sensation de brûlure ne s'arrête pas même après la fin de la miction, les raisons changent quelque peu.

Les médecins rencontrent souvent des patients qui se plaignent d'une sensation de brûlure, mais aucun autre symptôme n'est retrouvé. Ensuite, des experts procèdent à des examens supplémentaires, à la suite desquels une personne souffre de dépression prolongée ou de névrose chronique.

Les fausses brûlures sont causées par des peurs constantes, de l'anxiété et d'autres troubles.

Maladies

De nombreuses maladies ont des manifestations cliniques sous la forme de brûlures et de douleurs dans l'urètre.

La cystite

Paroi de la vessie enflammée. La bactérie qui pénètre dans l'urine est à l'origine de la maladie. Puisque l'intestin passe à côté, il y a des cas d'infection dus à des processus pathologiques.

Les agents responsables de cette infection peuvent être:

  • E. coli, staphylocoque
  • protéi;
  • divers champignons et trichomonas;
  • les microorganismes.

Cystite connue genèse non infectieuse. Ensuite, ils s'expliquent par la présence dans l'urine d'une grande quantité de produits chimiques ingérés avec des médicaments à long terme. La deuxième option est une brûlure.

Circonstances contribuant au développement de la cystite:

  • foyers chroniques d'infections dans le corps;
  • constipation fréquente;
  • transfert de maladies vénériennes ou gynécologiques;
  • frottement incorrect après les selles;
  • position assise prolongée;
  • l'hypothermie;
  • changement intempestif de tampons et de serviettes pendant les règles;
  • vie sexuelle promiscuous;
  • porter des vêtements trop serrés ou trop serrés.

Pour déterminer la présence de cystite, en fonction de ses symptômes:

  • mictions fréquentes avec douleur;
  • turbidité de la couleur de l'urine;
  • sensation de vessie pas complètement vidée;
  • douleurs lancinantes sur le pubis;
  • de la fièvre, des nausées et des vomissements.

Urétrite

La maladie est associée à une inflammation de la membrane muqueuse de l'urètre. Généralement causé par des bactéries pathogènes.

Les causes d'occurrence sont:

  1. Faible immunité.
  2. Non-respect de l'hygiène personnelle.
  3. Vie sexuelle Promiscuous.
  4. La grossesse
  5. Alcoolisme
  6. Calculs rénaux.
  7. Congestion veineuse dans le bassin.
  8. Processus inflammatoires chroniques du système génito-urinaire.
  9. Intimité sexuelle précoce.

Il existe des formes d'urétrite:

  • infectieuse - causée par des gonocoques, gardnerella, staphylocoques, streptocoques, Escherichia coli;
  • non infectieux - déclenché par des lésions de l'urètre (cystoscopie, cathétérisme de la vessie, passage d'une pierre au rein).

Dans les recoins de l'urètre peuvent se former des lésions sacculées. Ils sont séparés des tissus par une barrière dense.

Une urétrite infectieuse peut survenir:

L'urétrite non spécifique est une conséquence de la propagation d'infections par d'autres organes par la circulation sanguine.

Une urétrite spécifique survient le plus souvent comme complication d'une maladie vénérienne.

Une catégorie distincte est attribuée:

  • Uréthrite à Candida (causée par des champignons);
  • tuberculose (cause de mycobactérie);
  • viral (causé par le virus de l'herpès).

Les principaux symptômes lors de la miction:

  • sensation de brûlure;
  • la douleur
  • écoulement de pus de l'urètre;
  • démangeaisons pendant la menstruation.

Plus tard, la douleur est permanente. Des rejets de différentes densités et couleurs se produisent également. La couleur est affectée par l'agent infectieux qui cause l'urétrite. Les rejets sont transparents au vert purulent. Bien que la femme ne va pas aux toilettes, il n'y a pas de gêne.

Maladies sexuellement transmissibles

  1. La trichomonase est le résultat de la pénétration de trichomonas par voie vaginale dans les organes génitaux et l'urètre. Trichomonas vaginalis appartient à la classe la plus simple des flagellés. Grâce à leurs flagelles, ils peuvent bouger. Le plus souvent, la maladie pénètre sexuellement dans le corps, mais il existe de rares exceptions. Les trichomonas urogénitaux ne vivent que dans les voies urinaires et les organes génitaux. Lorsque les trichomonas apparaissent, l'urètre, le vagin et le col de l'utérus s'enflamment. Cette maladie contribue à l'obstruction des trompes de Fallope à deux reprises. Au cas où une femme redeviendrait infectée, le risque d'infertilité des trompes serait déjà multiplié par 6.
  2. Gonorrhée Maladie infectieuse causée par des gonocoques du genre Neisseria. Distribué par contact sexuel. L'agent pathogène se développe dans la membrane muqueuse des organes génitaux. Les bactéries pathogènes affectent l'urètre, le col utérin et le tiers inférieur du rectum. Accompagné par le cours de la maladie décharge purulente. Les gonocoques, hors du corps humain, meurent rapidement à 55 ° C. Aussi pour eux sont l'action destructive d'antibiotiques et un certain nombre de produits chimiques. L'immunité n'est pas développée.
  3. Chlamydia. L'agent causal est la chlamydia. Ce microorganisme se situe entre bactéries et virus. Il combine leurs principales caractéristiques. Lorsque les corps élémentaires de chlamydia tombent sur l'épithélium cylindrique de l'urètre, le corps est infecté. Ils sont distribués dans l'urètre, le vagin, le col utérin, le rectum. Accompagné d'une miction douloureuse, se transformant en douleur. Écoulement purulent non abondant, démangeaisons constantes dans les organes génitaux. L'inflammation chronique peut déclencher le développement de l'infertilité.
  4. Candidose. Il est provoqué par des champignons ressemblant à la levure - Candida (Candida albicans). Les muqueuses touchées des organes urinaires, ainsi que de la peau environnante. Le syndrome de brûlure n’est inhérent qu’aux formes chroniques. De plus, les démangeaisons et les décharges sous forme de gros flocons blancs sont caractéristiques.
  5. Mycoplasmose Les microorganismes qui causent la maladie sont appelés mycoplasmes. Ils sont souvent infectés lors de rapports sexuels et très rarement par la méthode du ménage. Cela affecte l'urètre, le col de l'utérus et l'utérus, les organes pelviens. Des écoulements blanchâtres ou jaunes se produisent. Le contact sexuel est également accompagné de douleur. La maladie est asymptomatique, ce qui entraîne une inflammation chronique de l'utérus et de la vessie.

Causes non transmissibles

Douleurs aiguës et sensations de brûlure dans l'urètre sont associées à:

  • urolithiase (urolithiasis);
  • la nourriture, symptôme déclencheur (alcool, café);
  • éléments chimiques des produits d’hygiène personnelle (savon, tampons, papier hygiénique);
  • blessure lors d'un rapport sexuel;
  • mauvaise hygiène ou coliques néphrétiques;
  • modification du niveau d'acidité des organes génitaux due à des soins trop fréquents;
  • diabète ou dysharmonie;
  • la goutte;
  • les poux du pubis;
  • obstruction canalaire - tumeurs, cicatrices, adhérences.

Causes mécaniques

Les blessures mécaniques surviennent souvent lors de rapports sexuels trop violents. Une autre façon de se blesser est la chirurgie ou l'examen vaginal.

Causes externes:

  1. Cathéter Au cours de cette procédure, les actions souvent inacceptables du personnel peuvent entraîner des microtraumatismes à l'intérieur de l'urètre.
  2. Chirurgie L’intervention de chirurgiens dans la microflore vaginale peut entraîner l’introduction de micro-organismes indésirables. Et du vagin, ils vont dans l'urètre.
  3. Traumatisme Il se produit dans l'urètre après un rapport sexuel sous forme de microfissures. Les champignons et les bactéries pénètrent facilement dans ces fissures, ce qui provoque un symptôme douloureux. L'accouchement récent est une autre source de blessure. Un facteur interne est le passage de fragments de calculs rénaux et de sable.

Diagnostics

Pour la bonne décision du diagnostic sont attribuées de telles études:

  • analyse d'urine;
  • tampons sur la flore;
  • la cystoscopie;
  • examen bactériologique de l'urine;
  • Analyse PCR pour détecter les infections;
  • Échographie des organes pelviens;
  • test sanguin biochimique;
  • radiographie des reins;
  • biopsie de la vessie.

Selon les résultats des tests obtenus, le spécialiste pourra prescrire un traitement individuel. Peut-être l'utilisation de la thérapie antibiotique.

En plus de tous les tests et analyses de laboratoire, un examen complet de la femme par un gynécologue est nécessaire. L'examen doit être effectué avec un néphrologue, afin d'exclure ou de confirmer la présence de calculs ou d'autres pathologies.

Traitement de la brûlure dans l'urètre

Les médicaments doivent être prescrits dans les cas suivants:

  • la brûlure dans l'urètre dure plus de deux jours;
  • douleur, démangeaisons et écoulement atypique;
  • le nombre de besoin d'uriner augmente;
  • joint mal de dos;
  • la manifestation de sang dans l'urine;
  • fièvre et maux de tête.

Des spécialistes pour aider à poser le bon diagnostic:

Le traitement général des brûlures dans l'urètre est axé sur la restauration de la microflore vaginale. Il est également nécessaire de restaurer les couches urétrales et d'accroître l'immunité de l'organisme dans son ensemble.

Médicamenteux

Dans le processus inflammatoire aigu, des antibiotiques et des anti-inflammatoires doivent être pris.

Lors du diagnostic de l'urétrite, le médecin prescrit un traitement antibiotique.

Les plus populaires:

  1. Amoxiclav
  2. Ciprofloxacine.
  3. Norfloxacine.
  4. Pefloxacine.

Ces médicaments servent à prévenir l'inflammation dans le système génito-urinaire. Les suppositoires vaginaux et les tampons antibactériens sont également utilisés.

Des procédures visant à réchauffer les zones du corps - bains de boue et de paraffine - sont attribuées. Cette procédure produira un léger effet irritant, ce qui augmentera le flux sanguin dans l'urètre et optimisera le métabolisme.

En outre, ils subissent une immunothérapie, qui aide à rétablir la résistance active du corps aux maladies.

L'alcool, les aliments épicés et épicés sont interdits.

Mycoplasmose

Les antibiotiques sont également à la base du traitement de la mycoplasmose:

  1. Azithromycine.
  2. Wilprafen.
  3. Tétracycline.
  4. Érythromycine.
  5. Klacid
  6. Macropene.

Le médecin choisit individuellement le mode d'administration du médicament - comprimés, injections ou pommades.

Gonorrhée

La gonorrhée est traitée avec des antibiotiques:

Une fois le traitement antibiotique terminé, la physiothérapie est prescrite aux patients:

  • inductothermie;
  • thérapie au laser;
  • UHF et electrofreeze;
  • Darsonval et thérapie par ultrasons.

Une fois toutes les procédures terminées, le patient subit un examen de contrôle. Les résultats fournissent une occasion de confirmer la récupération finale.

Candidose

Vous pouvez vous débarrasser de la candidose avec des médicaments antifongiques:

  • polyènes - lévorine, nystatine, amphotéricine B, pimafucine;
  • imidazoles - Nizoral, Clotrimazole;
  • trinazoles - Orungal, Flucanazole.

Les médicaments ont une forme différente de libération: des bougies, des injections et des pilules.

Bien établi leur effet de bougie:

Le schéma de traitement de la trichomonase ne peut être prescrit que par un médecin. De plus, le traitement devrait prendre les deux partenaires pendant 7 à 14 jours.

Les meilleures performances ont:

  • Métronidazole (compte-gouttes, comprimés, piqûres ou gel);
  • Le tinidazole et le nitazol;
  • Klion-D.

Remèdes populaires

Les phytopreparations peuvent servir de moyens auxiliaires.

Les plantes médicinales et leurs décoctions sont utilisées pour les douches vaginales, les bains médicaux et les tampons vaginaux:

  • La trichomonase est traitée avec une décoction de 1 cuillère à soupe d'écorce de chêne, une cuillère à soupe de fleurs de camomille, 3 cuillères à soupe de feuille d'ortie, 5 cuillères à soupe d'herbe de montagne. Mélanger la composition et deux cuillères à soupe du mélange versez un litre d'eau bouillante. Insister dans un endroit sombre, égoutter.
  • Dans le traitement de l'urétrite féminine, l'inclusion de persil, céleri et betterave a un effet positif.
  • Pour se débarrasser des brûlures, il est recommandé de faire une décoction de 2 grandes cuillères de tilleul. Versez 400 ml d’eau chaude dessus et allumez un petit feu. Faire bouillir pendant 10 minutes, puis filtrer et refroidir. Prenez un verre le matin et le soir.
  • Le traitement de la cystite est généralement effectué pendant 2 mois. Entre les cours, il devrait y avoir une pause de 7 à 14 jours. Décoctions de busserole utilisées avec succès, ainsi que des thés aux reins. Parallèlement à cela, des frais médicaux sont utilisés, comprenant la camomille, le millepertuis, la banane plantain, la prêle et le calamus des marais. Si la phytothérapie est associée à des procédures de réchauffement et à un régime alimentaire, le résultat sera obtenu dans 2 semaines.

Mesures préventives

L'action la plus appropriée sera la prévention chez les femmes:

  1. Utilisez un préservatif, car l'infection principale se produit lors d'un rapport sexuel.
  2. N'oubliez pas non plus l'hygiène personnelle. Cela nécessitera l'achat d'outils spéciaux pour l'hygiène intime, avec le niveau de pH correct.
  3. Portez une attention particulière à la nourriture. Réduisez la quantité d'aliments épicés et frits, éliminez l'alcool de votre alimentation. Réduire la consommation d'aliments pouvant provoquer une exacerbation de la maladie.
  4. Évitez le stress nerveux et le stress. Portez les bons vêtements - leur taille et le temps qu'il fait.
  5. Maintenez l'équilibre hormonal et dormez suffisamment. Et surtout, en faire une règle - rendre visite à un gynécologue au moins une fois par an.
  6. De préférence des sous-vêtements en coton.

Souvent, les signes de brûlures, de démangeaisons et de douleurs dans l'urètre ne sont pas de bon augure. Cependant, les mesures préventives les plus simples permettront de protéger la santé d’une femme des conséquences fatales.

Même si les symptômes sont déjà apparus, ne paniquez pas et restez seul avec le problème. Il y a des spécialistes à l'hôpital qui peuvent choisir le bon complexe de traitement. Et cela garantit une récupération complète.

Brûlure dans l'urètre - qu'est-ce qui cause l'inconfort et comment l'éliminer?

Le phénomène de brûlure dans l'urètre apporte souvent une gêne à la femme. Il apparaît soudainement, souvent dans le contexte du bien-être général. Examinons de plus près ce symptôme pour savoir quelles maladies peuvent provoquer de tels symptômes et comment s'en débarrasser.

Brûlure de l'urètre chez les femmes - causes

La fréquence d'apparition de symptômes entraînant une sensation de brûlure dans l'urètre chez la femme, dont les causes sont différentes, en raison des particularités de la structure anatomique. La faible longueur de l'urètre augmente le risque de pénétration de micro-organismes pathogènes, raison pour laquelle les maladies du système urogénital sont plus courantes chez les femmes. Directement, ils provoquent des symptômes tels que des brûlures et des démangeaisons. Parmi les raisons fréquentes:

  • infections génitales - chlamydia, gonorrhée, syphilis, ureaplasmose;
  • inflammation des voies urinaires - cystite, urétrite;
  • violation du pH du vagin - la dysbiose provoque souvent des brûlures et des démangeaisons qui peuvent se loger dans l'urètre;
  • traumatisants et microfissures des organes génitaux, à la suite de rapports sexuels violents;
  • changements hormonaux - provoque une violation de la microflore du vagin, où le processus pathologique se déplace vers l'urètre.

Brûlure de l'urètre après avoir uriné chez la femme

La brûlure dans l'urètre après la miction est un symptôme caractéristique du système urinaire. Cette sensation désagréable apparaît à la suite d'une reproduction accrue des microorganismes pathogènes, leur activité vitale. Les lésions des muqueuses accompagnent ce processus pathologique. Directement dans ces endroits, après avoir uriné, il y a une sensation de brûlure dans l'urètre. Des symptômes similaires sont typiques pour:

En outre, une sensation de brûlure dans l'urètre chez la femme apparaît souvent dans le contexte de la présence de tartre ou de sable dans le système urinaire. Le passage de ces éléments dans les voies urinaires, accompagné d'une douleur dans la région pelvienne, provoque une récession dans l'urètre. De plus, ce symptôme peut survenir avec une forte augmentation de la concentration de sels dans le corps, à la suite d'une déshydratation.

Brûlant le matin dans l'urètre

Les brûlures dans l'urètre chez les femmes, qui se produisent principalement le matin, sont un signe d'uréthrite. Les patients se plaignent de douleurs et de crampes au bas-ventre, à l'aine, qui s'aggravent lorsqu'elles vont aux toilettes. Un symptôme caractéristique de la pathologie est l'écoulement urétral. Ils sont abondants, mucopurulents, indiquant une origine infectieuse. Avec une urétrite spécifique (gonorrhée, chlamydia), souvent la décharge acquiert une odeur désagréable, change de consistance, de volume et de couleur.

Brûlure dans l'urètre après un rapport sexuel

Certaines femmes se plaignent auprès du gynécologue d'une sensation de brûlure dans l'urètre après un rapport sexuel. Dans le même temps, les médecins soulignent toujours le risque de lésion de la délicate membrane muqueuse directement pendant les rapports sexuels. Mauvaise posture choisie, les rapports sexuels non protégés peuvent causer des dommages non seulement au vagin, mais également à l'urètre. Souvent, l'apparition de microfissures causées par une production insuffisante de lubrifiant, à cause des rapports sexuels qui deviennent douloureux.

Séparément, il est nécessaire de dire sur la possibilité d'une réaction allergique de l'appareil urinaire à l'utilisation de lubrifiants, de contraceptifs. Dans ce cas, des brûlures et des démangeaisons, accompagnées d'une hyperhémie des muqueuses de la vulve, peuvent se déplacer vers la région de l'ouverture de l'urètre. Pour cette raison, il est nécessaire de changer de contraceptif.

Brûlure constante dans l'urètre

Une brûlure constante dans l'urètre chez la femme indique souvent la présence d'un processus pathologique. Les causes de son apparence sont souvent des infections génitales, notamment:

  1. La chlamydia urogénitale est une maladie infectieuse provoquée par la chlamydia. Avec une sensation de brûlure, il y a un écoulement, une douleur pendant la miction.
  2. La gonorrhée est une infection sexuellement transmissible. L'épithélium cylindrique et de transition est un excellent moyen de croissance et de reproduction du microorganisme à l'origine de cette pathologie. Ces types de tissus sont présents dans l'urètre et le col de l'utérus, qui deviennent des organes cibles. Les patients se plaignent d'une légère sensation de brûlure dans l'urètre, de douleurs, de pertes importantes avec une odeur désagréable.
  3. Ureaplasmose - causée par des ureaplasmas. L'apparition de ces micro-organismes dans le système urogénital est accompagnée de brûlures, de démangeaisons, de douleurs paroxystiques, qui irradient dans la région de l'aine.

Écoulement urétral et brûlure

Décharge de l'orifice de l'urètre caractère mucopurulent sont un signe d'infection du système génito-urinaire. En fonction du type d'agent pathogène, la nature de la décharge varie. Parmi les causes courantes de ces symptômes:

  1. Urethrite à Candida - déclenchée par des microorganismes fongiques qui infectent le système génito-urinaire. Les sélections ont une teinte blanche, s'épaississent avec le temps, deviennent grumeleuses. En même temps, apparaissent des démangeaisons et des brûlures prononcées dans l'urètre chez les femmes.
  2. La trichomonase est une maladie vénérienne, qui passe souvent du système urinaire au système reproducteur. L'apparition de douleurs, d'inconfort lors de la miction, sont des signes caractéristiques.
  3. Cystite - souvent les femmes enregistrent le sang et la sensation de brûlure dans l'urètre, l'urine est trouble et / ou écarlate.

Brûler dans l'urètre sans décharge

Une brûlure à court terme dans l'urètre n'est souvent pas un symptôme de la maladie. Ce phénomène peut être déclenché par de nombreux facteurs externes. Parmi les raisons les plus fréquentes:

  • l'hypothermie;
  • porter des sous-vêtements synthétiques de mauvaise qualité;
  • l'utilisation de produits d'hygiène avec une importante addition de composants synthétiques;
  • réaction allergique aux contraceptifs utilisés;
  • stress sévère, surmenage;
  • non-respect des règles d'hygiène.

Brûlure dans l'urètre pendant la grossesse

Les brûlures dans l'urètre chez les femmes enceintes peuvent être déclenchées par un changement des niveaux hormonaux, une restructuration du corps. Lorsque le rez dans l'urètre apparaît chez les femmes en position, cela indique un processus infectieux ou inflammatoire. À court terme, un trouble fréquent est la cystite, qui peut être déclenchée par des modifications de la microflore du vagin. Des symptômes similaires indiquent également une candidose. Pour rejoindre la combustion:

  • pertes vaginales fromagères blanches;
  • rougeur de la vulve;
  • des démangeaisons;
  • gonflement de la vulve.

Brûlure dans l'urètre - traitement

Lorsqu'il y a une sensation de brûlure dans l'urètre chez la femme, le traitement implique la détermination initiale de la cause. En fonction du facteur qui a provoqué la violation sont utilisés:

  • antibiotiques à large spectre - Azithromycine, Amoxiclav, Norfloxacine;
  • procédures locales - bains d'antiseptiques, herbes: camomille, solution de permanganate de potassium;
  • physiothérapie - électrophorèse sur le pubis.

Plus D'Articles Sur Les Reins