Principal Kyste

Quand les hommes piquent dans l'urètre sans décharge

Des démangeaisons dans le canal urinaire peuvent indiquer des maladies infectieuses-inflammatoires nocives pour le corps masculin. En outre, la cause de l'inconfort et des démangeaisons peut être une allergie, un traumatisme à l'urètre. Mais cela ne causerait pas de démangeaisons et de brûlures dans l'urètre sans écoulement chez l'homme, vous ne pouvez pas vous soigner vous-même. Étant donné que dans ce cas, il est possible d’étalonner le tableau clinique, il sera difficile au médecin d’établir le diagnostic correct et, par conséquent, d’attribuer un schéma thérapeutique adéquat. En raison de l'auto-traitement, le passage de la maladie à la forme chronique est possible.

Facteurs de démangeaisons

L'apparition d'une démangeaison dans l'urètre sans décharge chez l'homme peut être observée pour diverses raisons, mais elles peuvent toutes être nocives pour la santé.

Provoquer un inconfort dans le canal urinaire peut:

  • maladies sexuellement transmissibles;
  • l'allergie;
  • maladies du système génito-urinaire (cystite, urétrite, prostatite, pyélonéphrite, urolithiase);
  • prendre certains médicaments;
  • des erreurs dans le régime alimentaire;
  • mauvaises habitudes (abus d'alcool, dépendance à la nicotine);
  • maladies endocriniennes (diabète);
  • traumatisme du canal urogénital;
  • les rayonnements ionisants, par exemple, dans le traitement des néoplasmes malins.

Maladies sexuellement transmissibles

Laissez-nous examiner plusieurs maladies qui peuvent conduire à des démangeaisons.

  • Les maladies sexuellement transmissibles sont souvent accompagnées de démangeaisons dans l'urètre. Parmi les infections le plus souvent diagnostiquées avec la trichomonase. En règle générale, ses premiers symptômes sont observés 3 à 5 jours après l’infection. Mais dans certains cas, le début des premiers symptômes d’une infection peut varier considérablement, par exemple en raison d’une antibiothérapie ou d’une immunité affaiblie. Chez les hommes, la trichomonase peut être asymptomatique. Mais chez certains patients, outre la démangeaison, il est possible que des crampes apparaissent lors de la vidange de la vessie, écoulement mousseux-muqueux.
  • La chlamydia est une autre maladie transmise au cours de l'intimité (la transmission dans le ménage est peu probable, car l'agent pathogène meurt rapidement en dehors du corps humain). Après l’infection, une personne peut ne pas savoir longtemps qu’elle est infectée, car le tableau clinique de la maladie est bénin.
  • Mycoplasmose et ureaplasmose comprennent des infections cachées pouvant être infectées lors de rapports sexuels non protégés.
  • Des démangeaisons dans l'urètre chez les hommes sans sécrétions spécifiques sont également observées dans l'herpès génital. En plus de ce symptôme, la maladie se caractérise par l'apparition d'ulcérations sur le pénis.
  • La gonorrhée peut entraîner une gêne dans le canal urogénital. Vous pouvez être infecté non seulement par des relations sexuelles vaginales non protégées, mais également par des relations sexuelles anales et orales, ainsi que par le contact des organes génitaux. Les premiers signes d'infection sont des démangeaisons et des brûlures dans le canal urinaire, qui sont aggravées par la miction. Vous pouvez également voir une inflammation de la tête du pénis et une pression sur le pénis - la libération de pus. L'agent causal de la maladie est le gonocoque, qui tombe sur la membrane muqueuse du canal urogénital. Si l'infection commence, l'agent pathogène va se soulever et la maladie va capturer non seulement l'urètre, mais également la prostate, ainsi que les vésicules séminales. Il sera difficile de vider les intestins et la vessie et le bien-être général du patient se détériorera.
  • Des démangeaisons et des brûlures dans l'urètre peuvent accompagner une infection fongique. Mycose le plus souvent observée, provoquée par des champignons du genre Candida. D'où le nom de la maladie candidose. Le plus souvent, les symptômes n'apparaissent pas chez les hommes, mais vous pouvez parfois trouver une plaque blanche au fromage avec une odeur acidulée sur les parties génitales. Sans traitement, la candidose peut entraîner de graves complications, notamment une prostatite.
  • En outre, il est accompagné de démangeaisons dans le gardnerellose de l'urètre. Lorsque cette maladie peut être observée: odeur désagréable de "poisson pourri" lors du vidage de la vessie, pertes verdâtres rares, mictions fréquentes, inconfort et douleur dans le canal sexuel, même au repos.

Lors du diagnostic, le médecin peut procéder à une anamnèse, à une inspection visuelle du patient, ainsi qu’à un certain nombre de tests, notamment: un frottis de l’urètre, suivi d’un ensemencement sur un milieu nutritif et de l’identification d’un agent pathogène des MST, d’une analyse sanguine par PCR et d’autres méthodes spécifiques.

Processus infectieux dans le corps

Parmi les processus infectieux provoquant peuvent être identifiés.

  • Étiologie bactérienne urétrite. La cause de sensations désagréables dans le canal urogénital sans décharge peut être son inflammation causée par des microorganismes pathogènes. Provoquer une vaginite bactérienne peut: antibiothérapie à long terme, intimité accidentelle non protégée, mépris des règles d'hygiène intime. Des résultats de test négatifs pour les MST et les frottis du canal urogénital aident à identifier l'agent pathogène.
  • Urolithiase. Les calculs rénaux, qui sont très denses et endommagent le canal urogénital, peuvent provoquer des démangeaisons dans l'urètre. Avec l’évolution de la pathologie, il peut se produire une douleur intense pouvant nécessiter l’hospitalisation du patient. L'urolithiase est généralement difficile à traiter et récidive souvent. Il aide le médecin à établir un diagnostic: échographie, analyse d’urine, extraction d’urine, test de lithiase urinaire.
  • Prostatite Des démangeaisons dans l'urètre peuvent accompagner la prostatite. En outre, lors de l’inflammation de la prostate, les symptômes suivants peuvent apparaître: écoulement muqueux au cours des selles, troubles de la miction (difficultés à uriner, mictions fréquentes), problèmes de puissance, éjaculation précoce, douleurs et démangeaisons à l’anus, au bas-ventre, au scrotum, au périnée, faiblesse, fièvre Dans le diagnostic aide: l'examen rectal numérique de la prostate, l'échographie, l'étude de la sécrétion de la prostate.
  • La cystite Lors de l'inflammation de la vessie, des démangeaisons dans l'urètre sont généralement observées lors de l'écoulement de l'urine. De plus, les douleurs abdominales basses sont caractéristiques de la cystite. Le diagnostic correct permet OAM, urine bactérienne et échographie des organes abdominaux.
  • Pyélonéphrite. Dans la pyélonéphrite, outre l’inconfort de l’urètre, il existe: une détérioration du bien-être général, de la fièvre, une température élevée remplacée par des frissons, des maux de dos.
  • En outre, les démangeaisons dans l'urètre peuvent être accompagnées de maladies non liées au système génito-urinaire, par exemple le diabète.

Non associé aux maladies infectieuses

Il arrive que la cause des démangeaisons ne soit pas associée aux maladies infectieuses et inflammatoires. Peut causer une gêne:

  • Allergie. La gêne apparente peut être due à une intolérance individuelle aux produits cosmétiques, par exemple, peut ne pas convenir au gel douche, à la mousse à raser, au savon. Dans ce cas, il suffira d’éliminer l’allergène et le malaise passera.
  • Traumatisme Les microtraumatismes des organes génitaux peuvent causer une gêne pendant l'intimité. Pendant la période de contact sexuel, vous pouvez ne rien ressentir de suspect, mais après un certain temps, cela peut provoquer des démangeaisons et des brûlures dans l'urètre.
  • Pour provoquer une démangeaison peut composés qui font partie des aliments tranchants, fumés et salés. Ces substances pénètrent dans l'urine puis, en passant par le canal urogénital, provoquent une gêne. De tels symptômes peuvent être observés en buvant de l'alcool et certaines drogues. Afin de vous débarrasser de l'inconfort, vous devez éliminer le facteur gênant.
  • Les outils utilisés pour collecter le matériau du canal urogénital peuvent provoquer des démangeaisons. Dans certains cas, pour éviter tout inconfort, l'analyse peut être effectuée sur la base de l'éjaculat. Cela vous permet également d'identifier la maladie de manière fiable.

Traitement

Les démangeaisons dans l'urètre sont le symptôme d'une maladie particulière ou l'exposition à un type d'irritant. Et avant de procéder à son élimination, il est nécessaire d'identifier la cause exacte qui l'a provoquée et, sur cette base, de commencer le traitement:

  • Lorsque la trichomonase a prescrit des médicaments à base de métronidazole (trichopol) et de tinidazole (tinib). La chlorhexidine ou Miramistin est injectée dans le canal urogénital. Les deux partenaires sexuels doivent recevoir un traitement. Lors de la prise de métronidazole et de tinidazole, vous ne devez pas consommer d’alcool, car il existe un risque de réaction antabus, qui se manifeste par une éruption de sang à la tête, des vomissements, des battements de coeur rapides, des douleurs abdominales et une sensation de peur.
  • Lorsque des antibiotiques sont prescrits sur la base de l’azithromycine (sumamed, azitrox, zi-factor, hémomycine), de la doxycycline (solutéb unidolique), lorsqu’une ureaplasmose, une chlamydia, une mycoplasmose sont prescrites, des antibiotiques. La tétracycline et l'érythromycine sont également efficaces. En complément, un traitement de physiothérapie peut être prescrit. Pour éliminer le risque de récidive, les deux partenaires sexuels doivent être traités.
  • Un traitement antibiotique est prescrit lors du diagnostic de la gonorrhée (doxycycline, ciprofloxacine, abactal). Lidzu est prescrit comme agent de résorption, Miramistin est introduit dans le canal urogénital, qui a un large spectre d’action.
  • Lorsqu'une infection fongique, provoquée par les champignons du genre Candida, est prescrite dans des préparations à base de fluconazole, nystatine. De plus, la nystatine peut être libérée sous forme de pommade. À l’extérieur, la crème de zalaïne, le clotrimazole, la pimafucine et un certain nombre d’autres médicaments antimycotiques peuvent être prescrits.
  • En cas d'herpès génital, des médicaments antiviraux sont prescrits, tels que l'acyclovir (zovirax), l'interféron (viferon, infagel), le cycloferon, le virus mertz.
  • En cas d'infection à HPV, les néoplasmes sont éliminés, par exemple, en utilisant de l'azote liquide. Dans les multivitamines prescrites et les médicaments qui augmentent l'immunité.

En plus, après avoir consulté votre médecin, vous pouvez utiliser des recettes de la médecine traditionnelle, qui peuvent soulager les démangeaisons:

  • Une inflammation de capture du système urogénital peut provoquer une infusion de rhizomes d'herbe de blé. Pour le préparer à 200 ml d’eau bouillante, vous devez prendre 2 c. matières premières. Rhizome brasser dans un thermos et laisser pendant 12 heures. Prendre 1/3 tasse avant les repas.
  • Faire face à de nombreuses maladies du système urogénital aidera le jus de canneberge frais.
  • Bouillon de persil. Pour 1 l de lait, prendre 100 g de légumes verts frais et mettre au feu. Retirer du feu lorsque le volume de liquide diminue de 2 fois. Puis filtrez le bouillon et prenez 1 cuillère à soupe. toutes les heures
  • Infusion d'écorce de chêne. Pour le faire cuire 1 cuillère à soupe. matières premières verser un verre d'eau bouillante et laisser pendant 3 heures. Après cela, la perfusion est chauffée et appliquée à l'extérieur sous forme de plateaux et de lotions. Le cours de thérapie est de 3 jours.
  • Infusion de feuilles de cassis. On prend 30 g de matières premières sur un verre d'eau bouillante. Les feuilles sont brassées et laissées pendant une heure, puis filtrées et prises 3 fois par jour. De plus, les raisins de Corinthe peuvent être consommés en parallèle. Ils peuvent être à la fois frais et congelés. La durée du traitement n'est pas limitée.
  • Décoction couleur citron vert. Pour sa préparation 1 c. matières premières verser 1 cuillère à soupe. l'eau et mis le feu. Faire bouillir pendant 10 minutes, laisser refroidir et filtrer. Prenez la nuit.
  • Infusion de bleuets. Pour sa préparation 1 c. verser 1 cuillère à soupe. eau bouillante, envelopper sous le "manteau de fourrure", et comme il refroidit, il doit être drainé Prendre 2 cuillères à soupe. cuillère trois fois par jour.

Les recettes de la médecine traditionnelle peuvent être utilisées pour prévenir les infections du système urogénital, y compris les démangeaisons dans l'urètre.

Pour prévenir les démangeaisons, vous devez mener une vie saine, abandonner vos habitudes pernicieuses, observer une hygiène intime, éviter les rapports sexuels occasionnels ou utiliser un condom avec vous. Si les organes du système génito-urinaire présentent des symptômes désagréables, il est recommandé de consulter immédiatement un médecin.

Pourquoi l'urètre est-il égratigné?

Souvent, les maladies comprennent même ceux qui mènent un mode de vie sain avec diligence et se conforment aux recommandations des médecins. Le respect des règles d'un régime équilibré, le sommeil et d'autres précautions n'offrent pas une garantie absolue contre l'apparition de symptômes désagréables.

L’un d’eux est la sensation de démangeaisons dans l’urètre. Considérez pourquoi ce phénomène se produit et comment éliminer le malaise qui est apparu.

Causes de démangeaisons chez les hommes

En règle générale, chez l’homme, des démangeaisons dans l’urètre indiquent qu’une infection est entrée dans le corps ou qu’une maladie vénérienne du système génito-urinaire. Mais il peut aussi s'agir d'une réaction allergique à une substance, d'une conséquence d'un traumatisme à l'urètre ou d'un petit processus inflammatoire.

Des démangeaisons dans les canaux urinaires peuvent également survenir en raison de l'utilisation de certains médicaments, ainsi que de produits inhabituels pour un régime équilibré. Éliminer indépendamment la cause est impossible, ainsi que diagnostiquer. Ainsi, la visite chez le médecin devient obligatoire.

Les démangeaisons le plus souvent dans l'urètre en raison de l'apparition de maladies infectieuses, dont les plus courantes sont reconnues comme suit:

La trichomonase

Une maladie assez commune qui se manifeste 3 ou 5 jours après l’infection. Les principaux symptômes sont l'écoulement du canal urétral, des crampes et des démangeaisons en urinant. Si vous ne commencez pas votre traitement à temps, la maladie peut devenir chronique et causer de nombreuses complications désagréables pour la santé chez les hommes.

Chlamydia

Cette maladie étant sexuellement transmissible, vous devez choisir avec soin votre partenaire sexuel. Lorsque la chlamydia pénètre dans le corps, la reproduction active commence et la personne ne ressent aucun symptôme pendant la miction.

Après l'apparition de complications, des démangeaisons apparaissent dans l'urètre et une gêne lors de la miction. Les médecins prescrivent un traitement antibiotique pour traiter cette maladie.

Gonorrhée

Il s’agit d’une maladie sexuellement transmissible, ainsi que de relations sexuelles orales ou anales. Le symptôme principal est la complexité de la deurination, à laquelle apparaissent des démangeaisons et des brûlures. La membrane muqueuse du pénis commence à démanger, à l'extérieur et à l'intérieur. En outre, le patient observe visuellement une inflammation dans la région du prépuce et de la tête.

Il est impossible de différer le traitement de cette maladie, car les problèmes peuvent être liés non seulement à la miction, mais également à la défécation. En outre, l'état général du patient se dégrade.

Candidose

La candidose est une inflammation de l'urètre. Le champignon Candida peut être trouvé partout, donc l'infection peut se produire n'importe où. Lorsque les conditions favorables à la reproduction se présentent, elles deviennent plus actives et l'auto-infection commence rapidement, lorsque la flore du corps lui-même est affectée.

Les démangeaisons dans le canal de miction chez les femmes et les hommes peuvent ne pas être nécessairement associées à des maladies vénériennes. Cela peut être causé par l'utilisation de produits d'hygiène pour le soin des organes génitaux.

Vous pouvez essayer de changer votre gel douche ou votre shampooing usagé. Provoquer des boissons alcoolisées, des plats épicés ou épicés ainsi que des viandes fumées peut également provoquer une gêne lors de la miction.

Si l'urètre est égratigné, les calculs se forment dans les reins et commencent à sortir par la voie de sortie de l'urine.

Causes de démangeaisons chez les femmes

Les démangeaisons chez les femmes dans le canal pour la miction sont beaucoup moins fréquentes que chez les hommes. Mais les raisons de cet événement sont identiques à celles du sexe masculin, à l'exception de quelques-unes, déterminées par les caractéristiques de l'anatomie du système génito-urinaire féminin.

Les maladies les plus courantes associées aux démangeaisons sont les suivantes:

Urétrite

L'inflammation du canal urinaire s'accompagne d'une sensation de brûlure et les symptômes sont aggravés pendant la miction. Les causes peuvent être infectieuses ou non infectieuses. Leurs types infectieux sont transmis sexuellement et des infections non infectieuses sont dues à de mauvaises habitudes, à une immunité réduite ou à une altération du métabolisme.

La cystite

Lorsque la cystite enflamme non seulement l'urètre, mais aussi la vessie. C'est une maladie très courante chez les femmes associée aux caractéristiques de la structure anatomique du système urogénital. La cause de la cystite peut être un surplus de nourriture épicée, une longue rétention d'urine ou un long séjour dans un endroit humide et froid.

Cystalgia

Le symptôme principal est la sensation de démangeaisons dans l'urètre après un contact sexuel ou lors du passage de la menstruation. Chez les femmes, il existe des sensations désagréables et une gêne au niveau du périnée, provoquées par des troubles fonctionnels du système reproducteur.

En outre, la cause d'une démangeaison dans l'urètre peut être une tumeur ou une tumeur. Les médecins diagnostiquent un tel diagnostic plus souvent, alors que l'éducation, tant maligne que bénigne, est asymptomatique. Le traitement n'est possible que par chirurgie.

Diagnostics

Lorsque les premiers symptômes apparaissent, il est nécessaire de poser un diagnostic afin d'identifier la cause de la gêne. Le médecin prescrit un certain nombre d'examens au patient, y compris des tests pour des analyses cliniques de sang et d'urine.

Si une infection est détectée, le traitement n'est pas particulièrement difficile et le soulagement se produira dans quelques jours si les recommandations sont suivies.

Élimination des symptômes désagréables

Avant d’éliminer les symptômes, il est nécessaire de consulter votre médecin ou votre spécialiste des maladies infectieuses afin de poser le bon diagnostic, ce qui détermine le schéma thérapeutique prescrit. Tous les médicaments sont destinés à la destruction des agents pathogènes de la maladie, le plus souvent prescrits avec un traitement antibiotique, qui s’acquitte de la tâche dans les meilleurs délais.

Les médecins prescrivent souvent des solutions antiseptiques aux patients pour un lavage régulier du canal urétral. Avec un tel effet local, il est possible de se débarrasser rapidement de l'agent pathogène et des symptômes associés.

La durée du traitement chez les femmes et les hommes varie en fonction de la cause de cette démangeaison. En règle générale, vous pouvez vous débarrasser des symptômes en quelques semaines. Mais si vous retardez le traitement chez le médecin, les symptômes et les causes seront beaucoup plus difficiles à traiter et plus longtemps.

Il est important d'éviter les rapports sexuels pendant le traitement médicamenteux.

Causes et traitement des démangeaisons dans l'urètre chez l'homme

Les plaintes de démangeaisons dans l'urètre chez les hommes apparaissent dans les antécédents du patient avec des diagnostics complètement différents, et les mesures de traitement sont corrélées en fonction de la maladie qui a provoqué la démangeaison.

L'étiologie de cette pathologie est diverse: elle peut survenir à la suite d'une allergie ou d'une blessure normale de l'urètre, mais peut être un signe indiquant la présence d'une maladie grave. Dans tous les cas, si la démangeaison est intense et ne s’arrête pas longtemps, aller chez le médecin est la seule bonne décision.

Causes non pathologiques des démangeaisons

Les démangeaisons et les brûlures dans l'urètre peuvent être causées par des causes de nature non pathologique:

  • Allergies aux produits chimiques agressifs dans les produits d’hygiène: savons, crèmes, gels pour la douche ou hygiène intime. La gêne apparaît immédiatement après l’introduction d’un nouveau médicament et s’arrête d'elle-même après son retrait ou son remplacement.
  • Allergie aux médicaments.
  • Des pierres et du sable dans les reins peuvent partiellement sortir du corps par l’urètre, ce qui provoque des démangeaisons et, avec une grande quantité d’éléments irritants, la douleur.
  • Les démangeaisons dans l’urètre chez l’homme peuvent être causées par des irritants alimentaires - substances agressives contenues dans des aliments acides, épicés, fumés, épicés, ainsi que du café, certaines variétés de thé fort et la plupart des boissons alcoolisées. Après avoir bu ou mangé à la veille des produits de cette liste, après seulement quelques heures, dès la première envie d'uriner, les patients commencent à ressentir des démangeaisons et des brûlures causées par des substances agressives dissoutes dans leur urine provenant de la nourriture. Avec une consommation d'eau insuffisante, la concentration de substances irritantes dans l'urine est encore plus élevée, ce qui augmente les sensations désagréables. Ce type de démangeaisons peut être éliminé en réduisant la consommation de ces produits et en consommant une quantité d'eau suffisante.
  • La cause de la gêne peut être une lésion de la membrane muqueuse des organes du système urogénital masculin. Fondamentalement, les démangeaisons apparaissent au stade de la guérison intensive de la zone touchée et disparaissent complètement après le rétablissement.
  • Lorsque des instruments spéciaux sont introduits dans l'urètre, cela peut provoquer des démangeaisons. Afin d'éviter les sensations désagréables lors d'une exposition aux instruments, le sperme peut être utilisé pour des tests de laboratoire sur la présence d'infections.
  • Une brûlure et une gêne dans la vessie peuvent être une conséquence d'une hypothermie grave.
  • L'irritation de l'urètre peut être une réaction aux spermicides dans la composition d'un lubrifiant pour préservatifs et gels intimes, agents pathogènes.
Il convient de rappeler que, même à première vue, apparemment anodines, les causes des démangeaisons, en l'absence de l'attention requise du patient, peuvent avoir des conséquences plus graves. Dans ce contexte, des maladies inflammatoires du système génito-urinaire, telles que l'urétrite, peuvent se développer.

Causes pathologiques des démangeaisons dans l'urètre

Si les démangeaisons ne sont pas associées à des allergies, des traumatismes, une hypothermie et d'autres causes non pathologiques, il s'agit probablement d'un symptôme de l'une des nombreuses maladies de l'appareil génito-urinaire. Le plus souvent, il accompagne des maladies sexuellement transmissibles: la gonorrhée, la chlamydia et la trichomonase.

La gonorrhée est la maladie la plus courante, accompagnée d'une sensation de démangeaison, d'un écoulement verdâtre de l'urètre, d'une miction douloureuse et parfois d'une légère augmentation de la température. Les rapports sexuels non protégés qui se sont produits à la veille d'un symptôme déplaisant sont une bonne raison de vérifier la présence de diplocoque à Gram négatif (l'agent responsable de la gonorrhée). Sans traitement, les complications gonorrhéiques affecteront l'ensemble du système urinaire.

Contrairement à la gonorrhée, la chlamydia est asymptomatique au début. Cependant, les agents responsables de la maladie - la chlamydia - se multiplient extrêmement rapidement et, peu de temps après, le patient commence à ressentir des démangeaisons en urinant. Sans traitement, cette maladie est extrêmement dangereuse en raison de complications telles que la prostatite et l’impuissance.

Une maladie vénérienne telle que la trichomonase peut également être asymptomatique. Il existe un faible risque d'infection domestique avec des maladies telles que la gonorrhée et la trichomonase (en particulier la trichomonase). L'agent causatif de la trichomonase est la trichomonase, elle peut survivre longtemps dans un environnement favorable et humide et, pendant quelques années, il est sans danger de vivre dans le corps d'un homme sans le perturber. En plus d'une sensation de démangeaison désagréable, la trichomonase peut se manifester par un écoulement mousseux par le canal urinaire.

Une maladie telle que la candidose ou le muguet génital est rare chez l'homme. Son agent causal - le champignon Candida vit tout le temps dans le corps et ne se manifeste que lorsque la défense immunitaire tombe. Patient présentant des égratignures de candidose urogénitale dans l'urètre, une substance blanchâtre au fromage se dégage et dégage une odeur désagréable de poisson. En outre, la maladie s'accompagne de douleur en urinant. Si vous ne traitez pas le muguet, celui-ci peut évoluer en urétrite ou en prostatite.

Causes de démangeaisons, accompagnées d'une inflammation de l'urètre

Si les démangeaisons du patient sont associées à une inflammation de l’urètre, ainsi qu’à une gêne au niveau des voies urinaires, le médecin soupçonne d’abord une urétrite ou une prostatite.

Le plus souvent, l'inflammation de la prostate se produit dans le contexte de diverses maladies du système urogénital. L'hypothermie répétée du corps, l'hypodynamie, une vie sexuelle irrégulière, des rhumes fréquents sont souvent à l'origine de l'inflammation.

En plus de brûler, avec la prostate, le patient se plaint de mictions fréquentes mais non productives, de la nature intermittente du jet d’urine, de douleurs dans le bas de l’abdomen, ainsi que dans la région des testicules, du pénis et du rectum, ainsi que de troubles de la fonction érectile.

La prostatite non traitée a inévitablement des conséquences dangereuses: dysfonction complète de l’érection, vésiculite, pyélonéphrite. En outre, la prostatite avancée peut causer le cancer de la prostate.

Les maladies inflammatoires de l'urétrite sont provoquées par diverses flores pathogènes: mycoplasmes, chlamydia, trichomonas, staphylocoques. Souvent, il se développe dans le contexte du processus inflammatoire dans d'autres organes.

Une sensation de brûlure et de démangeaison pendant la miction, caractéristique de l'urétrite, est associée à une inflammation des parois muqueuses de l'urètre. Ces désagréments peuvent être accompagnés de douleurs intenses, irradiant vers la tête du pénis et de l'aine, ainsi que d'écoulements désagréables.

Souvent, l’urétrite se développe secrètement et ne se fait sentir que lorsque les forces immunitaires du corps s’affaiblissent. Si la maladie n'est pas traitée, selon le principe ascendant de propagation, l'inflammation ira de l'urètre au scrotum, à la prostate, aux testicules et aux appendices.

Diagnostic et traitement

Pour vérifier le patient pour la présence de maladies spécifiques du système urogénital, le médecin envoie le patient aux tests suivants:

  • analyses de sang et d'urine;
  • BAK ensemencement de frottis de l'urètre;
  • Tests PCR pour les maladies sexuellement transmissibles.

En outre, le médecin doit procéder à un examen rectal de la prostate pour évaluer sa taille, son état, son élasticité, la présence de douleur à la palpation, etc. Paramètres permettant de juger de la présence / absence de prostatite.

Avec la prostate et le néoplasme présumé, le docteur dirige le patient à une échographie des organes pelviens.

Le traitement commence par un rejet complet du rapport sexuel. Le partenaire doit être convaincu de la nécessité d’une visite conjointe chez un vénéréologue (si, au cours de la période estimée de l’infection, l’homme avait plusieurs partenaires, il est nécessaire de les informer tous de la nouvelle désagréable).

Le traitement est prescrit en fonction du diagnostic:

  • Si l'urétrite cause la démangeaison, on prescrit des antibiotiques au patient, un lavage de l'urètre avec des désinfectants et une instillation périodique du canal urinaire avec des substances médicamenteuses.
  • Dans les maladies sexuellement transmissibles, telles que la gonorrhée ou la chlamydia, le traitement repose sur l’utilisation d’antibiotiques: ofloxacine, céfixime, doxycycline, azithromycine, ciprofloxacine. Si la maladie est négligée, elle devra être traitée avec des procédures physiothérapeutiques spéciales (par exemple, la physiothérapie au laser).
  • Afin de renforcer le système immunitaire de l’organisme, affaibli par la maladie, on prescrit au patient des médicaments immunologiques en association avec des antibiotiques.

Pendant toute la durée du traitement, le sexe est exclu. Pour une raison quelconque, l'urètre, qu'il soit pathologique ou non, dangereux ou conditionnellement non dangereux, a été rayé. Un homme doit être examiné par un urologue. Seul un spécialiste expérimenté peut identifier la cause exacte de la maladie et prescrire le traitement approprié.

En aucun cas, on ne peut pas se soigner soi-même! Une sensation de démangeaison dans le canal urinaire accompagne de nombreuses maladies dangereuses, qui sont presque impossibles à détecter par vous-même. Sans diagnostic ni traitement approprié, ces maladies peuvent devenir chroniques.

Comment traiter les démangeaisons et les brûlures dans l'urètre chez les hommes?

Des démangeaisons, des brûlures du canal urinaire chez les hommes sont un signe clair de nature inflammatoire ou infectieuse. Ignorer les symptômes, prendre des analgésiques sans traitement conservateur, c'est être un obstacle à la formation de pathologies graves.

Brûlure de l'urètre chez l'homme

Les symptômes désagréables de cette nature peuvent avoir diverses causes, car ils résultent à la fois d’une lésion infectieuse du canal et de lésions non infectieuses.

Causes de brûlure dans l'urètre chez l'homme

Une sensation de brûlure dans l'urètre sans décharge chez l'homme peut s'expliquer par plusieurs raisons nécessitant une visite chez l'urologue. Nous les listons:

  • Prostatite Il survient chez les hommes d'âge mûr, à la retraite. Les signes francs de la maladie se manifestent par des sensations de brûlure, de douleur et de suintement du bas du péritoine jusqu'aux organes génitaux. En raison de la diminution de la production de testostérone, la prostate devient moins élastique. Par conséquent, en cas d’inconfort, la miction fractionnelle est spécifique aux petites portions d’urine.
  • Grive Beaucoup pensent que cette maladie ne peut que secouer le corps de la femme. En fait, les porteurs de candidose se trouvent précisément chez les hommes. Au cours de la période aiguë, le champignon est activé. Le patient ressent donc des douleurs brûlantes, des démangeaisons, une rougeur de la tête du pénis et des pertes blanches. Le virus peut être émis dans l'anus, ce qui provoque des démangeaisons et des éruptions cutanées caractéristiques.
  • Urolithiase. Les pierres peuvent être formées à partir de troubles métaboliques et d'un mode de vie malsain. Du sable, puis des pierres dures sont placées dans n’importe quelle partie du système génito-urinaire. La clinique d'urolithase est accompagnée de signes: urine avec du sang, douleur à l'aine, passage au scrotum, à l'anus.
  • La cystite Souvent, la cause des symptômes désagréables est une inflammation de la vessie. La maladie commence par l'hypothermie, moins d'infection du tractus génital, du rein. Symptômes: envies fréquentes, démangeaisons de l'urètre (lire ici toutes les informations sur l'urétrite...), douleur, douleur après la miction, inconfort pendant les rapports sexuels.
  • Chlamydia. Une infection sexuellement transmissible est assez difficile à diagnostiquer, parfois elle ne s’expose pas. Déjà dans les derniers stades de l'infection, la chlamydia est envahie par les muqueuses du système urinaire, ce qui provoque une sensation de brûlure, des démangeaisons du pénis, du canal urinaire. Pendant le rapport sexuel, cela augmente, commence la douleur insupportable qui démange.

Brûlure de l'urètre chez l'homme - traitement

L'urologue vous prescrira le traitement approprié. Suite à la divulgation des motifs de la maladie nommés distribués:

  • thérapie englobant un régime particulier;
  • prendre des médicaments antibactériens, anti-inflammatoires, non stéroïdiens, des médicaments spéciaux;
  • Le médecin, en fonction du tableau clinique de la maladie, détermine la durée du traitement.

Si la maladie est accompagnée d'une température élevée, vous devez utiliser un maximum de liquide. Il est offert comme traitement de la toxicomanie et populaire.

Comment soulager les démangeaisons dans l'urètre chez les hommes?

Ambulance contre les démangeaisons - bicarbonate de soude. La vessie doit être rincée avec une substance sèche. Pour ce faire, 1 cuillère à café diluée à 100 ml. eau, boire. Il est nécessaire de prendre une telle solution toutes les heures du matin au soir. L'effet thérapeutique est obtenu grâce à la miction fréquente, qui entraîne la libération de bactéries et de sel.

Diagnostic de la maladie - quels tests réussir?

Après l'apparition d'au moins un symptôme, vous devez consulter votre médecin. Celui-ci devrait interroger le patient au sujet de la prescription de démangeaisons, de brûlures, de l'intensité de l'inconfort, de la possibilité d'un écoulement. Après avoir recueilli l'anamnèse, un frottis est prélevé dans le canal urinaire. La procédure est douloureuse mais pas trop longue, elle permet de retrouver la présence d’une microflore virulente, d’agents pathogènes vénériens, de champignons. Lorsque la cause de l'inconfort est une infection, le traitement est indiqué pour l'homme et sa seconde moitié.

En plus de cette analyse sont assignés:

  • Etude en laboratoire du sang.
  • Barrière d'urine.
  • Échographie des reins, de la vessie et de la prostate.

Étant donné que les causes des démangeaisons et des brûlures peuvent être différentes, l'inspection sera approfondie. Cela éliminera la présence de nombreuses maladies inflammatoires et infectieuses.

Prévention

La surveillance de la santé est importante à tout âge. Ne tombez pas malade et ressentez un inconfort concomitant, si vous observez les règles de comportement triviales, la prévention. Il est important d'éviter les relations sexuelles occasionnelles et de mener une vie intime systématique avec le partenaire enquêté. Changez de look pour des articles d’hygiène personnelle: tout nécessite un soin, un lavage, un nettoyage, un repassage minutieux. Ne portez pas de textiles corporels humides, car l'humidité est une excellente atmosphère pour la reproduction de l'agent pathogène.

Pourquoi un homme a-t-il des démangeaisons dans l'urètre?

Les démangeaisons chez l’homme dans l’urètre sont l’un des principaux symptômes avec lesquels le sexe fort se réfère à l’urologue (vénéréologue).

Dans 8 cas sur 10, ce symptôme indique la présence d'une maladie infectieuse du tractus urogénital, par exemple la chlamydia ou la gonorrhée.

Ce n'est pas surprenant - 50% de la population au moins une fois dans leur vie, mais est allée à l'hôpital avec un problème similaire. Cependant, ne vous précipitez pas pour tirer des conclusions. Parfois, la raison est complètement différente et l'allergie banale au gel ou au lubrifiant intime devient la cause de l'inconfort.

Quand devrions-nous commencer à nous inquiéter, aller à l'hôpital et subir immédiatement un diagnostic et un traitement? Cette question inquiète sans aucun doute les hommes de tout âge.

Démangeaisons dans l'urètre chez les hommes

Des sensations désagréables dans le canal urinaire se produisent de temps en temps chez presque tous les hommes. Et ils n'apparaissent pas sans raison. Le processus commence par endommager la membrane muqueuse de l'urètre.

Le système immunitaire envoie des cellules spéciales à cet endroit. Ils provoquent l'apparition d'un œdème inflammatoire qui, en comprimant les terminaisons nerveuses, provoque des démangeaisons et des douleurs dans l'urètre chez les hommes.

Et puis un moyen de sortir - une visite chez le médecin, laquelle des plusieurs douzaines de causes probables de votre indisposition déterminera la vraie.

Raisons

Des poches, des douleurs, des démangeaisons dans l'urètre chez l'homme sont tous des symptômes d'inflammation de la membrane muqueuse de l'urètre.

En médecine, cette maladie s'appelle "urétrite" (urètre latin). Elle peut se développer pour de nombreuses raisons. Par conséquent, en fonction de l'étiologie et de la pathogenèse, toutes les urétrites existantes peuvent être divisées en deux grands groupes - causés par des raisons non pathologiques et pathologiques.

Le premier groupe comprend les irritations de l'urètre dues à des allergies, des traumatismes mécaniques ou des réactions aux irritants chimiques. Le deuxième groupe est beaucoup plus vaste - il comprend toutes les infections des voies urinaires (UTI), dont l’agent causal est la microflore pathogène.

Attention: la période d'incubation et le stade initial de l'UTI sont souvent asymptomatiques. Dans ce cas, le seul signe sur lequel vous pouvez suspecter une infection en vous-même est une légère brûlure ou des démangeaisons dans l'urètre immédiatement après la miction.

Lors du diagnostic et la collecte des antécédents du premier médecin exclut les causes de nature non pathologique.

Causes non pathologiques

Les causes suivantes sont des causes non pathologiques qui provoquent une irritation des parois du canal urétral:

  • sable avec lithiase urinaire. Les pierres et le sable formés dans les reins sont des structures denses composées de protéines et de sels. Lorsque le sable avec l'urine se déplace dans l'urètre, il blesse la membrane muqueuse et provoque une irritation de l'urètre. Un homme ressent une sensation de brûlure et une douleur irradiant dans la région lombaire;
  • allergie Les démangeaisons dans l'urètre surviennent en réaction à l'effet irritant du savon, de la crème, du gel douche, des spermicides, de la lubrification des préservatifs, des produits de désintégration des médicaments excrétés dans l'urine;
  • traumatisme mécanique à l'urètre. Ils résultent de lésions du pénis, de masturbation active, de manipulations médicales (cathétérisme, cystoscopie, bougienage). Si la blessure n'est pas accompagnée de sécrétions et de difficultés à uriner, la réaction du corps à la cicatrisation de la muqueuse de l'urètre est une démangeaison.
  • irritants alimentaires. La composition de nombreux plats nocifs comprend des conservateurs, des colorants, des émulsifiants et des stabilisants. En cas de violation du régime d'alcool, la concentration de ces substances agressives dans l'urine augmente, de sorte qu'elles peuvent provoquer des démangeaisons et une irritation de l'urètre chez l'homme sans décharge;
  • pendant les rapports sexuels, une augmentation de l'acidité du vagin féminin peut provoquer une gêne et des démangeaisons dans la région du gland du pénis.

D'autres raisons sont peu probables et peuvent ne pas être prises en compte.

Causes pathologiques

Comme nous l'avons déjà mentionné, chez huit hommes sur dix, les infections des voies urinaires provoquent un œdème et des démangeaisons de l'urètre.

Dans ce cas, nous parlons d'une urétrite spécifique, et le traitement visera principalement la destruction de l'agent pathogène - bactéries, virus, champignons. Les maladies les plus courantes sont:

  • la gonorrhée. L'agent en cause est une bactérie gonocoque. La maladie est transmise pendant l'intimité, l'infection domestique est peu probable. Dans l’urétrite gonorrhéique, les premiers symptômes de lésions de la membrane muqueuse apparaissent dès 2-5 jours après l’infection. La maladie se caractérise par des chatouillements et des démangeaisons dans le pénis, des mictions fréquentes, des processus inflammatoires purulents dans l'urètre. Chez 10% des hommes infectés, la maladie peut être asymptomatique;
  • trichomonase urogénitale. La plus commune des infections sexuellement transmissibles - chaque année, jusqu'à 250 millions d’infectés sont enregistrés. Chez les hommes, la trichomonase est généralement caractérisée par une symptomatologie cachée ou peu abondante. Si la maladie se manifeste, les premiers signes seront une sensation de démangeaison lors de la miction (douleur, chatouillement), une fausse envie d’uriner, parfois un écoulement muqueux;
  • chlamydia L'agent causal est une bactérie parasite intracellulaire. À l'extérieur, la chlamydia meurt rapidement et l'infection se produit généralement par contact sexuel. La période d'incubation est de 14 à 28 jours. Comme dans le cas de la trichomonase, cette maladie infectieuse est assez souvent cachée (dans 50% des cas) et ne s'accompagne pas de symptômes graves. Des douleurs et des démangeaisons dans l'urètre peuvent apparaître de façon intermittente pendant la miction. Rarement le matin, écoulement muqueux notable du vitré;
  • cystite (inflammation de la vessie). Chez les hommes, il est relativement rarement diagnostiqué, principalement chez les personnes âgées de 40 à 45 ans. La cystite infectieuse survient dans le contexte des autres infections urinaires. Les agents responsables de la maladie peuvent être la chlamydia, le champignon Candida, Proteus, Pseudomonas aeruginosa. Causes de la cystite non infectieuse: médicaments, produits chimiques caustiques, stase d'urine (calculs, tumeurs, rétrécissement de l'urètre empêchant l'écoulement). La miction dans les stades initial et final de la cystite est accompagnée d'une sensation de brûlure et de démangeaisons insupportables;
  • candidose Infection par le champignon C. albicans et C. Tropicalis. Chez les hommes, il est rare et ne survient que dans le contexte d’un système immunitaire affaibli. Le champignon, s’installant sur la membrane muqueuse des organes du système génito-urinaire (urétrite candidale), sécrète des enzymes qui décomposent les hydrates de carbone dans les cellules épithéliales. À la suite de cette attaque chimique, il se forme des acides qui agissent sur les fibres nerveuses de l'urètre. Le pénis avec candidose démange beaucoup, le prépuce gonfle;
  • vésiculite ou inflammation des vésicules séminales. La maladie peut être provoquée par n'importe quelle bactérie pathogène, que ce soit le gonocoque ou E. coli. En cas d'infection, l'envie d'uriner devient plus fréquente et s'accompagne de démangeaisons dans l'urètre. La douleur se propage aux testicules, au périnée, au rectum. Le contact sexuel cause de la douleur, mais l'excitabilité sexuelle est accrue. Le sperme peut contenir du pus et du sang. Si la maladie devient ascendante, elle peut alors provoquer une maladie rénale, une prostatite, une cystite;
  • prostatite aiguë. L'inflammation de la prostate est souvent accompagnée d'une infection et d'un gonflement du dos de l'urètre. Ce processus provoque des douleurs et des démangeaisons dans l'urètre. Porteur d'infection - toute bactérie pyogène, le plus souvent un staphylocoque. Leurs déchets sont toxiques et peuvent provoquer des démangeaisons, parfois très fortes. Causes de la prostatite: maladies sexuellement transmissibles (MST), reflux urétral, stagnation de la prostate, hypothermie, abus d'alcool.

Symptômes associés

Les démangeaisons à l'intérieur de l'urètre chez les hommes ne sont que l'un des symptômes de l'uréthrite. Afin de poser le diagnostic et de prescrire le traitement correctement, le médecin doit avoir une compréhension complète du tableau clinique, ce qui est impossible sans connaître toutes les manifestations existantes de la maladie.


  1. Allergie. Il peut ne pas apparaître immédiatement, mais avec 3-4 applications de l'agent. Symptômes: démangeaison de l'urètre, gonflement et rougeur du prépuce, parfois rhinite allergique et toux.
  2. Sable dans les reins (lithiase urinaire). Le patient ressent une douleur coupante dans la région lombaire, souvent d’une part, il ya une turbidité de l’urine, une envie fréquente et non productive de vider la vessie, une sensation de brûlure dans l’urètre.
  3. Urétrite infectieuse. En plus de la sensation de chatouillement et de démangeaisons dans le canal urétral, les patients se plaignent de douleurs lors de la miction et de l'écoulement. Avec la gonorrhée, ils sont purulents, de couleur jaune grisâtre, avec la trichomonase - une solution aqueuse blanchâtre ou muqueuse-purulente, la chlamydia se manifeste sous forme de sécrétions vitreuses rares ("goutte du matin"). Sur la tête du pénis éponge urétrale hyperémique, œdémateuse et collée. Le processus inflammatoire dans l'urètre se poursuit activement et commence finalement à se propager à la prostate, aux testicules et à la vessie. Lorsque l'urétrite est lente, une sensation de démangeaison dans le pénis ne se produit qu'après un rapport sexuel, la consommation d'alcool, d'aliments épicés ou fumés. Si les virus endommagent les voies urinaires, l’infection peut se propager aux articulations et à la membrane muqueuse de l’œil (conjonctivite).
  4. Prostatite Les signes de prostatite, en plus des douleurs lors de la miction difficile et de la sensation de brûlure, sont des filaments urétraux flottant dans l'urine, des frissons, une gêne lors de la défécation, des érections nocturnes prolongées.

Diagnostics

La détermination de la cause des démangeaisons commence par une visite chez un urologue (vénéréologue). Après la collecte de l'anamnèse, qui comprend obligatoirement un examen du pénis, des testicules, de la prostate, le médecin vous adressera une demande de test:

  • sang et urine (tests généraux);
  • analyse d'urine selon nechyporenko;
  • frottis sur bacposev;
  • Analyse PCR.

Si nécessaire, pour exclure les maladies concomitantes, le médecin peut vous prescrire une échographie des organes pelviens - vessie, prostate, urétroscopie et urétrographie (pour urétrite chronique).

Traitement

Inflammation causée par des pathologies (gonorrhée, cystite, etc.). La thérapie vise principalement non à soulager la sensation de démangeaisons et de brûlures dans l'urètre, mais à détruire l'agent causal de la maladie. Et les médicaments de premier choix, comme pour toute infection bactérienne, sont des antibiotiques.

Lorsque la gonorrhée est prescrite, les céphalosporines de la 3e génération, les aminosides, moins souvent - les antibiotiques de la pénicilline.

L'auto-traitement est la dernière chose à laquelle un homme devrait avoir recours pour résoudre ce problème.

La chlamydia est traitée avec des médicaments pouvant pénétrer dans la cellule (la chlamydia est un parasite intracellulaire). Ce sont les macrolides, les antibiotiques du groupe des tétracyclines, les antifongiques, les immunomodulateurs.

Le traitement de la trichomonase est assuré par des médicaments antiprotozoaires et antimicrobiens du groupe des nitroimidazoles.

Une candidose légère est rapidement traitée avec des crèmes et des onguents antifongiques. Si l'infection est en cours, vous aurez besoin de comprimés - dérivés de triazole, antibiotiques à large spectre.

Prostatite Des médicaments d'association sont prescrits - antibiotiques (fluoroquinolones, macrolides, tétracyclines), anti-inflammatoires non stéroïdiens et analgésiques, alpha-bloquants.

Le traitement local des brûlures et des démangeaisons est effectué à l’aide d’antiseptiques douches - solutions de nitrate d’argent, de permanganate de potassium, d’oxycyanure de mercure.

Si les démangeaisons sont accompagnées de douleur, le médecin vous prescrit des analgésiques et des antispasmodiques.

Causes non pathologiques des démangeaisons (allergies, irritants alimentaires). Dans ce cas, il suffit de supprimer le facteur gênant pour que la situation se normalise.

Le médecin peut, si nécessaire, prescrire des antibiotiques, des immunomodulateurs, des remèdes à base de plantes. Pour la période de traitement, il est souhaitable d'abandonner les rapports sexuels, de réduire l'effort physique et, plus important encore, de suivre un régime.

Avec un traitement rapide, tant que l’urétrite n’est pas ascendante et que l’inflammation n’est pas transmise à la prostate, à la vessie et à d’autres organes de l’appareil génito-urinaire, le pronostic est favorable.

Prévention

Réduire le risque d'infection urinaire (infection des voies urinaires) aidera à:

  • utilisation du préservatif, rationalisation des rapports sexuels;
  • mode de vie sain et nutrition appropriée - minimum d'alcool, d'aliments épicés, salés et fumés;
  • hygiène personnelle. Sous le prépuce, le smegma s'accumule - un lubrifiant qui devient un terreau favorable pour les staphylocoques, les streptocoques et autres microflore. N'oubliez pas les procédures d'hygiène, et la plupart des problèmes d'infections provoquant des démangeaisons vous éviteront.

Démangeaisons dans l'urètre, brûlures lors de la miction chez les hommes

Les démangeaisons dans l'urètre chez l'homme sont un symptôme fréquent de nombreuses maladies dans lesquelles les organes urogénitaux sont impliqués dans le processus pathologique. Malgré la similitude des symptômes, divers maux nécessitent un traitement individuel. Par conséquent, si les organes génitaux sont irritants pour un homme fort, il devrait consulter des spécialistes et déterminer les raisons de ce qui se passe. Cela vous donnera le temps de diagnostiquer le problème et de vous en débarrasser sans aucune conséquence.

Quelles maladies provoquent des démangeaisons?

Le plus souvent, les démangeaisons et les brûlures dans l'urètre chez les hommes surviennent lors de maladies d'origine infectieuse, de maladies vénériennes, ainsi que d'inflammations non spécifiques du canal urétral, de la vessie et des reins. Toutes ces maladies peuvent se manifester avec des symptômes similaires, mais elles nécessitent un traitement complètement différent. Par conséquent, lorsque vous ressentez des démangeaisons et des brûlures dans l'urètre chez les hommes, il n'est pas nécessaire de prendre des médicaments pour vous-même, mais contactez immédiatement un urologue pour résoudre le problème à un niveau professionnel.

La trichomonase

La maladie fait partie des maladies vénériennes et est causée par Trichomonas. Le processus pathologique implique non seulement l'urètre, mais également d'autres organes génitaux. La maladie survient avec l'apparition de plusieurs symptômes pathologiques, notamment des démangeaisons dans l'urètre, un écoulement avec une odeur désagréable et une consistance mousseuse, ainsi qu'une douleur lors de la miction. La trichomoniase doit être traitée sous la stricte surveillance d'un médecin, sinon la maladie peut être transmise sous une forme chronique résistante au traitement médicamenteux. Trichopol et Metrogil sont nommés, ainsi que des agents de correction de l'immunité et des vitamines.

Chlamydia

Cette maladie sexuellement transmissible chez l'homme est souvent presque asymptomatique. L'infection est transmise à une personne lors de rapports sexuels non protégés. Les symptômes les plus fréquents de la maladie sont la douleur pendant la miction, des brûlures et des démangeaisons dans l'urètre, des rougeurs aux organes génitaux, l'apparition d'un écoulement avec une odeur de poisson caractéristique. Le traitement de la chlamydiose consiste à prescrire des antibiotiques des séries tétracycline et érythromycine, ainsi que des procédures de physiothérapie visant à prévenir les maladies chroniques.

Gonorrhée

La maladie est transmise par contact sexuel et est causée par des agents infectieux spécifiques - les gonocoques. Au début de la maladie, les hommes commencent à remarquer l'apparition de sensations de démangeaisons dans l'urètre, puis une sensation de brûlure prononcée pendant la miction avec des boutures et un écoulement de pus à la fin de l'acte. Dans ce cas, la tête du pénis devient enflammée et douloureuse. La gonorrhée répond bien au traitement. Ses symptômes sont éliminés avec les antibiotiques céphalosporines, les médicaments absorbables et les moyens de normaliser la réponse immunitaire.

Candidose

La candidose ou le muguet est une raison très fréquente pour laquelle l'urètre commence à démanger. Cette infection fongique résulte de la transmission de l'infection d'un partenaire sexuel lors d'un rapport sexuel et se caractérise par l'apparition des symptômes suivants:

  • raids blancs sur le pénis;
  • rougeur de la tête;
  • difficulté à uriner.

La candidose est traitée avec des médicaments antifongiques, des lotions et des procédures physiothérapeutiques. La nystatine la plus couramment prescrite, Difluzol, Diflucan. Il est nécessaire de traiter les deux partenaires, sinon une réinfection se produira.

Urétrite

Une inflammation de l'urètre peut survenir, comme avec la défaite de ses agents microbiens muqueux spécifiques et non spécifiques. La maladie survient dans le contexte de l'apparition de démangeaisons et de brûlures, ainsi que de coupures pendant la miction. Souvent, les patients se plaignent de mictions fréquentes, d'incontinence, etc. L'uréthrite est traitée en ambulatoire avec des médicaments antibactériens et anti-inflammatoires.

La cystite

Dans la cystite, les démangeaisons après la miction se produisent rarement, mais un symptôme similaire apparaît dans la pratique urologique. La maladie est inflammatoire. Au cours des exacerbations, les patients se plaignent de mictions fréquentes, de crampes, d’excrétion de l’urine en petites portions, de diurèse nocturne. La vessie devient enflammée, douloureuse à la palpation et très sensible. La cystite est traitée de manière globale. Les hommes reçoivent des antibiotiques et des anti-inflammatoires, ainsi que des immunomodulateurs, des vitamines et des diurétiques.

Urolithiase

L'urolithiase, dont les exacerbations se produisent dans le contexte de la production de calculs et l'apparition de douleurs aiguës dans la région lombaire et génitale, nécessite un traitement spécialisé en milieu hospitalier. Des analgésiques, des antispasmodiques, des agents qui permettent aux calculs de se dissoudre sont prescrits à ces patients.

Si un homme est devenu la cause d'une démangeaison dans l'urètre, une tumeur masculine est devenue, il a besoin d'un traitement chirurgical avec l'ablation de la tumeur. En aucun cas, le traitement de telles conditions à la maison ne doit être traité, car cela peut nuire gravement à la santé et avoir de très graves conséquences pour lui.

Démangeaisons non liées aux infections

Des brûlures et des démangeaisons dans l'urètre chez les hommes peuvent survenir non seulement à la suite d'une infection des organes génitaux par des agents pathogènes. Un symptôme similaire se développe sans la participation d'agents microbiens pour plusieurs raisons. Parmi ces facteurs de causalité, il convient de souligner:

  • réactions allergiques;
  • démangeaisons en urinant dans la région de l'urètre d'origine neurogène;
  • processus tumoraux;
  • effets de blessures mécaniques.

Réactions allergiques - une des causes les plus courantes d'inconfort du pénis pendant la miction, pouvant survenir en réponse à des produits d'hygiène personnelle, des aliments, des médicaments, etc. Traiter les allergies devrait être selon les recommandations des experts, en éliminant les facteurs qui ont provoqué le processus pathologique, en prenant des antihistaminiques et des agents fortifiants.

Des mictions fréquentes et des brûlures dans le canal urinaire sans écoulement peuvent être d'origine neurogène. Dans de tels patients, le scrotum gratte également souvent et sécrète arbitrairement l'urine (l'urine). Avec un tel développement d'événements, une personne doit contacter un spécialiste étroit pour découvrir les véritables causes de la maladie.

Quand devrais-je voir un médecin?

Les démangeaisons et les brûlures en urinant constituent une raison sérieuse de faire appel immédiatement aux spécialistes. Ces symptômes peuvent accompagner un grand nombre de maladies de complexité différente nécessitant un traitement spécifique. Ignorer le problème est susceptible d'entraîner une aggravation de la maladie, sa transition vers la forme chronique ou l'apparition de complications, qui engendre de graves violations de la fonction urinaire et sexuelle de l'homme.

Les brûlures et les démangeaisons à la tête du pénis et de l'urètre s'accompagnent presque toujours d'autres manifestations pathologiques, notamment:

  • l’apparition d’un écoulement de l’urètre, ayant parfois une odeur désagréable spécifique, une couleur changée, une consistance;
  • la présence de pus et de sang dans les urines;
  • inflammation de la tête du pénis;
  • rougeur du pénis;
  • violation de la fonction urinaire;
  • mictions fréquentes;
  • l'incontinence;
  • des sensations de démangeaisons qui se propagent aux autres organes génitaux.

Le patient présente au moins deux des symptômes énumérés, dont l'intensité ne diminue pas pendant deux jours, sont la raison pour laquelle ils se sont rendus au bureau de l'urologue pour clarifier les causes du processus pathologique.

Fonctions de diagnostic

Le prurit urétral nécessite une attention immédiate des spécialistes et un diagnostic professionnel avec une élucidation de la nature et de la nature de la maladie sous-jacente ayant provoqué l'apparition d'un symptôme déplaisant. Après avoir collecté des données anamnestiques et procédé à un examen objectif du patient, le médecin prescrit un certain nombre d’études de laboratoire et d’instruments supplémentaires permettant de poser le diagnostic final et de déterminer le plan de traitement de la maladie.

Un patient de sexe masculin qui se plaint de démangeaisons et de brûlures dans l'urètre se voit prescrire les types d'intervention suivants:

  • tests de laboratoire sur le sang et l'urine;
  • ensemencement bactériologique d'un frottis du canal urétral;
  • endoscopie et échographie des organes urinaires;
  • détermination de la sensibilité de l'agent pathogène aux antibiotiques.

Le diagnostic de conditions impliquant des démangeaisons et des douleurs lors de la miction est une étape importante du traitement de la principale maladie qui a provoqué l'apparition de ces symptômes. Seule la détermination correcte de la cause permettra au médecin de sélectionner le traitement nécessaire pour le patient dans son cas particulier.

Plus D'Articles Sur Les Reins